MotoGP : Ultimate Racing Technology 2

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
10 juillet 2003 à 14h00
0
00D2000000059012-photo-motogp-ultimate-racing-technology-2.jpg
Presque un an jour pour jour après la sortie de Moto GP : Ultimate Racing Technology, THQ remet le couvert. Disponible depuis déjà un bon mois sur Xbox, cette suite sobrement intitulée Moto GP : Ultimate Racing Technology 2 arrive sur PC et permet une nouvelle fois de mettre un terme au désert absolu des jeux de motos sur PC. Depuis le très contreversé Moto Racer 3 en novembre 2001, il faut dire que les initiatives n'ont pas été des plus nombreuses, au grand dam des motocyclistes fous avides de jeux vidéos !

Sans surprise, THQ reste tout à fait fidèle au concept initié avec le premier volet sorti il y a un an. Concept repris pour la version Xbox et donc maintenant pour la conversion PC. Autant donc le dire tout de suite, Moto GP2 (ce sera plus court que de reprendre le nom dans son intégralité) n'est pas une simulation. Il propose une vision très arcade des choses et insiste bien davantage sur l'aspect spectaculaire des courses que sur leur réalisme : vous voilà prévenus !


Joies de la licence officielle

Après une séquence d'introduction aussi insipide que moyennement réalisée, nous nous retrouvons en face d'un menu pour le moins réduit : solo, multijoueurs, options, quitter voilà qui a au moins le mérite d'être clair. On reprochera tout de même aux développeurs quelques indélicatesses que les joueurs PC regretteront évidemment : il est impossible de changer la résolution au sein même du jeu et il est donc nécessaire de quitter le jeu pour tout changement, dommage. Le mode simple joueur est évidemment le gros morceau proposé par THQ. De manière classique, plusieurs modes sont accessibles : Carrière, Course Simple et Course Chrono. Les deux derniers sont évidemment les moins difficiles à comprendre.

Ils permettent de se faire une petite partie rapide ou de battre ses meilleures performances. Ils permettent également de s'entraîner pour le premier, le mode Carrière. Avant d'entamer celui-ci, il faut passer par la phase de création du pilote. On lui donne un petit nom, on personnalise un petit peu le bolide (couleur de la moto, du cuir...) et surtout on attribue 18 points de compétences aux quatre caractéristiques définies dans le jeu : accélération, vitesse maximum, stabilité et freinage. Cette formalité accomplie, il devient possible de se lancer dans le championnat à proprement parler et d'affronter, ô joie, les véritables pilotes sur les véritables circuits de la saison : merci la licence officielle !

00D2000000059013-photo-motogp-ultimate-racing-technology-2-le-japon-et-ses-traditions.jpg
00D2000000059014-photo-motogp-ultimate-racing-technology-2-en-plein-coeur-de-l-afrique-du-sud.jpg
00D2000000059015-photo-motogp-ultimate-racing-technology-2-des-girafes.jpg

Les 16 circuits du jeu sont tous présentés par une petite vidéo pleine d'informations


Championnat du monde sur deux roues

La conduite du championnat n'est pas bien compliquée. Les grands prix se font évidemment les uns après les autres dans un ordre immuable qui vous fera débuter par le circuit japonais de Suzuka. Chaque tracé est introduit par une petite vidéo qui nous donne quelques informations toujours sympathiques. Ensuite le joueur a le choix entre les défis, la séance d'essais, les qualifications et la course en elle-même. Essais, qualification et course n'ont rien de bien original et on y retrouve ce que l'on a déjà l'habitude d'y voir avec n'importe quel autre jeu. La rubrique défis par contre est plus singulière. Pour chaque grand prix, trois défis différents sont proposés.

Ils sont facultatifs mais peuvent rapporter un petit point d'expérience que l'on pourra ensuite ajouter à ses caractéristiques : toujours bon à prendre. Le défi en lui-même n'est pas très difficile à comprendre. Un temps est imparti pour réaliser une petite épreuve qui se trouve en général être le passage d'une zone sensible et la poursuite d'un "pilote référence" sur un tour de piste. Les premiers défis sont très simples (Suzuka, Phakisa, Jerez ou Le Mans) mais ensuite les choses deviennent un peu plus compliquées. A propos de difficulté d'ailleurs, le jeu propose trois niveaux et il sera préférable de viser assez haut car Moto GP2 n'est dans l'ensemble pas bien sorcier.

00D2000000059016-photo-motogp-ultimate-racing-technology-2-des-d-fis-de-difficult-variable.jpg
00D2000000059017-photo-motogp-ultimate-racing-technology-2-mission-accomplie.jpg
00D2000000059018-photo-motogp-ultimate-racing-technology-2-am-liorez-votre-personnage.jpg

Les défis sont de petites épreuves sympas qui permettent, au même titre que les victoires en course, d'améliorer son pilote


Seule la victoire est jolie ?

Après avoir remporté les défis, vous être échauffé pendant les essais et fait exploser les chronos lors des qualifications, il est plus que temps de se lancer dans la course. La position sur la grille de départ est bien sûr fonction de vos performances en qualifications et à peine le temps de dire ouf, c'est parti pour trois tours de compétition. Les pilotes adverses ne sont pas aussi agressifs que dans d'autres jeux mais ils ne sont tout de même pas trop mauvais. Dès les premiers tours de roue, le jeu surprend par sa qualité graphique. Les effets de lumière sont réussis sans être trop envahissants et les textures sont très détaillées. Les différentes motos sont particulièrement bien reproduites même si bien sûr les roues manquent encore un peu de rondeurs. Il nous faut enfin parler de l'effet graphique le plus saisissant : le "flou" entourant les très hautes vitesses. Lorsque la moto va vraiment très vite, la caméra s'éloigne légèrement et une petit effet de flou touche l'ensemble des graphismes, dès le premier coup de frein, la caméra se rapproche et le flou disparaît : excellent !

La bande son est pour sa part un peu en retrait avec des bruits de moteurs franchement ratés et des musiques moyennement bien choisies. Il est heureusement possible de désactiver ces dernières pour plus de tranquilité, voire même de les remplacer par des titres personnels. Attention toutefois, THQ a opté pour le format OGG Vorbis en lieu et place du classique MP3. Cette bande son plus que moyenne ne vient jamais entâcher le plaisir du joueur et est largement compensée par l'animation des différents éléments du jeu. On remarque par exemple avec plaisir les attitudes des adversaires énervés par les provocations du joueur. Enfin, on ne peut que saluer la relative légèreté du moteur graphique compte tenu du rendu graphique de l'ensemble. Ca tourne bien et ce même sur des configurations relativement modestes, voilà qui nous change des courses automobiles ! Si pour le test nous l'avons fait tourner sur un véritable monstre, nous avons également réussi à jouer dans de bonnes conditions avec un "simple" Athlon XP 1600+ et 256 Mo de mémoire. La carte graphique a par contre son importance et un modèle puissant (GeForce3) doté de 64 Mo est conseillé.

00D2000000059019-photo-motogp-ultimate-racing-technology-2-attention-au-d-part.jpg
00D2000000059020-photo-motogp-ultimate-racing-technology-2-je-ne-vois-plus-rien-moi.jpg
00D2000000059021-photo-motogp-ultimate-racing-technology-2-cam-ra-t-l-vision.jpg

La réalisation graphique est simplement de toute beauté


Excellente durée de vie !

Cette relative légèreté du soft permettra à un plus grand nombre de joueurs d'en profiter et franchement c'est vraiment tant mieux ! Moto GP2 fait en effet partie de ces CD que l'on risque bien d'user à force de les utiliser tant la durée de vie du jeu est importante. En mode solo, nous avons déjà fait état du mode carrière, de ses défis et de ses 16 tracés officiels. Il convient également de mentionner le mode chrono (pour faire les meilleurs temps) et le mode course simple qui permet de rejouer l'intégralité des courses (plus quelques surprises) en mode normal, inversé, miroir et miroir-inversé ! Sachez enfin qu'une épreuve "cascade" est disponible. Elle propose de participer aux courses mais au lieu de chercher à faire le meilleur temps, c'est le plus gros score qui importe : pour augmenter son capital point il faut alors faire des dépassements, dérapages, sauts, roues arrières... Amusant.

Enfin, cerise sur le gâteau, Moto GP2 propose un mode multijoueurs proche de la perfection. Grâce à lui, il devient possible de faire de véritables grands prix entre amis puisqu'il accepte un maximum de 16 joueurs à la fois, aussi bien via Internet qu'en LAN. Les parties sont très tendues et le jeu semble parfaitement encaisser la charge. THQ a pratiquement pensé à tout et pour les joueurs ne disposant ni de réseau, ni de connexion Internet, un mode écran partagé est au programme. Il permet de joueur à deux, trois ou même quatre sur la même machine à condition bien sûr de disposer du nombre nécessaire de joypad. Petit défaut en effet : impossible de jouer à deux simultanément sur le clavier. Second défaut d'ailleurs, les contrôles doivent être configurés avant de lancer le jeu, sur la même petite interface que le paramétrage graphique. Ce mode reste tout de même une bonne surprise surtout que le site officiel ne parle de sa présence que sur Xbox !

00D2000000059022-photo-motogp-ultimate-racing-technology-2-difficilement-jouable.jpg
00D2000000059023-photo-motogp-ultimate-racing-technology-2-il-n-a-pas-l-air-content.jpg
00D2000000059024-photo-motogp-ultimate-racing-technology-2-perdus-au-milieu-de-nulle-part.jpg

MotoGP 2 est une réussite presque totale !


Conclusion

Lorsque l'on parle de sports mécaniques sur PC, deux types d'approche sont possibles et avec Moto GP2, THQ a clairement opté pour le choix de l'arcade. S'il n'est donc pas question de retrouver ici le réalisme d'un Grand Prix 4, ce n'est toutefois pas non plus ce bon vieux Moto Racer. Selon le niveau de difficulté sélectionné, le jeu devient un peu plus pointu et permettra donc aux joueurs plus exigeants de s'amuser également. Moto GP2 est une petite merveille et sa réalisation très efficace lui permet d'offrir des sensations qui ne sont pas sans rappeler celles éprouvées il y a quelques semaines avec TOCA Race Driver, le charme des deux-roues en plus !

Moto GP2 offre un jeu très complet, des options en pagaille et une durée de vie plus qu'à la hauteur. Que votre préférence aille au mode simple joueur ou aux affrontements entre copains, Moto GP2 a de quoi vous satisfaire. Le contrôle est aussi efficace au clavier qu'à la manette et le trop rare écran partagé montre à quel point THQ a soigné son produit. La bande son est un peu en retrait mais c'est bien le seul défaut que l'on puisse trouver et la qualité générale du titre nous fait bien vite oublier ce "détail". En un mot comme en cent, THQ remporte sans aucun problème son pari en nous proposant un excellent jeu, tout simplement le meilleur de sa catégorie !


MotoGP : Ultimate Racing Technology 2

6

Les plus

  • Prise en main immédiate
  • Immense durée de vie (solo / multi)
  • Réalisation de grande qualité

Les moins

  • Des bruitages peu convaincants

Note globale8

Réalisation8

Prise en main9

Durée de vie9

Modifié le 20/09/2018 à 15h35
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Netflix, Disney+, Apple TV+ et Prime video : les nouveautés de la SVoD en janvier 2021
Test Toshiba Canvio Flex : un disque dur externe classique et bon marché
Que peut faire un « satellite espion » ?
Rétrospective : nos interviews les plus marquantes de 2020
Xbox : Microsoft fait le point sur les exclusivités qui sortiront en 2021
Test Dell XPS 17 2020 : un maximum d’écran et de puissance ?
Des fans de l’excellent Portal 2 lui développent une campagne plutôt prometteuse
Test de Thrustmaster eSwap X Pro Controller : la Rolls des manettes filaires
RED, Free, B&You, Sosh : quelle est la meilleure promo forfait mobile en attendant les Soldes ?
Haut de page