Cartes graphiques 512 Mo : de la poudre aux yeux ?

01 juin 2018 à 15h36
0
Faute de mieux et en attendant l'arrivée imminente de vraies nouvelles puces graphiques, les deux protagonistes du monde de la 3D se livrent à un petit jeu dangereux, celui d'augmenter la quantité mémoire au détriment du bon sens. C'est ATI qui a le premier ouvert le bal en révélant fin février une Radeon X850 XT PE munie de 512 Mo de mémoire GDDR3. NVIDIA s'était cru obligé de répondre et l'on avait vu apparaître quelques semaines plus tard, à l'occasion du CeBIT, les premières GeForce 6800 Ultra embarquant 512 Mo de mémoire vidéo. Depuis c'était le silence radio ou presque jusqu'à ce qu'ATI souffle sur les braises en annonçant ses Radeon X800 XL avec 512 Mo de mémoire vidéo. L'arrivée de ces cartes a réveillé les ardeurs marketing de certains et nous avons eu droit à une vague d'annonces on ne peut plus farfelues avec des Radeon X700 munis de 512 Mo de mémoire ou des GeForce 6200 équipés de 512 Mo de mémoire...

Strictement inutiles sur les cartes entrée et milieu de gamme, nous nous proposons aujourd'hui d'examiner l'impact et l'intérêt des 512 Mo de mémoire sur les cartes haut de gamme en l'occurrence les Radeon X800 XL et GeForce 6800 Ultra que nous opposerons à leurs versions 256 Mo. L'occasion pour nous de jeter un œil sur la dernière-née de Sapphire, la Radeon X800XL 256Mo Ultimate.

0000012C00129656-photo-puce-m-moire-gddr2-samsung.jpg

Une puce mémoire GDDR chez Samsung

Sapphire Radeon X800 XL Ultimate - 256 Mo

000000B400057475-photo-logo-sapphire.jpg
Avant de nous pencher sur le Radeon X800 XL en version 512 Mo, nous nous intéressons tout d'abord à l'édition Ultimate du Radeon X800 XL, lancée très récemment par Sapphire. Le constructeur qui s'était fait un nom en lançant les premières Radeon 9700 et 9800 Pro totalement silencieuses, grâce à un dispositif signé Zalman, semble ici revenir à ses premières amours. Toutefois, si le but est toujours de commercialiser une carte graphique silencieuse, le moyen d'y parvenir est ici quelque peu différent, Sapphire ayant retenu un système de refroidissement avec ventilateur. On ne peut plus standard, la carte adopte un PCB bleu et ne nécessite aucune alimentation électrique supplémentaire, le bus PCI-Express 16x suffisant à l'alimenter. Alors que nous étions habitué de la part de Sapphire à des cartes silencieuses plutôt monumentales, la Radeon X800 XL Ultimate garde des proportions convenables, et pour cause puisqu'elle n'est affublée d'aucun système de type heat-pipe. Toujours signé Zalman, le système de refroidissement employé consiste en un simple bloc métallique apposé sur le VPU et dont l'épaisse structure donne naissance à de très fines ailettes d'aluminium disposées pour former un large arc de cercle sur sa partie supérieure alors que la partie inférieure comporte le même système cette fois-ci avec des proportions bien inférieures. Entre les deux arcs de cercle de métal bleu trône un ventilateur de 80mm muni d'un double roulement à billes. Notez que curieusement la base du bloc métallique n'est pas en cuivre et que de par sa forme le radiateur ne recouvre pas les puces mémoires. Du coup Sapphire a positionné de petits radiateurs métalliques turquoise sur chacune des puces mémoire. De plus, du fait de la taille du dispositif, la carte bien que single slot pourra empiéter sur le connecteur PCI adjacent. Dans les faits, le système de refroidissement est des plus silencieux puisque la vitesse de rotation du ventilateur est limitée (comprise entre 1350 et 2650rpm).

000000F000129624-photo-sapphire-radeon-x800-xl-ultimate-1.jpg
000000F000129625-photo-sapphire-radeon-x800-xl-ultimate-2.jpg

Sapphire Radeon X800 XL Ultimate


Pour le reste des spécifications, Sapphire est resté très sage puisqu'il respecte strictement les recommandations édictées par ATI avec un VPU cadencé à 400 MHz alors que la mémoire opère à 500 MHz. Mémoire qui est en l'occurrence constituée de puces Samsung GDDR3 certifiées à 2.0ns. Aucune puce Rage Theater n'est présente sur la carte, il faudra donc faire une croix sur le VIVO. Carte qui offre en sortie une prise DVI et un connecteur VGA DB15. On regrettera au passage l'absence de sonde thermique sur la carte... Terminons par quelques mots sur le bundle. Comme toujours chez Sapphire, celui-ci est plutôt soigné avec un disque de pilotes, un manuel, un câble S-Vidéo, un câble composite, un adaptateur VGA/DVI, un adaptateur composite et un câble composante. Pour accompagner le tout, Sapphire n'a pas oublié l'aspect logiciel même si les titres retenus sont un peu vieillots avec Splinter Cell : Pandora Tomorrow, Prince Of Persia, The Sands Of Time et PowerDVD 5.

512 Mo : pourquoi faire ?

Le titre de ce paragraphe résume probablement l'ampleur du problème. Si d'un point de vue strictement marketing 512 Mo sonne mieux sur une boîte que 256 Mo, techniquement cela n'est pas aussi évident. Dans l'absolu disposer d'une grande quantité de mémoire locale sur une carte graphique permet généralement d'éviter les allers-retours avec la mémoire système, ce qui se produit généralement lors du stockage de textures lorsque la mémoire de la carte est pleine. Du coup une carte graphique qui embarque beaucoup de mémoire évite dans la théorie certaines latences mais également le goulet d'étranglement que constitue, PCI-Express ou non, le bus graphique. En effet l'échange de données avec la mémoire locale sera toujours plus rapide que le passage par la mémoire système. Toutefois, et c'est là tout le problème, pour exploiter l'avantage de disposer d'une grande quantité de mémoire graphique il faut parvenir à la remplir. A l'heure actuelle, fort peu de jeux le font et même un Doom 3 en mode ultra qualité n'utilise pas toujours une telle quantité de mémoire pour ses textures. Du coup, pour profiter de la quantité accrue de mémoire vidéo sur la carte graphique, il faut soit utiliser de très hautes résolutions (du style 2048x1536 et donc disposer d'un large écran), soit activer certaines fonctions d'anticrénelage.

000000B400129587-photo-doom-3-textures-256-mo-1.jpg
000000B400129588-photo-doom-3-textures-512-mo-2.jpg
000000DC00129585-photo-doom-3-textures-256-mo.jpg
000000DC00129584-photo-doom-3-textures-512-mo.jpg

A gauche Doom 3 en mode haute qualité, à droite mode Ultra qualité


Nous avons également cherché à mettre en avant une différence éventuelle dans la qualité des textures sous Doom 3 pour voir si le rendu ultra qualité censé nécessiter plus de 500 Mo de mémoire graphique avait un intérêt quelconque face au mode haute qualité. Sur la map Inferno on distingue effectivement des textures un peu plus précises mais ce n'est pas le cas au tout début du jeu (cf. les premiers screenshots) où l'on ne relève aucune différence entre les captures. id Software indique par ailleurs que la scène Turkey Baster Room de l'Alpha Labs 2 est l'une des rares qui devrait tirer profit des cartes 512 Mo. Le reste du temps, les 512 Mo de mémoire devraient simplement permettre de passer rapidement d'une scène à l'autre sans ralentissements, plus de textures pouvant être préchargées.

ATI Radeon X800 XL 512 Mo

Revenons en au but premier de notre test, l'étude des Cartes Graphiques munies de 512 Mo de mémoire embarquée. ATI nous a ici fait parvenir une carte de référence dont le PCB, et ça ne surprendra personne, est toujours rouge. Premier constat : la longueur de la carte est supérieure d'un petit centimètre à celle d'un Radeon X800 XL standard. Deuxième petite différence avec le X800 XL que nous connaissons tous : la présence d'un connecteur d'alimentation électrique rendu obligatoire par l'accroissement du nombre de puces mémoire. Celles-ci sont en effet au nombre de 16 pour une densité de 32 Mo par puce, soit un total de 512 Mo. Le canadien fait toujours confiance à Samsung pour la fourniture de puces GDDR3, ici certifiées à 2.0 ns.

000000F000129617-photo-test-cartes-512-ati-radeon-x800xl-512-mo-1.jpg
000000F000129618-photo-test-cartes-512-ati-radeon-x800xl-512-mo-2.jpg

Carte ATI Radeon X800 XL - 512 Mo


Pour le reste la carte est identique à un Radeon X800 XL conventionnel et ce même au niveau des fréquences de fonctionnement avec 400 MHz pour le processeur graphique et 500 MHz pour la mémoire. Le système de refroidissement ici employé par ATI n'a pas non plus évolué ; il est toujours constitué d'un large radiateur métallique single-slot qui recouvre le VPU et les puces mémoire et comporte en son extrémité gauche un ventilateur. Au dos de la carte les huit puces mémoire sont affublées d'un L métallique qui sert surtout à maintenir le radiateur principal plutôt qu'à refroidir les puces en question. Munie d'un composant Rage Theater et d'une prise mini-DIN pour la gestion des entrées/sorties vidéo, la carte offre également une double sortie DVI et dispose à ce titre d'une puce SiliconImage Sil1162.

000000F000129582-photo-ati-radeon-x800xl-512mo-drivers.jpg

Drivers ATI CATALYST 5.4 et Radeon X800 XL 512Mo


NVIDIA GeForce 6800 Ultra 512 Mo

Dérivée d'une Quadro FX4400, la GeForce 6800 Ultra 512 Mo que nous avons reçue pour ce test n'est autre que le modèle ayant été exhibé au CeBIT. Plus longue d'un centimètre qu'une 6800 Ultra PCI-Express conventionnelle, la version 512 Mo du GeForce 6800 Ultra adopte un nouvel étage d'alimentation qui est ici recouvert d'un large radiateur noir. Notez que la carte se contente fort heureusement d'un seul connecteur d'alimentation PCI-Express. Les puces mémoires qu'elle comporte sont ici aussi au nombre de huit par face, soit seize au total pour une densité de 32 Mo par puce pour une mémoire totalisant 512 Mo. Il s'agit également de composants signés Samsung mais leur temps d'accès est meilleur puisque annoncé à 1,6 ns.

000000DC00129615-photo-test-cartes-512-geforce-6800-ultra-512-mo-1.jpg
000000DC00129616-photo-test-cartes-512-geforce-6800-ultra-512-mo-2.jpg

NVIDIA GeForce 6800 Ultra - 512 Mo


Question refroidissement, NVIDIA est resté très sage puisqu'il utilise le même système que sur les 6800 Ultra traditionnelles. Il s'agit donc d'un imposant radiateur en cuivre qui recouvre le processeur et sur lequel souffle un bruyant ventilateur type cage d'écureuil. Seule une partie des puces mémoires est ici surmontée de radiateurs alors que le ventirad est affublé d'un autocollant à l'effigie de Nalu, l'égérie de NVIDIA pour la famille GeForce 6. En ce qui concerne les fréquences, la carte est curieusement cadencée aux fréquences d'une Quadro (soit 400/500 MHz) et il nous a fallu l'overclocker manuellement pour retomber sur les fréquences de fonctionnement similaires à celles d'une GeForce 6800 Ultra PCI-Express. Contacté à ce sujet, NVIDIA nous affirme que les fréquences commerciales du GeForce 6800 Ultra PCI-Express 512 Mo sont bien de 425 Mhz pour le processeur contre 550 MHz pour la mémoire. En sortie la carte propose deux connecteurs DVI ainsi qu'une prise S-Vidéo. Sachez également que la carte embarque un connecteur SLI puisqu'il est possible de coupler deux GeForce 6800 Ultra 512 Mo pour améliorer encore les performances.

000000F000129583-photo-nvidia-geforce-6800-512mo-drivers.jpg

Drivers NVIDIA ForceWare 71.89 et GeForce 6800 Ultra 512 Mo
00051152-photo-configuration-compl-te.jpg
Pour tester les performances des cartes 512 Mo nous les opposerons naturellement à leurs homologues en version 256 Mo. Nous avons ainsi retenu quatre cartes : le Radeon X800 XL 256 Ultimate de Sapphire, le Radeon X800 XL 512 Mo de référence signé ATI, le GeForce 6800 Ultra 256 Mo et son grand frère le GeForce 6800 Ultra 512 Mo tous deux signés NVIDIA. Précisons d'emblée que notre but ne sera pas ici d'opposer le X800 XL au GeForce 6800 Ultra, ces deux cartes ne boxant pas vraiment dans la même catégorie puisqu'elles appartiennent à des gammes différentes. Pour évaluer toutes ces cartes nous avons retenu la configuration suivante :
  • AMD Athlon 64 3800+ Venice,
  • Carte mère Asus A8N-SLI Deluxe - BIOS 1008,
  • 2x512Mo TwinX PC3200 XL,
  • Disque dur Western Digital Raptor 36 Go SATA150
Notre machine à base de Windows XP Professionnel Service Pack 2 utilisait les derniers Cartes Graphiques ATI et les ForceWare 71.89 pour les cartes NVIDIA. Nous profitons également de ce test pour faire évoluer notre protocole en intégrant le tout nouveau Splinter Cell : Chaos Theory.

AquaMark 3

00129598-photo-test-cartes-512-aquamark-3.jpg

On commence par AquaMark 3 où les 256 Mo supplémentaires de nos cartes 512 Mo ne servent à rien. GeForce 6800 Ultra et Radeon X800 XL sont au même niveau de performances qu'elles disposent de 256 Mo ou 512 Mo de mémoire embarquée.

3D Mark 2005

00129599-photo-test-cartes-512-3dmark-2005.jpg

Pour 3DMark 2005, qui reste un Benchmark synthétique, l'apport des 256 Mo supplémentaires semble surtout profiter aux cartes NVIDIA. Ainsi le score de notre GeForce 6800 Ultra augmente de 4% alors que curieusement le Radeon X800 XL ne tire aucun bénéfice de son passage à 512 Mo ses performances restant identiques.

Unreal Tournament 2003

00129605-photo-test-cartes-512-ut2003.jpg

Unreal Tournament 2003 est à l'image d'AquaMark 3 : les gains prodigués par le passage à 512 Mo ne dépassent pas dans le meilleur des cas le FPS. Autant dire que les performances font du surplace que ce soit chez ATI ou NVIDIA.

Half Life 2

00129620-photo-test-cartes-512-half-life-2.jpg

Avec Half-Life 2, les différences entre les cartes 256 et 512 Mo sont un peu plus prononcées que ce que nous avons pu voir jusqu'alors. Ainsi la Radeon X800XL 512 Mo est ici jusqu'à 1 % plus rapide que sa petite soeur à base de 256 Mo de mémoire. Pour les GeForce 6 on ne note pratiquement aucune différence majeure, et il faut atteindre le 1600 x 1200 pour voir un delta de performances de 0,2 %. Pas très folichon tout ça...

Far Cry v1.3

00129602-photo-test-cartes-512-farcry.jpg

Pour Far Cry, que nous faisons tourner avec notre propre démo, les modèles 512 Mo semblent avoir un léger, très léger avantage sur leurs homologues en 256 Mo. Il n'est toutefois pas question de fléchissement des performances puisque dans le meilleur des cas le Radeon X800 XL 512 est 0,6 % plus rapide que le modèle 256 Mo, alors que chez NVIDIA l'écart ne dépasse pas les 0,5 %.

Splinter Cell: Chaos Theory

00129604-photo-test-cartes-512-splinter-cell-chaos-theory.jpg

Nouveau venu dans notre protocole de test, le dernier opus des aventures de Sam Fisher dispose de deux modes de rendu : Shader Model 1 ou Shader Model 3. Les cartes d'ATI n'étant pas compatibles avec le Shader Model 3.0 nous avons exécuté le jeu en mode Shader Model 1.0. Ici les cartes NVIDIA sont dominatrices et le passage d'un modèle 256 Mo à un modèle 512 Mo ne change une fois de plus, pas grand chose aux performances. Même constat pour les cartes Radeon dont les performances stagnent bien qu'elles soient équipées de 256 ou de 512 Mo de mémoire.

Doom 3

00129600-photo-test-cartes-512-doom-3.jpg

Pour clôturer cette première page de tests, nous avons jeté notre dévolu sur Doom 3. Aucun changement n'est à signaler du côté des cartes ATI, dont les performances sont strictement identiques avec 256 ou 512 Mo de mémoire vidéo. Le GeForce 6800 profite pour sa part du passage à 512 Mo et le framerate est en hausse d'au mieux 1 %. Pas vraiment convaincant donc...Pour cette deuxième page nous nous penchons sur les performances obtenues par les GeForce 6800 Ultra et autres Radeon X800 XL lorsque les fonctions d'anticrénelage sont activées, en l'occurence le FSAA 4x et l'Anisotropic Filtering 8x.

Doom 3 - FSAA 4x & Aniso 8x

00129601-photo-test-cartes-512-doom-3-fsaa-aniso.jpg

Sous Doom 3 et malgré l'activation des fonctions d'anticrénelage, les Radeon X800 XL 256 Mo et 512 Mo affichent des résultats strictement identiques. Sur le front des cartes du caméléon, on note un léger gain de performance entre le modèle 256 et son grand frère, le modèle 512 Mo, gain qui s'élève à 3,5 %.

Far Cry v1.3 - FSAA 4x & Aniso 8x

00129603-photo-test-cartes-512-farcry-fsaa-aniso.jpg

Far Cry dans sa version 1.3 est assez peu sensible à l'apport de mémoire vidéo lorsque les fonctions d'anticrénelage sont activées. Chez NVIDIA, le GeForce 6800 Ultra 512 Mo s'avère 2 % plus véloce que le GeForce 6800 Ultra 256 Mo en 1600 x 1200 alors que l'écart est beaucoup plus serré avec les cartes ATI. Ici, le Radeon X800 XL 512 Mo est à peine 0,6 % plus rapide que le Radeon X800 XL 256 Mo représenté par une carte Sapphire.

Half Life 2 - FSAA 4x & Aniso 8x

00129621-photo-test-cartes-512-half-life-2-fsaa-aniso.jpg

La mise en place des fonctions d'anticrénelage réserve quelques surprises sous Half-Life 2 où les Radeon X800 XL reprennent le dessus sur les GeForce 6. Ainsi, le Radeon X800 XL est ici dans sa version 512 Mo 8 % plus véloce que son petit frère muni de seulement 256 Mo de mémoire, alors que les cartes NVIDIA voient leurs performances augmenter de 7 % entre le modèle 256 Mo et la version 512 Mo.

Splinter Cell: Chaos Theory - FSAA 4x & Aniso 8x

00129661-photo-test-cartes-512-splinter-cell-chaos-theory-fsaa-aniso.jpg

Nous terminerons par un petit tour de Splinter Cell: Chaos Theory avec les fonctions d'anticrénelage activées. Ici le GeForce 6800 Ultra 512 Mo profite d'un petit gain de performances de l'ordre 1,8% alors que les Radeon X800 XL sont au même niveau qu'elles soient munies de 256 ou de 512 Mo de mémoire.

Conclusion

Comme on pouvait s'y attendre, l'arrivée des Cartes Graphiques munies de 512 Mo de mémoire ne change quasiment rien aux performances obtenues. Que ce soit chez ATI ou NVIDIA, les performances des cartes 512 Mo sont dans l'ensemble strictement identiques à celles des cartes 256 Mo et ce dans la plupart des benchmarks avec des réglages standards. Il faut pousser les jeux dans leurs derniers retranchements pour commencer à sentir une différence et si avec du FSAA 4x et de l'anisotropic filtering 8x on commence à observer en 1600 x 1200 une différence en faveur des modèles 512 Mo, celle-ci n'est guère spectaculaire et ne permet de toute façon pas d'avoir une fluidité exceptionnelle. Pire, si différence il y a, elle est généralement plus flagrante chez NVIDIA, le Radeon X800 XL affichant bien souvent des performances semblables qu'il soit muni de 256 ou 512 Mo de mémoire (voir Doom 3 et FarCry). Seule exception à la règle, Half-Life 2 dont les performances augmentent sensiblement avec une carte munie de 512 Mo. Si nous ne sommes globalement guère enthousiastes vis-à-vis des cartes 512 Mo à l'heure actuelle, nul doute qu'il s'agit là d'une évolution logique appelée à se répandre d'autant qu'à l'avenir les jeux utiliseront une telle quantité de mémoire. Reste qu'à l'aube de l'avènement des R520 et G70, il serait purement insensé d'investir dans une de ces cartes de transition. Question prix justement, NVIDIA parle d'un tarif hallucinant de 800 € TTC pour le GeForce 6800 Ultra 512 Mo alors qu'ATI est plus sage avec un prix public conseillé de 499 € TTC pour le Radeon X800 XL 512 Mo. Reste que cela fait cher le demi-gigaoctet de mémoire !

NVIDIA GeForce 6800 Ultra 512 Mo

4

Les plus

  • Bonnes performances
  • 512 Mo de mémoire

Les moins

  • Apport des 512 Mo limité
  • Carte bruyante
  • Le prix !

0

Performances8

Fonctionnalités8

Confort d'utilisation7



ATI Radeon X800 XL 512 Mo

4

Les plus

  • Prix presque acceptable
  • 512 Mo de mémoire

Les moins

  • Apport négligeable des 512 Mo
  • Carte encombrante

0

Performances8

Fonctionnalités8

Confort d'utilisation8



Terminons par quelques mots sur le Radeon X800XL 256 en édition Ultimate de Sapphire que nous testions pour la première fois dans ce dossier. Il s'agit là d'une carte intéressante, plutôt très silencieuse, dont les seules défauts sont à chercher du côté du bundle un peu vieillot, de l'overclocking un peu limité et de l'absence de sonde thermique. Si l'énoncé de ces quelques griefs ne vous rebute pas la X800 XL Ultimate est alors assurément pour vous et son prix devrait osciller entre 349 et 390€ TTC.

Sapphire Radeon X800 XL Ultimate 256 Mo

6

Les plus

  • Design silencieux
  • Bonnes performances
  • Prix somme toute raisonnable

Les moins

  • Absence de surveillance thermique
  • Overclocking un peu limité
  • Bundle vieillot

0

Performances8

Fonctionnalités7

Confort d'utilisation9



L'une des cartes de cet article vous intéresse ? Retrouvez la dans le comparateur de prix de Clubic.com
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix du GeForce 6800 Ultra 512 Mo
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

799,99 € boîtier nu, le prix officiel du Nikon D50
UPC / Chello a cessé le bridage
InfoCard : nouveau système d'identification unifié
iRiver N10 1 Go bientôt disponible en France
Peer To Peer : Bittorrent sans trackers ou presque
Des précisions sur Windows XP Eiger
E3 2005 : 27 captures pour Hellgate London
E3 2005 : Heroes 5 se dévoile encore un peu plus
E3 2005 : les premières images de FIFA 2006
E3 2005 : Civilization 4 enfin présenté
Haut de page