NHL 2005

Par
Le 14 octobre 2004
 0
00d2000000103071-photo-nhl-2005-1-bis.jpg
Tiger Woods hier, NHL aujourd'hui, pas de doute possible, la saison 2005 vient bel et bien de démarrer pour Electronic Arts. Une saison 2005 relativement classique pour la majorité des licences de l'éditeur américain, mais un petit peu particulière pour le titre qui nous préoccupe aujourd'hui puisque cela fait maintenant dix ans que le premier NHL a débarqué sur nos PC alors encore dépendant de ce bon vieux MS-DOS v6.22 ! Dix ans que le hockey sur glace est, pour ainsi dire, symbolisé par EA Sports et ses innombrables sorties.

Malgré quelques petites faiblesses de temps à autre, ces dix années de hockey permettent de confirmer une chose : NHL est une excellente série. Peu de jeux peuvent ainsi défier le temps sans paraître prendre de réelles rides et c'est pourtant ce qu'a jusque-là réussi EA Sports avec sa simulation fétiche. Plus fort encore, NHL 2004 reste pour beaucoup d'amateurs la version la plus aboutie en particulier grâce à un mode multi-joueurs particulièrement efficace... Mais si cet opus 2004 est le meilleur, comment justifier l'achat du 2005 ?


Haine échelle tout ça ose et ne faille !


J'espère que vous excuserez mon anglais plus qu'approximatif, mais cet inter-titre est la transcription « à l'arrache » de ce que l'on peut entendre au lancement de NHL 2005 (NDLR : pardonnez notre rédacteur). Comme chaque année, Electronic Arts mise en effet à fond sur l'aspect retransmission télé de ses jeux. NHL 2005 ne déroge pas à la règle et on s'en rend bien compte avec ces petites séquences d'introduction ! Pour cette nouvelle version, EA Sports est toutefois resté assez sage et n'a par exemple pas cédé à la mode du « toujours plus de CD » : NHL 2005 tient comme son prédécesseur sur deux galettes et occupe un espace incompressible de 1.2 Go sur le disque dur. Autre preuve de « sagesse », les menus sont un peu moins agités que précédemment même si c'est surtout leur grande clarté que l'on apprécie. Toutes les options sont facilement identifiables, les noms des épreuves plutôt clairs et l'impact des réglages se comprend très rapidement. Hélas et ce problème risque de concerner nombre d'entre vous, NHL 2005 a, semble-t-il, été programmé puis testé par Logitech.

00d2000000103021-photo-nhl-2005-2.jpg
00d2000000103033-photo-nhl-2005-3.jpg
00d2000000103034-photo-nhl-2005-4.jpg

EA Sports... It's in the game qu'on vous dit... Non mais sans blague !

Il n'est pas question pour moi de faire de la publicité pour le célèbre fabricant suisse, mais force est de constater que les seules manettes ayant bien voulu fonctionner avec NHL, étaient estampillées Logitech. Avec un Sidewinder de chez Microsoft, vous aurez droit à un rapide et fort stylisé déplacement continuel sur le menu principal : difficile de sélectionner et plus encore de jouer dans de telles conditions ! Electronic Arts n'ayant toujours pas diffusé le moindre correctif pour résoudre ce problème pour le moins fâcheux, ce test a été réalisé en utilisant d'un côté un Wingman Extreme et de l'autre ce bon vieux « 105 touches ». La découverte d'un périphérique « compatible » avec NHL 2005 permet enfin d'accéder à l'étape suivante, celle du test proprement dit qui passe tout d'abord par la description des différents modes de jeu disponibles. EA Sports n'a jamais été avare de ce côté-là et même s'il n'y a que peu de nouveautés à signaler, on a vraiment de quoi faire : match immédiat, partie en ligne, mode dynastie, exhibition, saison complète, Coupe du Monde et Free 4 All.

Les habitués auront remarqué que ce sont ces deux derniers modes qui constituent les nouveautés de la version 2005 et ce sont donc eux que nous allons maintenant présenter avant de revenir sur le seul « ancien » mode à nécessiter quelques explications : le mode dynastie. Donc, la Coupe du Monde nous invite, comme son nom l'indique, à participer à cette noble épreuve. Deux poules de quatre équipes regroupent les huit équipes en lice (Allemagne, Canada, Etats-Unis, Finlande, République tchèque, Russie, Slovaquie et Suède) et chacune d'entre elles peut être sélectionnée par un joueur humain. On regrettera d'ailleurs un bug un peu gênant pour choisir son équipe quand on n'est pas un expert : l'écran de sélection d'équipe indique toujours les mêmes valeurs pour celles qui se trouvent dans la colonne de gauche ?! Beaucoup plus original et finalement assez amusant à pratiquer, le mode Free 4 All (chacun-pour-soi en français) réunit un maximum de quatre joueurs sur la glace, sans former aucune équipe. Un seul but est installé et les joueurs doivent marquer le plus de buts pour remporter la partie.

00d2000000103035-photo-nhl-2005-5.jpg
00d2000000103036-photo-nhl-2005-6.jpg
00d2000000103037-photo-nhl-2005-7.jpg

Quelques preuves des progrès réalisés par EA Sports en matière d'interface : les menus du mode Dynastie sont très confortables !


Dynastie... Mais sans John Forsythe !


Troisième et dernier mode pour lequel quelques explications s'avèrent nécessaires, « dynastie » ajoute une certaine dimension gestion au traditionnel jeu de hockey. Sur la version 2004, il s'agissait de la plus intéressante partie du jeu en solo avec les « saisons complètes » et ce sera une nouvelle fois le cas avec la version 2005. En réalité, les changements entre les deux éditions semblent minimes, EA Sports ayant surtout décidé d'étoffer légèrement ce qui avait déjà été mis au point. C'est ainsi que l'on retrouve bien sûr les « upgrades » de l'équipe ou encore l'importante notion de moral. Le joueur contrôle une sorte de manager et dispose de nombreuses actions possibles parmi lesquelles se trouvent : la sélection de l'équipe, son entraînement (assez sommaire hélas), la gestion des transferts et des contrats, l'équipement du club ou encore l'embauche d'assistants aussi bien sportifs qu'administratifs. Dans chacun des domaines d'action, ce management ne saurait être comparé à ce que propose L'Entraîneur au football par exemple, mais cela donne au jeu une profondeur bien sympathique.

Toutes ces actions pouvaient déjà être réalisées sur la version 2004 et EA sports n'a en fait pas ajouté beaucoup d'éléments au mode dynastie, la gestion d'objectifs étant le plus important d'entre eux. De deux types, ces objectifs servent à guider le joueur pour lui indiquer en quelque sorte la marche à suivre. En début de saison, au moment de choisir son équipe on peut voir que selon le propriétaire de la franchise, les objectifs ne sont pas les mêmes, atteindre la finale étant bien sûr parmi les plus ambitieux. Second facteur lié aux objectifs, ce que les développeurs ont appelé les « intentions ». Au nombre de trois, elles définissent l'intérêt général de la franchise : privilégier les résultats, l'équipe ou les finances. A côté de ces objectifs, on trouve tout de même quelques petites améliorations comme une gestion plus complète des affinités entre les joueurs : au hockey comme dans tout autre sport, il ne suffit pas d'aligner les stars pour faire une équipe. EA Sports a donc décidé d'attribuer une seconde « classe » aux joueurs afin de refléter, même schématiquement, cela.

00d2000000103038-photo-nhl-2005-8.jpg
00d2000000103039-photo-nhl-2005-9.jpg
00d2000000103040-photo-nhl-2005-10.jpg

Alors comme ça les Etats-Uniens seraient plus forts que les Tchèques ? Jagr ne semble pas de cet avis !

Ainsi, on retrouve trois types d'attaquants différents (meneur, butteur, rentre-dedans) et autant de types de défenseurs (chargeur, défenseur mobile, spécialiste de la défense) qu'il faut parvenir à mélanger pour obtenir les lignes les plus équilibrées et les plus polyvalentes possibles : aligner trois butteurs sans avoir personne pour mener le jeu risque bien souvent de terminer en massacre ! Ce système bien que relativement simpliste permet de se concentrer un peu plus lors de la sélection des équipes et ce n'est en fait pas plus mal. Par contre, EA Sports aurait dû faire plus attention à ce que l'ordinateur sélectionne. En effet, lorsqu'un de vos titulaires se blesse, il est automatiquement remplacé (sans que vous en soyez prévenu) par un joueur bien souvent très très mal choisi ! Malgré ce petit reproche et un système de transferts beaucoup trop simple, le mode dynastie permet, cette année encore, de passer un bon moment.


Ice, ice... Baby !


« Dynastie » permet d'avoir un peu plus de profondeur, « Free 4 All » est un bon défouloir et la Coupe du Monde a pour elle le prestige, mais tous ces modes de jeu ont un point commun qui est bien sûr la patinoire et il est plus que temps pour nous de décrire un peu les changements opérés par EA Sports en matière de glissades. En premier lieu, et c'est sans aucun doute l'élément le plus mis en avant par Electronic Arts, un nouveau système de tir a été mis en place avec la séparation des tirs frappés et des tirs du poignet. Maintenant, un bouton est employé pour chacun de ces deux tirs et cela permet bien sûr un peu plus de liberté. En outre, si un joueur se trouve derrière les filets, il a dorénavant la possibilité de se rapprocher pour tenter un tir dans le coin. Ces deux éléments ont tendance à apporter un peu plus de réalisme aux parties, enfin je ne suis pas un spécialiste, mais cela ressemble davantage à ce que l'on peut voir en NHL.

00d2000000103041-photo-nhl-2005-11.jpg
00d2000000103042-photo-nhl-2005-12.jpg
00d2000000103043-photo-nhl-2005-13.jpg

La gestion des tirs est devenues plus agréable, plus intuitive et plus précise à la fois : vraiment du bon boulot.

Autre modification importante : la gestion des joueurs lors de phases offensives. Il est maintenant possible de changer de joueur lorsque l'on est en possession du palet : alors que le joueur avec le palet continue d'avancer vers le gardien, on change rapidement de joueur pour le positionner au mieux. Ce genre de manoeuvre est très difficile à gérer lorsque l'on débute ou que le niveau de difficulté est élevé, mais une fois que l'on s'y est fait, difficile de s'en passer. Le système de passes a également subi quelques améliorations et même si les passes ne se font pas directement au joueur le plus proche, il devient plus difficile d'envoyer le palet n'importe où. Enfin, on ne peut oublier de parler des améliorations opérées dans le domaine de la défense. EA Sports a sans doute pris en considération les remarques faites à l'encontre du 2004, car NHL 2005 propose des défenseurs mieux organisés.

Les joueurs couvrent beaucoup mieux leur gardien et leur placement, bien supérieur, permet souvent de construire un jeu plus efficace. De manière générale, il me semble tout simplement que les défenses sont meilleures que dans la version précédente et ça, je pense que personne ne s'en plaindra. Du côté de l'intelligence artificielle, on note également quelques améliorations, mais principalement, comme nous venons de le dire, dans le domaine défensif. En attaque, je n'ai pas remarqué de réels changements. Même si ceux-ci ne sont pas révolutionnaires, on ne peut nier les progrès faits par EA Sports qui, en revanche, est resté beaucoup plus discret niveau technique : il faut dire que NHL 2004 était déjà très convaincant. NHL 2005 est donc très beau, il utilise abondamment les effets de miroir et propose une ambiance sonore tout à faire convaincante tout en conservant une certaine « légèreté ».

00d2000000103044-photo-nhl-2005-14.jpg
00d2000000103045-photo-nhl-2005-15.jpg
00d2000000103046-photo-nhl-2005-16.jpg

Le hockey sur glace ? Un sport tout en finesse, il n'y a rien à redire à ce niveau la !


Conclusion


EA Sports fait partie de ces développeurs que l'on peut qualifier de pénibles. Il fait indiscutablement de très bons jeux, souvent même les meilleurs de leur catégorie (NDLR : encore que pour Rugby 2004...), mais nous place toujours dans des situations inconfortables du fait des cadences pratiquées. La série des NHL est depuis ses débuts sur PC l'une des toutes meilleures et chaque opus nous permet de passer de très bons moments devant l'écran. On ne peut cependant pas conseiller aux amateurs de dépenser quelque 55 euros chaque année pour ce qui n'est finalement qu'une remise à niveau de la version précédente... Si encore Electronic Arts proposait un tarif promotionnel comme on peut en trouver avec les logiciels professionnels. Ce n'est hélas pas encore le cas et, à l'heure actuelle, je ne vois finalement que trois façons d'aborder NHL 2005.

Premier cas, le plus extrême, vous n'avez jamais essayer un jeu de hockey de votre vie ou bien alors cinq minutes chez votre petit cousin au réveillon du millénaire : NHL 2004 me semble le meilleur choix. Encore très bon, on peut le trouver dans des magasins d'occasion pour une bouchée de pain. Si le hockey, ça vous connaît et que justement vous avez déjà acquis cette version 2004, il ne semble pas utile de jouer une nouvelle fois du tiroir-caisse malgré les progrès indiscutables réalisés par EA Sports : attendez plutôt la version 2006. Enfin, nous mettrons dans le même sac les fous furieux de la patinoire et les possesseurs de la seule version 2003 : préparez déjà la monnaie, car NHL 2005 est tout simplement le meilleur jeu de hockey du moment et les apports depuis la version 2003 me semblent en valoir la chandelle !

NHL 2005

Les plus
+ Excellente ambiance
+ Parties toujours aussi explosives
+ Diversifié pour un jeu de hockey
Les moins
- Peu de nouveautés
- Quelques petits manques
- Gros problème de manettes !
Réalisation
Prise en main
Durée de vie
3

Ce jeu vous intéresse ? Retrouvez le dans le Comparateur de Prix
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix du jeu NHL 2005
Modifié le 20/09/2018 à 15h35
scroll top