Sensible Soccer 2006 : du neuf avec du vieux ?

Nerces Contributeur
12 juin 2006 à 15h30
0
00F0000000312489-photo-sensible-soccer-2006.jpg
Pour reprendre la célèbre chanson, je vais vous parler d'un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître. Je ne sais pas si en ce temps-là, Montmarte accrochait ses lilas jusque sous nos fenêtres, mais le football sur ordinateur se résumait à deux jeux : Kick Off et Sensible Soccer. À la manière de ce que nous connaissons aujourd'hui avec la guéguerre opposant les fans de Pro Evolution Soccer aux acharnés de Fifa football, ces deux incontournables avaient leurs indéfectibles défenseurs. J'étais plutôt dans le camp Kick Off, mais c'est avec une certaine curiosité que j'ai découvert le Sensible Soccer 2006 conçu par Kuju... du foot comme au bon vieux temps ?

Âmes sensibles ne pas s'abstenir !

Afin que l'hommage soit réussi et que les fans de Sensible Soccer soient comblés, il ne fallait surtout pas que Sensible Soccer 2006 tente de concurrencer les Pro Evolution Soccer et autres FIFA Football. Il fallait au contraire qu'il parvienne à conserver ce qui faisait le charme du jeu originel tout en le faisant évoluer pour qu'il ne paraisse pas trop désuet... Défi complexe que Kuju aborde de manière convaincante. Introduite avec Sensible Soccer 98, la chanson Football is our love n'est évidemment plus de la partie, mais le menu est tout en sobriété. On y retrouve les différents modes et, premier regret, pas le moindre jeu en ligne à côté des modes solos : le multijoueurs ne se conçoit visiblement qu'autour d'un seul et unique PC pour nos amis développeurs anglais.

00F0000000312490-photo-sensible-soccer-2006.jpg
00F0000000312491-photo-sensible-soccer-2006.jpg
00F0000000312492-photo-sensible-soccer-2006.jpg

Multiples éditeurs, nombreuses compétitions : Sensible Soccer est un jeu plutôt riche malgré l'absence de mode en ligne

C'est d'autant plus dommage que la partie solo est plutôt bien fournie avec la possibilité de jouer des matchs amicaux, de participer à de nombreuses compétitions tant internationales (coupe du monde, euro...) que nationales (en Angleterre, Allemagne, Espagne, France...) et de créer ses propres épreuves largement personnalisables. Impatient de voir ce que le jeu a vraiment dans le ventre, on choisit « amical » pour une petite rencontre entre l'Argentine et l'Angleterre. Les joueurs entrent sur la pelouse et même si le graphisme est assez éloigné du jeu originel, le style y fait indiscutablement penser. On regrettera tout de même les gros aplats de couleurs sur les visages ainsi que sur les maillots : ce n'est clairement pas du plus bel effet.

00F0000000312493-photo-sensible-soccer-2006.jpg
L'arbitre donne le coup d'envoi et le match peut commencer. Tout d'abord, il faut se déshabituer des jeux modernes. Le gameplay fait dans la simplicité avec seulement trois boutons d'action : un pour les passes / changements de joueur, un pour les sprints et un dernier pour... le reste (tackles, têtes, tirs). J'entends déjà les puristes dans le fond s'écrier que Sensible Soccer était encore plus spartiate. C'est vrai que du temps des Navigator / Speedking, il fallait faire avec un seul bouton. Cette petite entorse est toutefois bien sympathique puisqu'elle permet à Kuju d'introduire la notion de courses. Les joueurs peuvent ainsi réaliser des sprints lorsque le besoin s'en fait sentir. Il faut cependant faire attention à la jauge de fatigue : elle baisse on ne peut plus rapidement.

Cette subtilité mise à part, le jeu est extrêmement simple à prendre en main : il faut simplement faire attention à ne pas se tromper de bouton ce qui demande, au maximum, quelques minutes de pratique. Il faudra en revanche un peu plus longtemps pour vraiment maîtriser les choses puisque comme le Sensible Soccer sur Atari / Amiga, tout est question de dosage : une passe est plus ou moins profonde selon la pression exercée sur le bouton et il en va de même pour les tirs, les dégagements ou bien encore les têtes. Jusqu'ici le bilan est plutôt positif et si mes attaquants anglais on des noms à la noix (le jeu n'intègre aucune licence), je me dis que Kuju n'est peut-être pas loin d'avoir remporté son pari. C'est hélas à peu près au même moment que les choses se corsent et que l'on déchante.

00F0000000312494-photo-sensible-soccer-2006.jpg
00F0000000312495-photo-sensible-soccer-2006.jpg
00F0000000312496-photo-sensible-soccer-2006.jpg

Des séquences de jeu rapides, mais qui ne demandent pas autant de précisions que le jeu originel... dommage !


C'est dans les vieux pots qu'on fait la meilleure soupe...

Tout d'abord, on est surpris de voir que les joueurs passent leur temps sur les fesses : chaque fois que deux d'entre eux se croisent pour se disputer le ballon, il y en a au moins un qui tombe, quand ce ne sont pas les deux. Au bout de cinq ou six chutes, on finit par s'apercevoir qu'une petite course amorcée au bon moment permet d'éviter ce manque de stabilité du joueur... mais ça agace. Dans le genre pénible, il faut également citer cet énorme bug du clavier qui bloque complètement l'usage des boutons d'action lorsqu'on déplace un joueur vers le bas à droite. Aussi gênants soient-ils, ces deux défauts ne sont cependant pas les pires et nous touchons maintenant à l'essence même de Sensible Soccer : dans cet opus 2006, il faut effectivement savoir que le ballon colle au pied du joueur.

00F0000000312497-photo-sensible-soccer-2006.jpg
Dans le jeu originel, il était possible de conserver le ballon sur un petit crochet par exemple, mais là ça va beaucoup plus loin puisque notre joueur peut faire à peu près n'importe quoi avec, il n'en perdra jamais le contrôle. Dans le genre qui torpille le gameplay façon Sensible Soccer, il nous faut également citer le coup des « passes automatiques ». Une simple pression sur le bouton de passe, permet d'en réaliser de très précises même si le joueur se trouve à une bonne vingtaine de mètres. Les très longues passes demanderont plus de finesse (dosage assez précis du bouton de tir), mais la simplification est clairement abusive : alors que Sensible Soccer demandait une réelle maîtrise, ici il suffit de quelques minutes pour réaliser des enchaînements dignes du Brésil.

Du coup, le jeu en solitaire est vraiment trop simple. Pourvu que vous choisissiez une équipe correcte, vous remporterez dans doute la Coupe du Monde au premier essai. Même lorsqu'elle contrôle l'équipe de France ou Liverpool, l'intelligence artificielle est incapable de se montrer dangereuse et alors que les gardiens sont aussi mauvais que dans le jeu originel, ses attaquants prennent un malin plaisir à manquer leurs frappes. Bien sûr, un jeu de sport mise principalement sur le multijoueur, mais je ne suis pas contre un défi un tout petit peu plus intéressant en solitaire devant mon écran. Puisque nous parlons du multijoueurs, reconnaissons que Kuju s'en sort mieux. Dès lors que les joueurs sont de même niveau, les matchs sont plus intéressants et la maîtrise des passes / tirs prend une tout autre importance.

00F0000000312498-photo-sensible-soccer-2006.jpg
00F0000000312499-photo-sensible-soccer-2006.jpg
00F0000000312500-photo-sensible-soccer-2006.jpg

Super coupe, Coupe de France ou Coupe du Monde : peu importe le défi, le mode solo est vraiment trop facile

Contre l'IA, il suffit souvent d'une petite course pour faire revenir un défenseur et rattraper une bévue qui, face à un humain, aurait eu des conséquences désastreuses. De tackles virils en successions de passes, de corners au second poteau en reprises de volée, on prend un plaisir certain avec un titre sommaire graphiquement, mais beaucoup plus fin qu'il n'y paraît et très rythmé... un peu trop d'ailleurs et l'ensemble manque de lisibilité. Comme les collisions sont inexistantes, on peut facilement avoir quatre joueurs littéralement « les uns sur les autres », mais le plus gênant concerne la caméra qui suit trop rapidement le ballon. Du coup, lors de certaines actions, on se retrouve à avoir de sacrés allers-retours qui donnent mal à la tête. Enfin, on a beaucoup plus de mal à « sentir » ses joueurs que dans le jeu originel. Ce dernier n'avait de fait pas besoin de radar, mais là ça n'aurait pas été de refus.

Conclusion

00F0000000312501-photo-sensible-soccer-2006.jpg
Fan de Kick Off devant l'Éternel, je ne compte cependant pas les heures passées sur Sensible Soccer, de préférence en version 1.2 et me faisais donc une joie de trouver un jeu qui ne misait pas forcément sur sa licence ou sur un pseudo réalisme pour convaincre les joueurs. Hélas, malgré les indiscutables qualités de ce Sensible Soccer 2006, le compte n'y est pas vraiment... en tout cas pas pour tout le monde. Ainsi, et le meilleur moyen de s'en rendre compte est encore de regarder notre vidéo exclusive : le gameplay est très loin de Pro Evolution Soccer et le style graphique est assez particulier. Assez différent du jeu originel, il y fait malgré tout penser et ne devrait pas décevoir les amateurs des versions Atari / Amiga.

Ces derniers auront plus de mal avec les trois boutons, le système de passes automatiques, les chutes de joueurs et, horreur suprême, le ballon qui colle au pied du joueur ! Notons tout de même que l'intégration des courses est une idée sympathique, alors que la gestion des frappes et la médiocrité des gardiens n'ont rien à envier à leur modèle. En multijoueurs, on passe quelques après-midi sympathiques et même s'il ne risque pas de devenir le numéro un de vos séances entre copains, il s'agit d'un honnête défouloir que l'on aurait aimé trouver dix euros moins cher (30 euros sur PC, 40 euros sur consoles). Attention, si vous n'avez pas la possibilité de réunir quelques amis, passez votre chemin : Sensible Soccer 2006 est risible en solo et il ne dispose d'aucune option de jeu en ligne.

Sensible Soccer 2006

Les plus
+ Gameplay original et amusant
+ Nombreuses équipes, compétitions
+ Bon défouloir si on accroche au gameplay
Les moins
- Pas de mode de jeu en ligne
- Peu d'intérêt en solitaire
- Temps de chargement trop longs sur PS2
Réalisation
Prise en main
Durée de vie
2

Afin de vous donner une idée un peu plus précise de la réalisation graphique si particulière, nous avons réalisé cette vidéo exclusive qui vous permet également de juger de la précision des passes et du rythme remarquablement élevé des rencontres.
  • Visionnez notre vidéo exclusive de Sensible Soccer 2006


Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de Sensible Soccer 2006 sur PC
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de Sensible Soccer 2006 sur Playstation 2
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de Sensible Soccer 2006 sur Xbox

00D2000000312560-photo-sensible-soccer-2006.jpg
00D2000000312561-photo-sensible-soccer-2006.jpg
00D2000000312564-photo-sensible-soccer-2006.jpg
00D2000000312565-photo-sensible-soccer-2006.jpg
00D2000000312568-photo-sensible-soccer-2006.jpg
00D2000000312571-photo-sensible-soccer-2006.jpg
00D2000000312573-photo-sensible-soccer-2006.jpg
00D2000000312588-photo-sensible-soccer-2006.jpg
00D2000000312580-photo-sensible-soccer-2006.jpg
00D2000000312592-photo-sensible-soccer-2006.jpg
00D2000000312575-photo-sensible-soccer-2006.jpg
00D2000000312585-photo-sensible-soccer-2006.jpg
00D2000000312579-photo-sensible-soccer-2006.jpg
00D2000000312582-photo-sensible-soccer-2006.jpg
00D2000000312597-photo-sensible-soccer-2006.jpg
Modifié le 20/09/2018 à 15h37
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
SpaceX : plutôt 42 000 satellites pour Starlink ?
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top