GTA San Andreas : arnaques, crimes, gangsta music

28 juin 2005 à 14h00
0
00F0000000134966-photo-grand-theft-auto-san-andreas.jpg
Malgré un âge que certains qualifieront d'avancé, la Playstation 2 reste la reine des hit-parades ; c'est d'ailleurs très certainement ce qui pousse Rockstar a lui réserver chaque opus de la série Grand Theft Auto. La « tradition » se vérifie une nouvelle fois avec San Andreas disponible depuis déjà une douzaine de mois sur la machine de Monsieur Sony, alors qu'il vient à peine de sortir sur nos PC préférés. Avec cette sortie, ce sont donc des semaines de patience qui s'achèvent et après nous avoir nargués, les joueurs Playstation 2 vont pouvoir baver de jalousie devant les prouesses techniques de nos PC... Enfin, à condition que Rockstar ne se soit pas endormi sur ses lauriers !

GTA Liberty City, me voilà à San Andreas...



Après cinq longues années à arpenter les rues de Liberty City, Carl Johnson est de retour dans sa ville natale de Los Santos. Morte dans des conditions assez mystérieuses, sa mère vient tout juste d'y être enterrée et « CJ », comme tout le monde l'appelle, veut mener une vie plus calme, auprès des siens. Hélas, à peine débarqué de l'avion, ses belles idées s'envolent aussi vite que lui tombe dessus un trio de flics ripoux ! Il se sort assez rapidement de ce traquenard et peut alors retrouver Kendl, sa soeur, Sweet, son frère aîné, ainsi que Smoke et Ryder, deux des anciens potes de gang. Pareilles retrouvailles feraient fondre en larmes de nombreuses familles, mais chez les Johnson, un lourd passé envenime rapidement les choses et CJ comprend que Sweet n'est pas particulièrement chaud à l'idée de le voir réintégrer le gang.

00F0000000134967-photo-grand-theft-auto-san-andreas.jpg
00F0000000134968-photo-grand-theft-auto-san-andreas.jpg
00F0000000134969-photo-grand-theft-auto-san-andreas.jpg

Du fait de son exil et des réticences de son frère, CJ doit prouver sa valeur pour réintégrer le gang : le respect ça se gagne !

Ce gang de Grover Street malmené depuis quelques années, CJ est pourtant bien décidé à le faire renaître de ses cendres, à lui redonner toute sa superbe. Pour cela, il devra tout d'abord faire ses preuves et montrer à tous les autres membres ce dont il est capable. Durant la première partie du jeu, il faudra donc réaliser de petites missions qui sont tout autant destinées à montrer ce que CJ est prêt à faire pour la cause, qu'à aider les nouveaux venus à prendre en main le jeu. Le concept n'a pas changé d'un iota depuis les précédents opus, mais comme il reste encore des joueurs qui n'ont jamais essayé un GTA, Rockstar commence tout en douceur. En allant voir Sweet, Ryder ou Smoke, le joueur a accès à différentes missions dont les objectifs sont encore simples : masquer les tags d'autres gangs, dessouder des dealers de crack ou se lancer à la poursuite d'une petite frappe quelconque.

00F0000000134970-photo-grand-theft-auto-san-andreas.jpg
Quelques heures de jeu plus tard, cette phase d'apprentissage appartient au passé et le joueur, vieux briscard ou nouveau venu, peut alors se frotter à la véritable richesse du jeu. Los Santos n'est effectivement qu'une des villes de l'état de San Andreas qui combine Californie et Nevada afin de proposer le meilleur de trois cités de légende. La première, Los Santos, est bien sûr une copie de Los Angeles : pensez qu'à elle seule, elle représente déjà la même surface de jeu que Vice City dans son ensemble ! Des collines de Mulholland au ghetto de Ganto en passant par Idlewood ou Vinewood, on reconnaît aisément les hauts lieux de la seconde ville des États-Unis. Trop grande pour être découverte à pied, Los Santos se caractérise d'ailleurs par cette étendue presque infinie de petites maisons au milieu desquelles se dressent les gratte-ciel de « Downtown LA »... Oups, « Downtown LS » !

Rockstar ayant reconduit son principe de « zones bloquées », Los Santos est dans un premier temps la seule zone accessible. Il ne faut heureusement pas trop longtemps pour avoir le droit de visiter San Fierro (San Francisco) et Las Venturas (Las Vegas). En plein désert, cette dernière se caractérise par ses hôtels et ses casinos où il est possible de dépenser son argent. San Fierro est tout aussi pittoresque avec son relief particulièrement accidenté, son tramway et le fameux pont suspendu, véritable réplique du Golden Gate. Bien que le trait soit particulièrement forcé, il est amusant de constater les différences entre ces trois villes : Los Santos et ses guerres de gangs, San Fierro la cosmopolite et Las Venturas la fantasque ! Entre ces trois villes, deux autres composantes de la société américaine sont enfin croquées par Rockstar : bouseux de la campagne et aventuriers du désert.

00F0000000134971-photo-grand-theft-auto-san-andreas.jpg
00F0000000134972-photo-grand-theft-auto-san-andreas.jpg
00F0000000134973-photo-grand-theft-auto-san-andreas.jpg

Même si l'aspect graphique est souvent perfectible, San Andreas propose de lieux aux décors très variés, le dépaysement est garanti


San Andreas : un jeu sans la moindre faille ?



Mais plutôt que de nous éterniser sur la description de ces villes, les différentes voitures qui y circulent ou les possibilités qu'elles offrent, revenons plutôt à notre CJ et à sa formidable ascension. Celle-ci est conditionnée par d'innombrables facteurs qu'il serait tout simplement impossible à résumer ici. De manière assez schématique, disons que l'argent est le premier d'entre eux et sans doute le plus évident. À côté de cela, il faut évidemment accomplir les missions proposées par les proches de CJ. Cela permet de faire monter son capital respect et lui donne plus d'influence dans le gang. Ce respect est symbolisé par une des six jauges qui définissent notre héros et qui regroupent également : maniement des armes, endurance, musculature, graisse et sex-appeal. Faisant immanquablement penser aux Sims, ces compétences sont surtout un moyen de donner plus de profondeur au jeu.

00F0000000134974-photo-grand-theft-auto-san-andreas.jpg
De fréquents passages aux fast-foods ramollissent CJ qui peut aller au gymnase afin de se remettre en forme. Au moyen de différentes machines et d'autant de petits jeux, il améliore sa condition physique ce qui lui permet d'augmenter ses performances (vitesse de pointe, endurance, puissance des coups), mais aussi d'augmenter son sex-appeal et ainsi devenir un véritable Don Juan. Afin d'être encore plus séduisant aux yeux des belles demoiselles, CJ peut également changer de look en allant faire un tour chez le tatoueur, en adoptant la dernière coiffure en vogue ou bien en dévalisant les différentes boutiques de mode : du vêtement de luxe, au survêtement en passant par le syle maquereau, il n'y a que l'embarras du choix à San Andreas et même s'il n'intéressera pas tous les joueurs, cet aspect du jeu est une bonne illustration de l'ouverture souhaitée par Rockstar.

Ouverture que l'on peut illustrer par de nombreux autres exemples comme la possibilité de devenir tour à tour cambrioleur, spécialiste de l'infiltration ou bien encore tireur d'élite : San Andreas offre même quelques séquences où ses lunettes de vision nocturne donnent à CJ un petit côté Sam Fisher ! La variété des actions disponibles ne se limite d'ailleurs pas aux seules missions et CJ pourra également jouer au basket, récupérer divers objets ou bien tenter sa chance à quelques Jeux Vidéo ! Tout un tas de petits éléments qui permettent d'oublier temporairement la « quête principale », et encore je ne fais qu'un bref résumé de toutes les possibilités, car pour être complet, il me faudrait encore parler du garage de personnalisation des voitures, de la possibilité d'acquérir différentes propriétés / planques, des courses organisées un peu partout, j'en passe et des meilleures !

00F0000000134975-photo-grand-theft-auto-san-andreas.jpg
00F0000000134976-photo-grand-theft-auto-san-andreas.jpg
00F0000000134977-photo-grand-theft-auto-san-andreas.jpg

Trois villes immenses, des missions en pagaille, des dizaines de véhicules et au moins autant d'accessoires à collectionner : San Andreas est l'un des titres les plus vastes du moment

Avant de conclure, il est encore un sujet que je dois aborder. Un sujet qui fâche et qui déçoit lorsque l'on pense au travail de titan qu'il a fallu abattre pour aboutir à San Andreas : celui de la réalisation technique. Certes le jeu a été développé pour la Playstation 2 et, re-certes, il nous propose une surface de jeu hallucinante, mais tout de même, il est assez regrettable de constater le manque de détail des textures, le peu de soin apporté aux modélisations ou bien encore la pauvreté des décors. Cela ne nuit pas une seconde au plaisir du joueur et permet au jeu de tourner sur une configuration moyenne (Pentium 4 1.6 GHz, 384 Mo, Radeon 8500), mais une réalisation « au taquet » n'aurait pas non plus été pour nous déplaire. De la même manière, les habitués du clavier pourront se prendre la tête à deux mains devant le manque de précision des motos les plus rapides ou de certains véhicules que je préfère ne pas dévoiler. Enfin, pas mal de bugs sont à signaler et malgré l'énorme travail de la communauté Vice City en ce sens, on ne peut que regretter l'absence de mode multijoueurs... Quitte à nous faire patienter un an, Monsieur Rockstar aurait tout de même pu faire quelques efforts supplémentaires.

Conclusion



Compte tenu des nombreuses qualités de la version Playstation 2, on voyait mal comment Rockstar pouvait rater son coup en portant Grand Theft Auto : San Andreas sur PC. Le principe de jeu n'a certes pas beaucoup changé depuis Vice City, mais Rockstar reste étonnamment seul sur son créneau et aucun autre éditeur ne semble vouloir lui emboîter le pas. Du coup, il en profite pour peaufiner son concept à chaque nouvelle version et San Andreas est bien sûr le plus abouti. L'aire de jeu a ainsi été multipliée par cinq alors que le contenu a tout bonnement explosé : plus de véhicules, plus de boutiques et plus de missions ! Si le début de la partie s'avère un petit peu linéaire, les choses évoluent rapidement dans le bon sens et San Andreas prend alors sa dimension réelle : le joueur se voit proposer des missions plus variées, les objectifs sont globalement plus intéressants et la liberté d'action toujours plus importante.

L'ambiance « gangsta » ne sera sans doute pas du goût de tous, mais Rockstar s'en est à mon sens très bien tiré et les petites touches d'humour distillées par les développeurs sont là pour éviter de se prendre au sérieux. En définitive, les seuls réels défauts sont à chercher du côté de la technique. San Andreas a été développé pour Playstation 2 et cela se voit ! Le champ de vision est certes appréciable et la fluidité bien au rendez-vous, mais au prix de textures limitées, de dégradés disgracieux ou de personnage modélisés à la serpe. L'anticrénelage permet d'améliorer les choses, mais il ne peut en revanche rien contre les bugs (mauvaise gestion des collisions, problèmes de son) qui gâchent un peu les parties. Pour le dernier volet de sa trilogie Grand Theft Auto 3, on regrettera donc que Rockstar n'ait pas allié richesse et beauté. On regrettera également qu'un mode multijoueurs ne soit pas de la partie, mais on ne regrettera pas une seule seconde notre achat : San Andreas est de grande qualité et tout amateur de jeux vidéo se doit au moins de l'essayer !

Grand Theft Auto : San Andreas

Les plus
+ Trois villes pour une aire de jeu énorme
+ Richesse de contenu remarquable
+ Ambiance très bien rendue
+ Missions nombreuses et variées
Les moins
- Réalisation parfois très moyenne
- Bugs un peu trop nombreux
- Manque de précision au clavier
Réalisation
Prise en main
Durée de vie
4

Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez-le dans le
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix de Grand Theft Auto : San Andreas

00D2000000134979-photo-grand-theft-auto-san-andreas.jpg
00D2000000134982-photo-grand-theft-auto-san-andreas.jpg
00D2000000134985-photo-grand-theft-auto-san-andreas.jpg
00D2000000134988-photo-grand-theft-auto-san-andreas.jpg
00D2000000134991-photo-grand-theft-auto-san-andreas.jpg
00D2000000134994-photo-grand-theft-auto-san-andreas.jpg
00D2000000134997-photo-grand-theft-auto-san-andreas.jpg
00D2000000135000-photo-grand-theft-auto-san-andreas.jpg
00D2000000135003-photo-grand-theft-auto-san-andreas.jpg
00D2000000135006-photo-grand-theft-auto-san-andreas.jpg
00D2000000135009-photo-grand-theft-auto-san-andreas.jpg
00D2000000135012-photo-grand-theft-auto-san-andreas.jpg
00D2000000135015-photo-grand-theft-auto-san-andreas.jpg
00D2000000135018-photo-grand-theft-auto-san-andreas.jpg
00D2000000135021-photo-grand-theft-auto-san-andreas.jpg
Modifié le 20/09/2018 à 14h13
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top