Webcams : 6 caméras à moins de 60 euros en test

le 12 janvier 2009 à 18h39
0

Philips SPC1030NC



000000FA01527252-photo-webcam-philips-spc1030nc.jpg
Les webcams Philips, lors de nos précédents comparatifs, nous ont toujours laissé une impression mitigée au final malgré des caractéristiques techniques alléchantes. La SPC1030NC est de celles-là puisque cette webcam annonce une lentille en verre, un capteur 1,3 megapixel et un grand-angle de vision. Va-t-on une fois de plus se laisser prendre au piège ?

Design et qualité de fabrication



Le premier contact avec la SPC1030NC nous laisse perplexe d'emblée. D'un côté, la tête de la webcam est un modèle de discrétion : de forme rectangulaire, elle arbore une large bague de mise au point manuelle et un look sobre et élégant. Les couleurs font dans le classique (gris métallisé pour la tête, noir pour le bloc optique) et la grille du microphone rappelle feu l'iSight d'Apple. Mais que penser alors de cette pince de fixation complètement disproportionnée au plastique « cheap » et produisant un désagréable grincement à l'ouverture ? La tête semble avoir été greffée sur ce bout de plastique disgracieux. Qu'en est-il de l'orientation de la webcam ? Le système est identique à celui de la Creative Live! Cam Video IM Ultra : à savoir un axe horizontal illimité et un axe vertical limité mais tout de même plus ample que celui offert par les rotules des Logitech QuickCam S5500 et Hercules DualPix Exchange.

Logiciels et pilotes



Contrairement aux autres constructeurs de webcams, Philips propose une solution hybride en ce qui concerne l'offre logicielle de sa webcam. On trouvera ainsi un pilote maison accompagné d'une interface pour gérer les effets et les réglages de la webcam en conversation, mais le logiciel de capture est Webcam Companion de l'éditeur ArcSoft, un outil assez minimaliste dans son approche mais plutôt bien fait. Ainsi, si on ne trouvera pas d'options d'exportation multiple vers YouTube ou des périphériques mobiles. Le module de capture dispose tout de même d'un mode rafale et d'une fonctionnalité de diaporama intégré. L'interface est agréable et immédiate : le panneau latéral permet de naviguer dans les photos et vidéos capturées et toutes les fonctionnalités principales, comme le choix de la résolution, sont sous la main. Webcam Companion se distingue également par une fonctionnalité unique dans l'offre logicielle de nos webcams : une fonctionnalité de surveillance vidéo. Le principe est simple et intégré de manière efficace : le logiciel détecte les mouvements dans la pièce et enregistre automatiquement une image que vous pouvez choisir d'envoyer par mail ou de placer sur un serveur FTP. On se demande d'ailleurs pourquoi Creative, Microsoft ou Logitech ne proposent pas de solution de ce genre dans leur offre.

0190000001857230-photo-philips-interface.jpg


Philips propose quelques effets pour sa webcam mais ceux-ci ne sont guère alléchants, entre des incrustations nécessitant un fond uni, des cadres fantaisistes dont on aura vite fait le tour et divers ajouts d'éléments graphiques de mauvais goût, on passera rapidement sur ce point. Plus intéressantes sont les possibilités de paramétrage évoluées du pilote. Le panneau de configuration propose un mode entièrement automatique, mais également un réglage manuel assez poussé de la balance des blancs, allant jusqu'à permettre le réglages des niveaux de bleu et de rouge. Au niveau de l'exposition, on pourra régler le gain et la vitesse de l'obturateur. On notera enfin une fonctionnalité de zoom manuel ou de suivi automatique du visage dont l'intérêt nous échappe toujours un peu, mais qui s'avère plus réactive et plus fluide que sur les autres webcams proposant cette option. Terminons par la compatibilité Linux, là encore concluante sous Ubuntu 8.10 du fait de la compatibilité UVC de la webcam.

Qualité de l'image



Nous arrivons au point où les webcams précédentes de Philips nous avaient déçu (notamment la SPC900). Et malheureusement nous allons devoir réitérer nos critiques : les images produites par la webcam de Philips sont cruellement pixellisées et compressées, même si le rendu des couleurs est plutôt correct et qu'elle bénéficie d'une mise au point manuelle qui permet de photographier des objets de près (impossible avec les deux webcams de Microsoft et la S5500 de Logitech). Le grand-angle produit en outre un effet mitigé : il permet certes de visualiser plus de personnes derrière l'objectif, un plus pour les réunions de famille à distance, mais a une tendance à déformer les visages. Bon point en revanche pour la vidéo qui tourne à 60 images par secondes en 640 x 480. En conversation avec Skype et Windows Live Messenger, nous avons constaté une image extrêmement compressée mais fluide, ainsi qu'un son très satisfaisant.

000000C801857232-photo-visage-philips-spc-1030.jpg
000000C801857234-photo-crayon-philips-spc-1030.jpg
000000C801857236-photo-livre-philips-spc-1030.jpg


Notre avis



La SPC1030NC nous laisse une impression très mitigée. La webcam est séduisante au premier abord mais en pratique, son image est d'une qualité très moyenne malgré un objectif grand-angle unique. Elle se rattrape par un design assez élégant (du moins en ce qui concerne la tête) et une offre logicielle originale puisqu'elle est la seule webcam de notre comparatif à offrir des fonctionnalités, certes basiques, de vidéo surveillance. Pour répondre à la question que l'on se posait en haut de cette page, il nous faut malheureusement admettre que Philips nous déçoit tout autant qu'avec la SPC 900.

Philips SPC1030NC

Les plus
+ Objectif grand angle
+ Logiciel de vidéo surveillance
+ Design assez réussi
Les moins
- Qualité de l'image très moyenne
- Pince trop encombrante
- Effets vidéo peu réussis
Design
Qualité de l'image
Qualité du son
Offre logicielle
2


  • Comparer les prix de la Philips SPC1030NC (à partir de prixsh:333448)
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

La mémoire informatique universelle pourrait révolutionner la consommation des data centers
Google Duo permet désormais de partager des photos dans ses messages
Le Bitcoin continue sa course folle et dépasse les 10 000$
Flight Simulator supportera le contenu créé par la communauté
Airbnb organise un hackathon à Paris pour recruter les meilleurs développeurs
Gears 5 : Microsoft fait la démo du mode construction et confirme l’absence de season pass
🔥 Soldes 2019 : les meilleurs bons plans, réductions et promotions chaque jour !
Test : Inokim Light 1, une trottinette robuste et fiable, mais trop chère
Une cyberattaque américaine aurait paralysé des dispositifs de contrôle militaires iraniens
Le patron de Foxconn pousse Apple à transférer sa production à Taiwan
scroll top