Runaway 2 : l'aventure à la mode espagnole

le 24 mai 2006 à 15h10
0
00F0000000307586-photo-runaway-2-the-dream-of-the-turtle.jpg
Pour que la journée soit plus complète et parallèlement à la présentation de Silverfall, Focus avait décidé de faire le point sur Runaway 2 : The Dream Of The Turtle en faisant venir sur Paris, Rafael Latiegui, directeur artistique chez Pendulo Studio. En 2003, cette équipe espagnole basée à Madrid avait créé l'événement en relançant de belle manière l'aventure point & click. Aujourd'hui, elle s'apprête à récidiver avec une suite en préparation depuis de nombreux mois et visiblement attendue par des milliers de fans... Alors que Rafael nous en présentait différents éléments, Focus nous l'a promis, Runaway 2 : The Dream Of The Turtle arrive courant octobre. Impressions.

Le rêve de la tortue ?!



Le plus simple étant de commencer par le commencement, Rafael Latiegui nous précise tout d'abord que Runaway 2 n'aura pas de lien direct avec le premier volet. Bien sûr les personnages principaux sont les mêmes et bien sûr il sera possible de croiser quelques connaissances, mais en dehors de ça, il sera tout à fait possible de jouer à cette nouvelle aventure sans avoir pratiqué Runaway : A Road Adventure. Afin de mieux cerner les choses, Pendulo a toutefois décidé de préparer une vidéo qui récapitule les événements passés. Runaway 2 débute quelques mois après le premier volet alors que Gina et Brian sont en vacances dans les îles Hawai. Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes et nos deux héros coulent des jours heureux jusqu'à ce que la belle ait envie d'aller faire un tour du côté des petites îles de l'archipel. La balade tourne cependant court : une panne survient dans le bimoteur loué pour l'occasion et comme il n'y a qu'un parachute à bord, Brian pousse Gina hors de l'appareil avec. Le pilote parvient tant bien que mal à se poser (se crasher serait plus juste) et Brian doit une nouvelle fois retrouver Gina.

00F0000000307588-photo-runaway-2-the-dream-of-the-turtle.jpg
00F0000000307589-photo-runaway-2-the-dream-of-the-turtle.jpg
00F0000000307592-photo-runaway-2-the-dream-of-the-turtle.jpg

Sur ces captures, Runaway 2 a comme un petit air de vacances au soleil !

Si la présentation qui nous en a été faite se limitait aux trois premiers, Runaway 2 comportera en tout six chapitres correspondant à autant de lieux différents. Jungle, plage tropicale, paysage glacé, la variété est clairement de mise et elle a permis aux développeurs de considérablement revoir l'aspect graphique du jeu. C'est la première chose qui frappe lorsqu'on lance Runaway 2, car tout en conservant l'esprit du premier volet, Pendulo a su faire évoluer très sensiblement les décors et les personnages. Libre à vous d'apprécier ou non le style adopté, mais il me semble impossible de nier la qualité de l'ensemble. De nombreux petits effets graphiques (chute de neige, distorsions, traces de pas...) sont là pour enrichir les multiples planches et pas mal d'animations insufflent de la vie (oiseaux dans le ciel, fumée, objets divers...). Techniquement, Runaway 2 paraît donc nettement plus abouti que son prédécesseur, même s'il ne devrait cependant pas demander trop de puissance à la machine : il est question d'un processeur à 500 MHz et de 128 Mo pour la configuration minimum (Pentium IV, 256 Mo pour la recommandée).

Tout au long de la présentation, Rafael Latiegui a insisté sur l'élément comique. Alors que l'humour n'intervenait finalement qu'à partir de la troisième partie de Runaway, dans cette seconde aventure, les Espagnols ont voulu aller plus loin. Les situations cocasses, voire loufoques, seront donc plus régulièrement de mise. Sans révéler trop d'éléments du scénario, disons qu'il faudra par exemple faire avec un compagnon lémurien penché sur la bouteille, partir à la recherche d'une jambe artificielle, pratiquer le « ski nautique »... Comme nous le disions précédemment, nous aurons également la joie de retrouver quelques vieilles connaissances telles que Sushi et Joshua. Et alors que tous les personnages récurrents auront la même voix que dans le premier volet, le suspens plane encore sur celui de Brian : il faut dire que le personnage a tellement changé qu'une nouvelle voix ne serait pas forcément un mauvais choix. Le directeur artistique de Pendulo nous a toutefois précisé que seul ce dernier serait jouable : pas question donc, même le temps d'une petite énigme, de contrôler Gina ou Sushi.

00F0000000307585-photo-runaway-2-the-dream-of-the-turtle.jpg
00F0000000307590-photo-runaway-2-the-dream-of-the-turtle.jpg
00F0000000307593-photo-runaway-2-the-dream-of-the-turtle.jpg

Les décors sont variés, les personnages et les situations aussi !

Au niveau du déroulement de la partie, Rafael Latiegui n'a pas voulu trop en révéler afin de nous laisser la surprise. Sans déflorer le scénario du jeu, il nous a donc présenté différentes séquences qui nous ont permis de voir les progrès réalisés sur le plan technique, mais également au niveau du gameplay. Un système de double-clic permettra par exemple de se rendre plus rapidement d'un point à un autre et Pendulo pense avoir trouvé une solution intermédiaire pour résoudre le problème des objets à n'utiliser que plus tard. Dans le premier volet, des joueurs avaient critiqué le fait de devoir refouiller les mêmes lieux à plusieurs reprises tout au long de la partie pour trouver de nouveaux objets : avec Runaway 2, Pendulo devrait le plus souvent permettre de récupérer tous les objets d'un seul coup. Enfin, de très nombreuses cinématiques (environ 90 minutes) seront intégrées pour donner du « liant » à une aventure qui semble vraiment très bien partie et qu'il nous tarde de découvrir dans le détail... Encore quelques semaines de patience donc !

00F0000000307594-photo-runaway-2-the-dream-of-the-turtle.jpg
00F0000000307587-photo-runaway-2-the-dream-of-the-turtle.jpg
00F0000000307591-photo-runaway-2-the-dream-of-the-turtle.jpg
Modifié le 20/09/2018 à 15h37
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités Processeur

TSMC a achevé la conception de son infra destiné à la production de puces 5 nm
TSMC : les commandes de puces 7 nm en hausse grâce à AMD et Android
AMD : le silicium des processeurs ne sera pas remplacé avant au moins 10 ans
Spectre : aucun correctif logiciel n'en viendra à bout, selon des chercheurs de Google
TSMC : l'incident survenu fin janvier coûtera 550 millions de dollars au groupe
Le Machine Learning pourrait permettre d'exploiter des processeurs composés de diamant
TSMC : la production de masse en 7nm démarre dès mars
Le fondeur américain GlobalFoundries, second mondial derrière TSMC, chercherait un acheteur
Google recrute à tout va chez Intel ou Qualcomm pour concevoir ses propres processeurs
TSMC : le 7 nm représente maintenant la plus grosse source de revenus du fondeur
Les premières puces Exynos Auto de Samsung arriveront sur les futures Audi
Qualcomm dévoile le processeur mobile Snapdragon 855
Intel pourrait préparer le
scroll top