Galerie, album... Tout pour héberger vos photos

le 09 février 2007 à 16h18
0

Si votre galerie a une vocation artistique : PBase


Certains sites d'hébergement et de partage de photos se présentent sous la forme d'une vaste base d'images dans laquelle chaque photographe qui le souhaite peut disposer d'un espace privatif. Finalement assez proches de sites comme comme Flickr et Picasa abordés dans une autre rubrique, ces sites s'en distinguent toutefois dans leurs objectifs : même si l'aspect communautaire est également présent, c'est l'aspect « artistique » des photos prend ici le pas sur tout le reste.

C'est la solution que retiendront ceux qui souhaitent une galerie façon « porte folio », mais qui ne souhaitent pas « mettre les mains dans le cambouis » en hébergeant et en réalisant une galerie par leur propres moyens. En choisissant ce type de solution, ils bénéficient d'une zone privative qu'ils organisent librement (personnalisation de l'apparence, création de divers albums, etc.), en même temps qu'ils profitent des avantages de la communauté (commentaires des visiteurs, échanges avec d'autres photographes partageant les mêmes centres d'intérêt, discussions via la zone forum, etc.).

PBase


Pbase est l'un des sites les plus aboutis en ce qui concerne le partage d'images à vocation « artistique ». Les utilisateurs du site ne cherchent en effet pas uniquement un hébergement, mais également une interface soignée qui mettra en valeur leurs images ainsi que la présence d'une communauté de photographes, confirmés et amateurs.

Accès gratuit :
Pbase est disponible gratuitement pendant 30 jours, en version limitée. Passé ce délai, il n'est plus possible d'uploader et les photos sont supprimées.
  • L'hébergement offert est de 10 Mo.
  • Les photos hébergées sur les comptes gratuits ne sont pas prises en compte dans les parties communautaires du site.
  • Il n'est pas possible d'effectuer un lien direct vers les images.

Avec abonnement :
Passé le délai de 30 jours d'utilisation gratuite, il faut souscrire un abonnement annuel qui s'élève à 23 dollars US pour 400 Mo ou 60 dollars US pour 1 200 Mo.
  • Possibilité de faire un lien direct vers les images (par exemple pour les poster sur un autre site).
  • Nombre de galeries illimité.
  • Upload massif par Zip, accès à des feuilles de style, affichage des données exifs et creation automatique de miniatures.
D'entrée de jeu, Pbase apparaît comme très peu favorable à une utilisation occasionnelle, d'une part parce que l'hébergement offert est très limité (qu'est-ce que 10 Mo tout court, et encore plus comparé aux 250 Mo qu'offre Picasa Web Album ?!), d'autre part parce que l'hébergement n'est pas illimité dans le temps (c'est une mesquinerie que seul ce site se permet). Les dilettantes ne semblent donc pas les bienvenus. D'autre part, les prix font réfléchir : à 23 dollars les 400 Mo, on est bien loin des tarifs pratiqués par Flickr (24 dollars l'année pour un upload illimité) voir Picasa Web Album ! Que propose Pbase pour séduire une telle communauté malgré ces contraintes ?

Créer et mettre à jour sa galerie


Vous êtes prêts à poster votre première photo ? Si oui, ne vous laissez pas déstabiliser par l'interface d'administration de la galerie, à la fois très chargée et assez technique à laquelle Pbase vous donne accès.

00FA000000446125-photo-galeries-pbase.jpg
00FA000000446124-photo-galeries-pbase.jpg
00FA000000446123-photo-galeries-pbase.jpg

L'interface d'administration de la galerie est à la fois très chargée et assez technique


Elle est précieuse par les fonctions de personalisation qu'elle offre, notamment celles qui concernent l'apparence de la galerie. C'est ainsi à vous de choisir la couleur du fond de page, celle du texte, le nombre de colonnes, etc., de façon à vous sentir vraiment chez vous.

015E000000446141-photo-galeries-pbase.jpg
015E000000446142-photo-galeries-pbase.jpg

À vous de personnaliser votre galerie, de la même façon que vous le feriez pour une galerie PHP, flash ou HTML hébergée par vos propres moyens


J'enrichis ma galerie


Pbase renseigne automatiquement les données Exif (c'est-à-dire les informations concernant la prise de vue telles que la date, le modèle de l'appareil, la vitesse et l'ouverture utilisées et bien d'autres réglages de ce type), et ce de façon assez détaillée. On peut à nouveau faire un rapprochement avec Flickr qui lui aussi donne accès à ces informations en entrant largement dans le détail des réglages, mais qui les dissimule dans son interface. En les affichant automatiquement sous les photos, Pbase témoigne d'une orientation plus marquée en direction des photographes professionnels et des amateurs avertis (friands de ce genre d'informations). Le cas échéant, l'interface d'administration vous permet de supprimer leur affichage.

015E000000446129-photo-galeries-pbase.jpg

Pbase renseigne automatiquement les données Exif


Et l'aspect communautaire ?


Assez proche de l'esprit d'un Flickr, Pbase est un site qui met l'accent sur la communauté et offre de nombreux outils statistiques permettant de découvrir des photographes originaires du même pays que nous, vivant dans la même ville, partageant les mêmes affinités, etc.

00FA000000446091-photo-galeries-pbase.jpg
00FA000000446096-photo-galeries-pbase.jpg

Pbase vous donne les moyens de retrouver facilement des compatriotes, des utilisateurs du même appareil que le votre ou encore des personnes qui partagent vos centres d'intérêt


Ces statistiques et ces fonctions de recherche sont très proches de celles que propose Flickr, en moins convivial toutefois. En effet, des drapeaux un peu figés se substituent à la mapemonde, les mots-clés ou « tags » ne sont pas du tout mis en valeur, et les pages de recherche autour d'une marque ou d'un modèle ne génèrent pas de vues dynamiques. Si PBase est moins convivial, il reprend toutefois l'avantage en matière de clarté (les tags organisés en ordre alphabétique ici), en étant organisé avec plus de rigueur que l'un peu désinvolte Flickr.

00FA000000446097-photo-galeries-pbase.jpg
015E000000449619-photo-galeries-pbase.jpg

Comparées à leur équivalent chez Flickr, certaines fonctions semblent moins conviviales, mais elles gagnent en clarté !


Comme deviantART, PBase fait directement appel à ses membres pour déterminer les galeries les plus populaires, de façon à permettre aux visiteurs de se diriger plus facilement vers les galeries de qualité. Chaque participant du site est ainsi invité à voter pour les galeries qu'il apprécie (pour leurs caractéristiques techniques, artistiques...), au moyen de la commande « Vote for this gallery ».

Chaque photographe dispose d'une page personnelle (accessible depuis un simple clic sur son nom) dans laquelle il est invité à se présenter brièvement, en présentant sa pratique, en indiquant le matériel avec lequel il travaille et éventuellement en indiquant son email et un lien vers une seconde galerie. Cet accès à l'espace personnel des autres photographes permet à chacun de classer ses contacts au moyen de catégories telles que « favoris » ou « BlackList ».

015E000000450118-photo-galeries-pbase.jpg
015E000000450119-photo-galeries-pbase.jpg

Accéder à la page personnelle des autres photographes en cliquant sur leur nom


Que conclure de tout cela ?


Le principal défaut de PBase aux yeux d'un visiteur ou d'un curieux de passage sera sa relative complexité et son « offre découverte » on ne peut plus limitée. Trente petits jours, avec de nombreuses fonctions bridées ou absentes qui plus est, c'est peu pour se faire une idée complète du site et se décider en connaissance de cause à souscrire un abonnement d'un an pour la somme de 23 dollars. PBase accueille toutefois une importante et active communauté de photographes, qui trouvent sur ce site de nombreuses opportunités d'échanges (commentaire des photos, discussion sur le forum...). PBase et son concurrent deviantART offrent grosso modo les mêmes fonctions, mais dans un esprit qui change du tout au tout : sérieux et un rien austère dans le cas du premier, détendu dans le second.

PBase

Les plus
+ Une galerie façon porte-folio
+ Plus épuré et mieux organisé que Flickr
Les moins
- Limitations de la version gratuite
- Moins convivial que Flickr
- Payant, et cher qui plus est !
Visualisation
Partage
Fonctions
2
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés : Disque dur Ordinateur
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

COMPUTEX 2019 - AMD : comment suivre la conférence en direct ?
Amazon : la gamification pour rendre le travail en entrepôt
Sophie Viger (école 42) :
La Chine dévoile un prototype de train à sustentation magnétique circulant à 600 km/h
Amazon investit dans deux start-up facilitant l’apprentissage des enfants
Google développe une IA pour prédire les risques de cancer du poumon
#WTF Quand l'Autopilot Tesla suggère de rouler à contre-sens
Uber lance son service de location de sous-marin en Australie
La multiplication des très grands nombres réinventée... et bientôt dans nos ordinateurs ?
Kung Fury 2 mettra en scène Arnold Schwarzenegger et Michael Fassbender
scroll top