Le dual core chez AMD : Athlon 64 X2 4800+

09 mai 2005 à 07h55
0
000000DC00128267-photo-amd-athlon-64-x2-4.jpg
Vous connaissiez le dual-core à la sauce Intel ? Voici venir le dual-core façon AMD ! Il n'aura pas fallu attendre bien longtemps pour que le petit poucet AMD vienne contrecarrer les plans du géant de Santa-Clara qui lançait en grande pompe, il y a à peine deux semaines, ses premiers Processeurs dual-core : les Pentium D et Pentium Extreme Edition. L'arme d'AMD pour cette contre-offensive consiste naturellement en un Athlon 64 dual-core baptisé pour l'occasion Athlon 64 X2. Eh oui, chez AMD on ne se foule que rarement pour trouver des noms commerciaux accrocheurs ; après les très poétiques Sempron et Turion, le nouveau bébé de la firme de SunnyVale a au moins le mérite d'annoncer clairement la couleur en suggérant qu'il regroupe deux Athlon 64 en un. Car finalement le concept du dual-core est on ne peut plus simple puisqu'il s'agit de regrouper deux processeurs dans un seul et même socket physique afin d'améliorer significativement les performances sans pour autant changer une architecture existante ou encore grimper en fréquence, chose ô combien délicate ces derniers temps.

Comme nous l'avons vu très récemment avec les Pentium Extreme Edition, dual-core ne rime pas nécessairement avec doublement des performances. En effet, l'environnement logiciel est encore loin d'être adapté aux machines double processeur... Qui plus est, Intel bénéficiait déjà, avec les applications multithreadées, d'un avantage certain sur AMD grâce à la technologie HyperThreading. Il sera donc particulièrement intéressant de voir l'apport que procure le dual-core chez AMD et notamment avec les applications multithreadées, domaine où AMD a toujours péché.

0000011800128265-photo-amd-athlon-64-x2-2.jpg

Deux c'est mieux qu'un, mais pourquoi ?

AMD et Intel ont beau être rivaux il n'en demeure pas moins qu'ils partagent parfois les mêmes problématiques et les mêmes contraintes physiques, les lois de la nature étant les mêmes pour tous. Si autrefois la montée en fréquence était le moyen le plus facile d'augmenter les performances d'un processeur sans toucher à son architecture, cette vieille habitude est aujourd'hui révolue du fait des considérations thermiques et énergétiques. Intel qui a trop longtemps favorisé le mégahertz à tout prix en a fait les frais ces derniers mois avec son Prescott qui n'a toujours pas atteint les 4 GHz alors qu'AMD avait déjà connu ce genre de problème avec son Athlon XP...

Résultat, Intel a effectué un changement de cap radical avec le Pentium D alors qu'AMD avait plus ou moins anticipé cette situation en concevant l'architecture K8. Les deux fondeurs ont en effet réalisé plus ou moins tardivement qu'il valait mieux faire un travail de fond au niveau de l'architecture pour la rendre la plus efficace possible plutôt que de sans cesse augmenter la fréquence sans vision globale de l'avenir. Il est d'ailleurs assez étrange de voir les chemins radicalement opposés pris par la division mobile d'Intel qui a su anticiper les besoins tout en concevant un processeur bourré d'astuces ingénieuses (cf le Pentium M) alors que la division des Processeurs de bureau a enchaîné ratage sur ratage...

0000011800128271-photo-amd-athlon-64-x2-deux-cpu-sous-windows-xp.jpg

Deux processeurs Athlon dans le gestionnaire de périphériques Windows

Quoi qu'il en soit, l'accent en matière de processeurs pour cette année 2005 est clairement mis sur le dual-core. Réunir deux processeurs en un seul packaging physique permet de sérieux gains de performances particulièrement avec le multitâches. Intel qui avait été le premier à mettre en avant cette capacité avec l'HyperThreading a d'ailleurs peut-être amoindri l'impact de ses solutions dual-core, mais il n'en demeure pas moins que l'environnement logiciel actuel fait massivement appel au multitâches. Si peu d'applications sont encore capables de gérer deux processus à la fois, malgré les efforts qu'a consentis Intel pour pousser les développeurs à œuvrer dans ce sens, les utilisateurs profitent de la robustesse des systèmes d'exploitation modernes pour effectuer plusieurs tâches simultanément. Ainsi dans un environnement bureautique il n'est pas rare d'utiliser un traitement de texte en même temps qu'Outlook, qu'un navigateur internet et qu'un logiciel antivirus alors qu'un graphiste exécute fréquemment un Photoshop simultanément avec un Macromedia Flash ou un Adobe Illustrator. Avec un processeur conventionnel, de type monocore, le basculement d'une application à l'autre peut entraîner des ralentissements et la mise en parallèle de certaines fonctions (analyser les virus des emails entrants pendant que l'on imprime un classeur Excel par exemple) peut mettre à genoux le système avec un taux d'occupation processeur qui grimpe l'espace d'un instant à 100% et semble paralyser l'ensemble de la machine. Avec le dual-core ce cas de figure est beaucoup plus rare le système d'exploitation répartissant la charge entre les deux processeurs logiques. Schématiquement, si le premier core est trop occupé, le second est toujours là pour le décharger. Cela permet effectivement d'envisager une nouvelle souplesse en terme d'utilisation intensive de type multitâches mais aussi d'inventer de nouveaux scénarii d'utilisation où l'on joue tout en effectuant le rendu d'un DivX. Reste qu'à ce sujet lorsque toutes les applications seront multihreadées, ce qui arrivera tôt ou tard -sauf peut être pour les jeux-, le dual-core ne suffira plus à garantir cette souplesse. Il sera peut-être temps alors de passer au multicore !

0000011800128318-photo-amd-athlon-64-x2-devant-miroir.jpg

AMD Athlon 64 X2 : Deux Athlon 64 en un !

Le titre de ce paragraphe résume assez bien la réalité puisque le die d'un processeur Athlon 64 X2 regroupe en pratique deux noyaux d'Athlon 64 conventionnels. Toutefois, à la différence des Pentium D d'Intel, les ingénieurs d'AMD ne se sont pas contentés de réunir sur un seul processeur physique deux noyaux. En effet, l'Athlon 64 X2 dispose de quelques raffinements technologiques qui font probablement défaut à Intel. Ainsi, le Pentium D se contente d'un FSB unique dont la bande passante n'est pas nécessairement adaptée au débit des deux cores et qui impose de surcroît des arbitrages. AMD n'a pas ce problème grâce aux choix qu'il a déjà effectués par le passé avec les tout premiers Athlon 64.

Rappelez-vous, l'architecture des Athlon 64 évince la notion de front side bus telle qu'on la conçoit habituellement pour les Processeurs, au profit d'un contrôleur mémoire intégré et d'un lien HyperTransport utilisé pour la communication du CPU avec le reste du système. Avec l'Athlon 64 X2 le lien HyperTransport est toujours d'actualité, et cadencé à 1 GHz, alors que le contrôleur mémoire double canal est cette fois partagé entre les deux cores qu'il adresse simultanément. Les deux cores sont reliés par le System Request Interface et un contrôleur Crossbar, semblable dans le principe à celui des puces graphiques, aiguille les données ainsi que les demandes du système entre les cores. Chaque core dispose ensuite de ses propres unités d'exécution et de sa propre mémoire cache de second niveau, en l'occurrence 1 Mo. À l'inverse des Pentium D, les cores peuvent communiquer entre eux à pleine vitesse, sans passer par le FSB, d'où une efficacité accrue face aux petits derniers d'Intel. Chacun des cores peut demander à l'autre core les informations recherchées afin de garantir la cohérence des caches.

0000010400128269-photo-amd-athlon-64-x2-schema.jpg

Architecture AMD Athon 64 X2

Plus sophistiquée que celle d'Intel, l'architecture dual core d'AMD est tout de même limitée par des questions de bande passante. Si le lien HyperTransport offre un débit largement suffisant pour la communication du processeur avec le reste du système (8 Go/s), l'utilisation de la DDR400 n'offre qu'une bande passante mémoire maximale théorique de 6,4 Go/s. Du coup, nos deux cores doivent se contenter du même débit mémoire que les Athlon 64 mono-core comme l'Athlon 64 3800+ par exemple. Le passage à la DDR2 devrait donc s'imposer de lui-même à AMD qui compte bien adopter ce standard à plus ou moins long terme.

0000011800128264-photo-amd-athlon-64-x2-1.jpg

Athlon 64 X2 : le processeur

Maintenant que nous avons vu les grandes lignes de l'implémentation dual core à la mode AMD il nous faut parler en détail de l'Athlon 64 X2, anciennement connu sous le nom de code Toledo. Physiquement, ce nouveau processeur se présente toujours au format Socket 939, mais son nombre de transistors a logiquement flambé puisqu'il atteint dorénavant 233,2 millions contre 106 millions pour un Athlon 64 4000+. L'évocation de ce chiffre permet de mesurer la complexité de l'architecture qui malgré le partage de certaines ressources double littéralement le nombre de transistors. Fabriqué en 90nm, l'Athlon 64 X2 dispose d'un die mesurant 199mm² et reprend les avancées introduites par AMD avec le core Venice de l'Athlon 64 conventionnel. Cela se situe tout d'abord au niveau du processus de fabrication qui fait appel au SOI et profite du Dual Stress Liner, une technologie mise au point avec la participation d'IBM dans le but d'améliorer le temps de réponse des transistors.

0000011800128268-photo-amd-athlon-64-x2-die.jpg

Die de l'Athlon 64 X2

On retrouve également dans l'Athlon 64 X2 la prise en charge de onze des treize instructions SSE3 développées initialement par Intel pour ses Pentium 4 : les deux instructions évincées par AMD sont celles qui se rapportent à la gestion de l'HyperThreading dont les Athlon 64 sont dépourvus. Soulignons au passage que l'Athlon 64 X2 comporte quatre tampons d'écriture combinée au lieu de deux habituellement. Son contrôleur mémoire profite d'améliorations avec la possibilité d'exploiter quatre barrettes mémoire double face en mode DDR400 et une utilisation plus efficace de l'espace mémoire. En fonction du modèle, la mémoire cache de second niveau sera de 512 Ko ou 1 Mo par core et dans tous les cas, l'Athlon 64 X2 profite d'un cache L1 de 64 Ko pour les données et de 64 Ko pour les instructions. Tout comme les Athlon 64 actuels, l'Athlon 64 X2 bénéficie de la technologie Cool'n'Quiet et du NX Bit. Pour ce qui est de la tension d'alimentation du processeur celle-ci s'établit entre 1,35 et 1,4 Volt et AMD annonce un TDP inchangé par rapport à ses Processeurs mono-core de 110 Watts. Pour le lancement de l'Athlon 64 X2, AMD va proposer quatre modèles distincts que nous listons ci-dessous avec leur prix à l'unité :
  • AMD Athlon 64 X2 4800+ - 2,4 GHz - 1Mo de cache L2 par core - $1001,
  • AMD Athlon 64 X2 4600+ - 2,4 GHz - 512Ko de cache L2 par core - $803,
  • AMD Athlon 64 X2 4400+ - 2,2 GHz - 1Mo de cache L2 par core - $581,
  • AMD Athlon 64 X2 4200+ - 2,2 GHz - 512Ko de cache L2 par core - $537.
On le voit, les fréquences de fonctionnement des Athlon 64 X2 sont plutôt agressives et en tout cas franchement plus hautes que celles que nous attendions. Alors qu'Intel a été obligé de ravaler son orgueil en passant son processeur vedette de 3,8 GHz à 3,2 GHz pour implémenter le dual core, AMD n'a visiblement pas ce problème. Ainsi les modèles 4800+ et 4600+ opèrent à la même fréquence que les Athlon 64 3800+ et 4000+. Seul l'Athlon FX55 va plus vite à 2,6 GHz, l'occasion pour nous de souligner le positionnement étrange de l'Athlon FX avec l'arrivée des Athlon 64 X2. Alors que le modèle 4800+ va se négocier au même tarif astronomique que l'Athlon FX, AMD positionne toujours ce dernier comme son processeur haut de gamme. Or on le sait et AMD a été le premier à nous l'apprendre, la fréquence ne fait pas tout ! Et à prix égal comme nous le verrons plus loin mieux vaut peut-être perdre une poignée de FPS pour gagner un temps précieux dans les applications multimédias...

0000011800128270-photo-amd-athlon-64-x2-cpu-z.jpg

L'Athlon 64 X2 4800+ vu par CPU-Z


Compatibilité de l'Athlon 64 X2

Question compatibilité avec l'infrastructure existante, AMD fait très fort. En effet contrairement à Intel qui impose un nouveau chipset même si le socket reste inchangé, l'Athlon 64 X2 est compatible avec l'existant. Non seulement AMD a conservé le même Socket 939, mais les jeux de composants récents comme le nForce 4 de NVIDIA supportent parfaitement ce nouveau processeur. Dans la plupart des cas, une simple mise à jour du BIOS sera nécessaire pour gérer les deux cores : un vrai cadeau de la part de la firme de Sunnyvale. Ainsi, sur notre carte mère de référence, une Asus A8N SLI Deluxe, le système bootait sans problème avec le BIOS 1007 et un Athlon 64 X2 4800+, mais Windows XP ne voyait qu'un seul processeur. Un petit coup de fil à Asus et une mise à jour de BIOS plus tard (en version 1009), Windows XP voyait et exploitait les deux cores de notre Athlon 64 X2. Voilà pour l'aspect de la compatibilité qui semble plutôt très positive même s'il faudra voir comment les anciens chipsets comme les nForce 3 ou VIA K8T800 se comportent avec l'Athlon 64 X2 et surtout si les fabricants de Cartes mères daigneront publier une mise à jour du BIOS pour offrir un minimum d'évolutivité à leurs anciennes plates-formes. Comme AMD le souligne dans ses présentations, sa solution dual-core n'impose pas non plus de changement du système de refroidissement qui reste identique à ceux que nous connaissions déjà.

Température et overclocking

Histoire d'être tout à fait complet, nous avons voulu vérifier le comportement de l'Athlon 64 X2 4800+ tant au niveau de son échauffement que de ses capacités en overclocking. En fonctionnement, et en pleine charge, notre Athlon 64 X2 4800+ flirte avec les 48° C alors qu'un Athlon 64 3800+ Venice tourne typiquement autour des 45° C. L'arrivée du dual-core ne semble donc pas rimer avec montée violente en température, du moins chez AMD. Côté overclocking et alors qu'avec un Athlon 64 3800+ Venice nous atteignons les 225 MHz de FSB en air cooling sur notre Asus A8N SLI Deluxe, l'Athlon 64 X2 4800+ s'est volontiers accomodé d'un FSB de 210 MHz soit une fréquence brute de 2,5 GHz. Nous avons pu le pousser sans problème à 215 MHz puis à 220 MHz, toujours sans toucher le voltage ce qui est là encore plutôt satisfaisant puisque la fréquence obtenue est ici de 2,6 GHz ! Vraisemblablement très tolérant notre processeur de test a même fonctionné de manière avec un FSB à 225 MHz mais la stabilité n'était pas au rendez-vous. Rappelons que ces bons résultats ne sont pas nécessairement représentatif de ce que le commun des mortels obtiendra avec les Athlon 64 X2.

0000011800128423-photo-amd-athlon-64-x2-4800-cpuz-oc.jpg

Overclocking de l'Athlon 64 X2 4800+ vu par CPU-Z
00051152-photo-configuration-compl-te.jpg
Pour mesurer les performances du nouvel Athlon 64 X2 4800+ nous avons fait appel à la configuration de référence suivante:
  • Carte mère Asus A8N SLI Deluxe (BIOS 1009 Beta),
  • 2x512Mo Corsair PC3200LL,
  • Carte graphique Gigabyte GeForce 6800 GT PCI-Express,
  • Disque dur Western Digital Raptor 36 Go (SATA).
Cette plate-forme nous permettra de comparer le comportement de l'Athlon 64 X2 4800+ à un Athlon 64 3800+ Venice certes doté de seulement 512 Ko de mémoire cache L2 mais utilisant le dernier core en date avec la prise en charge du SSE3. Nous comparerons également le tout à l'Athlon FX-55 afin de bien mettre en avant les différences induites par le dual-core. Nous ne manquerons pas enfin d'opposer le dernier-né d'AMD à l'offre dual-core d'Intel dont la configuration de référence était la suivante :
  • Carte mère Intel D955X,
  • Intel Pentium D 840 et Pentium Extreme Edition 840,
  • 2x512 Mo Corsair Twin2X 5400C4 (DDR2 533 MHz),
  • Carte graphique Gigabyte GeForce 6800 GT PCI-Express,
  • Disque dur Western Digital Raptor 36 Go (SATA).
Nos diverses plates-formes fonctionnaient sous Windows XP Professionnel Service Pack 2 et utilisaient les derniers pilotes disponibles à la date du test à savoir les ForceWare 71.89 et les nForce 6.53.

CPUMark 99

00128282-photo-amd-athlon-64-x2-4800-cpumark-99.jpg

Pour ne pas changer nos bonnes vieilles habitudes, nous commençons notre test de l'Athlon 64 X2 4800+ avec CPUMark 99. Alors que les Pentium dual-core sont dans les tréfonds du classement, l'Athlon 64 X2 4800+ affiche ici des performances supérieures à celles du 3800+ sans toutefois égaler l'Athlon FX 55 qui reste largement dominateur. À fréquence égale l'Athlon 64 X2 4800+ est ici 10 % plus rapide que l'Athlon 64 3800+ Venice.

PCMark 2004

00128286-photo-amd-athlon-64-x2-4800-pcmark-2004.jpg

Enchaînons avec PCMark 2004 en commençant par le résultat mémoire. L'Athlon 64 X2 4800+ se situe dans la moyenne même si son score est très légèrement inférieur à celui d'un Athlon 64 3800+ Venice. Le Pentium 4 Extreme Edition 3,73 GHz et l'Athlon FX 55 restent les Processeurs qui affichent les meilleurs scores mémoire alors que les Pentium dual-core d'Intel sont assez peu performants dans ce domaine, la faute à leur FSB restreint. Quand le Pentium 4 Extreme Edition 3,73 GHz profite d'un FSB à 1066 MHz et de DDR2 533, le Pentium D 840 doit se contenter d'un FSB de 800 MHz et de DDR2 400 sans parler de la fréquence de fonctionnement du processeur qui est bien inférieure.

Passons maintenant au score processeur où l'Athlon 64 X2 4800+ fait des étincelles. Il se montre 48 % plus rapide que son homologue l'Athlon 64 3800+ Venice. Face au Pentium D 840, l'Athlon 64 X2 4800+ affiche des performances 6 % supérieures.

SiSoft Sandra 2005 - Test processeur

00128291-photo-amd-athlon-64-x2-4800-sisoft-cpu.jpg

Petit problème sous SiSoft Sandra 2005 où le test processeur refuse de s'exécuter entraînant un crash logiciel avec l'Athlon 64 X2 4800+. Du coup, aucun résultat n'apparaît pour ce processeur et si nous faisons figurer le graphique des résultats nous ne nous attarderons guère à le commenter pour passer directement au test mémoire.

SiSoft Sandra 2005 - Test mémoire

00128292-photo-amd-athlon-64-x2-4800-sisoft-m-moire.jpg

Comme nous l'observions sous PCMark 2004 les performances mémoire de l'Athlon 64 X2 4800+ sont supérieures à celles de la plate-forme Intel dual-core, DDR2 ou non. Face à l'Athlon 64 3800+ Venice, l'Athlon 64 X2 4800+ affiche cependant des performances légèrement en retrait alors que les Athlon FX 55 et Pentium 4 Extreme Edition 3,73 GHz dominent largement la danse pour les raisons déjà évoquées précédemment.

ScienceMark : Primordia

00128290-photo-amd-athlon-64-x2-4800-sciencemark.jpg

ScienceMark, qui semble globalement plus favorable à l'architecture AMD, montre un gain de performances de 31 % lié au passage de l'Athlon 64 3800+ Venice mono-core à un Athlon 64 X2 4800+ dual-core. Le gain est impressionnant et face à un Pentium D 840, l'Athlon 64 X2 4800+ est ici 58 % plus rapide.

3DMark 2005 - Test processeur

00128280-photo-amd-athlon-64-x2-4800-3dmark-2005-cpu.jpg

Le test proceseur de 3DMark 2005 consacre littéralement l'Athlon 64 X2 4800+ qui se montre ici 4 % plus véloce que le Pentium Extreme Edition 840. À fréquence égale, le gain de performances apporté par le passage au dual-core s'établit à 19 % lorsque l'on compare les scores de l'Athlon 64 3800+ Venice à ceux du dernier-né, le X2 4800+.

Return To Castle Wolfenstein Enemy Territory - 800x600x16

00128288-photo-amd-athlon-64-x2-4800-rtcw.jpg

Avec le jeu OpenGL Return To Castle Wolfenstein, l'Athlon 64 X2 affiche un comportement des plus convaincants. Alors que les Pentium dual-core voient leurs performances largement grevées dans les jeux du fait de leur fréquence de fonctionnement plus réduite, l'Athlon 64 X2 4800+ n'est pas concerné par ce problème. Le premier processeur dual-core d'AMD affiche en effet des performances quasiment identiques à celles de l'Athlon 64 3800+ ce qui lui permet d'être 25 % plus véloce que le Pentium D 840.

Unreal Tournament 2003 - Botmatch Antalus

00128294-photo-amd-athlon-64-x2-4800-ut2003.jpg

Sous Unreal Tournament 2003 l'Athlon 64 X2 4800+ fait là encore des prouesses. A fréquence égale, l'Athlon 64 X2 4800+ est 4 % plus rapide que l'Athlon 64 3800+ Venice. On mettra cet écart de performances vraisemblablement sur la quantité de mémoire cache L2 supérieure du 4800+ qui profite de 1 Mo contre 512 Ko seulement pour le modèle 3800+. Face à un Pentium D 840, l'Athlon 64 X2 4800+ est ici 52% plus véloce.

Doom 3 - 800x600x16

00128283-photo-amd-athlon-64-x2-4800-doom-3.jpg

Sous Doom 3, l'Athlon 64 X2 4800+ affiche des performances là encore similaires à celles de son petit frère l'Athlon 64 3800+ preuve s'il en est que les jeux ne bénéficient pas du dual-core. Du coup, l'Athlon FX 55 garde la tête et face au Pentium D 840 l'Athlon 64 X2 4800+ est tout de même 11 % plus rapide.

FarCry v1.3 - 800x600x16

00128284-photo-amd-athlon-64-x2-4800-farcry.jpg

Avec FarCry, l'Athlon 64 X2 4800+ n'est pas plus rapide que le 3800+ comme on pouvait s'y attendre, mais devance largement le Pentium D 840. Si l'on constate une fois de plus que le dual-core n'a aucun intérêt avec les jeux, force est de reconnaître que les Processeurs dual-core d'AMD offrent des performances nettement supérieures dans ce domaine à celles obtenues avec les derniers Pentium D.

Scénario multitâches - Windows Media Encoder 9 & FarCry

00128289-photo-amd-athlon-64-x2-4800-scenario-multitaches-1.jpg

Nous avons quelque peu enrichi notre protocole de test habituel pour prendre en compte la réalité d'un environnement multitâche. Lors du test des Pentium D et Pentium Extreme Edition nous avions ajouté des tests sous Studio 9 de Pinnacle et Photoshop CS d'Adobe, deux applications tirant en théorie profit du multithreading. Aujourd'hui nous ajoutons un scénario qui consiste à mesurer les performances obtenues sous FarCry en 1280x1024 alors que le logiciel Windows Media Encoder 9.0 effectue la compression d'une vidéo. Avec un Athlon 64 3800+ ce scénario résulte en un framerate assez faible et de nombreuses saccades dans le jeu. En passant à l'Athlon 64 X2 4800+ on gagne près de 22 % cependant si le framerate laisse penser que le jeu est fluide, il n'en est rien en pratique : de nombreuses saccades et ralentissements pénalisant encore l'expérience de jeu.

Scénario multitâches - LAME & FarCry

00128402-photo-amd-athlon-64-x2-4800-sc-nario-multitaches-lame.jpg

Ce n'est pas un mais deux scénarii multitâches que nous avons finalement décidé d'ajouter à notre protocole de test. Comme les plus perspicaces d'entre vous l'auront déjà remarqué Windows Media Encoder 9.0 est une application multithreadée : du coup la faire tourner avec FarCry ne peut pas donner de bons résultats les deux cores de l'Athlon 64 X2 étant déjà utilisés par le logiciel. Du coup nous avons souhaité tester les performances multitâches de l'Athlon 64 X2 avec deux applications monothreadées en l'occurence FarCry et l'encodeur MP3 LAME. Les résultats obtenus sont plus que satisfaisants puisque l'on s'aperçoit que le framerate sous FarCry ne baisse pas lorsque l'on lance la compression MP3 sur l'Athlon 64 X2 alors que sur notre système à base de 3800+ le framerate est divisé par deux. Un petit mot sur les performances de LAME qui ne bougent pas : la compression de nos quatorze fichiers WAVE prend juste une seconde de plus que lorsque LAME est exécuté seul.

Cinebench 2003

00128281-photo-amd-athlon-64-x2-4800-cinebench-2003.jpg

Cinebench 2003 est l'occasion d'un très intéressant coup de théâtre ! Alors que ce test a toujours favorisé les Processeurs Pentium 4, depuis la mise en place de l'HyperThreading, l'arrivée de l'Athlon 64 X2 remet les pendules à l'heure. Chose inconcevable il y a peu, l'Athlon 64 X2 4800+ grille ici la politesse au Pentium Extreme Edition 840 en terminant premier ! Face à l'Athlon 64 3800+, le modèle 4800+ est dans ce cas de figure 90 % plus rapide. Si on compare les performances de l'Athlon 64 X2 4800+ à celles du Pentium D 840 l'avantage en faveur d'AMD s'établit ici à 22 %.

Windows Media Encoder 9.0

00128296-photo-amd-athlon-64-x2-4800-wme9.jpg

À l'instar de Cinebench, Windows Media Encoder 9.0 propulse là encore l'Athlon 64 X2 4800+ en tête du classement, devant les Pentium D ! Le passage d'un Athlon 64 3800+ Venice à un Athlon 64 X2 4800+ permet de réduire le temps mis par la compression vidéo d'un peu plus de neuf minutes à moins de cinq minutes ! Mieux, notre Athlon 64 X2 4800+ se paye le luxe d'être plus rapide qu'un Pentium D 840 puisqu'il met une minute de moins pour mener à bien la compression !

Lame MP3

00128285-photo-amd-athlon-64-x2-4800-lame-mp3.jpg

Lame MP3 ne semble pas vraiment profiter du dual-core et si l'Athlon 64 X2 4800+ termine second il le doit plus à l'efficacité de son architecture K8 qu'à la présence de deux cores. Il n'en demeure pas moins qu'il fait mieux que le Pentium D 840 en étant quarante secondes plus rapide pour venir à bout de nos quatorze fichiers Wave issus de Dangerous de Michael Jackson.

WinRar

00128295-photo-amd-athlon-64-x2-4800-winrar.jpg

La compression de fichiers ne semble pas non plus profiter des avantages du dual-core et tout comme Lame, WinRar ne favorise guère l'Athon 64 X2 4800+ face au 3800+ Venice. Le nouveau processeur d'AMD se montre tout au plus deux secondes plus rapide que le 3800+ alors que le Pentium 4 Extreme Edition 3,73 GHz reste le plus performant dans ce domaine. Face au Pentium D 840, l'Athlon 64 X2 4800+ est là encore plus performant...

Adobe Photoshop CS

00128287-photo-amd-athlon-64-x2-4800-adobe-photoshop-cs.jpg

Le cas Photoshop est plutôt intéressant : tous les filtres ne profitent vraisemblablement pas du multithreading. Cela semble en particulier être le cas de notre filtre de référence 'flou de l'objectif' puisqu'à en croire les résultats, il ne tire aucun bénéfice du passage d'un Athlon 64 mono-core à un modèle dual-core ce qui fait les affaires des Pentium d'Intel.

Pinnacle Studio 9 Plus

00128293-photo-amd-athlon-64-x2-4800-studio-9-plus.jpg

À l'inverse de Photoshop, l'apport du dual-core est très net sous Studio 9 Plus de Pinnacle. Alors que notre Athlon 64 3800+ effectue le rendu de notre projet en plus de cinq minutes, l'Athlon 64 X2 4800+ s'acquitte de la tâche en mettant une minute et vingt-sept secondes de moins, soit un gain non négligeable. Ici le Pentium D 840 reste en tête avec quatre secondes d'avance sur le dernier bébé d'AMD.

Conclusion

Comment ne pas être conquis par le travail accomplit par AMD avec son architecture K8 ? Avec l'Athlon 64 X2 celle-ci entre de fort belle manière dans le monde du dual-core et pourrait presque faire rougir Intel dont le Smithfield fait penser à un processeur réalisé dans l'urgence pour compenser les faiblesses de l'architecture Prescott. Du fait des choix qu'il a effectués avec son architecture Prescott, Intel a en effet accumulé divers handicaps qui pénalisent aujourd'hui lourdement son Pentium D face à l'Athlon 64 X2. Alors qu'Intel exige un nouveau chipset et un nouveau système de refroidissement, la solution d'AMD a l'élégance de fonctionner avec l'environnement actuel. Mais au-delà de cette considération, AMD n'a pas de problème avec les fréquences de fonctionnement, son Athlon 64 X2 4800+ allant aussi vite que les Athlon 64 3800+ et 4000+ ! En outre et c'est sûrement le point le plus important, la communication entre les cores se fait à l'intérieur même du processeur et ne passe pas par un FSB, véritable goulet d'étranglement !

Du strict point de vue des performances et comme chez Intel à fréquence égale, le dual-core ne change rien au comportement des applications mono-threadées et notamment aux jeux. Par contre, cela permet enfin à AMD de rattraper le retard, parfois monstrueux, qu'il avait traditionnellement dans les applications multithreadées faisant de l'Athlon 64 X2 un véritable processeur tout terrain aussi bien doué pour le jeu que pour la création de contenu multimédia. Mieux, face à Intel dont les Pentium 4 disposaient déjà de l'HyperThreading, le passage au dual-core procure des gains de performances plus importants chez AMD... Pour cette seconde approche du dual-core, nous avons intégré des scénario multitâches dont les résultats sont mitigés : jouer à FarCry tout en effectuant le rendu d'une vidéo avec l'application multithreadée Windows Media Encoder est certes possible, mais des ralentissements se font nettement sentir de temps à autre même si les performances relevées sont nettement supérieures à celles d'un Athlon 64 3800+. A l'inverse en utilisant deux applications monothreadées, le dual-core prend tout son sens et la compression de nos MP3 n'a pas ralenti notre FarCry. Séduisant sur bien des plans l'Athlon 64 X2 a tout de même un défaut, de taille, au vu des tarifs pour le moins édifiants ! Alors qu'Intel aura vraisemblablement des prix agressifs pour ses Pentium D d'entrée de gamme (on parle de 241 $ pour le Pentium D 820), cela ne semble pas vraiment être le cas pour les Athlon 64 X2 dont les prix démarrent à 537 $ l'unité (!) et dont la disponibilité est annoncée pour juin. Las, il est loin le temps où AMD faisait des Processeurs abordables...

AMD Athlon 64 X2 4800+

8

Les plus

  • Technologie Dual-Core
  • Performances vidéo et multitâches
  • Très bonnes performances globales

Les moins

  • Le prix, le prix et le prix !
  • Environnement logiciel non prêt

0

Performances9

Innovation8

Rapport qualité/prix5

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le dual-core d'AMD en test sur Clubic.com
Le giga chez Wanadoo
Funcom prépare Anarchy Online : Lost Eden
Au Coeur De Lascaux : premières images de jeu
L'accès sans fil et le SPAM francisés
Un socle de bureau pour Smartphone (C500, Qtek 8020, SDA, SDA Music)
RealNetworks revendique un million d'abonnés à ses services musicaux
La musique, nouveau terrain de bataille pour les géants de la recherche en ligne
Les PDAPhone iPAQ Mobile Messenger de HP s'appelleront hw6515 et hw6510 en France
L’industrie américaine du film s’attaque à l’allié britannique
Haut de page