Pirates Des Caraïbes

16 septembre 2003 à 15h30
0
00D2000000059944-photo-pirates-des-cara-bes.jpg
Au cinéma, Pirates Des Caraïbes a surpris son monde en remportant un très large succès malgré la présence plus ou moins simultanée sur les écrans de très grosses sorties comme Terminator 3 ou bien Tomb Raider 2. Notre petit monde du jeu vidéo est plus tendre avec la production Disney puisqu'en cette rentrée de septembre 2003 on ne peut pas dire que les nouveautés se bousculent vraiment au portillon : peut-être une nouvelle occasion de briller pour nos marins d'eau douce ?

Avant de débuter ce test, sachez toutefois que la comparaison entre le jeu et le film n'a en définitive pas lieu d'être. Pirates Des Caraïbes sur PC n'est autre que Sea Dogs 2 et si Bethesda / Disney ont signé un accord c'est tout simplement pour que le jeu profite de la sortie quasi-simultanée du long métrage : aucune chance donc de retrouver les pitreries de Johnny Depp ou le charme de Keira Knightley dans le jeu mis au point par les russes d'Akella... Marketing quand tu nous tiens !


Alors c'est quoi ce scénario ?

Pirates Des Caraïbes - Le Jeu n'est donc pas une adaptation à proprement parler du film éponyme. Les développeurs n'ont fait que se baser sur la même période historique, qu'ils avaient d'ailleurs déjà exploitée pour Sea Dogs premier du nom. Maintenant que vous savez qu'il ne sera ni question de Jack Sparrow, ni de Black Pearl ou encore de malédiction, il me faut tout de même vous préciser un peu les choses et, commençons par le commencement, je vous présente donc Nathaniel Hawk. Il ne paie pas de mine comme ça mais il s'agit tout simplement de votre nouveau meilleur ami pour le temps de la partie ! L'aventure débute simplement à l'intérieur de votre cabine sur le Victory, un petit trois mats amarré au port d'Oxbay, colonie anglaise et imaginaire en pleine mer des Caraïbes. Les premières minutes de jeu ne sont en fait qu'un prétexte pour vous apprendre les rudiments du jeu.

Un quartier maître sur le départ vous explique en effet à quoi servent les objets de base (pistolet, sabre et longue-vue) et comment les manier. Il se permet aussi de vous donner quelques petits conseils sur la marche à suivre pour bien débuter l'aventure. Les débutants apprécieront ce petit coup de pouce alors que les habitués se réjouiront de pouvoir couper cette petite introduction. Après une rapide promenade en ville et quelques petites courses, l'aventure peut véritablement débuter sur l'attaque de la colonie par une flotte française. Racontée par une jolie cinématique, cette attaque aussi soudaine qu'efficace est menée à son terme en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire et un seul navire est parvenu à s'échapper du port... Le votre bien sûr !

00D2000000059945-photo-pirates-des-cara-bes-un-petit-port-bine-tranquille.jpg
00D2000000059946-photo-pirates-des-cara-bes-les-fran-ais-attaquent.jpg
00D2000000059947-photo-pirates-des-cara-bes-oxbay-est-en-flammes.jpg

Une flotte française attaque Oxbay... Fuyez !


Levez l'ancre...

Contraint à la fuite, vous n'avez évidemment qu'une chose en tête (et accessoirement sur votre livre de quête) : annoncer la triste nouvelle au gouverneur de la colonie anglaise voisine de Redmond. Celui-ci vous confie alors la tâche d'enquêter sur les forces françaises et leurs intentions. A partir de ce moment précis, vous êtes plus ou moins libre de vos mouvements. Rien ne vous empêche de tourner ainsi le dos à cette "quête principale" pour découvrir le monde préparé par les développeurs d'Akella. Au contraire, vous pouvez fort bien vous concentrer sur ce scénario en laissant aux plus téméraires les joies de l'exploration. Cette "liberté d'action" fait bien évidemment penser à celle de Morrowind et il est vrai que les points commun entre les deux titres sont nombreux même si à chaque fois Pirates Des Caraïbes va moins loin, reste plus accessible.

00D2000000059948-photo-pirates-des-cara-bes-la-traditionnelle-feuille-de-personnage.jpg
C'est ainsi que l'on retrouve une certaine dimension "jeu de rôles" dans Pirates Des Caraïbes. Les traditionnels points d'expérience récompensent les succès du joueur qui peut alors améliorer certaines caractéristiques du héros (navigation, change, commerce, commandement...). Il est important de surveiller l'état général du navire afin par exemple de ne pas tomber à cours de munitions au beau milieu d'un combat. La moindre tempête détériore coque et voiles qu'il faut alors réparer au plus vite. L'équipage doit lui aussi être materné afin de prévenir toute mutinerie. Enfin, il est important de bien gérer l'inventaire de Nathaniel et le journal afin de savoir tout simplement où l'on va ! Le journal met à jour les différentes missions qui vous sont confiées mais à la manière de Morrowind celles-ci peuvent n'avoir aucun lien avec le scénario principal.

Le joueur se voit proposer plusieurs façons d'aborder le jeu et c'est le plus souvent une combinaison de ces différents aspects qui offre le plus d'intérêt. Le commerce est un moyen rapide et relativement peu risqué de se faire de l'argent. La dizaine d'îles que comporte le jeu ont toutes une production locale de marchandises destinées à l'exportation, il suffit alors de se diriger vers une colonie "demandeuse" pour décrocher le pactole. Au cours de ces allées et venues entre les différents mouillages, rien ne vous empêche de discuter avec la population. Tout le monde n'a pas une conversation des plus intéressantes mais vous pouvez rencontrer des contrebandiers ou autres individus pittoresques et certains d'entre eux ont même quelques missions à offrir ! Ces missions sont l'occasion de découvrir des zones que vous n'aviez pas encore explorées, de gagner un peu d'argent ou bien d'augmenter tout simplement votre expérience. Si toutefois la lassitude pointe le bout de son nez, il suffit alors de se raccrocher au scénario principal pour retrouver une aventure évidemment plus linéaire mais aussi bien plus riche.


Et vogue la galère !

Pirates Des Caraïbes propose en définitive un jeu relativement ouvert. Certes le scénario principal est assez rigide mais la possibilité de s'en éloigner presque n'importe quand ouvre des horizons plus vastes aux joueurs que nous sommes. Les situations de jeu sont relativement variées puisqu'en plus d'offrir quelques jolies promenades champêtres, Pirates Des Caraïbes permet d'affronter ses adversaires dans des combats maritimes de haut vol ou bien, plus terre à terre, dans des duels à l'épée. Le commerce permet bien sûr de s'enrichir et de ce fait d'acquérir du matériel toujours plus efficace comme des bateaux plus rapides ou plus imposants comme des Frégates, des Bricks ou des Galions. Notre héros peut lui aussi obtenir de l'équipement de pointe avec des pistolets plus haut de gamme ou bien des épées particulièrement efficaces en lieu et place du pauvre sabre de base.

00D2000000059949-photo-pirates-des-cara-bes-que-c-est-romantique.jpg
00D2000000059950-photo-pirates-des-cara-bes-ma-fi-re-flotille.jpg
00D2000000059951-photo-pirates-des-cara-bes-fallait-pas-m-emb-ter.jpg

Une bien belle réalisation désservie par une ergonomie déplorable

Cette relative (nous allons bientôt voir pourquoi) richesse ne se ressent pas tout de suite dans la partie car il faut déjà avoir acquis un peu d'argent, avoir obtenu quelques "contrats" ou éventuellement avoir un peu progressé dans l'intrigue principale pour goûter aux joies de la flibuste. C'est d'ailleurs là que le bât blesse puisque les développeurs ont oublié un élément essentiel afin de captiver le joueur, un élément que l'on appelle ergonomie et celle de Pirates Des Caraïbes est tout simplement déplorable. L'interface clairement développée pour le monde console ne permet pas une utilisation confortable du clavier et de la souris. Il faut sans cesse en passer par des menus et sous-menus pour obtenir l'action désirée comme par exemple lorsqu'il est question de jeter l'ancre dans un port. Le plus gênant reste toutefois à venir avec les différentes méthodes de contrôle employées.

Selon que l'on soit en mer, à pied ou en plein combat les contrôles sont à chaque fois légèrement différents et surtout l'ensemble ne répond pas vraiment bien aux sollicitations. Lors des batailles navales il faut encore en passer par de nombreux menus et sous-menus par exemple pour choisir les munitions, mais le pire est atteint avec les duels au sabre qui sont tout simplement détestables tant les mouvements sont imprécis. Les développeurs auraient sans aucun doute du s'inspirer d'un vieux titre comme Die By The Sword car le résultat est ici vraiment désagréable. C'est assez dommage car la réalisation graphique est à contrario tout à fait réussie. Le jeu est dans l'ensemble superbe et certains décors valent vraiment le coup d'oeil : les villes sont variées et les bateaux très finement modélisés. De plus cette beauté technique ne nécessite pas un monstre de foire pour tourner convenablement même si, il ne faut pas rêver, un processeur équivalent à 1.8 GHz est vivement conseillé, ainsi que 256 Mo de mémoire et une carte graphique DirectX 8 dotée de 64 Mo.
00D2000000059952-photo-pirates-des-cara-bes-les-joies-d-une-interface-manqu-e.jpg


Conclusion

Loin de la bête adaptation qui bien souvent précipite les développeurs droit vers la catastrophe, Pirates Des Caraïbes se contente simplement de reprendre le contexte historique du film pour nous proposer la suite de Sea Dogs paru il y a bientôt trois ans. Le concept est donc le même que pour cet illustre ancêtre et fera immanquablement penser au vénérable Pirates! de Sid Meier. Les situations sont relativement variées, l'aventure plutôt réussie et la réalisation graphique digne de toutes les louanges. Hélas, le problème de l'ergonomie vient ternir ce tableau idyllique.

L'interface n'est pas un modèle du genre mais sa lourdeur et la confusion qui s'en dégage ne sont rien comparé aux problèmes posés par l'ergonomie générale du soft. Le personnage ou son bâteau (lors des séquences de combat naval), ne répondent vraiment pas bien aux sollicitations du joueur. Lors des promenades à pied ou bien des traversées ce n'est pas gênant mais dès lors qu'un combat est entamé on frise parfois la catastrophe. Les duels à l'épée sont tout simplement décourageants tant le personnage semble emprunté, gauche et incapable de faire preuve de la moindre élégance lors du combat.

Alors bien sûr le joueur persévérant et passionné par la piraterie ne se laissera pas démonter par ces quelques "désagréments". Il ira de l'avant et découvrira un jeu à la réalisation graphique superbe (les décors sont généralement splendides), aux scènes relativement variées et à l'ambiance impeccable mais pour un de ces intrépides capitaines, combien de jeunes moussaillons déçus ?... Malgré d'évidentes qualités, Pirates Des Caraïbes laisse donc un désagréable goût d'inachevé que Sea Dogs, son aïeul ne possédait pas et qui rend impatient de voir le remake de Pirates! en développement chez Firaxis !


Pirates Des Caraïbes

Les plus
+ Des graphismes splendides
+ Une ambiance générale dépaysante
+ Des situations variées
Les moins
- Ergonomie catastrophique
- Duels à l'épée mal rendus
- Rythme du jeu parfois un peu lent
Note
Réalisation
Prise en main
Durée de vie
2
Modifié le 20/09/2018 à 15h35
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
Analogue présente un DAC audio/vidéo pour brancher vos vieilles consoles sur une TV moderne

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top