Kévin et Nerces à l'E3 2006 : compte-rendu complet

Nerces
Expert Gaming
24 mai 2006 à 17h30
0

Sommaire

 

BioShock (c) Irrational Games / 2K Games

Avant même le début du salon, BioShock figurait déjà en bonne place dans ma liste. Il faut dire qu'il est l'œuvre d'un des studios les plus sympathiques, Irrational Games, et qu'il est présenté comme le digne successeur d'un des meilleurs FPS / RPG jamais créé sur PC : System Shock 2. Plus important salon du jeu vidéo oblige, j'espérais bien en apprendre beaucoup plus à propos de ce titre encore très mystérieux, mais Irrationnal Games ne l'entendait clairement pas de cette oreille. Alors que BioShock est encore en plein chantier, le développeur a préféré mettre l'accent sur l'ambiance, l'atmosphère du jeu, ce qui nous a malgré tout valu une intéressante présentation et, pendant qu'un des concepteurs nous parlait du jeu, un autre, contrôleur Xbox 360 en main, mettait en pratique les principes énoncés par son compère. Les deux gars ne prennent pas le temps de nous expliquer le scénario du jeu : c'est en fait volontaire puisqu'Irrational Games souhaite garder encore un peu de mystère. On sait simplement qu'il s'agira d'une uchronie située dans les années 50 alors que la cité sous-marine de Rapture sert de refuge antinucléaire. Cette ville a également été le théâtre d'expériences génétiques qui ont mal tourné... et c'est à peu de choses près tout ce qu'ont bien voulu nous dire nos hôtes.

Du coup, on entre directement dans le vif du sujet et on prend d'entrée une splendide baffe : l'ambiance graphique du jeu est simplement saisissante. Rapture est une cité sous-marine, mais elle semble avoir quelques fuites qui sont l'occasion d'une débauche d'effets visuels tous plus réussis les uns que les autres. Si le joueur reste immobile seulement quelques secondes, un personnage appelé un Grand Frère arrive sur la scène. Équipé d'un imposant scaphandre, il réfléchit superbement la lumière alors que son pas lourd raisonne dans toute la pièce. Si le joueur évite de trop s'approcher, le personnage continue son chemin jusqu'à atteindre une porte devant laquelle une fuite d'eau forme comme une cascade : seconde claque... l'eau s'écoule alors merveilleusement bien sur le scaphandre ! Une Petite Sœur surgit alors par la porte et ces deux personnages vaquent à leurs occupations tant que le protagoniste principal n'intervient pas. Celui-ci peut très bien aller les taquiner, mais il peut aussi les laisser tranquille. Il s'agit d'un exemple du travail effectué par les développeurs sur les personnages non-joueurs : ces derniers ont tous des occupations à réaliser. Revenons-en toutefois au jeu et à notre personnage. Notre démonstrateur fait alors bouger un peu son avatar et on ne peut s'empêcher de trouver l'ensemble un peu lent.

Là encore, c'est parfaitement volontaire et reprend un peu l'idée de base de BioShock : laisser le temps aux joueurs de réfléchir à ce qu'ils font, de faire l'action qu'il faut vraiment réaliser et pas seulement de tirer le plus vite sur tout ce qui aurait peut-être un jour pu bouger. En ce sens, il faudra faire avec des munitions réduites à leur portion congrue, des pièges parfois très vicieux, des mécanismes à remettre en état, différentes méthodes pour résoudre un même problème... Si la démo qui nous a été présentée était très courte, nous avons déjà eu quelques exemples de la liberté d'action voulue par les développeurs. Ainsi, face à un robot de sécurité, on peut tenter l'assaut frontal, on peut essayer de la jouer profil bas, mais on peut aussi tenter d'utiliser quelques objets dénichés ça et là pour, par exemple, tourner un des Grands Frères de passage contre notre ennemi. L'intelligence artificielle du jeu étant ce qu'elle est, on peut d'ailleurs très bien assister à des combats entre deux personnages non-joueurs, sans même que l'on ait eu besoin d'intervenir de quelque manière que ce soit. Si la présentation de BioShock nous a fait forte impression, il faudra faire preuve de beaucoup de patience puisque les développeurs ne le sortiront qu'une fois conforme à leurs attentes. Une commercialisation courant 2007 est toutefois sur leur planning.

00D2000000301619-photo-bioshock.jpg
00D2000000301620-photo-bioshock.jpg
00D2000000301621-photo-bioshock.jpg
00D2000000301622-photo-bioshock.jpg
00D2000000301623-photo-bioshock.jpg
00D2000000301625-photo-bioshock.jpg
00D2000000301626-photo-bioshock.jpg
00D2000000301627-photo-bioshock.jpg
00D2000000301628-photo-bioshock.jpg
00D2000000306367-photo-bioshock.jpg
00D2000000306368-photo-bioshock.jpg
00D2000000306369-photo-bioshock.jpg
00D2000000306370-photo-bioshock.jpg
00D2000000306371-photo-bioshock.jpg

00D2000000301618-photo-bioshock.jpg
00D2000000301629-photo-bioshock.jpg
00D2000000306519-photo-bioshock.jpg
00D2000000306520-photo-bioshock.jpg
00D2000000306521-photo-bioshock.jpg
Modifié le 20/09/2018 à 15h37
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top