Retour au Convention Center : dossier E3 2008

Nerces Contributeur
05 août 2008 à 14h00
0

Resident Evil 5 (c) Capcom

Sans passer par la case introduction, la première mission que nous proposait cette démo nous plaçait immédiatement dans l'ambiance. Après l'exécution d'un pauvre hère sous les cris hystériques d'une foule visiblement possédée, nos deux agents mandatés par les Nations Unies sont désignés comme les prochaines victimes. Galvanisés par un inquiétant chef de meute éructant ses ordres dans un mégaphone, les villageois enragés prennent d'assaut la petite bicoque dans laquelle se sont réfugiés Chris et son acolyte. Une première séquence qui n'était pas sans rappelé le début de Resident Evil 4. En effet, pour s'en sortir le joueur doit ici barricader les fenêtres à l'aide d'armoires et autres étagères, mais aussi fouiller le moindre recoin de son abri de fortune pour y dénicher quelques munitions et items de soin. Cette phase de préparation achevée, viennent les premiers assauts ennemis. Alors que les fenêtres tiennent encore le coup, la porte principale cède la première laissant quelques villageois armés de machettes investir notre cachette. Premiers coups de feu. Nous retrouvons rapidement nos marques grâce à un DualShock 3 mappé comme son prédécesseur et, surtout, un gameplay strictement identique à celui du quatrième opus.

00D2000001464046-photo-resident-evil-5.jpg
00D2000001464044-photo-resident-evil-5.jpg
00D2000001464042-photo-resident-evil-5.jpg

Toutes les commandes nous reviennent donc vite en mémoire, nous permettant ainsi de découvrir les nouvelles fonctionnalités introduites par la présence d'un allié. Sheva participe en effet efficacement aux affrontements en nous offrant quelques balles extraites de son inventaire lorsque les munitions nous viennent à manquer. La réciproque est évidemment possible : en accédant à notre propre inventaire, une pression sur la touche R2 permet d'accéder à celui de notre partenaire pour y transférer l'item de notre choix. Attention cependant à ne pas se trouver trop éloigné de celle-ci puisque les échanges se font de mains en mains. Un détail qui n'en est pas vraiment un puisque notre duo devra parfois se séparer. Mais revenons à l'assaut qu'essuient Chris et Sheva. Toujours assez malins, les villageois mettent régulièrement notre visée en échec, nous obligeant à être plus rapides pour les atteindre. Leur comportement est d'ailleurs en tout points identique à celui de leurs homologues hispaniques de Resident Evil 4. Un sentiment de déjà-vu assez décevant sans être vraiment rebutant.

00D2000001350124-photo-resident-evil-5.jpg
De son côté, Sheva se montre redoutable. De quoi dissiper notre crainte d'être lesté d'un boulet plus handicapant qu'autre chose. Elle nous viendra d'ailleurs régulièrement en aide, nous injectant une dose d'adrénaline lorsque notre ECG devient critique. Un soutien qu'il faudra cependant lui demander avant de succomber définitivement. Car si elle nous prodigue régulièrement son aide de sa propre initiative il est aussi possible de la solliciter en plein combat pour recevoir items, armes et soins. De la même manière, lorsqu'elle se trouve cernée d'ennemis et prête à succomber un symbole Help ainsi qu'une direction viennent nous le signaler. Et mieux vaut ne pas tarder à lui prêter main forte car sa mort est synonyme de fin de partie. Heureusement ce genre de situation ne se présente pas toutes les cinq minutes, à condition de coopérer efficacement.

Quant au level-design, il nous a paru bien pensé avec nombre d'abris à exploiter et suffisamment de verticalité pour ne pas se retrouver coincé. Echelles et escaliers nous ont en effet permis d'échapper aux assauts ennemis lorsqu'ils devenaient impossibles à endiguer. Quelques barils explosifs et autres jerricanes d'essence nous ont également aider à réduire ponctuellement le nombre de nos assaillants. Pour revenir aux villageois, le deuxième environnement, plus avancé, nous a marqué par la présence de parasites volants s'échappant des cadavres tout justes abattus. Des cibles un peu plus difficiles à accrocher mais moins résistantes que leurs congénères logés dans le corps des villageois. Enfin, notre première rencontre avec Resident Evil 5 s'est clôt sur l'arrivée du désormais célèbre géant armé d'une tronçonneuse et masqué d'un tissu ensanglanté. Un adversaire redoutable, comme l'était celui du quatrième épisode.

Première expérience convaincante en compagnie de ce Resident Evil 5. S'appuyant en grande partie sur les acquis de son prédécesseur, la nouvelle production de Capcom s'étoffe néanmoins de quelques bonnes trouvailles grâce à la présence de Sheva. Techniquement, le titre répond à toutes nos attentes : que ce soit sur PlayStation 3 ou Xbox 360, Resident Evil 5 se révèle visuellement somptueux sans jamais perdre de sa fluidité. Reste peut-être une trop grande proximité avec le quatrième épisode que l'on espère voir dissipée sur le long terme.
00D2000001350146-photo-resident-evil-5.jpg
00D2000001350144-photo-resident-evil-5.jpg
00D2000001350142-photo-resident-evil-5.jpg
00D2000001350140-photo-resident-evil-5.jpg
00D2000001464038-photo-resident-evil-5.jpg
00D2000001464048-photo-resident-evil-5.jpg
Modifié le 20/09/2018 à 14h31
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
L'iPhone 11 vous localise régulièrement, Apple s'en explique
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?
BMW profite de la sortie de son SUV pour montrer à Tesla ce qu'est un véhicule blindé

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top