Retour au Convention Center : dossier E3 2008

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
05 août 2008 à 14h00
0

Resident Evil 5 (c) Capcom

Sans passer par la case introduction, la première mission que nous proposait cette démo nous plaçait immédiatement dans l'ambiance. Après l'exécution d'un pauvre hère sous les cris hystériques d'une foule visiblement possédée, nos deux agents mandatés par les Nations Unies sont désignés comme les prochaines victimes. Galvanisés par un inquiétant chef de meute éructant ses ordres dans un mégaphone, les villageois enragés prennent d'assaut la petite bicoque dans laquelle se sont réfugiés Chris et son acolyte. Une première séquence qui n'était pas sans rappelé le début de Resident Evil 4. En effet, pour s'en sortir le joueur doit ici barricader les fenêtres à l'aide d'armoires et autres étagères, mais aussi fouiller le moindre recoin de son abri de fortune pour y dénicher quelques munitions et items de soin. Cette phase de préparation achevée, viennent les premiers assauts ennemis. Alors que les fenêtres tiennent encore le coup, la porte principale cède la première laissant quelques villageois armés de machettes investir notre cachette. Premiers coups de feu. Nous retrouvons rapidement nos marques grâce à un DualShock 3 mappé comme son prédécesseur et, surtout, un gameplay strictement identique à celui du quatrième opus.

00D2000001464046-photo-resident-evil-5.jpg
00D2000001464044-photo-resident-evil-5.jpg
00D2000001464042-photo-resident-evil-5.jpg

Toutes les commandes nous reviennent donc vite en mémoire, nous permettant ainsi de découvrir les nouvelles fonctionnalités introduites par la présence d'un allié. Sheva participe en effet efficacement aux affrontements en nous offrant quelques balles extraites de son inventaire lorsque les munitions nous viennent à manquer. La réciproque est évidemment possible : en accédant à notre propre inventaire, une pression sur la touche R2 permet d'accéder à celui de notre partenaire pour y transférer l'item de notre choix. Attention cependant à ne pas se trouver trop éloigné de celle-ci puisque les échanges se font de mains en mains. Un détail qui n'en est pas vraiment un puisque notre duo devra parfois se séparer. Mais revenons à l'assaut qu'essuient Chris et Sheva. Toujours assez malins, les villageois mettent régulièrement notre visée en échec, nous obligeant à être plus rapides pour les atteindre. Leur comportement est d'ailleurs en tout points identique à celui de leurs homologues hispaniques de Resident Evil 4. Un sentiment de déjà-vu assez décevant sans être vraiment rebutant.

00D2000001350124-photo-resident-evil-5.jpg
De son côté, Sheva se montre redoutable. De quoi dissiper notre crainte d'être lesté d'un boulet plus handicapant qu'autre chose. Elle nous viendra d'ailleurs régulièrement en aide, nous injectant une dose d'adrénaline lorsque notre ECG devient critique. Un soutien qu'il faudra cependant lui demander avant de succomber définitivement. Car si elle nous prodigue régulièrement son aide de sa propre initiative il est aussi possible de la solliciter en plein combat pour recevoir items, armes et soins. De la même manière, lorsqu'elle se trouve cernée d'ennemis et prête à succomber un symbole Help ainsi qu'une direction viennent nous le signaler. Et mieux vaut ne pas tarder à lui prêter main forte car sa mort est synonyme de fin de partie. Heureusement ce genre de situation ne se présente pas toutes les cinq minutes, à condition de coopérer efficacement.

Quant au level-design, il nous a paru bien pensé avec nombre d'abris à exploiter et suffisamment de verticalité pour ne pas se retrouver coincé. Echelles et escaliers nous ont en effet permis d'échapper aux assauts ennemis lorsqu'ils devenaient impossibles à endiguer. Quelques barils explosifs et autres jerricanes d'essence nous ont également aider à réduire ponctuellement le nombre de nos assaillants. Pour revenir aux villageois, le deuxième environnement, plus avancé, nous a marqué par la présence de parasites volants s'échappant des cadavres tout justes abattus. Des cibles un peu plus difficiles à accrocher mais moins résistantes que leurs congénères logés dans le corps des villageois. Enfin, notre première rencontre avec Resident Evil 5 s'est clôt sur l'arrivée du désormais célèbre géant armé d'une tronçonneuse et masqué d'un tissu ensanglanté. Un adversaire redoutable, comme l'était celui du quatrième épisode.

Première expérience convaincante en compagnie de ce Resident Evil 5. S'appuyant en grande partie sur les acquis de son prédécesseur, la nouvelle production de Capcom s'étoffe néanmoins de quelques bonnes trouvailles grâce à la présence de Sheva. Techniquement, le titre répond à toutes nos attentes : que ce soit sur PlayStation 3 ou Xbox 360, Resident Evil 5 se révèle visuellement somptueux sans jamais perdre de sa fluidité. Reste peut-être une trop grande proximité avec le quatrième épisode que l'on espère voir dissipée sur le long terme.
00D2000001350146-photo-resident-evil-5.jpg
00D2000001350144-photo-resident-evil-5.jpg
00D2000001350142-photo-resident-evil-5.jpg
00D2000001350140-photo-resident-evil-5.jpg
00D2000001464038-photo-resident-evil-5.jpg
00D2000001464048-photo-resident-evil-5.jpg
Modifié le 20/09/2018 à 14h31
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
scroll top