AMD Phenom II X4 955 : DDR3 et montée en gamme

23 avril 2009 à 06h00
0
0000005F01968018-photo-badge-amd-phenom-ii-x4.jpg
AMD refait parler de lui en cette fin avril avec le lancement du Phenom II X4 955, son tout nouveau processeur quadri-cœurs. S'inscrivant dans la lignée des récents processeurs Phenom II, le nouveau venu se distingue par une fréquence de fonctionnement légèrement supérieure et par l'emploi du socket AM3 qui implique l'usage de mémoire DDR3.

Rappelons qu'en début d'année, AMD renouvelait son offre Phenom avec la sortie du Phenom deuxième du nom gravé en 45 nm. Alors que la première gamme Phenom avait été fraîchement accueillie, du fait de nombreux problèmes techniques, Phenom II a réussi à s'imposer comme une alternative crédible à l'offre d'Intel du moins sur les créneaux entrée et milieu de gamme. Et alors que le Phenom II X4 940 nous avait laissé un bon souvenir, AMD déclinait un peu plus son offre avec la sortie des modèles AM3 employant de la mémoire DDR3 : c'était à la mi-février.

Quelques mois plus tard, AMD nous revient donc, avec non pas un mais deux nouveaux processeurs Phenom II X4 complétant la série 900. Il s'agit des Phenom II X4 945 et Phenom II X4 955 Black Edition, tous deux avec contrôleur mémoire DDR3 intégré. Tour d'horizon des nouveaux venus.

000000E102037992-photo-amd-phenom-ii-x4.jpg


AMD Phenom II X4 : Rappels sur le socket AM3

Tout nouveau, encore tout récent, le socket AM3 prend la suite des sockets AM2 et AM2+ utilisés par les derniers processeurs AMD. À la différence des précédents, le socket AM3 compte 938 broches alors qu'il n'offre aucune compatibilité descendante. En clair : pas question d'installer un processeur AM2+ sur le socket AM3. Mais l'inverse n'est pas vrai ! Un processeur en socket AM3, comme le Phenom II X4 955 qui nous occupe aujourd'hui, peut être installé sur une carte mère avec socket AM2+.

Techniquement les processeurs AM2 et AM2+ intègrent un contrôleur mémoire DDR2 et seulement DDR2. C'est la raison pour laquelle ils ne peuvent fonctionner sur l'infrastructure AM3 qui impose l'usage de mémoire DDR3. À l'inverse, les processeurs AM3 comportent un contrôleur mémoire capable de fonctionner aussi bien avec de la mémoire DDR2 qu'avec de la DDR3.

000000DC01914068-photo-amd-phenom-ii-socket-am2-et-am3-compar-s.jpg

Processeurs AMD Phenom comparés : à gauche, socket AM2+, à droite socket AM3


AMD Phenom II X4 : Rappels sur la mémoire DDR3

Tout comme le Phenom II X4 810, testé précédemment dans nos colonnes (voir AMD Phenom II Socket AM3 : en avant la DDR3 !), le Phenom II X4 955 se distingue, vous l'aurez compris, par son contrôleur mémoire DDR3. Pour les étourdis, précisons que depuis la sortie des processeurs Athlon 64, qui correspondent à l'architecture K8, AMD intègre le contrôleur mémoire directement dans le processeur. Ce rôle n'est donc plus dévolu au chipset de la carte mère... Un choix qu'Intel vient d'embrasser avec ses récents processeurs Core i7 à architecture Nehalem. L'avantage, du moins sur le papier, est de réduire les temps de latence ce qui peut, parfois, améliorer les performances.

Plus véloce que la DDR2, la mémoire DDR3 autorise en effet des fréquences de fonctionnement supérieures alors que la bande passante par puce est deux fois plus élevée, à fréquence identique, que celle de la DDR2. La contrepartie étant des temps de latence significativement plus importants, quoique moins élevés que ce que nous pouvions redouter. Utilisant une tension d'alimentation plus faible, la mémoire DDR3 est censée moins consommer que la DDR2 : la spécification officielle fait état d'une tension d'alimentation de 1,5 volt. Dans la pratique, les modules mémoire DDR3 exigent tout de même une tension de 1,7 ou 1,8 volt. Du côté des spécifications techniques, les processeurs Phenom II, dans leur version AM3, bénéficient tous d'un contrôleur mémoire capable de prendre en charge de la DDR3 1333.

On notera au passage l'inflexion stratégique d'AMD qui laisse maintenant le soin à Intel de s'essayer à la prise en charge des nouvelles technologies mémoire avant de les adopter à son tour. Ce fut le cas avec la DDR2, proposée en premier par Intel avec ses chipsets Intel i9x5, mais aussi avec la DDR3 apparue avec la famille de chipsets P35. Bref, AMD laisse Intel essuyer les plâtres histoire de profiter par la suite d'une technologie plus mature.

000000F002036014-photo-m-moire-pc-ocz-platinum-6go-ddr3-pc16000-cas7-triple-channel-clone.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
Apple refuse que les méchants des films utilisent un iPhone
Combien de GameBoy originaux sont encore dans les stocks de Nintendo ?
Selon Gary Kasparov, l'intelligence artificielle fera disparaître 96% des emplois
Huawei présente le Mate Xs : son smartphone pliant sera disponible en mars pour 2499€
Coronavirus : la Chine surveille WeChat et Twitter pour faire taire les critiques
Microsoft détaille les caractéristiques de sa Xbox Series X
La Commission européenne veut que les batteries de smartphone soient plus faciles à remplacer

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top