Kévin et Nerces à l'E3 2006 : compte-rendu complet

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
24 mai 2006 à 17h30
0

Sommaire

00307098-photo-logo-plateforme-pc-75x75.jpg

World In Conflict (c) Massive Entertainment / Sierra

Une uchronie est une vision de l'histoire qui diffère de celle que nous avons connue en prenant comme un point de départ un événement précis et en lui choisissant une issue différente... eh bien, le moins que l'on puisse dire c'est que les uchronies avaient le vent en poupe cette année et ce n'est pas Massive Entertainement qui nous contredira. Sous la houlette de Sierra et donc de VU Games, le studio présentait effectivement son nouveau jeu de stratégie, World In Conflict, dans lequel le Mur de Berlin ne s'est jamais effondré et où le bloc soviétique fait bien plus que tenir la dragée haute à l'OTAN. En réalité, la situation est même critique pour les États-Unis et ses alliés puisque les forces communistes ont tout simplement envahi le continent nord-américain. Du coup, toute la bataille et toute la campagne solo du jeu se déroulent en plein coeur des États-Unis.

Comme sur plusieurs autres titres du salon, la gestion des ressources a complètement été laissée de côté pour que le joueur puisse se concentrer sur l'aspect tactique des choses et il y aura déjà largement de quoi faire. Dans la partie solo du jeu, le joueur incarnera effectivement le général en chef des forces américaines et aura pour but de reprendre le contrôle du territoire. Cela passera par de multiples missions, mais les développeurs n'avaient pas encore d'idée très précise de leur nombre ainsi que de la durée de vie du titre. Ces derniers ne cachaient d'ailleurs pas que l'accent avait pour le moment été mis sur le mode multijoueur et, plus généralement, sur l'action rapide. Ainsi, le jeu se veut facile à prendre (ce qui nous a semblé être vraiment le cas), les environnements entièrement destructibles et les unités particulièrement dévastatrices.

Les projections de napalm ou les frappes nucléaires sont évidemment l'exemple le plus marquant de cette volonté « expéditive », mais cela se ressent même avec des unités plus basiques comme l'infanterie ou les chars. On notera une nouvelle fois l'absence d'unités navales alors que des engins aériens seront eux bien présents (avions, hélicoptères). Enfin, Massive Entertainment a également mis l'accent sur le nombre de joueurs en réseau : 16. Ce n'est sans doute pas une première pour un jeu de stratégie, mais ça reste assez rare et promet de belles bagarres en face à face ou en jeu par équipe. World In Conflict devrait être disponible au cours du printemps de l'année prochaine.

00D2000000306666-photo-world-in-conflict.jpg
00D2000000306665-photo-world-in-conflict.jpg
00D2000000306664-photo-world-in-conflict.jpg
00D2000000306663-photo-world-in-conflict.jpg
00D2000000306662-photo-world-in-conflict.jpg
00D2000000306661-photo-world-in-conflict.jpg
Modifié le 20/09/2018 à 15h37
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
scroll top