ATI Radeon X850 XT Platinum Edition

01 décembre 2004 à 12h00
0
0000002800110078-photo-logo-silver-ati-radeon-x850.jpg
ATI, bien décidé à réagir au récent lancement de la solution SLI de son éternel concurrent, ne nous laisse décidément aucun répit et renouvelle en ce premier décembre l'intégralité de son catalogue de puces graphiques haut de gamme en présentant le Radeon X850. Nouvelle référence, le X850 reprend en grande partie les fondations introduites par le X800 en y apportant quelques améliorations notamment au niveau des fréquences de fonctionnement. Déjà très bien placé dans les Charts avec un X800 XT PCI-Express redoutablement efficace ATI n'hésite pas en cette fin d'année à enfoncer le clou quitte à chambouler ses gammes et à titiller son concurrent de toujours.

Mais outre l'envie irrépressible de réaffirmer son leadership face à NVIDIA, ATI veut avec la famille X850 assurer une disponibilité plus « massive » de ses puces vedettes. Il faut dire que le X800 a connu, et connaît encore, de graves pénuries et cette situation est loin d'être acceptable pour ATI qui ne peut pas faire face, tout comme d'ailleurs son concurrent, au flot des demandes. Le X850 constitue à cet égard, nous promet-on, un passage obligé pour qu'ATI puisse satisfaire la demande. Alors à vingt-quatre jours de la date fatidique, est-il temps de changer votre liste au Père Noël ?

0000015400110080-photo-carte-ati-radeon-x850-xt-pe-press-shot.jpg

ATI Radeon X850 : pour 20 MHz de plus...

000000C800110079-photo-bouclier-ati-radeon-x850.jpg
Connu sous le nom de code R480, le Radeon X850 succède au R420, et en reprend à ce titre toutes les fonctionnalités à un petit détail près : le support natif du PCI-Express. C'est en effet la première nouveauté frappante des Radeon X850 qui sont exclusivement proposés à ce format. ATI semble décidé à privilégier le bus PCI-Express, et faute de disposer d'un bridge, la gamme X850 est donc disponible seulement en PCI-Express. Notons au passage, que la toute nouvelle famille Radeon X850 est certifiée compatible PCI-Express par le groupement PCI-Sig qui a également validé les Radeon X600 et autres X800.

Avec ce lancement, ATI ne se contente bien sûr pas de renouveler un seul VPU mais rafraîchit l'ensemble de sa gamme en déclinant son X850 en versions Pro, XT et XT Platinum Edition. Dans sa version Pro, le X850 dispose toujours de 12 pixel pipelines, alors que les versions XT profitent d'une architecture un peu plus puissante, car basée sur 16 pixel pipelines. Dans tous les cas, les Radeon X850 profitent de six Vertex Engine qui peuvent traiter pas moins de 5,7 milliards d'opérations à la seconde sur les shaders. Conçu pour respecter les spécifications de DirectX 9.0, le X850 bien que dépourvu du fameux Shader Model 3.0 s'appuie sur le Shader Model 2.0b et propose le 3Dc, une fonction de compression propriétaire qui permet de disposer de textures de haute qualité sans pour autant mettre à genoux le VPU. Des titres comme Serious sam 2, Freedom Force 2 ou Black & White 2 devraient à l'avenir profiter du 3Dc. Dans un tout autre domaine, le Radeon X850 intègre également un moteur vidéo, le VideoShader qui s'appuie sur les pixel shaders pour soulager au maximum le processeur de votre unité centrale lors des opérations de lecture de flux vidéos aux formats MPEG2 ou WMV9.

0000010400110077-photo-puce-ati-radeon-x850.jpg

Puce ATI Radeon X850

Le gros des changements apportés par le X850 porte sur le silicium qui bien que toujours gravé en 0.13µ par TSMC a été revu pour assurer tout d'abord un meilleur rendement. Cette intention louable sera à vérifier dans les faits en espérant qu'il ne s'agisse pas d'un simple vœu pieux. Le X850 est également l'occasion pour ATI de revoir les considérations thermiques de son VPU phare en le dotant de nouvelles fonctions de gestion de l'énergie et en introduisant un throttling ou ajustement de sa vitesse de ventilation. ATI recycle ici en partie les technologies qu'il a introduites sur ses puces mobiles et le X850 dispose en outre d'une fonction de clock gating qui permet de couper l'alimentation de certaines parties de la puce graphique lorsque celles-ci ne sont pas utilisées. Il s'agit pour ATI de diminuer la consommation de ses puces tout en réduisant leur échauffement : ainsi en mode 2D, le moteur 3D peut être tout simplement stoppé net...

00110195-photo-ati-radeon-x850-tableau-r-capitulatif-des-specs.jpg

Il est également question d'une optimisation de l'arrangement des transistors pour accroître un peu plus l'efficacité de l'architecture R4xx mais ATI n'est guère disert sur le sujet. Pour le reste des spécifications le fabricant emploie toujours un bus mémoire de type 256 bits, et ce sur tous les modèles, alors que la mémoire en question est, sans surprise, de la GDDR3. Passons maintenant aux fréquences qui ont été sensiblement revues à la hausse : le nouveau porte-étendard d'ATI, le X850 XT PE est cadencé à 540 MHz contre 1.18 GHz pour la mémoire. La bande passante mémoire passe donc à 38 Go/s alors que le fillrate atteint les 6,4 gigapixels à la seconde. Face au X800 XT PE, la fréquence du VPU a augmenté de quelques 20 MHz alors que la fréquence mémoire progresse de près de 30 MHz. Son petit frère le X850 XT tourne à 520 MHz pour une mémoire opérant à 1.08 GHz, soit des fréquences de fonctionnement strictement identiques au nouveau X850 Pro.

Du rififi dans le design ATI

Pour ce test, ATI nous a fait parvenir la version Platinum Edition de son X850 XT. Rebaptisée par ses détracteurs Press Edition ou Phantom Edition, il faut tout de même reconnaître que la X800 XT Platinum Edition s'est vendu en plus grande quantité, malgré sa disponibilité pour le moins tendue, que sa concurrente directe la GeForce 6800 Ultra du moins si on en croit les statistiques publiées par Valve... Pour 1300 X800 XT PE, il y aurait quelques 300 GeForce 6800 Ultra en circulation. Au-delà de cette querelle de chiffres il est intéressant de voir que pour la toute première fois de son histoire, ATI nous propose avec le X850 XT PE une carte dual-slot. Malgré la modeste augmentation des fréquences de fonctionnement, les quelques centaines de millions de transistors de la puce ont tendance à s'échauffer rapidement forçant l'emploi d'un dispositif de refroidissement imposant. Du coup si la carte arbore toujours un PCB de couleur rouge, cher au cœur d'ATI, et que sa longueur n'a pas augmentée d'un iota, le système de ventilation employé est plus massif qu'auparavant. C'est ainsi que le VPU et les puces mémoire sont recouverts d'un large support métallique sur lequel figure, en son extrémité droite, un généreux radiateur cuivré englobé d'une gaine de plastique translucide qui comprend en son centre un magnifique ventilateur à pâles rouges. Celui-ci aspire l'air chaud provenant de la machine et de la carte graphique pour l'expulser à l'extérieur du système via la grille qui monopolise le slot adjacent à votre connecteur PCI-Express 16x. Cette fois ATI a jugé utile de refroidir plus ou moins la mémoire ; en conséquence les composants sont ainsi munis de pads thermiques sur la partie supérieure de la carte, alors qu'au dos ceux-ci sont simplement surmontés d'une plaque métallique dont le seul but est de maintenir en place le nouveau système de refroidissement. Qui plus est, le système de ventilation retenu par ATI est comme sur les cartes X700 XT à vitesse variable : dans le cadre d'une utilisation légère la ventilation tourne lentement et discrètement alors qu'en utilisation intensive la ventilation tourne un peu plus rapidement. Question nuisance sonore, le Radeon X850 XT PE s'inscrit dans la digne lignée des cartes haut de gamme puisqu'il semble être à peu près au même niveau qu'un GeForce 6800 Ultra. Si au démarrage du système vous aurez des sueurs froides en entendant pendant quelques secondes le ventilateur tourner bruyamment à plein régime, notre expérience montre qu'en utilisation réelle il n'atteint jamais sa vitesse de pointe. Du moins ce fut le cas sur notre système de référence durant nos séances de tests ce qui est de bon augure, du moins pour la survie de vos tympans.

000000F000110196-photo-ati-radeon-x850-carte-1.jpg
000000F000110197-photo-ati-radeon-x850-carte-2.jpg

ATI Radeon X850 XT PE


Pour le reste, la carte dispose en sortie de deux connecteurs DVI, un connecteur vidéo analogique et ATI propose d'office un composant Rage Theater de première génération pour la gestion des fonctions VIVO. Exploitant l'interface PCI-Express, la carte nécessite une alimentation secteur secondaire par le biais d'un connecteur PCI-Express. Le X850 XT PE semble ici plus gourmand en terme de consommation électrique que son prédécesseur puisque si avec le X800 XT il suffisait d'une ligne Molex pour alimenter la carte, le X850 requiert deux lignes Molex, faute de quoi le système ne démarrera pas. Notez que tout comme sur les X800 XT, la X850 XT PE dispose d'un mini connecteur jaune permettant de relier une entrée vidéo au sein même du système. Pour les puces mémoire, ATI a ici sélectionné des composants GDDR3 de marque Samsung certifiés à 1.6ns. La quantité de mémoire disponible sur la carte atteint les 256 Mo, la barre des 512 Mo n'étant pas encore franchie.

ATI Catalyst Control Center : en progrès !

Souvenez-vous, il y a quelques semaines lors du test du Radeon X700 XT, nous avions été plus que sévères à l'égard du nouveau panneau de configuration des pilotes ATI, baptisé ATI Catalyst Control Center. Largement buggée cette première version n'a cessé d'évoluer depuis et l'équipe de développeurs d'ATI s'est attelée à gommer les divers défauts de jeunesse, parfois insupportables il est vrai, de ce premier jet. A défaut d'être encore totalement mature, le Catalyst Control Center qui nécessite toujours le .NET framework a bien progressé si bien qu'il est beaucoup plus réactif que par le passé en se lançant et en répondant aux commandes plus rapidement : ouf ! Quelques innovations ont vu le jour et le logiciel est dorénavant disponible en français dans le texte alors que sa taille a été revue à la baisse (de 60 à 40Mo) tandis que la page d'accueil est plus légère puisqu'il s'agit d'une simple illustration représentant Ruby, l'égérie d'ATI. On trouve également une nouvelle page d'options pour les moniteurs et la fonction Catalyst A. I. qui consiste à optimiser les performances de la carte en fonction du jeu est toujours présente. Elle demeure toutefois activée par défaut et il vous faudra la désactiver manuellement si vous souhaitez bénéficier d'une qualité d'image maximale. Bien qu'ATI précise que sa fonction « A. I. » n'a aucun impact sur la qualité visuelle, la réalité est tout autre en particulier si l'on considère Doom 3, où les optimisations mises en place par ATI sont plutôt agressives. Sachez toutefois que Doom 3 est en quelque sorte l'exception qui confirme la règle puisque c'est le seul titre où nous avons pu constater une telle perte de qualité, le Catalyst A. I. n'ayant aucun impact tangible sur la qualité de rendu d'un Far Cry ou d'un Half-Life 2.

000000DC00110174-photo-ati-radeon-x850-drivers-accc-2.jpg
0000010400110047-photo-drivers-x850-xt-pe-control-center-information.jpg

Pilotes ATI Catalyst Control Center et informations sur le Radeon X850

L'arrivée de la gamme X850 est l'occasion pour ATI d'introduire l'OverDrive 3, une vraie nouvelle fonction d'overclocking. Accessible nativement depuis le Catalyst Control Center et ce sans activer la moindre option dans la base des registres, la fonction OverDrive 3 permet enfin d'overclocker pour de vrai son Radeon. La mention « pour de vrai » revêt ici une importance toute particulièrement puisque pour la première fois l'OverDrive 3 vous permet d'ajuster manuellement la fréquence du processeur graphique, mais aussi celle de la mémoire. Bien sûr il n'est pas question ici pour ATI d'autoriser tout et n'importe quoi et les pilotes détectent la fréquence maximale que peut supporter la carte afin de fixer une limite au réglage manuel de la fréquence. En outre et en cas de surchauffe, le pilote revoit automatiquement la fréquence de fonctionnement de la carte à la baisse pour protéger votre carte graphique alors que la fonction VPU Recover réinitialisera automatiquement les fréquences de votre carte aux valeurs d'origine en cas de plantage.

000000DC00110173-photo-ati-radeon-x850-drivers-accc-1.jpg

ATI OverDrive 3.0
00051152-photo-configuration-compl-te.jpg
Pour tester les performances du Radeon X850 XT Platinum Edition, nous avons employé la même configuration de référence qui nous avait servi pour les récents tests du SLI de NVIDIA. Voici donc le détail de la machine employée :
  • Asus A8N-SLI Deluxe,
  • AMD Athlon 64 FX-55,
  • 2x512Mo Corsair TwinX 3200LL,
  • Disque dur Western Digital Raptor 36Go SATA150
Notre système fonctionnait naturellement sous Windows XP Professionnel Service Pack 2 et était muni des derniers Drivers et BIOS disponibles à la date du test. Seule plate-forme PCI-Express pour Athlon 64, le nForce 4 SLI nous permet de comparer les prestations du Radeon X850 XT PE à son prédécesseur le Radeon X800 XT mais aussi au GeForce 6800 Ultra PCI-Express seul et en SLI. Afin de mesurer les progrès accomplis par ATI, nous comparerons également le Radeon X850 XT PE aux Radeon X800 AGP par le biais de la configuration suivante :
  • Epox EP9NDA3+,
  • AMD Athlon 64 FX-55,
  • 2x512Mo Corsair TwinX 3200LL,
  • Disque dur Western Digital Raptor 36Go SATA150
L'utilisation de ce système nous permet de vérifier l'apport du X850 face aux Radeon X800 Pro et Radeon X800 XT PE en versions AGP. Les pilotes utilisés pour les tests étaient les 4.11 pour les cartes ATI et les 66.93 pour les cartes NVIDIA. Notez que le X850 a été testé avec les Catalyst 4.12.

Return to Castle Wolfenstein

00110191-photo-ati-radeon-x850-rtcw.jpg

On commence par Return To Castle Wolfenstein où le Radeon X850 XT PE est au coude au coude avec le X800 XT PE, et ce quelque soit la résolution. Il est naturellement suivi de très près par ses concurrents GeForce 6 même si l'on constate que les GeForce 6 semblent plus limitées par le CPU que les cartes Radeon du moins dans les résolutions usuelles de 1024x768 et 1280x1024.

3DMark 2003

00110186-photo-ati-radeon-x850-3dmark-2003.jpg

Pour la version 2003 de 3DMark la configuration SLI de NVIDIA est largement dominatrice. Toutefois il nous faut écarter ce résultat hors norme pour se concentrer sur les autres protagonistes. Ici le Radeon X850 XT PE affiche un gain de performance de 4 % sur son prédécesseur le X800 XT PE. Cela permet au dernier-né d'ATI de devancer les GeForce 6800 PCI-Express.

AquaMark 3

00110188-photo-ati-radeon-x850-aquamark-3.jpg

Sous AquaMark 3, le SLI mène la danse, mais le Radeon X850 XT PE n'a pas dit son dernier mot puisqu'il termine second du classement. Il se montre environ 5 % plus rapide que le X800 XT PE et bat le GeForce 6800 Ultra grâce à un score 7 % plus élevé.

Unreal Tournament 2003

00110187-photo-ati-radeon-x850-ut2003.jpg

Ce bon vieil Unreal Tournament 2003 reste largement favorable à ATI, dont la dernière carte truste le haut du podium. Là encore le gain face au X800 XT PE est assez minime puisqu'il se monte à 1.4 % en 1280x1024 pour retomber comme un soufflé en 1600x1200. Cela permet toutefois à ATI d'afficher une belle domination sur le GeForce 6800 Ultra qui est ici nettement distancé lorsqu'il est utilisé seul.

Splinter Cell

00110184-photo-ati-radeon-x850-splinter-cell.jpg

La NSA est partout et notre ami Sam semble avoir une petite préférence pour les cartes NVIDIA puisque les GeForce 6800 Ultra, qu'il soit en solo ou en SLI, devancent dans tous les cas les cartes ATI. Le Radeon X850 XT PE affiche ici des performances 3 % supérieures au Radeon X800 XT PE. Si l'on compare le score du Radeon X850 XT PE à celui d'un X800 Pro ses performances sont 31 % plus élevées.

Tomb Raider : The Angel Of Darkness

00110183-photo-ati-radeon-x850-traod.jpg

Pour NVIDIA le salut sous Tomb Raider vient du SLI qui lui permet d'afficher les meilleures performances lors de ce test et encore ce cas de figure est réservé au seul 1600x1200. Quoiqu'il en soit le X850 XT PE s'adjuge la seconde place et le gain de performances ici constaté face au X800 XT PE atteint un maximum de 6 %.

3DMark 2005

00110176-photo-ati-radeon-x850-3dmark-2005.jpg

Pour bien démarrer cette seconde page de tests nous avons retenu 3DMark 2005. Outre la domination sans partage du SLI de NVIDIA on observe que le X850 XT PE est 4 % plus rapide que la précédente carte haut de gamme d'ATI, la X800 XT PE. Du coup ATI s'adjuge la seconde place derrière le SLI, et face à une seule GeForce 6800 Ultra de NVIDIA, le X850 XT PE est 13 % plus performant.

3DMark 2001 SE

00110189-photo-ati-radeon-x850-3dmark-2001-se.jpg

Pour 3DMark 2001 SE, le chaos s'installe dans les petites résolutions bien que le Radeon X850 XT PE soit largement dominateur.

X2

00110185-photo-ati-radeon-x850-x2.jpg

Incroyable mais vrai le Radeon X850 XT PE fait sous sous X2 mieux que notre système SLI du moins en 1024x768 et en 1280x1024, le système SLI de NVIDIA reprenant l'avantage en 1600x1200. Puissant, le Radeon X850 XT PE affiche ici un gain de performance particulièrement modeste face au X800 XT PE et si les deux cartes sont au même niveau, le dernier-né d'ATI est tout de même 6 % plus rapide que le GeForce 6800 Ultra.

Far Cry v1.3

00110182-photo-ati-radeon-x850-farcry.jpg

Sous Far Cry, le patch 1.3 a fait beaucoup de bien ATI puisque les performances relevées sont enfin représentatives de la réalité. Il faut en effet se souvenir que l'avènement du rendu SM2.0b avec le patch 1.2 n'était pas activé par défaut et fonctionnait plus ou moins bien selon la scène retenue. Du coup ATI a de nouveau repris la tête des graphiques et le X850 est bien souvent la carte la plus rapide, y compris face au SLI. Les gains constatés par rapport au X800 XT PE atteignent 3 %, sauf en 1600x1200 où les deux cartes sont à égalité.

Far Cry v1.3 - FSAA 4x & Aniso 8x

00110180-photo-ati-radeon-x850-farcry-fsaa-aniso.jpg

En activant les options d'anticrénelage, le SLI reprend largement la main en affichant les meilleures performances. Toutefois le X850 parvient une fois encore à devancer de belle manière le GeForce 6800 Ultra avec un framerate 6 % plus important. Curieusement, et c'est probablement un problème de driver, le X850 XT PE est ici en retrait face au X800 XT PE. Gageons qu'ATI aura à cœur de corriger ce phénomène anormal dans les semaines qui viennent.

Doom 3

00110178-photo-ati-radeon-x850-doom-3.jpg

Sans surprise favorable aux cartes NVIDIA, Doom 3 apporte quelques enseignements intéressants. Certes le X850 ne parvient pas à la cheville d'un seul GeForce 6800 Ultra, et encore moins de deux, mais ce dernier profite d'une amélioration sensible des performances de l'ordre de 3 % sur le X800 XT PE. Face au X800 Pro, le Radeon X850 XT PE est jusqu'à 46 % plus véloce !

Doom 3 - FSAA 4x & Aniso 8x

00110177-photo-ati-radeon-x850-doom-3-fsaa-aniso.jpg

La mise en place des paramètres anticrénelage ne change rien à la hiérarchie observée précédemment sous Doom 3. Les cartes NVIDIA sont toujours en tête et le gain du X850 XT PE sur le X800 XT PE frise ici les 4 % dans le meilleur des cas.

Return To Castle Wolfenstein - FSAA 4x & Aniso 8x

00110190-photo-ati-radeon-x850-rtcw-fsaa-aniso.jpg

Pour Return To Castle Wolfenstein Enemy Territory, l'activation du FSAA 4x et de l'anisotropic filtering 8x donne des résultats quelque peu curieux. Ainsi le Radeon X800 XT PE apparaît comme plus performant que son successeur, le Radeon X850 XT PE, alors que les GeForce 6800 Ultra trustent le haut du podium sauf en 1600x1200 où étrangement le Radeon X800 XT PCI-Express est plus performant que notre configuration SLI ! Les Drivers des différents protagonistes semblent être à l'origine de ces résultats plutôt étranges, et le fait que le jeu soit limité par le processeur n'est peut être pas non plus étranger à tout cela.

Half-Life 2

Nous pensions terminer cette séance de tests en beauté avec Half-Life 2 seulement voilà Valve en a décidé autrement. En effet une mise à jour du jeu est disponible depuis hier et celle-ci s'installe automatiquement même lorsque vous refusez de recevoir les mises à jour avec pour effet désastreux de rendre le jeu incompatible avec notre démo personnalisé... Du coup pas moyen de tester les performances du X850 sous Half-Life 2...

Conclusion

Après un spectaculaire bon en performances constaté lors du passage des Radeon 9800 aux Radeon X800, les gains observés avec le Radeon X850 semblent forcément peu impressionnants face à ses prédécesseurs et l'on se demande si ATI n'aurait finalement pas pu faire l'économie d'une nouvelle référence à peine 5 % plus performante que l'ancienne ? Il faut dire que l'augmentation de seulement 20 MHz de la fréquence du X850 XT PE semble vraiment minime et l'on sent qu'ATI a poussé l'architecture R400 dans ses derniers retranchements pour atteindre les 540 MHz. Le système de refroidissement inhabituellement imposant pour une carte ATI ne fait que confirmer cette théorie même si fort heureusement celui-ci reste discret et finalement assez esthétique. Alors oui d'un point de vue purement technologique ATI aurait pu faire l'impasse sur le X850 d'autant que sa famille X800 affichait déjà des performances de haut vol, mais non ATI ne pouvait pas se passer du X850 car celui-ci est la solution aux problèmes de disponibilité rencontrés avec la série X800... En tout état de cause les actuels possesseurs de Radeon X800 XT PE peuvent se rassurer et conserver encore quelque temps leur carte.

Dans tous les cas il ne faut pas bouder notre plaisir car le Radeon X850 XT Platinum Edition est assurément la carte graphique la plus rapide de sa catégorie à l'heure où nous écrivons ces lignes. Certes la configuration SLI de NVIDIA est plus véloce dans certaines conditions mais aussi plus onéreuse et dans tous les cas le X850 est loin d'avoir à rougir face à une solution SLI. Question fonctionnalités, et faute de nouveautés fracassantes, on apprécie les améliorations apportées au Catalyst Control Center qui devient à chaque version de plus en plus exploitable et l'on ne peut que saluer l'arrivée de l'OverDrive 3 qui permet de véritablement contrôler les fréquences de sa carte graphique.

Nouvelle référence haut de gamme le Radeon X850 XT PE est donc une très bonne carte graphique aux prestations convaincantes. Seuls soucis : son prix fantasmagorique, plus élevé que celui du X800 XT PE et qui devrait flirter dès le départ avec les 600€ ainsi que l'interface utilisée en l'occurrence le PCI-Express qui laisse sur le carreau les nombreux possesseurs de machines AGP. Reste également une inconnue : la réaction de NVIDIA face à ce lancement ? La firme au caméléon va-t-elle sortir de son chapeau un GeForce 6900 basé sur un NV47 à 24 pixels pipelines ou sur un NV48 à 16 pixels pipelines ? La réponse au prochain numéro...

ATI Radeon X850 XT PE

6

Les plus

  • Bonnes performances
  • Architecture efficace
  • OverDrive 3.0

Les moins

  • Disponible uniquement en PCIe
  • Design imposant
  • Prix élevé

0

Performances8

Fonctionnalités8

Confort d'utilisation8

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

GeForce RTX 3050 et 3050 Ti : Lenovo tease vitesses d'horloge et TGP des futures cartes
HTC Vive Air : le futur casque VR d'HTC sera tourné vers les sportifs
VPN : quel est le meilleur VPN en avril 2021 ?
Vous pouvez ranger vos amis Steam par catégories et les mettre en favoris
NVIDIA dépose un brevet chargeant l'IA de générer du retour haptique en jeu
Quanta, fournisseur d'Apple, HP et Google, victime d'un ransomware à 50 millions de dollars
Days Gone : après le rejet d’une suite par Sony, les fans lancent une pétition
Facebook veut que vous sachiez que tout le monde pille et amasse vos données, et que c'est normal
Test Synology DS420+ : un NAS 4 baies polyvalent, hélas un peu cher pour la maison
Amazon achète 9 lanceurs Atlas V pour mettre en orbite une flopée de satellites
Haut de page