Rise Of Nations : Thrones And Patriots

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
24 mai 2004 à 16h20
0
00D2000000088282-photo-rise-of-nations-throne-and-patriots.jpg
Il y a plus ou moins un an, je tombais littéralement sous le charme d'un jeu de stratégie temps réel au demeurant fort classique : Rise Of Nations. Big Huge Games, son développeur, n'avait pas céder aux sirènes de la 3D et on ne pouvait pas vraiment dire que ses principes fondateurs étaient des plus originaux. Pourtant, en reprenant tout ce que le jeu de stratégie avait de meilleur, Brian Reynolds et son équipe avaient réussi un titre particulièrement prenant et équilibré.

Rise Of Nations se démarquait du gros de la concurrence grâce à une double innovation nécessitant une refonte des stratégies jusqu'alors exploitées par les joueurs. Un système de frontières emprunté à Alpha Centauri imposait des limites au "rush", alors que la mosaïque de villes nécessaire à l'expansion d'un peuple poussait les joueurs à une plus grande rigueur "urbanisatrice". Cette double innovation devait bien sûr être préservée avec Thrones And Patriots mais il aurait été toutefois décevant de voir Big Huge Games se limiter aux classiques "petits plus" de nombreuses extensions...


Alexandre le Grand, Napoléon et... Vous !

Si la plupart d'entre vous doivent déjà connaître Rise Of Nations, il me semble malgré tout important, avant toute chose, de vous indiquer l'article que j'avais rédigé à son propos en mai 2003. Un article que vous retrouverez donc en cliquant sur ce lien et qui vous permettra, si besoin est, de bien appréhender les innovations et autres singularités qui font de Rise Of Nations un jeu de stratégie temps réel pas tout à fait comme les autres. Cette lecture achevée, je peux commencer à vous parler de Thrones And Patriots et, en premier lieu, de son nouveau mode simple joueur qui permet de briser la relative monotonie du "Conquête du Monde" proposé précédemment par Big Huge Games. Dans Thrones And Patriots, il devient en effet possible de participer à des campagnes solo que l'on va qualifier de plus "classiques". Il est ainsi possible de reprendre en main les destinées de quelques "grands" de l'Histoire du Monde comme Alexandre le Grand ou Napoléon mais aussi de tester ses talents face à des situations aussi délicates que la Guerre Froide ou la Découverte du Nouveau Monde. Chacune de ces campagnes fait appel au même double système que la campagne "Conquête du Monde" de Rise Of Nations à ceci près qu'ici tout est plus condensé, plus ciblé.

00D2000000088286-photo-rise-of-nations-throne-and-patriots-cinq-campagnes-pour-le-mode-solo.jpg
00D2000000088287-photo-rise-of-nations-throne-and-patriots-alexandre-d-bute-ses-exploits-en-mac-doine.jpg
00D2000000088288-photo-rise-of-nations-throne-and-patriots-certaines-batailles-s-av-rent-tr-s-courtes.jpg

Thrones And Patriots apporte beaucoup au mode solo de Rise Of Nations... En tout ce sont plus de 130 scénarios qui sont accessibles !

Alors que la tâche à accomplir dans Conquête du Monde pouvait parfois paraître un peu trop énorme, ici tout retourne à des dimensions plus humaines et devient de ce fait plus accessible aux joueurs les moins habitués. On y incarne donc Alexandre pour une conquête de l'Europe et du Proche-Orient jusqu'aux abords de l'Inde, ou bien Napoléon pour un asservissement de l'Europe... Tout cela bien sûr en un nombre pour le moins limité de tours et il faudra donc se montrer aussi fin stratège qu'habile diplomate. Ce resserrement géographique est une véritable bénédiction pour le rythme des parties et comme la campagne Conquête du Monde est naturellement toujours au menu, tout le monde devrait y trouver son compte. Pour ma part, c'est la possibilité d'incarner Les Etats-Unis ou l'Union Soviétique au temps de la Guerre Froide qui m'a le plus amusé. Brian Reynolds et son équipe se sont surpassés avec cette campagne pour le moins unique en son genre et aux classiques batailles entre puissantes armées, s'ajoutent des missions plus spécifiques, moins meurtrières où vous devrez par exemple neutraliser les silos à missiles adverses. Sans changer fondamentalement le principe de ces campagnes à mi-chemin entre le Risk et le Diplomatie, cela vient en renouveler bien agréablement le concept.


00D2000000088290-photo-rise-of-nations-throne-and-patriots-l-interface-dispose-de-quelques-petites-am-liorations.jpg

Des petits plus pour un jeu toujours plus complet

Le mode simple joueur de Rise Of Nations se trouve donc être passablement enrichi par cette extension et on ne pourra reprocher à Big Huge Games de ne pas avoir écouté les remarques des joueurs. Ces nouvelles campagnes offrent un peu de piquant à un mode Conquête du Monde parfois trop fade et permettent surtout de se changer les idées entre deux parties "escarmouches". Il est toutefois temps de parler des apports qui concernent tout le monde : aussi bien les adeptes de parties en solitaire que les forcenés du multi-joueurs pour qui le mode Conquête du Monde n'a strictement aucune importance. Tout d'abord, Big Huge Games a semble-t-il céder aux pressions de nombreux joueurs en intégrant le peuple Américain ainsi que quelques autres nations (Perses, Indiens, Néerlandais, Lakotas, Indiens) histoire d'offrir plus de choix. Ces 6 nouvelles civilisations viennent évidemment compléter les 18 déjà présentes dans Rise Of Nations sans véritablement déséquilibrer le jeu : les développeurs ont réussi à leur octroyer des avantages / défauts intéressants tout en restant "raisonnables". Ces nouveaux peuples s'accompagnent de trois merveilles du monde inédites mais aussi et surtout de quelques nouvelles unités (une vingtaine en tout) parmi lesquels on retiendra plus particulièrement les unités uniques de chacun (marines américains, éléphants perses).

Ces nouveaux peuples ont, comme les 18 précédents, des spécialités qu'il faudra apprendre à connaître. Les Lakotas sont par exemple d'excellents cavaliers alors que les Néerlandais sont les plus habiles des négociants. Profiter des spécificités de chaque peuple est un défi assez classique dans n'importe quel jeu de stratégie temps réel mais il prend une dimension supplémentaire du fait des possibilités offertes par Rise Of Nations. Avec Thrones And Patriots, il est d'ailleurs possible d'aller encore plus loin dans la gestion / personnalisation de sa nation puisqu'en plus des progrès technologiques, il est maintenant possible d'instituer différents gouvernements. Encore une fois, Brian Reynolds et son équipe se sont attachés à rendre les choses plus simples et plus accessibles que dans un titre comme Civilization et il ne sera donc pas possible de changer à volonté de forme de gouvernement. En réalité il s'agit plutôt de choisir une voie plutôt qu'une autre trois fois dans le jeu : despotisme / république, monarchie / démocratie et enfin socialisme / capitalisme. Ces trois choix permettent de profiter de différents avantages qui ne modifient donc pas en profondeur les mécanismes du jeu mais offrent quelques petits avantages non-négligeables.

00D2000000088291-photo-rise-of-nations-throne-and-patriots-le-comrade-est-au-coeur-des-troupes.jpg
00D2000000088292-photo-rise-of-nations-throne-and-patriots-la-cit-interdite-fonctionne-comme-une-nouvelle-ville.jpg
00D2000000088293-photo-rise-of-nations-throne-and-patriots-ne-vous-y-m-prenez-pas-tout-est-sous-contr-le.jpg

Leader politique et nouvelles merveilles comptent parmi les nouveautés de Thrones And Patriots même s'il faudra toujours en finir par quelques combats !


Conclusion

Face à la richesse du jeu originel et à son étonnant potentiel, cette extension paraît évidemment un peu légère. Il faut dire qu'il n'était bien sûr pas question pour Big Huge Games d'apporter avec une "simple" extension la même quantité d'éléments que Rise Of Nations avait pu apporter. Thrones And Patriots se contente donc comme c'est généralement le cas de peaufiner le concept du jeu originel, d'y instiller quelques petites touches pour renouveler les parties, les rendre encore un peu plus passionnantes et un peu plus tactiques. Le système de gouvernements en est un excellent exemple. Il n'est ainsi pas question de revoir toute sa stratégie de progression à travers les âges mais plutôt de la peaufiner encore davantage en insistant sur un domaine ou un autre. Alors que le capitalisme va vous permettre de mobiliser plus de ressources économiques, le socialisme se focalise sur les temps de production.

Les nouvelles nations ne sont pas non plus là pour éliminer les anciennes mais apportent encore un peu plus de diversités en offrant de véritables alternatives aux peuples déjà existants. Le bilan est en revanche un peu plus décevant du côté des unités ou des structures. Les nouvelles troupes n'apportent pas grand chose à un titre déjà bien fourni de ce point de vue là et deux des trois merveilles ne me semblent pas revêtir beaucoup d'intérêt. Ce n'est toutefois pas le plus important et Rise Of Nations : Thrones And Patriots se rattrape largement avec un mode solo qui tout en conservant l'originalité de son prédécesseur, y apporte la richesse et la variété qui lui faisait défaut. Alors que Rise Of Nations pouvait difficilement être conseillé aux débutants, il devient maintenant plus accessible et plus à même de convaincre tous les types de joueurs.

Une extension évidemment indispensable pour tous les fans du jeu originel mais qui pourrait bien également convaincre une poignée d'autres joueurs même si le concept de base n'a pas bougé d'un millimètre.


Rise Of Nations : Thrones And Patriots

8

Les plus

  • Mode solo beaucoup plus complet
  • Système de gouvernements intéressant
  • Variété des nouveaux peuples
  • Interface légèrement améliorée

Les moins

  • Peu de nouvelles unités, structures
  • Pas de nouvelles cartes

Note globale9

Réalisation7

Prise en main8

Durée de vie9


Testé à partir d'une version "Marketing gold" en langue anglaise.

Cet article vous intéresse ? Retrouvez le dans le
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix du jeu Rise Of Nations : Thrones And Patriots
Modifié le 20/09/2018 à 15h35
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

RoN : Thrones And Patriots en test sur Clubic
Revivez Maniac Mansion... En version Deluxe !
Graveur DVD : Liteon se met au 12x
Un disque dur d'un pouce 1 Go chez Cornice
Contrôleur WiFi optimisé pour téléphone mobile
LG 4120B : DVD+R9, DVD-RAM et DVD+R 12x
MSN / Opera : une incompatibilité qui coûte cher
Affaire Lindows : Microsoft perd en appel aux USA
Vers une baisse de prix de mémoire Flash
Double couche : graveur DVD Liteon transformé
Haut de page