Settlers VI : les colons sont de retour

Par
Le 01 août 2007
 0
00f0000000559534-photo-the-settlers-rise-of-an-empire.jpg
Sixième opus de la saga, The Settlers@jvfr : Rise Of An Empire a déjà fait l'objet d'une longue présentation durant les Ubidays de mai. BlueByte annonçait alors un retour aux sources afin de trancher avec un Settlers V par trop orienté combats et stratégie temps réel. Construction de cités et gestion du petit peuple devraient donc être au coeur de ce nouvel opus que les Allemands sont venus présenter la semaine dernière à Paris. Nous avons bien sûr répondu présents à l'invitation avec à la clef la possibilité de tester, quoique rapidement, le début de la campagne solo. Impressions et entrevue avec Benedikt Grindel, producteur du jeu.

Moins de combats pour des côlons en pets ?


Scénaristiquement parlant, Settlers VI ne risque pas de révolutionner le genre. Sous les ordres d'un Roi que l'on ne rencontre jamais, le joueur se voit effectivement confier l'agrandissement de son domaine. Pour cela, il lui faut réussir 16 missions à la difficulté croissante et aux environnements variés. Dans sa tâche, le joueur est épaulé par divers conseillers qui sont surtout l'occasion pour BlueByte d'intégrer un système de héros qui apparaissent petit à petit à mesure qu'avance la campagne. En début de première mission, deux personnages sont disponibles, Lord Marcus et Lady Alandra, mais sur la fin, il sera possible de choisir parmi six héros très différents les uns des autres. Ainsi alors que certains sont plutôt marchands, d'autres sont davantage guerriers.


Benedikt Grindel a fait le voyage depuis Düsseldorf pour nous parler du jeu

En plus de meubler un peu les cinématiques et de donner un peu plus de profondeur à la campagne, ces héros disposent de caractéristiques spéciales qui fonctionnent comme une sorte de bonus : Lady Alandra par exemple a la faculté de soigner les colons qui se trouvent à proximité d'elle. En outre, via un système de promotions, les héros permettent également d'avoir une idée du niveau que l'on atteint sur une partie. Ces promotions n'influent pas directement sur le gameplay, mais font office de récompenses pour le travail accompli. Ce travail justement et comme nous l'avons dit en introduction, repose moins sur les combats que le cinquième volet. Des objectifs militaires seront de la partie, mais pour l'essentiel des missions, c'est la gestion qui prime.

00f0000000559533-photo-the-settlers-rise-of-an-empire.jpg
Ainsi, lorsqu'il est question de débarrasser une carte des vilains vikings qui terrorisent la population, le joueur doit tout d'abord s'assurer du bon fonctionnement de sa cité. Il doit d'abord veiller à la prospérité de ce qui n'est encore qu'une bourgade avec une place et un entrepôt. La construction des bâtiments essentiels (bûcheron, chasseur, pêcheur) permet de récupérer les ressources de base et, ce faisant, d'amorcer le développement de la cité qui ne tarde pas à nécessiter les premières structures de « transformation » telles que le boucher. L'évolution de la ville se poursuit comme dans n'importe quel jeu de ce genre et le joueur doit veiller à la production de matières premières, mais également à la satisfaction de ses ouailles.

Nous touchons ici à l'une des innovations majeures de ce Settlers VI qui rejoint d'ailleurs à ce sujet une autre fameuse licence allemande récupérée par Ubisoft, Anno. BlueByte s'est effectivement échiné à rendre le jeu et son interface le plus ergonomique possible. Cela passe en particulier par la disparition des écrans de statistiques qui sont le plus souvent remplacés par des améliorations graphiques. Ainsi, il n'est plus nécessaire de cliquer sur le boucher pour connaître sa situation : un simple coup d'oeil sur sa boutique permet de voir son approvisionnement en viande et l'état de ses stocks. Il en va de même pour toutes les structures, pour leur propreté ou bien encore pour le bonheur des habitants.

00f0000000559535-photo-the-settlers-rise-of-an-empire.jpg
00f0000000559536-photo-the-settlers-rise-of-an-empire.jpg
00f0000000559537-photo-the-settlers-rise-of-an-empire.jpg

Seize missions de campagne pour des environnements très variés

Cette richesse graphique est l'un des éléments les plus régulièrement mis en avant par Benedikt Grindel et c'est notamment le cas sur la vidéo de présentation que nous avions réalisée lors des Ubidays. Techniquement parlant, il n'y a aucun doute à avoir : c'est une réussite. Le jeu est vraiment très joli, les animations sont aussi nombreuses que charmantes et l'ensemble dispose en plus d'un style qui lui est propre. Hélas, niveau gameplay, le succès est moins évident. Nous nous sommes effectivement éloignés du concept de Settlers V et c'est tant mieux, hélas, on est encore bien loin d'un véritable retour aux sources. L'aspect construction / gestion de la cité semble en effet largement simplifié et les villes grandissent à une vitesse presque démesurée.

00f0000000559538-photo-the-settlers-rise-of-an-empire.jpg
Si certains joueurs ont des années durant pesté contre le système de drapeaux des premiers opus de la série, nous n'aurions tout de même pas craché sur une gestion plus pointue de l'aspect logistique des choses... Que l'on aurait par exemple volontiers échangé contre quelques camps de brigands / Vikings un peu nombreux à notre goût dans ce début de campagne solo. Difficile de dire si cette impression sera confirmée par les missions suivantes ou si, au contraire, il s'agit d'une simple mise en bouche avant de passer à de la gestion plus « sérieuse ». Ce qui est déjà sûr, c'est que le scénario ne laisse pas le joueur « tranquille » bien longtemps. La montée en puissance de notre Roi ne plaît pas à tout le monde et la concurrence ne tarde pas à s'organiser.

Une véritable guérilla pourrait même frapper notre royaume alors qu'un des six chevaliers à notre service devrait vite se laisser tenter par le « côté obscur » et nous trahir. Histoire de renouveler un peu les parties, cette trahison ne sera d'ailleurs pas le fait du même chevalier à chaque fois... Mais espérons que cela ne soit pas le prétexte à de trop fréquents combats. Arrivé sur la série Setters avec le cinquième opus, Benedikt Grindel semblait bien décidé à ne pas reproduire les erreurs de ce chapitre en mettant notamment la construction au cœur des différentes missions du jeu. Au cours de notre entrevue, il a également mentionné quelques éléments propres au multijoueur et nous a certifié que la sortie de ce Settlers VI se ferait le 28 septembre prochain... Espérons que tous les éléments soient réunis pour renouer avec la qualité des précédents opus.


Réalisée à l'occasion des Ubidays, cette vidéo détaille les points clefs du jeu


00f0000000559546-photo-the-settlers-rise-of-an-empire.jpg
00f0000000525782-photo-the-settlers-rise-of-an-empire.jpg
00f0000000525779-photo-the-settlers-rise-of-an-empire.jpg
00f0000000525778-photo-the-settlers-rise-of-an-empire.jpg
00f0000000525780-photo-the-settlers-rise-of-an-empire.jpg
00f0000000525781-photo-the-settlers-rise-of-an-empire.jpg
Modifié le 20/09/2018 à 15h52

Les dernières actualités

scroll top