Cartes graphiques 512 Mo : de la poudre aux yeux ?

Par
Le 19 mai 2005
 0
Faute de mieux et en attendant l'arrivée imminente de vraies nouvelles puces graphiques, les deux protagonistes du monde de la 3D se livrent à un petit jeu dangereux, celui d'augmenter la quantité mémoire au détriment du bon sens. C'est ATI qui a le premier ouvert le bal en révélant fin février une Radeon X850 XT PE munie de 512 Mo de mémoire GDDR3. NVIDIA s'était cru obligé de répondre et l'on avait vu apparaître quelques semaines plus tard, à l'occasion du CeBIT, les premières GeForce 6800 Ultra embarquant 512 Mo de mémoire vidéo. Depuis c'était le silence radio ou presque jusqu'à ce qu'ATI souffle sur les braises en annonçant ses Radeon X800 XL avec 512 Mo de mémoire vidéo. L'arrivée de ces cartes a réveillé les ardeurs marketing de certains et nous avons eu droit à une vague d'annonces on ne peut plus farfelues avec des Radeon X700 munis de 512 Mo de mémoire ou des GeForce 6200 équipés de 512 Mo de mémoire...

Strictement inutiles sur les cartes entrée et milieu de gamme, nous nous proposons aujourd'hui d'examiner l'impact et l'intérêt des 512 Mo de mémoire sur les cartes haut de gamme en l'occurrence les Radeon X800 XL et GeForce 6800 Ultra que nous opposerons à leurs versions 256 Mo. L'occasion pour nous de jeter un œil sur la dernière-née de Sapphire, la Radeon X800XL 256Mo Ultimate.

0000012c00129656-photo-puce-m-moire-gddr2-samsung.jpg

Une puce mémoire GDDR chez Samsung
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Cartes graphiques AMD

scroll top