7600 GT & X1800 GTO : Milieu de gamme printemps 06

0
En septembre 2004, NVIDIA lançait la GeForce 6600 GT, une nouvelle puce graphique dédiée au milieu de gamme. Basée sur l'architecture GeForce 6, la puce a connu un succès quasi immédiat grâce au très bon équilibre de son architecture et à son corollaire à savoir de bonnes performances pour un prix raisonnable. Quelques mois après l'arrivée du modèle PCI-Express, sorti pour la petite histoire quasiment au même moment que Doom 3, NVIDIA enfonçait à nouveau le clou en proposant une déclinaison AGP. Depuis NVIDIA n'avait hélas pas jugé bon de renouveler son offre milieu de gamme et ce malgré l'arrivée du GeForce 7. Il faut dire que la concurrence n'était pas franchement au rendez-vous : ATI s'était déjà cassé les dents sur le GeForce 6600 avec son Radeon X700 et le Canadien s'est à nouveau loupé avec le Radeon X1600...

Un an et demi après la sortie du GeForce 6600 GT, et de multiples déclinaisons plus tard, NVIDIA propose enfin un successeur à sa puce vedette milieu de gamme. La firme au caméléon vient en effet de lancer le GeForce 7600 qui reprend l'architecture introduite avec le GeForce 7 et promet de meilleures performances. Reste que NVIDIA n'est pas tout à fait seul sur le secteur du milieu de gamme, ATI ayant précipité la sortie du X1800 GTO, une carte initialement prévue pour la fin du mois de mars. Quid des deux protagonistes ?

0000011800294298-photo-cartes-geforce-7600-gt-en-sli.jpg

NVIDIA GeForce 7600 GT

0000005000293513-photo-logo-nvidia-geforce-7600-gt.jpg
Pour sa nouvelle puce graphique milieu de gamme, NVIDIA reprend l'architecture GeForce 7 qui comporte rappelons-le quelques améliorations face au GeForce 6 notamment au niveau de la puissance de calcul pour une exécution toujours plus rapide des shaders. Répondant au doux nom de code de G73, la puce derrière le GeForce 7600 GT est gravée en 90 nm et se montre relativement petite. Pensez donc, la surface de la puce occupe dorénavant quelque 125 mm² quand un GeForce 6600 gravé pour sa part en 110 nm occupait 150 mm². L'avantage pour NVIDIA est évident : le G73 semble peu onéreux à produire, la compagnie de Santa-Clara tentant en effet de rationaliser au maximum ses Processeurs graphiques pour garantir une disponibilité importante et aussi s'assurer de confortables marges au passage.

000000F000293558-photo-puce-nvidia-geforce-7600-gt.jpg

Puce graphique NVIDIA G73 alias GeForce 7600 GT

Mais revenons-en à l'architecture du G73 qui évolue sensiblement face au GeForce 6600 GT. Ce dernier comportait en effet 8 pixels pipelines et 3 unités de vertex. Qu'à cela ne tienne, le GeForce 7600 GT se dote de 12 pixels pipelines, soit 3 quads (un quad est un bloc comportant quatre pixel pipelines). Ce n'est pas le seul progrès du GeForce 7600, la puce comptant dorénavant 5 unités de vertex alors que les ROP sont doublés et passent de 4 à 8. Rappelons qu'un ROP est une unité située en bout de pipeline et chargée de l'affichage final. Malgré les modifications apportées au niveau même de la structure du processeur, changements qui laissent d'ailleurs présager de bonnes performances, les fréquences de fonctionnement du GeForce 7600 ne sont pas particulièrement agressives. NVIDIA semble vouloir conserver la posture adoptée avec le GeForce 7800 GTX et consistant à privilégier les rendements avec une fréquence déterminée de manière intelligente. Du coup quand le GeForce 6600 était cadencé à 500 MHz, le GeForce 7600 tourne à 560 MHz. Le double effet (NDLR : Kiss Cool ?) de ce choix est de ne pas faire exploser la consommation électrique et l'échauffement des 177 millions de transistors.

000000DC00293530-photo-pilote-nvidia-geforce-7600-gt.jpg
000000DC00293532-photo-pilote-nvidia-geforce-7600-gt-sli.jpg

Les pilotes NVIDIA

En revanche, le bus mémoire du GeForce 7600 n'a pas évolué par rapport à son prédécesseur et NVIDIA propose toujours un contrôleur 128 bits. C'est généralement une constante sur les puces milieu de gamme et ATI ne fait d'ailleurs pas mieux de ce côté-là avec son Radeon X1600 XT. En revanche, le X1800 GTO profite d'un bus 256 bits comme nous verrons un peu plus loin, mais revenons-en à la GeForce 7600 GT qui contrairement aux GeForce 6600 GT, est d'emblée munie de 256 Mo de mémoire GDDR3. La fréquence de cette dernière a d'ailleurs été revue à la hausse puisqu'elle atteint dorénavant 700 MHz ce qui permet d'offrir une bande passante mémoire relativement honnête de 21 Go/s. Côté fonctionnalités enfin, on a toujours droit à l'antialiasing avec transparence, fonction qui permet d'éviter les effets d'escalier sur les éléments du décor qui ont un canal de transparence. Il s'agit typiquement des branchages, feuillages et autres grillages... Enfin, logiquement compatible Shader Model 3.0, le GeForce 7600 GT prend en charge les effets de rendu HDR en FP16.

 GeForce 6600 GTGeForce 7600 GTATI X1600 XTATI X1800 GTOATI X1800 XL
InterfacePCI-E 16xPCI-E 16xPCI-E 16xPCI-E 16xPCI-E 16x
Gravure0,11 µ0,09 µ0,09 µ0,09 µ0,09 µ
Transistors~146 millions~177 millions~157 millions~321 millions~321 millions
RAMDAC2 x 400 MHz2 x 400 MHz2 x 400 MHz2 x 400 MHz2 x 400 MHz
T&LDirectX 9.0cDirectX 9.0cDirectX 9.0cDirectX 9.0cDirectX 9.0c
Pixels Pipelines812121216
Vertex Pipelines35588
Mémoire embarquée128 ou 256 Mo256 Mo256 Mo256 Mo256 Mo
Interface mémoire128 bits128 bits128 bits256 bits256 bits
Bande passante15 Go/s21 Go/s20,6 Go/s30 Go/s30 Go/s
Fréquence GPU500 MHz560 MHz590 MHz500 MHz500 MHz
Fréquence mémoire500 MHz700 MHz690 MHz500 MHz500 MHz


La carte GeForce 7600 GT de référence

Tout comme c'était déjà le cas avec le GeForce 7900 GT, NVIDIA est resté très sage au niveau du design de sa carte GeForce 7600 GT de référence. Avec un PCB vert ne dépassant pas les 17,5 centimètres de longueur, la carte ne nécessite aucune alimentation électrique secondaire, le bus PCI-Express suffisant à satisfaire le processeur. La technologie SLI étant supportée par le GeForce 7600 GT, la carte est logiquement munie d'un connecteur à cet effet. On note la petitesse du système de refroidissement qui est constitué d'un simple radiateur en cuivre avec en son centre un ventilateur à pales vertes translucides. Celui-ci n'est d'ailleurs pas franchement discret et NVIDIA aurait pu faire quelque effort pour le rendre plus silencieux ! Dotée de 256 Mo de mémoire, la carte fait appel à des puces Samsung de GDDR3 certifiées à 1,4 ns. Les fréquences de fonctionnement sont similaires à celles annoncées précédemment à savoir 560 MHz pour le GPU et 700 MHz pour la mémoire. Côté sorties, la carte offre deux connecteurs DVI et un seul des deux connecteurs est de type Dual-DVI. Il s'agit de celui le plus proche de la carte mère, une fois la carte graphique connectée. On retrouve également une sortie vidéo avec un connecteur 9 broches qui a la particularité d'autoriser le raccordement des classiques câbles S-Vidéo 4 broches tout en offrant une sortie compatible HDTV avec le câble adéquat.

000000DC00293536-photo-nvidia-geforce-7600-gt-1.jpg
000000DC00293537-photo-nvidia-geforce-7600-gt-2.jpg

NVIDIA GeForce 7600 GT de référence : petit, costaud mais... bruyant !

ATI réagit et lance le X1800 GTO

0000002800293514-photo-logo-ati-radeon-x1800-gto.jpg
Visiblement piqué au vif par son concurrent de toujours, ATI sortait de son chapeau le Radeon X1800 GTO à l'occasion du salon CeBIT. Visant le segment milieu de gamme, ce nouveau modèle ne devait initialement pas être annoncé avant la fin mars pour une disponibilité effective courant avril. Le marketing en a décidé autrement quitte à bousculer les partenaires dont seuls Sapphire et PowerColor exposaient des X1800 GTO sur le CeBIT, début mars. Et encore il s'agissait de modèles X1800 XL rebaptisés à la va-vite GTO. Car autant le dire clairement le X1800 GTO est en réalité un X1800 XL « dégradé ». Un petit retour sur les faits s'impose : en décembre dernier, ATI annonçait à ses partenaires la fin de vie de son Radeon X1800 XL au profit des X1900 qui furent lancées début 2006. Reste que la firme canadienne conservait des stocks de ses puces R520, stocks qu'il fallait bien écouler à un moment ou à un autre. Et le X1800 GTO tombe à pic pour permettre à ATI d'écouler ses puces tout en proposant enfin ( ! ) une puce graphique milieu de gamme, chose qui n'était plus d'actualité depuis le lancement de la gamme Radeon X1xxx en octobre dernier. Il faut en effet se souvenir qu'il existait jusqu'alors une sorte de trou entre les modèles ATI commercialisés aux alentours de 180 euros et ceux qui débutaient à 349 euros environ. Le positionnement tarifaire du X1800 GTO est annoncé par le Canadien autour des 250 euros TTC.

000000F000293543-photo-puce-ati-radeon-x1800-gto.jpg

Puce graphique ATI Radeon X1800 GTO : sur un air de R520...

Côté spécifications techniques, le Radeon X1800 GTO affiche quelques originalités. Gravée en 90 nm, la puce R520LE (son nom officiel) se voit ici munie de trois Processeurs de Pixel Shader, ce qui correspond dans les faits à 12 pixels pipelines (contre 16 pour le X1800 XL). Ce changement influe d'ailleurs sur les unités de texture qui ne sont plus que 12. En ce qui concerne les unités en charge des Vertex, on en dénombre 8 tandis que les ROP sont au nombre de 12. Comparées au X1800 XL, les fréquences de fonctionnement du X1800 GTO sont identiques ; à savoir 500 MHz pour la puce graphique et 500 MHz pour la mémoire ! Mémoire qui a toutefois deux originalités qu'il nous faut souligner : tout d'abord si ATI utilise toujours de la GDDR3, le fabricant recommande dorénavant l'utilisation de puces certifiées à 2.0 ns, ce qui limitera de fait l'overclocking, alors que celle dernière demeure interfacée sur 256 bits, une première ou presque pour une carte graphique milieu de gamme !

000000F000293534-photo-pilote-ati-x1800-gto.jpg

ATI Radeon X1800 GTO vu par les pilotes CATALYST


PowerColor Radeon X1800 GTO

Avec Sapphire, PowerColor est l'un des seuls fabricants de Cartes Graphiques partenaires d'ATI à déjà proposer des cartes basées sur le Radeon X1800 GTO. En vérité, la carte que nous avons reçue pour ce test, est assez originale puisqu'elle portait encore au dos un autocollant « Radeon X1800 XL ». Pourtant, il s'agit bel et bien d'une Radeon X1800 GTO même si PowerColor a du mal à dissimuler l'évidence à savoir le recyclage des stocks de Radeon X1800 XL en X1800 GTO. Il faut dire que les deux cartes sont strictement identiques d'un point de vue physique et le démontage du radiateur de la PowerColor X1800 GTO laisse d'ailleurs apparaître une puce frappée simplement R520. Notre carte était d'ailleurs animée par une puce sortie des chaînes de TSMC lors de la quarantième semaine de 2005... Malgré d'évidentes similitudes avec le Radeon X1800 XL, le modèle GTO se distingue toutefois par l'emploi de puces mémoires différentes tandis que son BIOS a été reprogrammé pour désactiver 4 pixels pipelines. À première vue, le consommateur pourrait se frotter les mains puisqu'il est tout à fait envisageable de réactiver les pipelines inactifs des X1800 GTO via une simple mise à jour du BIOS. Malheureusement, la chose ne semble pas aussi aisée qu'à l'époque du Radeon X800 GTO notamment à cause de la diversité des approvisionnements et du plus grand nombre de puces déclassées lors de la production. Seul l'avenir nous en dira plus.

Mais revenons-en à la X1800 GTO de PowerColor : PCB rouge et bus PCI-Express 16x sont ici de rigueur. Identique aux X1800 XL, le modèle GTO voit son étage d'alimentation flanqué d'un radiateur et l'on retrouve non loin de là un connecteur d'alimentation électrique PCI-Express tandis que le système de refroidissement est de type simple slot. Ce dernier, lui aussi bruyant (décidément !), est constitué d'un radiateur en cuivre, qui recouvre le processeur graphique et les puces mémoires, et se voit enchâssé dans un carénage d'aluminium à l'extrémité duquel figure un ventilateur. Armée de 256 Mo de mémoire, la carte utilise des puces Samsung : contrairement aux puces validées à 1,4 ns qui équipent habituellement les Radeon X1800 XL, le modèle GTO a recours à huit composants certifiés à 2.0 ns. Notre carte PowerColor se distingue qui plus est par la présence d'un composant Rage Theater permettant de gérer les fonctions d'acquisition vidéo. Question fréquences de fonctionnement, on a droit à 500 MHz pour le VPU et 500 MHz pour la mémoire, soit exactement les mêmes fréquences que le X1800 XL... La connectique de la carte reste pour sa part tout à fait traditionnelle avec deux prises DVI et un connecteur vidéo mini-Din.

000000DC00293547-photo-powercolor-radeon-x1800-gto-1.jpg
000000DC00293548-photo-powercolor-radeon-x1800-gto-2.jpg

Carte graphique PowerColor Radeon X1800 GTO : notez l'étiquette X1800 XL...

Côté bundle, PowerColor est un peu chiche dirons-nous puisqu'on ne trouve dans la boîte que des éléments fort banals. On a ainsi droit à deux adaptateurs DVI/VGA, un cordon en Y d'alimentation PCI-Express, un câble composite, un câble S-Vidéo, un câble avec la sortie composante, un câble regroupant les entrées et sorties Composite et S-Vidéo ainsi que le traditionnel manuel. À cela s'ajoutent deux CD : un disque de pilotes et un disque avec quelques logiciels Cyberlink. PowerColor ne fournit en effet aucun jeu avec sa carte, dommage !

PowerColor Radeon X1800 GTO

6

Les plus

  • Bonnes performances
  • Fonction VIVO intégrée

Les moins

  • Carte imposante
  • Ventilateur bruyant
  • Prix trop élevé

0

Performances8

Fonctionnalités8

Confort d'utilisation7

MSI NX7600GT

MSI est l'un des premiers fabricants taïwanais a avoir pu nous faire parvenir une carte graphique à base de GeForce 7600 GT. Baptisée NX7600GT-T2D256E (mon Dieu, quelle poésie), la carte est livrée dans une boîte aux dimensions presque raisonnables ; détail qui a son importance quand on connaît la manie des fabricants de Cartes Graphiques à vouloir systématiquement en imposer dans les rayonnages. Physiquement, la carte est en tout point identique au design de référence mis au point par NVIDIA. On a donc droit à une carte PCI-Express au PCB vert d'une longueur de 17,5 centimètres. Le système de refroidissement utilisé par MSI est semblable à celui concocté par NVIDIA puisqu'il s'agit d'un radiateur en cuivre surmontant le seul processeur graphique et muni en son extrémité d'un ventilateur à pâles vertes translucides. Le radiateur est toutefois recouvert d'un autocollant aux couleurs de MSI, tout comme d'ailleurs le centre du ventilateur. Qui dit similarité avec NVIDIA, dit hélas refroidissement peu discret, le ventilateur émettant un bruit assez désagréable lorsqu'il tourne à plein régime.

À l'instar de la 7600 GT de référence, aucune alimentation électrique supplémentaire à celle délivrée par le bus PCI-Express n'est nécessaire, ce qui constitue assurément un bon point. Embarquant 256 Mo de mémoire GDDR3, la carte fait appel à quatre puces mémoire Samsung certifiées à 1,4 ns. Question fréquences MSI est très sage avec 560 MHz pour le GPU et 700 MHz pour la mémoire. Munie d'un connecteur SLI, la carte offre en sortie deux connecteurs DVI (un seul est DualLink) et une sortie vidéo par un connecteur mini-DIN sept broches.

000000DC00293525-photo-msi-geforce-7600-gt-1.jpg
000000DC00293526-photo-msi-geforce-7600-gt-2.jpg

La GeForce 7600 GT de MSI

Terminons par quelques mots sur le bundle composé d'un manuel particulièrement succinct, d'un CD de pilotes, d'un autocollant aux couleurs de MSI à apposer sur son boîtier et d'un CD regroupant les logiciels Cyberlink Power2Go et PowerCinema. MSI ajoute deux adaptateurs DVI/VGA, un câble S-Vidéo ainsi qu'un adaptateur pour la sortie vidéo avec une sortie composante et un connecteur S-Vidéo femelle. Enfin, MSI propose une version complète et française du jeu GT Legends d'Atari sur DVD.

MSI NX7600GT

6

Les plus

  • Bonnes performances
  • Prix intéressant
  • Bundle correct

Les moins

  • Simple design de référence
  • Ventilateur bruyant

0

Performances8

Fonctionnalités7

Confort d'utilisation7



PNY GeForce 7600 GT

Le fabricant PNY y va lui aussi de sa GeForce 7600 GT avec un modèle relativement conventionnel dans le sens où la carte est basée, comme chez MSI ou eVGA, sur un simple design de référence NVIDIA. PCB vert, bus PCI-Express 16x et double connecteur DVI sont donc de rigueur. Sans grande surprise, le système de refroidissement est en tout point similaire à celui présent sur les cartes de référence NVIDIA, mais aussi sur les cartes de partenaires. Bien sûr l'autocollant recouvrant le ventirad est ici différent puisqu'il arbore les couleurs de PNY, mais même ainsi travesti, il ne saurait hélas taire le bruit généré par le ventilateur décidément trop bruyant retenu par NVIDIA. En tout point conforme aux spécifications édictées par NVIDIA, la GeForce 7600 GT de PNY est pourvue de 256 Mo de mémoire GDDR3 et ses fréquences sont de 560 MHz pour la puce graphique et de 700 MHz pour la mémoire vidéo. Mémoire qui est fort logiquement répartie sur des puces signées Samsung et certifiées à 1,4 ns. On retrouve qui plus est sur la carte un connecteur SLI alors que PNY a conservé la sortie TV haute définition. Comme ses petites sœurs, la carte ne nécessite pas la moindre alimentation électrique, le bus PCI-Express s'avérant suffisant.

000000DC00293559-photo-pny-geforce-7600-gt-1.jpg
000000DC00293560-photo-pny-geforce-7600-gt-2.jpg

Carte graphique PNY GeForce 7600 GT

En ce qui concerne le bundle accompagnant la carte graphique, on retrouve dans la boîte deux adaptateurs DVI/VGA, un manuel d'utilisation et un CD de pilotes. À cela s'ajoute un câble proposant des sorties en S-Vidéo, composite et YUV. Pas franchement folichon le bundle est tout de même complété par le jeu SWAT 4, ici en version complète, mais anglaise. C'est toujours ça pour s'amuser sans attendre !

PNY GeForce 7600 GT

6

Les plus

  • Bonnes performances
  • Prix intéressant

Les moins

  • Simple design de référence
  • Ventilateur bruyant
  • Bundle chiche

0

Performances8

Fonctionnalités7

Confort d'utilisation7



eVGA e-GeForce 7600GT CO SuperClock Edition

Le fabricant eVGA, récemment implanté sur le marché européen, y va lui aussi de sa GeForce 7600 GT. La gamme du constructeur comporte toutefois différents modèles de 7600 GT avec pour essentielle différentiation entre les déclinaisons ; les fréquences de fonctionnement. Pour ce comparatif nous avons retenu le modèle CO SuperClock Edition, c'est-à-dire le modèle le plus avancé d'eVGA en matière de GeForce 7600 GT. Haut de gamme, la GeForce 7600 GT CO SuperClock d'eVGA semble identique à ses semblables sur le strict point de vue physique. eVGA utilise en effet ni plus ni moins que le design de référence de NVIDIA ce qui implique que la carte a les mêmes avantages et les mêmes inconvénients que le modèle MSI par exemple. Compacte, elle ne nécessite pas d'alimentation secteur supplémentaire, le bus PCI-Express lui fournissant l'énergie nécessaire. En revanche, elle est aussi bruyante que ses consœurs lorsque la 3D s'active et que la puce s'échauffe. La faute au ventilateur franchement très moyen retenu par les ingénieurs de NVIDIA.

000000DC00293540-photo-evga-geforce-7600-gt-co-superclock-1.jpg
000000DC00293541-photo-evga-geforce-7600-gt-co-superclock-2.jpg

eVGA e-GeForce 7600 GT CO SuperClock Edition

Pour le reste et hormis l'habillage personnalisé du ventirad qui arbore les couleurs d'eVGA, la carte ressemble trait pour trait aux autres GeForce 7600 GT. On retrouve donc deux connecteurs DVI ainsi qu'une sortie vidéo alors que les 256 Mo de mémoire GDDR3 sont signés Samsung et certifiés à 1,4 ns. À défaut de grande originalité sur le design, la e-GeForce 7600 GT CO SuperClock d'eVGA sort du lot par ses fréquences de fonctionnement, comme nous le suggérions un peu plus haut. Le fabricant cadence en effet le GPU à 600 MHz, contre 560 MHz normalement, et la mémoire opère ici à 780 MHz, contre 700 MHz pour les modèles traditionnels. Ainsi, la carte d'eVGA devrait se montrer plus rapide et performante que ses concurrentes qui respectent les fréquences suggérées par NVIDIA.

Côté bundle en revanche c'est la déception. Tout au plus retrouve-t-on dans la boîte deux adaptateurs DVI/VGA, certes toujours utiles, un câble S-Vidéo ainsi qu'un câble en Y avec sortie composante. En farfouillant dans la boîte, on mettra toutefois la main sur deux autocollants aux couleurs du fabricant ainsi qu'un manuel, un CD de pilotes et... c'est tout ! Aucun jeu ni logiciel de lecture DVD n'est hélas livré avec la carte. Dommage !

eVGA e-GeForce 7600 GT CO SuperClocked

8

Les plus

  • Fréquences élevées
  • Performances supérieures aux 7600 GT

Les moins

  • Ventilateur bruyant
  • Prix un rien trop élevé
  • Bundle dérisoire - OC impossible

0

Performances9

Fonctionnalités7

Confort d'utilisation7



Asus EN7600 GT Silent

000000A000294382-photo-asus-en-7600-gt-silent-3.jpg
L'EN7600 GT Silent d'Asus est la dernière carte graphique basée sur le GeForce 7600 GT à rejoindre notre laboratoire de test. Bien qu'Asus dispose à son catalogue de GeForce 7600 GT standard, le fabricant a absolument tenu à nous faire parvenir son modèle silencieux, et en entendant le bruit généré par les GeForce 7600 GT d'eVGA, MSI ou PNY on comprend aisément pourquoi. Bien qu'Asus utilise le design de référence mis au point par NVIDIA (PCB vert, double connectique DVI et sortie vidéo), le fabricant a pris le temps d'adapter son fameux système de refroidissement silencieux au dernier processeur graphique milieu de gamme de NVIDIA. La carte voit donc son processeur graphique surmonté d'un bloc d'aluminium relié à deux heat-pipes. Le premier heat-pipe est couplé à un radiateur à ailettes métalliques présent sur le dos de la carte alors que le second heat-pipe est raccordé à un deuxième radiateur métallique présent sur la tranche de la carte. Celui-ci est orientable pour être mis en position verticale afin de dissiper la chaleur vers le haut de la machine. On note que le système d'Asus ne refroidit à aucun moment les puces mémoires de la carte. Il est malgré tout relativement efficace, la température du GeForce 7600 GT n'excédant pas les 60°C en pleine charge.

Pour l'anecdote, on note qu'un connecteur pour ventilateur est tout de même présent sur la carte, alors que cette dernière ne nécessite toujours aucun branchement électrique. Au format PCI-Express 16x, l'EN7600 GT Silent d'Asus se dote d'un connecteur SLI. Ce détail n'est d'ailleurs pas sans poser problème puisque si d'aventure vous retenez deux cartes Asus EN7600 GT Silent pour créer une configuration SLI totalement silencieuse le radiateur orientable de la carte du bas sera systématiquement en position horizontale. En ce qui concerne les spécifications de sa carte, Asus est resté sage en respectant à la lettre les recommandations de NVIDIA. C'est ainsi que l'EN7600 GT voit son processeur tourner à 560 MHz alors que la mémoire opère à 700 MHz. Mémoire qui est répartie sur des puces de GDDR3 Samsung certifiées à 1,4 ns et à hauteur de 256 Mo.

000000DC00294374-photo-asus-en-7600-gt-silent-1.jpg
000000DC00294375-photo-asus-en-7600-gt-silent-2.jpg

Carte graphique Asus EN7600 GT Silent

Terminons comme toujours par quelques mots sur le bundle accompagnant la dernière-née d'Asus. Pas de quoi s'extasier et c'est presque une habitude chez Asus. Malgré la taille disproportionnée de la boîte, on retrouve le minimum à savoir deux adaptateurs DVI/VGA, un câble sortie composante (et aucun câble S-Vidéo ou composite), un manuel, une pochette à CD façon cuir, un disque de pilotes ainsi que les jeux King Kong et Xpand Rally en versions complètes. Si Asus fournit effectivement des jeux avec sa carte graphique, on aurait apprécié que ceux-ci soient de qualité.

Asus EN7600 GT Silent

8

Les plus

  • Totalement silencieuse
  • Bonnes performances
  • Support SLI

Les moins

  • Carte encombrante
  • Bundle peu sexy
  • Prix élevé

0

Performances8

Fonctionnalités7

Confort d'utilisation9

00051152-photo-configuration-compl-te.jpg
Pour tester les performances de nos divers protagonistes nous avons eu recours à la configuration dont le détail figure ci-dessous :
  • Carte mère Asus A8N32-SLI Deluxe,
  • Processeur AMD Athlon 64 FX-57,
  • 2x512 Mo Corsair TwinX PC3200XL,
  • Disque dur Western Digital Raptor 36 Go Serial-ATA 150
L'ensemble opérait sous Windows XP Professionnel Service Pack 2 avec les derniers BIOS et Drivers disponibles à la date des tests. Nous avons en l'occurrence utilisé les ForceWare 84.25 et les pilotes ATI CATALYST 6.3. Non content d'opposer les GeForce 7600 GT au Radeon X1800 GTO nous avons naturellement cherché à comparer les performances respectives des nouvelles cartes avec notamment le GeForce 6600 GT, le GeForce 6800 GS, mais aussi avec le Radeon X1600 XT et le Radeon X1800 XL. Sans oublier un rapide test en SLI des GeForce 7600 GT.

3DMark 06

00294616-photo-comparatif-7600-gt-3dmark-06.jpg

On commence nos tests par un rapide coup d'oeil aux performances 3DMark 06. Premier constat, le SLI de GeForce 7600 GT est largement en tête alors que les GeForce 7600 GT seules font aussi bien que le Radeon X1800 GTO. Le modèle eVGA, surcadencé d'origine, est ici 7 % plus performant que les GeForce 7600 GT conventionnelles proposées par MSI et PNY. Par rapport au GeForce 6600 GT, le modèle 7600 GT s'affiche comme deux fois plus rapide. Enfin, le Radeon X1800 GTO est 27 % plus performant que le Radeon X1600 XT.

Doom 3

00294880-photo-comparatif-7600-gt-doom-3.jpg

Petit détour sous Doom 3 où le SLI de GeForce 7600 GT conserve un large avantage sur les autres solutions 3D. On retrouve d'ailleurs en seconde position le SLI de GeForce 6600 GT SLI qui est 9 % plus rapide qu'une GeForce 7600 GT seule. Malgré les nets progrès des cartes ATI en terme de performances OpenGL, le GeForce 7600 GT demeure plus performant que les Radeon X1800 GTO ou X1800 XL. Pour preuve, une GeForce 7600 GT est ici jusqu'à 20 % plus rapide qu'un Radeon X1800 GTO. Enfin, le GeForce 7600 GT de PNY s'affiche comme 75 % plus rapide qu'une GeForce 6600 GT en 1600x1200. Les cartes à base de 7600 GT sont à égalité que ce soit chez MSI, PNY ou Asus, même si fort logiquement le modèle eVGA est en tête.

Battlefield 2

00294890-photo-comparatif-7600-gt-battlefield-2.jpg

Les écarts entre nos diverses cartes se réduisent sous Battlefield 2 si ce n'est que le SLI de GeForce 7600 GT garde la pôle position. Pour le reste, la GeForce 7600 GT d'eVGA conserve un avantage sur les autres modèles 7600 GT de ce comparatif signés Asus, MSI et PNY, grâce à ses fréquences supérieures alors que le SLI de GeForce 6600 GT accroche la troisième place. Les cartes ATI ne sont guère à la fête : le Radeon X1800XL et son petit frère le modèle GTO étant de toute façon derrière les GeForce 7600 GT.

Far Cry - v1.33

00294882-photo-comparatif-7600-gt-farcry.jpg

L'ami Jack Carver, récemment revenu dans un nouvel opus sur Xbox 360, continue de faire des siennes sur PC. Ici, le Radeon X1800 XL reprend des couleurs et s'adjuge la seconde place à quelques encablures du SLI de GeForce 7600 GT. Quant au Radeon X1800 GTO, il se montre équivalent au SLI de GeForce 6600 GT et à nos GeForce 7600 signées Asus, MSI et PNY. Comparativement, la GeForce 7600 GT est 62% plus rapide que le modèle précédent, le GeForce 6600 GT. Enfin, le Radeon X1800 GTO est 50% plus performant en 1600x1200 que le Radeon X1600 XT.

Splinter Cell - Chaos Theory - v1.04

00294886-photo-comparatif-7600-gt-splinter-cell.jpg

Alors qu'il devrait bientôt nous revenir dans une nouvelle aventure, l'agent Sam Fisher nous apprend que Radeon X1800 GTO et GeForce 7600 GT font ici jeu égal. La carte d'eVGA conserve un court avantage alors que le Radeon X1800 XL récupère la deuxième place. Une fois encore, on ne constate aucune différence notable entre les 7600 GT d'Asus, de MSI et PNY. Notez enfin que le GeForce 6800 GS se fait battre par la GeForce 7600 GT, celle-ci se montrant 20 % plus rapide.

Half-Life 2

00294884-photo-comparatif-7600-gt-hl2.jpg

Titre phare, succès attendu et mérité, Half-Life 2 voit son moteur graphique souvent limité par les performances processeur. C'est pourquoi en 1024x768 et 1280x1024 il est impossible d'établir un classement entre nos divers modèles. Il faut donc se contenter du score en 1600x1200 qui seul permet de se faire une idée des performances de nos cartes. Ici, le GeForce 6600 GT traîne la patte et même le Radeon X1600 XT arrive à faire mieux ! Le trio Asus, MSI et PNY offre des performances semblables et l'on observe que le GeForce 7600 GT est, en 1600x1200, 56 % plus véloce que son prédécesseur. Il offre d'ailleurs des performances 19 % meilleures que celles du GeForce 6800 GS. La carte d'eVGA tire une fois encore son épingle du jeu alors que le Radeon X1800 GTO est équivalent à nos 7600 GT.

F. E. A. R. - v1.02

00294892-photo-comparatif-7600-gt-fear.jpg

Surprise de la fin d'année 2005, F. E. A. R. ne profite par franchement au Radeon X1800 GTO qui se fait ici devancer par les GeForce 7600 GT. Le refroidissement silencieux du GeForce 7600 GT d'Asus ne pénalise pas les performances de la carte qui sont une fois encore au niveau des cartes MSI et PNY. Le modèle eVGA est légèrement plus véloce et l'on retiendra que le GeForce 7600 GT est 83 % plus rapide que le GeForce 6600 GT en 1600x1200.

Quake 4 - v1.04

00294900-photo-comparatif-7600-gt-quake-4.jpg

Basé sur le moteur graphique OpenGL de Doom 3, Quake 4 donne la préférence aux GeForce 7600 GT sur le Radeon X1800 GTO. Ainsi la carte d'Asus est-elle 10 % plus rapide que le X1800 GTO signé PowerColor. Les GeForce 7600 GT d'Asus, MSI et PNY ne se démarquent pas et seul le modèle eVGA les distance avec des performances 8 % supérieures. Quant au GeForce 6800 GS il se fait griller la politesse par les nouvelles références de NVIDIA...

Half-Life 2 - Lost Coast

00294902-photo-comparatif-7600-gt-half-life-2-lost-coast.jpg

On referme cette première page de tests par un rapide coup d'oeil aux performances sous Lost Coast, le niveau supplémentaire avancé d'Half-Life 2. Asus, MSI et PNY sont dans le même panier avec leur GeForce 7600 GT tandis que le SLI de GeForce 6600 GT montre de beaux restes en terminant quatrième. eVGA dont le modèle CO SuperClocked est surcadencé termine troisième et sa GeForce 7600 GT est 8 % plus performante que les GeForce 7600 GT standards. Face au Radeon X1800 GTO de PowerColor, le GeForce 7600 GT est ici 8 % plus véloce.

Doom 3 - FSAA 4x & Aniso 8x

00294881-photo-comparatif-7600-gt-doom-3-fsaa-aniso.jpg

L'activation des fonctions avancées de filtrage sous Doom 3 entraîne logiquement une sévère chute de performances, particulièrement pour le GeForce 6600 GT qui se retrouve cette fois-ci bon dernier. Face à lui, le GeForce 7600 GT est deux fois plus rapide, alors que le Radeon X1800 GTO s'adjuge tout de même la troisième place, à égalité avec la GeForce 7600 GT overclockée d'eVGA. Le podium est occupé par le SLI de GeForce 7600 GT et par un Radeon X1800 XL qui termine en seconde place.

Splinter Cell -FSAA 4x & Aniso 8x

00294889-photo-comparatif-7600-gt-splinter-cell-fsaa-aniso.jpg

Nouveau détour sous Splinter Cell où les performances ne sont pas franchement différentes de celles observées sous Doom 3, le SLI de GeForce 7600 GT tenant toujours le haut du pavé. Toutes les GeForce 7600 GT sont à peu près à égalité alors que le modèle eVGA, plus rapide sur le papier, se montre dans les faits 9 % plus véloce. Le Radeon X1800 GTO termine en quatrième position, à égalité avec les GeForce 7600 GT. On notera au passage que le GeForce 7600 GT est 23 % plus performant que le GeForce 6800 GS.

Half-Life 2 - FSAA 4x & Aniso 8x

00294885-photo-comparatif-7600-gt-hl2-fsaa-aniso.jpg

Pas de bouleversement sous Half-Life 2 où l'activation des options de filtrage plaide toujours en faveur du SLI de GeForce 7600 GT. On notera toutefois que les deuxièmes et troisièmes places reviennent à ATI avec ses Radeon X1800 XL et GTO. Radeon X1800 GTO qui pour une fois fait sensiblement mieux que le GeForce 7600 GT ! En 1600x1200 le X1800 GTO est 21 % plus rapide que le GeForce 7600 GT de MSI. Comparé au GeForce 6600 GT, le modèle 7600 GT est tout de même plus de deux fois plus performant !

Quake 4 - FSAA 4x & Aniso 8x

00294901-photo-comparatif-7600-gt-quake-4-fsaa-aniso.jpg

Quake 4 s'inscrit dans la même logique que les autres tests où nous avons activé les fonctions de filtrage et donne sa préférence au Radeon X1800 GTO ici plus à l'aise que les GeForce 7600 GT. Les modèles d'Asus, MSI et PNY sont sans surprise au même niveau, alors que la carte d'eVGA affiche un avantage de 10 %. Face au GeForce 6800 GS, le GeForce 7600 GT est généralement 22 % plus performant sous Quake 4.

FarCry - FSAA 4x & Aniso 8x

00294883-photo-comparatif-7600-gt-farcry-fsaa-aniso.jpg

En bonne logique les GeForce 7600 GT de MSI, PNY et Asus sont une fois de plus à égalité. Le modèle eVGA est ici 10 % plus rapide, alors qu'une fois encore le Radeon X1800 GTO se montre plus performant en s'adjugeant la troisième place. La dernière-née d'ATI est tout de même 26 % plus rapide que les GeForce 7600 GT lorsque les options de filtrage sont actives. Une grande partie de ses bons résultats vient du bus mémoire sur 256 bits qui s'avère plus généreux que les 128 bits des GeForce 7600 GT. C'est d'ailleurs pour cela que le GeForce 7600 GT est à peine 9 % plus véloce que le GeForce 6800 GS, qui lui profite d'un bus mémoire 256 bits.

Battlefield 2 - FSAA 4x & Aniso 8x

00294891-photo-comparatif-7600-gt-battlefield-2-fsaa-aniso.jpg

Alors que les GeForce 6600 GT, SLI ou non, sont en peine sous Battlefield 2 en 1600x1200 avec la mise en place des fonctions de filtrage, on note que le GeForce 6800 GS affiche un score pratiquement comparable à nos diverses GeForce 7600 GT. En bonne logique le modèle eVGA conserve son avantage sur le reste des GeForce 7600 GT, mais cela ne permet pas de battre un Radeon X1800 GTO qui se montre jusqu'à 79 % plus performant en 1600x1200 !

FEAR - FSAA 4x & Aniso 8x

00294894-photo-comparatif-7600-gt-fear-fsaa-aniso.jpg

Une fois encore l'activation des fonctions de filtrage provoque un véritable retournement de situation, le Radeon X1800 GTO se retrouvant troisième devant les GeForce 7600 GT. Celles-ci se font même devancées par le Radeon X1600 XT, il est vrai d'assez peu. Quant au modèle overclocké d'eVGA, il ne brille pas vraiment : à peine 1 FPS de plus face aux GeForce 7600 GT d'Asus, PNY ou MSI. Reste que face au GeForce 6600 GT, le GeForce 7600 GT est pratiquement trois fois plus performant dans ce test en 1600x1200.

Overclocking

Avant de conclure sur les différentes cartes testées ici il nous fallait tout de même évoquer la question de l'overclocking. On commence par les GeForce 7600 GT de MSI et de PNY qui ont bien voulu atteindre les 600 MHz pour la fréquence du processeur graphique, soit une augmentation, sans changement de système de refroidissement, de 7% de la fréquence nominale. Au-delà, les cartes devenaient malheureusement instables. Pour la mémoire, nous avons bloqué à 750 MHz pour le modèle PNY alors que la GeForce 7600 GT de MSI a bien voulu atteindre les 765 MHz. Si l'on peut dépasser les 600 MHz de fréquence processeur sur la plupart des GeForce 7600 GT, la puce passe alors en mode protégé ce qui a pour effet de dégrader les performances. Cas à part, puisque nativement overclockée, la GeForce 7600 GT d'eVGA ne nous a pas permis le moindre overclocking que ce soit du côté de la mémoire ou du processeur. Dommage ! Quelques mots enfin sur l'EN7600GT Silent d'Asus qui, à notre grande surprise, d'overclocke plutôt bien ! Seule carte à être dépourvue de ventilateur, la GeForce 7600 GT d'Asus a bien voulu atteindre les 600 MHz pour la puce graphique ! Côté mémoire on a même dépassé les 785 MHz, sans artefact. Joli !

Le Radeon X1800 GTO de PowerColor n'est pour sa part pas un monstre d'overclocking puisque nous n'avons pas dépassé les 525 MHz pour le VPU et 525 MHz pour la mémoire contre des fréquences par défaut de 500 MHz. Soulignons à ce propos que le Radeon X1800 GTO de PowerColor offrait une prise en charge de la fonction OverDrive d'ATI qui permet d'augmenter dynamiquement les fréquences de fonctionnement de la puce.

000000A000294641-photo-overclocking-ati-overdrive.jpg
000000A000294642-photo-overclocking-nvidia-geforce-7600-gt.jpg

Overclocking des cartes milieu de gammes : outils ATI et NVIDIA


Conclusion

Alors que le printemps chante déjà à nos fenêtres, le renouveau de l'offre graphique milieu de gamme est l'occasion d'un nouveau coup de théâtre, comme bien souvent dans le monde de la 3D ! Alors que le GeForce 7600 GT était annoncé sans véritable concurrence, ATI ne l'entendait visiblement pas de cette oreille quitte à précipiter la sortie de son Radeon X1800 GTO. Toutefois et malgré des caractéristiques théoriques supérieures au GeForce 7600 GT, on pense notamment au bus mémoire 256 bits, le Radeon X1800 GTO n'est au final pas nécessairement plus rapide que la dernière référence à la mode de la firme au caméléon. En effet, il ressort de nos tests que le Radeon X1800 GTO est globalement moins performant que le GeForce 7600 GT sauf lorsque les fonctions de filtrage sont activées ce qui propulse alors la puce d'ATI devant celle de NVIDIA. Dans ce cas précis, le Radeon X1800 GTO s'appuie sur son bus mémoire 256 bits pour devancer le GeForce 7600 GT, mais une question demeure : les acheteurs de cartes milieu de gamme jouent-ils en activant les fonctions de filtrage ? Si ATI peut de plus se targuer de supporter le FSAA avec les effets de rendu HDR, chose toujours impossible chez NVIDIA, le Radeon X1800 ne supporte pas le Vertex Texturing qui est pourtant requis par les spécifications DirectX 9.0c... Et concernant le support multiprocesseur, NVIDIA a un avantage très net sur ATI : le SLI étant déjà fonctionnel sur ses GeForce 7600 GT alors que le CrossFire ne sera pas supporté sur les Radeon X1800 GTO avant un ou deux mois, au mieux.

Faute de pouvoir réellement départager les cartes sur leurs performances ou leurs spécifications, on peut les départager par leurs prix ! Alors que le Radeon X1800 GTO se négocie couramment autour des 249 euros TTC, les cartes GeForce 7600 GT sont proposées à 200 euros. Vu la différence de prix on aurait tendance à vivement conseiller le GeForce 7600 GT de NVIDIA. Las c'était sans compter sur les problèmes d'approvisionnement de ce dernier ! Les Cartes Graphiques GeForce 7600 GT sont effectivement disponibles au compte-gouttes pour le moment... Dommage !

Une chose est sûre en tout cas, en lançant son Radeon X1800 GTO, ATI comble en partie le vide qui existait dans sa gamme et relègue la X1600 XT au rang de carte graphique d'entrée de gamme. Le fabricant en est bien conscient puisqu'il a récemment revu à la baisse les tarifs des cartes Radeon X1600. Reste qu'à sortir de nouvelles références tous les trois mois et à organiser des braderies permanentes de ses puces graphiques, ATI n'en sort pas grandi. Surtout lorsque l'on sait que le Radeon X1800 GTO aura très bientôt un successeur avec le Radeon X1900 GTO...

Du côté des cartes que nous avons pu tester, la plus originale des GeForce 7600 GT est assurément celle d'Asus qui est totalement silencieuse pour le bonheur de nos oreilles. Dommage toutefois que le bundle ne soit guère plus attractif ! Chez MSI, le jeu GT Legends a retenu notre attention alors que c'est SWAT 4 qui est fournit avec le modèle PNY. Du coup à budget égal entre PNY et MSI, on choisira en fonction du style de jeu préféré ! eVGA mise pour sa part sur les performances, au détriment du bundle, et ça marche : son modèle CO SuperClocked est le plus rapide des GeForce 7600 GT, quels que soient les tests. Cela a toutefois un prix, eVGA signant la carte la plus onéreuse. Dommage en outre qu'eVGA, MSI et PNY n'aient pas décidé de remplacer le bruyant ventilateur de NVIDIA... Ceci dit, le X1800 GTO de PowerColor n'est pas non plus particulièrement silencieux. Est-ce là aujourd'hui le corrollaire des cartes performantes ?


L'une de ces cartes graphiques vous intéresse ? Retrouvez-la dans le
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de l'Asus EN7600GT Silencer
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de l'eVGA e-GeForce 7600 GT CO SuperClocked
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de la MSI NX7600GT-T2D256E
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de la PNY GeForce 7600 GT
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de la PowerColor Radeon X1800 GTO
Modifié le 20/09/2018 à 14h22
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

GeForce 7600 GT et X1800 GTO : le comparatif
  Scratches  arrive le 16 juin sur PC
Sécurité : maillon faible humain dans 60 % des cas
VoIP : Skype rachète Camino Networks
Insolite : l'Islande, pays le plus connecté !
Les roadmaps d'AMD évoluent et l'AM2 prend corps
La France championne de la TV sur IP en Europe
MSI dévoile sa Radeon X1800 GTO
Le cabalist d'  Hellgate London  en images
Chine : Blackberry ou Redberry ?
Haut de page