Comparatif webcams : 10 webcams testées

04 décembre 2006 à 16h00
0

Logitech QuickCam Communicate STX Plus



0000004600055161-photo-logo-logitech-aqua.jpg
000000D200409330-photo-logitech-quickcam-communicate-stx-plus.jpg
Acteur historique du monde de la webcam, le suisse Logitech a acquis une grande partie de son savoir faire en rachetant, il y a plusieurs années de cela, l'américain Connectix qui était un véritable pionnier en la matière. Depuis ce rachat, Logitech est l'un des constructeurs dont la gamme de webcams est la plus vaste et chaque année, la firme nous propose de nouveaux modèles. Cette année, Logitech introduit la Communicate STX Plus, une webcam milieu de gamme. Avec un design en forme d'orbite, la Communicate STX Plus adopte un revêtement mélangeant le gris et le noir pour un look très high-tech et elle dispose d'un bouton permettant de capturer instantanément une image fixe. En fonctionnement, une petite diode verte s'illumine et son optique fixe, ici une simple lentille de plastique dépourvue de bague de mise au point, est munie d'un volet de protection que l'on peut abaisser à tout moment pour un peu d'intimité. Le support de cette QuickCam est assez original puisqu'il consiste en un socle plastique pourvu d'un clip flexible s'adaptant à tous les types d'écrans. La rotule sur laquelle repose la QuickCam Communicate STX permet de l'orienter dans tous les sens mais l'angle vertical est un peu réduit, en particulier lorsqu'il s'agit d'abaisser la caméra. A propos d'angle, l'angle de vision de l'optique est lui aussi assez restreint.

Techniquement, cette QuickCam Communicate STX Plus utilise l'interface USB 2.0 et profite d'un capteur d'une résolution de 640 x 480 pixels en mode vidéo. En mode photo, la résolution peut atteindre les 1 280 x 960 soit 1,3 mégapixel via une interpolation logicielle. Logitech annonce un débit de 30 images seconde en mode VGA (640 x 480) et le constructeur propose sa technologie RightLight qui permet de filmer dans des conditions de faible luminosité. Intégrant un microphone, la QuickCam Communicate STX Plus est tout de même livré avec un micro-casque additionnel alors qu'elle profite de la technologie RightSound qui vise à éliminer les effets d'écho.

000000A000409324-photo-comparatif-webcams-logitech-quickcam-communicate-stx-3.jpg
000000A000409325-photo-comparatif-webcams-logitech-quickcam-communicate-stx-4.jpg

Les captures de la Communicate STX

Niveau logiciel, Logitech a profondément revu l'offre qui accompagnait traditionnellement l'ensemble de ses Quickcam et ce dès la phase d'installation. Ainsi, la mise en route est d'une simplicité enfantine : on insère le CD et le programme d'installation démarre automatiquement. Il se compose de quatre étapes et se paye même le luxe de vérifier la présence de mises à jour en ligne avant de vous inviter à relier la webcam pour installer ses pilotes et vérifier son bon fonctionnement. Prête à être utilisée après quelques minutes à peine, la QuickCam Communicate STX est en vérité accompagnée de deux logiciels. Le premier est une barre d'outils permettant de lancer le module de capture vidéo, de couper le son ou la vidéo, d'accéder aux paramètres de la caméra ou bien encore de lancer l'application de messagerie de son choix (Skype, Windows Live Messenger, Messenger, etc). Notez au passage qu'il est possible de paramétrer l'action effectuée lorsque l'on abaisse (ou ouvre) le volet de la QuickCam Communicate STX. On peut ainsi lancer automatiquement à l'ouverture du volet l'application de conversation de son choix ou remplacer la vidéo par une image fixe (de son choix) dès que le volet est abaissé.

000000F000409323-photo-comparatif-webcams-logitech-quickcam-communicate-stx-2.jpg
000000F000409343-photo-comparatif-webcams-logitech-quickcam-communicate-stx-7.jpg

La barre d'outils Logitech QuickCam et le module de capture

Le second logiciel est QuickCapture, un module accessible depuis la barre d'outils et permettant, comme son nom le suggère, de capturer photos ou vidéos avec un aperçu temps réel. Les scènes ainsi capturées apparaissent automatiquement dans la galerie qui propose des fonctions ultra simples d'envoi par email ou d'impression papier. Comme chez Creative, il est possible d'activer un retardateur avant la prise de photos ou de vidéos, mais pas possible en revanche de choisir le codec vidéo. Le logiciel QuickCam, ici en version 10, encode automatiquement au format WMV. Du côté des réglages vidéo, Logitech propose l'essentiel et même plus avec une fonction de suivi de visage, un zoom numérique, une exposition automatique ou encore le contrôle manuel de la luminosité, du contraste, des couleurs et de la Balance des blancs. On retrouve une fonction anti-scintillement ainsi que la possibilité d'inverser l'image. Petit regret toutefois, la QuickCam Communicate STX Plus ne propose pas les effets vidéo inaugurés l'an dernier par Logitech : dommage !

000000DC00409326-photo-comparatif-webcams-logitech-quickcam-communicate-stx-5.jpg
000000DC00409327-photo-comparatif-webcams-logitech-quickcam-communicate-stx-6.jpg
000000B400409322-photo-comparatif-webcams-logitech-quickcam-communicate-stx-1.jpg

Les réglages avancés proposés par les pilotes QuickCam et le réglage du volet


Logitech QuickCam Communicate STX

Les plus
+ Bon système de fixation
+ Micro intégré et bouton de capture
+ Obturateur de l'optique
+ Bon rapport qualité/prix
Les moins
- Pas d'effets vidéos
- Qualité photo moyenne
Qualité Webcam
Qualité Photos
Logiciel
3
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

La Tesla Model 3 perd les faveurs de l'Europe, qui lui préfère la future Renault ZOE 2
Bill Gates considère que
Un outil destiné aux forces de l'ordre capable de déverrouiller quasiment tous les smartphones
Le Bitcoin continue sa course folle et dépasse les 10 000$
Sommet européen des 20 et 21 juin : objectif zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050 ?
Une pétition demande à Netflix de déprogrammer Good Omens... une série produite par Amazon
Le Raspberry Pi 4 est là : trois configurations jusqu'à 4 Go de RAM (et un kit desktop)
La mémoire informatique universelle pourrait révolutionner la consommation des data centers
AMD : le Ryzen 7 3800X mettrait à mal les Core i9-9900K d'Intel sur GeekBench
Pour Ubisoft, la PS5 et la Xbox Scarlett représentent un « bond majeur » en termes de puissance
scroll top