Intel X38 : nouveau chipset Intel haut de gamme

24 septembre 2007 à 12h25
0

Intel X38 : le point sur le northbridge

Chez Intel, l'architecture northbridge/southbridge prévaut toujours en matière de chipsets. Le X38 est donc constitué d'un MCH ou Memory Controller Hub, et d'un southbridge, en l'occurrence l'ICH9R. Comme nous l'évoquions dès l'introduction, le gros des nouveautés se trouve dans le northbridge. Physiquement, celui-ci étonne de prime abord puisqu'il est recouvert d'un heatspreader métallique, une caractéristique plutôt inédite pour un chipset. Hormis ce détail de nature purement cosmétique, le X38 d'Intel inaugure un tout nouveau contrôleur mémoire, doté de la technologie Intel Fast Memory Access et compatible non seulement avec la mémoire DDR2 mais également avec la mémoire DDR3. A l'instar de ce qui se passe avec le P35, c'est donc au fabricant de carte mère de choisir s'il souhaite offrir une prise en charge de la mémoire DDR2 ou de la DDR3.

000000F000583740-photo-chipset-intel-x38-2.jpg
Le MCH ou northbridge du X38


Comme c'était le cas avec le P35, mais aussi avec le P965, Intel ne donne pas ou peu de détail sur la nature exacte de la technologie Fast Memory Access, une technologie dont le but est d'optimiser les accès à la mémoire afin de maximiser son débit. Naturellement, le contrôleur mémoire du X38 est de type double canal et prend officiellement en charge, pour ce qui est de la DDR2, les 800 MHz de fréquence alors que les fréquences 800, 1066 et 1333 MHz sont gérées pour la DDR3. Avec de la DDR3-1333, le X38 offre une bande passante mémoire théorique de 21 Go/s. Comparativement, le contrôleur mémoire DDR3 du P35 est limité sur le papier à la prise en charge de la DDR3-1066 soit une bande passante théorique proche des 17 Go/s.

0000010400586448-photo-block-diagram-intel-x38.jpg
Diagramme du X38 d'Intel


Le contrôleur mémoire profite toujours de la technologie Flex qui permet de mixer les barrettes en mode double canal et ce indifféremment de la quantité de mémoire qu'elles comportent. Il inaugure qui plus est un mode d'adressage de la mémoire en 1T (y compris pour la DDR3), qui correspond au paramètre Command Per Clock. Ce dernier définit le temps qui s'écoule entre la sélection d'un banc mémoire et l'envoi des commandes : plus il est bas, meilleures sont les performances. L'i975X est lui dépourvu de ce petit raffinement. Par ailleurs, la technologie Intel Extreme Memory ou Intel XMP fait son entrée sur le X38. Ressemblant à s'y méprendre à la technologie NVIDIA SLI Memory ou EPP, celle-ci se distingue en s'appliquant exclusivement à la DDR3. Il s'agit pour Intel et ses partenaires, en l'occurrence les fabricants de mémoire, de pallier le manque d'informations sur les caractéristiques techniques de la mémoire DDR3 en complétant le contenu du SPD. Le SPD, c'est ce petit module présent sur chaque barrette et décrivant dans les grandes lignes ses caractéristiques techniques. Avec une barrette mémoire compatible Intel XMP, le BIOS sera en mesure de détecter les réglages optimaux alors que des profils d'overclocking seront également disponibles. Le fabricant de mémoire américain OCZ vient tout juste d'annoncer ses modules XMP, des modules intégrant deux profils d'overclocking.

0000010400586475-photo-intel-x38-intel-extreme-memory.jpg
Intel Extreme Memory ou Intel XMP


Au niveau de l'interface processeur, c'est sans grande surprise que notre X38 prend en charge les FSB 800, 1066 et 1333 MHz alors qu'il est déjà compatible avec les prochains Processeurs d'Intel répondant au nom de code Penryn et gravés en 45nm. Mieux, le X38 prend en charge le bus système 1600 MHz, même si celui-ci n'est pas encore officialisé par Intel sur ses processeurs de bureau. Il est par ailleurs compatible avec les Core 2 Duo et autres Core 2 Quad ou Core 2 Extreme. Ces précisions ne sont pas nécessairement superflues puisque l'i975X n'est pas officiellement compatible avec le FSB1333, les ratios présents au sein du chipset ayant pour effet de surcadencer la mémoire.

Intel X38 : Cap sur le PCI-Express de seconde génération

0000003C00091509-photo-intel-pcie-logo-pci-express.jpg
La nouveauté la plus importante de ce X38 est bien sûr à chercher du côté de son contrôleur PCI-Express. Celui-ci est assez novateur, comparativement à ce que nous proposait Intel jusqu'alors, puisqu'il supporte un total de trente-deux voies PCI-Express, ce qui se traduit par la capacité de faire fonctionner à pleine vitesse deux Cartes Graphiques PCI-Express, chacune interfacée sur 16x. Comparativement, l'i975X proposait au mieux un câblage de type PCI-Express 8x pour chacune des deux cartes graphiques, divisant de fait la bande passante disponible par deux. Pour l'heure, seule la solution multi-VPU d'AMD, le Crossfire, est prise en charge par Intel sur sa plate-forme X38. NVIDIA semble en effet toujours aussi réticent à ouvrir sa technologie SLI. Au passage, il se murmure déjà qu'AMD plancherait sur une solution triple CrossFire où l'on pourrait faire fonctionner jusqu'à trois cartes graphiques, la troisième carte étant naturellement interfacée en utilisant les lignes PCI-Express du southbridge.

L'autre grand changement de ce contrôleur PCI-Express, au-delà du simple décompte du nombre de lignes, c'est bien sûr sa compatibilité avec la révision 2.0 de la norme PCI-Express. Avec le X38, Intel est donc le premier fabricant à proposer un chipset compatible PCI-Express 2.0 et ce avant même que les cartes graphiques compatibles ne soient disponibles. Utilisant la même connectique que pour les premières implémentations du PCI-Express, à savoir un connecteur 164 broches pour les cartes graphiques, le PCI-Express 2.0 offre une compatibilité descendante. Les cartes graphiques ou autres cartes d'extension en PCI-Express 1.0/1.1 fonctionnent en effet parfaitement sur un bus PCI-Express 2.0 avec toutefois les limitations initiales de leur contrôleur.

Techniquement, le PCI-Express de seconde génération offre un débit doublé grâce à une fréquence de fonctionnement supérieure qui passe de 1,25 GHz à 2,5 GHz. Ainsi au lieu d'offrir une bande passante de 250 Mo par seconde et par voie, le PCI-Express 2.0 offre la bagatelle de 500 Mo par seconde et par voie. Une carte graphique interfacée sur 16x en PCI-Express 2.0 aura donc à sa disposition un bus dont le débit pourra atteindre les 8 Go/s dans chaque sens contre 4 Go/s actuellement. Parmi les autres caractéristiques techniques de la révision 2.0 du PCI-Express, citons évidemment la puissance électrique qui peut atteindre un maximum de 150 Watts fournis par la carte mère contre 75 Watts pour le PCI-Express de première génération. D'autres petits changements sont également à l'ordre du jour avec notamment de nouvelles commandes pour mieux réguler la consommation électrique du bus lorsque le PC entre en veille.

000000F000585934-photo-intel-x38-chipset-vu-par-windows-vista.jpg
Le chipset Intel X38 vu par le gestionnaire de périphériques Windows Vista
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

Xbox Series S | X ou Playstation 5 : laquelle est faite pour vous ?
Protégez vous des virus avec Norton 360 Deluxe à moitié prix
VPN pas cher : CyberGhost propose une offre immanquable pour Halloween 🔥
Comment fonctionne un antivirus ?
Des chercheurs impriment en 3D un bateau de la taille d'une cellule
Envie de frissons pour Halloween ? Notre sélection de jeux à ne pas manquer durant les soldes Steam
Sundar Pichai laisse entendre que Google va développer plus d'appareils sous sa marque
Bon plan Apple : l'iPhone 12 moins cher de presque 100€ chez Rakuten
Test Realme Buds Q : pour 30 euros, est-ce possible d'avoir des écouteurs de qualité ?
Forfait sans engagement : l'opérateur RED by SFR casse le prix de ses forfaits mobiles
scroll top