MSI MegaPC 180

Nerces Nerces sur Twitter Nerces sur Linkedin
Spécialiste Hardware et Gaming
11 mars 2004 à 16h25
0
00FA000000063988-photo-msi-mega-pc-180.jpg
Fabricant de Cartes mères et de Cartes Graphiques, MSI figure à n'en pas douter parmi les toutes premières compagnies de composants informatiques. Pourtant la société taiwanaise semble encore hésiter à se lancer dans le prometteur marché des Mini-PC. A vrai dire et depuis que Shuttle a popularisé le genre, MSI n'a développé qu'un seul produit que l'on peut réellement classer dans cette catégorie, le MegaPC 651. Un produit qui nous avait d'ailleurs bien plu lorsque nous l'avions testé au mois de juin dernier mais qui n'avait pas encore eu de suite.

Après quelques mois de retard, MSI se décide donc finalement à dévoiler son modèle de Mini-PC à destination de la plate-forme AMD. Pour l'heure, il n'est toutefois pas question de nouveautés fracassantes puisque lorsque nous parlons de plate-forme AMD c'est bien d'Athlon XP qu'il est question et pas encore des nouveaux Athlon 64. Vu le rapport qualité / prix de l'Athlon XP, ce n'est toutefois pas forcément une mauvaise nouvelle et devrait permettre, si MSI a correctement fait son boulot, d'obtenir des machines plus que convenables à des prix très étudiés.


Un petit air de déjà vu

En juin dernier, nous testions le MegaPC 651 destiné aux microprocesseurs Intel et nous étions tombés sous le charme de cette petite machine capable de lire des CD Audios sans que le PC ne soit réellement allumé. MSI avait fait preuve de beaucoup d'imagination pour son premier essai en la matière et le MegaPC 651 disposait de nombreux atouts sur ses concurrents du moment : montage simplifié, design travaillé, tuner FM intégré, cache pour lecteur CD, lecteur de Cartes Mémoire intégré, connectique abondante... Avec le passage à une plate-forme Athlon, il n'était pas question pour MSI de revoir en profondeur son concept. Il faut avouer que la presse mondiale avait dans l'ensemble été satisfaite de cette première tentative même si de nombreux points restaient à améliorer. MSI s'est donc plutôt livré à de savantes retouches pour corriger tel défaut, améliorer telle fonctionnalité et rendre ainsi son Mini-PC plus convaincant.

00080077-photo-msi-megapc-180-caract-ristiques-principales.jpg

MegaPC 180 : les caractéristiques générales
00D2000000080091-photo-msi-megapc-180-vue-lat-rale.jpg
Après ce que l'on vient de dire et un coup d'œil au tableau des caractéristiques de bases, il n'est donc pas étonnant d'avoir une sensation de déjà vu au premier regard posé sur le MegaPC 180. Malgré d'évidentes différences, il ressemble fort à son prédécesseur et devrait en toute logique offrir un niveau de fonctionnalités au moins équivalent. L'intégration du chipset nForce 2 devrait toutefois nous apporter quelques changements que l'on peut déjà entrevoir en découvrant la face arrière de la machine et ses nombreux connecteurs.


nForce 2 : le meilleur chipset Athlon XP du marché

A la manière de Biostar et prenant ainsi le contre-pied de la politique de Shuttle, MSI a choisi de ne présenter qu'un seul Mini-PC à destination des microprocesseurs AMD et pour cette unique référence, le fabricant a opté pour le meilleur chipset disponible sur cette plate-forme : le fameux nForce 2 de NVIDIA. La compagnie à l'origine des accélérateurs graphiques GeForce est devenue presqu'aussi célèbre dans le domaine des chipsets depuis que son bébé a tout simplement écrasé la concurrence en offrant plus de puissance et plus de fonctionnalités tout en assurant une plus grande stabilité. Avant même d'ouvrir le MegaPC 180, on peut repérer la présence du nForce 2 a l'intégration de deux ports VGA DB15 sur la face arrière. Véritable marque de fabrique du chipset NVIDIA, cette double connectique est unique en son genre pour une solution graphique intégrée au chipset et permet de profiter du double écran même sans faire l'acquisition de coûteuses Cartes Graphiques. Mais avant d'entrer dans les détails de la configuration, un petit tour du propriétaire s'impose.

026C000000080090-photo-msi-megapc-180-d-tail-des-connecteurs.jpg

MSI a choisi de considérablement modifier l'apparence de sa machine en s'inspirant plus volontiers des coloris de composants HiFi. Le MegaPC 180 arbore effectivement une robe noire du plus bel effet et l'intégration des différents boutons ou de l'écran LCD est bien plus réussie que précédemment. Les boutons de façade sont en fait regroupés au sein d'un cartouche plutôt bleuté sur la gauche de l'appareil. De haut en bas, on y retrouve la mise sous tension de la partie "HiFi", la molette de réglage, la mise sous tension de la partie "PC" et enfin le déverrouillage du panneau inférieur. La droite de la façade est plus conventionnelle puisqu'elle regroupe les différents lecteurs et connecteurs. On notera tout de même que la discrétion est de mise puisqu'en dehors de l'espace ménagé pour l'écran LCD, rien ne transparaît. On retrouve donc de haut en bas l'emplacement 5"1/4 externe derrière son cache de plastique noir, l'écran LCD, les boutons de contrôle du lecteur CD, le lecteur de Cartes Mémoire et enfin derrière un panneau noir mobile, les connecteurs de façade : une entrée optique, une entrée microphone, une sortie ligne, deux ports USB2 et deux ports FireWire (4 et 6 broches pour contenter tout le monde).

00D2000000080092-photo-msi-megapc-180-vue-de-trois-quart.jpg
00D2000000080093-photo-msi-megapc-180-la-plaque-de-connecteurs-arri-res.jpg
00D2000000080094-photo-msi-megapc-180-les-ports-en-fa-ade.jpg

Avant de l'ouvrir, regardons le MegaPC 180 sous toutes ses coutures

Les panneaux latéraux du MegaPC 180 sont assez caractéristiques puisque MSI a choisi d'y ménager de nombreuses "grilles" afin d'offrir une meilleure ventilation des composants. Nous verrons plus tard si cette décision s'avère efficace. En retournant le Mini-PC, on découvre une face arrière étonnamment proche de celle du MegaPC 651. A dire vrai et vous pouvez en juger par vous-même en consultant notre précédent article ici, la face arrière est tout simplement identique à celle du MegaPC 651 exception faite de trois connecteurs qui ont toutefois une importance non-négligeable. On retrouve donc la grille de ventilation au centre, les deux ports d'extension sur la droite et le connecteur dédié à l'antenne radio entre les deux. En ce qui concerne la connectique, c'est sans grande surprise que l'on découvre les deux ports PS/2 (clavier, souris), deux ports USB2, un connecteur RJ45, un connecteur RJ11 (modem 56K), trois prises audio analogiques, une sortie optique et un port parallèle. Les changements se situent au niveau de la disparition du port série remplacé par un port VGA DB15 (pour un total de deux) et l'intégration d'une sortie S-Vidéo idéale pour l'affichage sur une télévision.

Les entrailles de la bête

Rien de vraiment neuf à signaler du côté de l'ouverture du MegaPC 180. Sur ce modèle, MSI a reconduit le système employé par la plupart des constructeurs à savoir trois vis moletées que l'on retire avant de faire coulisser le capot et découvrir ainsi l'ensemble de la machine. Cette manipulation effectuée, un premier constat s'impose, la machine est dense. Il faut dire que MSI a sensiblement réduit la hauteur de la bête afin sans doute que son intégration au salon soit facilitée et de ce fait tout paraît un peu plus confiné. Sans pour autant que ce ne soit la catastrophe, on regrettera tout de même d'être obligé d'enlever le "casier" du disque dur pour être à même de mettre en place, aussi confortablement que possible, le processeur et son système de refroidissement. Il faut dire qu'au bout de la machine, l'alimentation occupe un espace non-négligeable conséquence du double choix de MSI en la matière. En ayant voulu offrir une puissance de 250 W (effort tout à fait louable) et en conservant une ventilation à base de 80 x 80 mm MSI ne pouvait proposer une alimentation dans le sens de la longueur comme le fait Shuttle et devait ainsi lui allouer plus de place que son concurrent.

00D2000000080095-photo-msi-megapc-180-le-socket-462.jpg
00D2000000080096-photo-msi-megapc-180-tuner-radio-et-carte-wifi-au-format-mini-pci.jpg
00D2000000080097-photo-msi-megapc-180-les-deux-connecteurs-dimm.jpg

Quelques uns des éléments clefs : le Socket 462, les ports mémoire, le tuner radio et l'interface WiFi en mini-PCI

Malgré le peu d'espace disponible, on se rend compte que le montage reste assez simple grâce aux nombreux efforts effectués par MSI. A la manière de ce qu'il avait fait avec le MegaPC 651, tous les câbles sont déjà en place, une fonction précise leur est allouée et leur longueur est parfaitement étudiée. Le résultat est un peu moins bon que sur le MiniMe signé EPoX mais cela permet tout de même un montage rapide pourvu que vous suiviez la notice à la lettre. Il faut tout d'abord mettre en place le processeur et son ventirad. Il faut ensuite fixer le disque dur à son "casier" avant que celui-ci ne réintègre le boîtier. Il est alors possible de brancher le lecteur de CD et à ce titre il nous faut là encore signaler les efforts réalisés par MSI : aucun des modèles de CD testés ne vient buter sur le cache de façade comme c'était le cas avec le MegaPC 651. Avant de pouvoir allumer la machine, il nous faut mettre en place la mémoire ce qui ne pose aucun problème du fait de la position des connecteurs. Dans le sens du boîtier, ils sont accessibles à tout moment !

00D2000000080098-photo-msi-megapc-180-le-port-agp-n-est-pas-id-alement-plac.jpg
00D2000000080099-photo-msi-megapc-180-l-alimentation-est-capable-de-250-watts.jpg
00D2000000080100-photo-msi-megapc-180-on-a-d-j-vu-plus-spacieux.jpg

L'alimentation est une bonne surprise (silencieuse et 250 watts), l'AGP beaucoup moins...

Notre Mini-PC est maintenant prêt mais préalable indispensable au test à proprement parler, il nous faut faire quelques remarques d'ordre général sur la conception de la machine. En effet, si le montage ne pose pas réellement de problème, on se rend compte que tout n'est pas parfaitement pensé avec cette machine. Le port AGP est ainsi pratiquement collé au ventirad et à l'alimentation, si on ajoute à cela la présence de câbles plutôt encombrants, on arrive rapidement à la conclusion que la machine ne peut accepter de Cartes Graphiques dotées de refroidisseurs sur le dos. On regrettera également le manque de place autour du berceau de périphériques : à la réception du MegaPC 180 un câble était débranché et il m'était en l'état impossible de savoir d'où il venait. En fait la densité de la machine, gage de sa compacité, est aussi directement responsable d'un manque patent de confort lorsqu'il faut agir à l'intérieur.
0064000000072592-photo-msi-mega-pc-180-t-l-commande.jpg

Module HiFi, fonction radio et logiciels

Lors des tests de Mini-PC, nous ne faisons pas souvent de partie dédiée aux logiciels que les constructeurs ont bien voulu nous livrer avec leurs machines. A notre décharge, soulignons tout de même que dans une grand majorité des cas, cet accompagnement logiciel est des plus sommaires et ne prête de ce fait à aucun commentaire. Les fonctions "HiFi" intégrées au MegaPC 180 ont poussé MSI à revoir cette politique et à nous offrir quelques petits softs pour en profiter. Tout d'abord, il faut savoir que la fonction "HiFi" ne nécessite pas le moindre logiciel pour être opérationnelle, les logiciels ne servent qu'une fois la fonction "PC" enclenchée et avant d'attaquer celle-ci, nous allons rapidement voir ce que permet le mode "HiFi". Relativement sommaire, il n'est en fait destiné qu'à lire des CD lorsque le PC est encore éteint pour un triple avantage : le démarrage est quasi immédiat, la machine consomme beaucoup moins puisque seule la partie "audio" est exploitée et, enfin, les nuisances sonores produites ne dépendent plus que de votre lecteur. C'est en fait pratiquement tout ce qu'il y a dire sur cette fonction.

Elle marche parfaitement, l'écran LCD donne des informations sur le CD en cours de lecture et sur la piste actuellement jouée, mais c'est à peu près tout (pas de CD Text hélas). C'est une fonction de lecture CD autonome et rien de plus mais ce n'est déjà pas mal ! Pour profiter de davantage de fonctions et avoir la joie de voir l'écran LCD afficher plein d'informations différentes, il est nécessaire d'allumer le véritable PC et tant qu'à faire d'utiliser le logiciel Media Center de MSI. Encore largement perfectible, ce logiciel s'apparente à une sorte de Windows Media Center en plus léger. Il n'est pas question ici d'en faire un descriptif détaillé mais sachez qu'après configuration des différents composants (si la radio est intégrée par MSI, il vous faudra par exemple une carte télé), le MSI Media Center permet de lire à peu près tout ce qu'un PC peut avoir de fichiers multimédias. Il permet également d'écouter la radio ou de consulter la télévision. Fin du fin, le logiciel est parfaitement exploitable avec la télécommande que fournit MSI. Stylisée, cette dernière est à milles lieues de la télécommande du MegaPC 651 ou de celle livrée avec les All In Wonder d'ATI.

00D2000000080087-photo-msi-megapc-180-msi-media-center-accueil.jpg
00D2000000080086-photo-msi-megapc-180-pc-alert.jpg
00D2000000080085-photo-msi-megapc-180-msi-media-center-wizard.jpg

Entre deux captures du MSI Media Center, le logiciel PC Alert pour surveiller l'état de la machine

00D2000000080088-photo-msi-megapc-180-le-logiciel-pour-piloter-la-radio.jpg
Pas de doute possible, le designer de cette petite beauté connaît son affaire. Les touches sont nombreuses, leur pression est très agréable et elles regroupent l'essentiel des fonctions du Media Center mais il n'est par contre pas possible de contrôler le pointeur de la souris avec. Il faut en outre signaler que la télécommande ne répond vraiment bien que lorsqu'on est en face du récepteur et pas trop loin (4-5 mètres). L'assistant de configuration du Media Center peut lui aussi se piloter à l'aide de la télécommande mais reconnaissons que pour cet usage bien précis, on sera plus à l'aise avec ce bon vieux mulot. Malheureusement et même lorsque tout est paramétré, certains seront déçus par le Media Center. Bien sûr, il s'acquitte très correctement de sa tâche mais l'ensemble manque quand même de personnalisation (par rapport à un myHTPC par exemple) et surtout ne semble pas des plus stables. Les plantages en cours d'installation, de paramétrage ou d'utilisation sont fréquents. Proposé gratuitement par MSI, le Media Center reste un plus appréciable mais que l'on espère voir se bonifier avec le temps. En dehors de cet outil, MSI n'est d'ailleurs pas meilleur que ses concurrents puisque nous n'avons droit qu'à un programme pour écouter la radio et à un logiciel de surveillance de la machine (PC Alert qui vérifie températures, tensions et ventilateurs).

00D2000000080102-photo-msi-megapc-180-ecran-lcd-radio.jpg
00D2000000080103-photo-msi-megapc-180-ecran-lcd-no-disc.jpg
00D2000000080104-photo-msi-megapc-180-ecran-lcd-lecture-audio.jpg

Le petit écran LCD dans tous ses états : radio, "no disc" et lecture audio

Notre protocole de test n'a pas évolué depuis les derniers Mini-PC passés entre nos mains et pour terminer cet article, je vais donc procéder aux habituels mesures de performances, de températures et de bruits. Equipé d'un chipset que nous connaissons maintenant très bien et de composants que l'on peut qualifier de traditionnels, le MegaPC 180 ne risquait pas de révolutionner le monde du Mini-PC. D'un autre côté, il disposait, sur le papier, de tout ce qu'il fallait pour être l'une des solutions les plus performantes pour plate-forme Athlon XP.


Performances "brutes"

Pour en avoir le cœur net, nous avons donc équipé la machine MSI de différents éléments que nous utilisons à chaque fois et nous avons conduit les sempiternels tests que vous connaissez sans doute aussi bien que nous. Le MegaPC 180 s'est donc vu complété par un Athlon XP 2600+, une GeForce 4 MX440 (afin de pouvoir comparer avec nos résultats précédents), 2x256 Mo de mémoire Corsair PC3200 et un disque dur Seagate 80 Go 7200 tr/mn. Les logiciels de tests employés n'ont donc rien d'exceptionnels puisque nous nous sommes contenté des références en la matière : SiSoft Sandra 2003, PC Mark 2002, 3D Mark 2001 SE et Quake 3 Arena. Bien que largement dépassés, ils suffisent encore à départager les différentes machines et nous permettent surtout de réaliser de réelles comparaisons.

00080081-photo-msi-megapc-180-sandra-2004.jpg

00080079-photo-msi-megapc-180-pc-mark-2002.jpg

Les résultats obtenus avec SiSoft Sandra 2003 et PC Mark 2002, comme prévu, ne sont pas des plus excitants. Comparé aux modèles mis au point par Shuttle, le Mini-PC de MSI se comporte très honorablement mais en réalité on ne peut pas dire que les écarts observés soient vraiment représentatifs. Tantôt à l'avantage du SN45G, tantôt en faveur du MegaPC 180, ils ne permettent en fait qu'une seule conclusion : Shuttle SN45G / Shuttle SN42G2 / MSI MegaPC 180, c'est du pareil au même !

00080078-photo-msi-megapc-180-3d-mark-2001-se.jpg

00080080-photo-msi-megapc-180-quake-3-arena.jpg

On change d'épreuve mais les résultats restent sensiblement identiques et au petit jeu des performances, on ne peut pas dire que le Quake 3 Arena d'ID Software ou le 3D Mark 2001 SE de FutureMark permettent de tirer des conclusions plus intéressantes. On remarque par contre une contradiction aussi nette qu'étonnante entre les deux logiciels. Alors que sous 3D Mark 2001 SE, le MegaPC 180 est très légèrement devancé par les deux modèles Shuttle, ceux-ci sont obligés de lui laisser la tête (là encore d'un cheveu) lorsque Quake 3 Arena est sollicité. Il n'en reste pas moins que ce n'est clairement pas sur les performances pures que l'on pourra départager nos concurrents !


00D2000000080084-photo-msi-megapc-180-syst-me-de-refroidissement.jpg

Dégagement de chaleur et nuisances sonores

Comme à chaque test de Mini-PC, nous terminons notre article sur l'un des points clefs : la gestion de la chaleur et des nuisances sonores. S'il s'agit d'éléments d'importance pour n'importe quel Mini-PC, c'est véritablement crucial dans le cas d'une machine comme le MegaPC 180 puisque MSI destine plutôt son produit au salon. Q'il remplace une mini-chaîne ou trône sous la télévision, le résultat est le même : le MegaPC 180 se doit d'être silencieux et comme nous allons le voir, c'est loin d'être gagné. Du côté de l'alimentation, pas de soucis puisque MSI a adopté un modèle doté d'un ventilateur 80 x 80 mm plutôt discret. Déjà moins probant, le ventilateur du chipset (un petit nerveux de 40 x 40 mm), reste globalement discret mais lorsque la solution graphique est sollicitée, il monte indéniablement en puissance.

Le problème vient toutefois principalement du ventirad exploité par MSI pour refroidir le processeur qui n'est clairement pas la meilleure idée que le fabricant ait eu. Doté d'une double ventilation, le système s'avère en effet bien incapable de refroidir correctement un processeur Athlon XP 2600+, modèle pas particulièrement haut de gamme aujourd'hui. En réalité et tant que l'on se contente d'activités de "bureautique", l'ensemble reste bien silencieux mais dès lors que l'on fait un peu travailler notre Athlon, les ventilateurs se mettent à "vrombir" rapidement. Ils sont alors beaucoup plus efficaces et la température ne tarde pas à faire repasser le processeur sous le seuil de tolérance défini par MSI (qu'on ne peut modifier)... S'ensuit alors une sorte de va et vient désagréable entre "douce quiétude d'un salon apaisé" et "avis de tempête sur les côtes bretonnes".

00080082-photo-msi-megapc-180-temp-ratures-et-nuisances-sonores.jpg

Alors que MSI est clairement à la pointe en ce qui concerne l'intégration de fonctionnalités originales, il a visiblement pris un train de retard dans le domaine du refroidissement. Tant que le processeur n'est pas trop sollicité, le MegaPC 180 s'en tire très bien et se situe au niveau des meilleurs Mini-PC, mais dès lors que l'on augmente la charge, le dégagement de chaleur se fait visiblement moins bien et le ventilateur devient beaucoup plus bruyant que les modèles pourtant anciens de Shuttle. Les fonctions intégrées du MegaPC contribuent évidemment au manque d'aération interne, mais les faits sont là : le MegaPC n'est silencieux que lorsqu'il est peu sollicité. On en profitera d'ailleurs pour regretter que MSI n'ait pas apporté plus de soin au BIOS de sa machine. L'essentiel des fonctions nécessaires est présent comme en témoigne notre petit tableau mais la partie "PC Health" (ventilation et surveillance) est pour ainsi dire inexistante et on ne peut changer la tension du processeur.

00080112-photo-msi-megapc-180-les-r-glages-du-bios.jpg
012C000000068679-photo-msi-mini-pc-mega-pc-180.jpg

Conclusion

Le concept du MegaPC de MSI est à n'en pas douter un des plus séduisants qu'il m'ait été donné de voir dans le monde du Mini-PC. L'intégration de la partie "HiFi" est l'une des plus réussies et essayer l'utilisation du lecteur CD sans charger Windows, c'est l'adopter ! Malgré son côté "accessoire", l'écran est un réel plus et on ne peut que se féliciter de voir MSI l'améliorer depuis le MegaPC 651. Hélas, l'afficheur LCD est l'un des rares domaines pour lequel MSI a décidé d'innover et le reste de la machine ressemble en fait à s'y méprendre au Mini-PC que nous avons testé il y a plus de 8 mois de cela. Le bilan n'est donc globalement pas mauvais mais on se demande tout de même pourquoi MSI a-t-il mis aussi longtemps pour nous offrir cette alternative AMD au MegaPC 651 ? Depuis la sortie de ce modèle à destination des Pentium 4, la concurrence n'est pas restée les bras croisés et un certain nombre de défauts du MegaPC paraissent presque anachroniques aujourd'hui.

On regrettera par exemple la position du port AGP qui empêchera l'utilisation de nombreuses Cartes Graphiques AGP dotées de radiateur sur le "dos". On regrettera surtout que le système de refroidissement n'ait pas été amélioré car il semble bien inadapté aux Processeurs AMD. Un simple Athlon XP2000+ suffit à pousser le refroidissement dans ses derniers retranchements et le double ventilateur est trop souvent obligé de tourner à grande vitesse générant ainsi d'importantes nuisances sonores. Lorsque l'on voit les MiniPC Soltek ou EPoX, on regrette évidemment que MSI n'ait pas jeté un oeil à la concurrence. Ces quelques critiques ne doivent toutefois pas trop masquer les qualités, bien réelles, du MegaPC 180. Il s'agit d'un des rares Mini-PC a pouvoir faire office de véritable mini-chaîne HiFi avec son tuner radio intégré. Il intègre également un lecteur mémoire et dispose d'une véritable solution Wifi en standard (bien que "seulement" à la norme 802.11b). C'est enfin l'un des trop rares MiniPC du marché à proposer une alimentation relativement puissante en standard (250 W).

Si vous êtes en quête d'une machine compatible avec les processeurs de la gamme Athlon XP, le MegaPC 180 est incontestablement un modèle qu'il faut prendre en considération. Il permet une réelle alternative aux solutions Shuttle mais nous a tout de même semblé un peu moins convaincant que le SN45G ou bien le iDEQ 200N. A vous donc de voir si malgré ses défauts, les petits plus préparés par MSI (écran LCD, lecture autonome, module Wifi, module radio, lecteur de cartes mémoire) suffisent à vous convaincre de débourser les quelques 120 euros supplémentaires que coûte le MegaPC 180 (environ 360 euros).


MSI MegaPC 180

6

Les plus

  • Fonctionnalités "HiFi" très intéressantes
  • Lecteur de cartes, Wifi et radio intégrées
  • Télécommande superbe mais...

Les moins

  • Bruit et refroidissement à améliorer
  • MSI Media Center trop instable
  • Quelques erreurs de conception (AGP, télécommande)

Note globale7

Performances7

Fonctionnalités9

Confort d'utilisation7

Innovation8



Ce produit vous intéresse ? Retrouvez le dans le comparateur de prix de Clubic.com
00073195-photo-gif-petite-fl-che-orange.jpg
Comparer les prix du MSI MegaPC 180
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

MSI MegaPC 180 en test sur Clubic
De la gourmandise de Far Cry...
Overclocker son SPV...
Vision Objects dynamise la reconnaissance manuscrite pour PDA
La FCC prépare son plan anti-spam pour l’Internet mobile
Les cartes Radeon 9800 Pro avec un Radeon 9800 XT
GeForce FX 5700 Ultra + GDDR3 : les détails
MandrakeLinux 10 Community en téléchargement
Boîtier Chenbro Xpider II en France
Powercolor lance une nouvelle Radeon 9800SE
Haut de page