Retour au Convention Center : dossier E3 2008

05 août 2008 à 14h00
0
00307100-photo-logo-plateforme-sony-playstation-3-75x75.jpg

Killzone 2 (c) Sony


Si ce n'est pour sa prestance visuelle, pour quelle autre raison les possesseurs de PlayStation 3 attendent-il si ardemment la venue de Killzone 2 ? C'est la question que nous sommes en droit de nous poser à la lecture et à l'écoute de commentaires de joueurs mettant en exergue l'indéniable beauté du titre plus que son gameplay qui, jusqu'ici, n'a pas suscité les mêmes envolées. C'est donc avec la volonté d'aller au-delà des apparences, aussi séduisantes soient-elles, que nous nous sommes cramponné à un DualShock 3 laissé vacant sur le showfloor de l'E3, faisant fi de la queue de joueurs impatients se formant peu à peu derrière nous.

Contact ! Nous sommes immédiatement lancé en pleine bataille. Notre vaisseau de transport tout juste atterri, il faut se mettre à l'abri du feu ennemi. Quelques planques de fortune sont dispersées çà et là. La première venue fait l'affaire et nous pouvons alors réfléchir à une manœuvre d'approche. En contrebas, un fleuve endormi s'enfonçant sous un pont, voilà peut-être une opportunité de prendre nos ennemis à revers. Ni une, ni deux, nous nous précipitons à la rencontre de l'eau ... nous ne l'atteindrons jamais. Un mur invisible nous barre la route, nous contraignant à reprendre notre avancée dans l'axe. Les choses commencent mal. D'une manière générale, cette première session de jeu a bien confirmé ce que nous avions entrevu jusqu'alors : le level-design de Killzone 2 s'annonce des plus classiques. Peu (pas ?) de chemins de traverses, une progression linéaire ponctuée de quelques zones plus ouvertes. Rien de scandaleux, mais pour un jeu de cette envergure on ne peut s'empêcher d'être un peu déçu.


00D2000001467120-photo-killzone-2.jpg
Explosif, Killzone 2 l'est sans aucun doute. Comme l'illustre la vidéo ci-dessus, le titre de Guerilla Games ne baisse jamais d'intensité et n'offre que bien peu d'occasions de souffler. Les rouages sont bien huilés et la progression suffisamment fluide. Du coup, malgré un cheminement engoncé dans une armature de scripts, comme la très grande majorité des FPS de ces dernières années, le joueur n'est jamais sorti du jeu par un objectif dont il aurait omis une condition insignifiante. On avance, on tire, on ne se pose pas de question. A de rares occasions, le titre offre au joueur l'initiative dans la manière d'engager le combat avec un groupe d'ennemis ignorant sa présence. Mais même dans ce genre de situation, la marge de manœuvre est assez faible et se résume bien souvent au dilemme : rafale de balles ou grenade bien placée ? En parlant des ennemis, leur comportement n'est pas des plus sophistiqués. Si l'on ne saurait condamner l'Intelligence Artificielle sur ce seul niveau, il faut tout de même reconnaître que les Helghast manquaient singulièrement d'imagination. Dès l'engagement d'un combat, les voilà qui détalent prendre position derrière un abri pour ensuite bêtement mitrailler dans notre direction. Après avoir aligné le gros du groupe il suffit donc d'aller cueillir les derniers récalcitrants à coups de crosse, sans craindre une seule seconde un mouvement d'encerclement ou une quelconque prise d'initiative pour nous déloger de notre propre couverture (si ce n'est une grenade de temps en temps). Les affrontements en deviennent malheureusement un poil mécaniques ...

00D2000000686626-photo-killzone-2.jpg
00D2000000686628-photo-killzone-2.jpg
00D2000000686630-photo-killzone-2.jpg

Heureusement les situations sont tout de même assez variées. Entre la couverture d'un convoi qu'il faudra suivre et protéger malgré les irruptions ennemies, la prise d'une tourelle surplombant un champ de bataille pour endiguer les vagues d'ennemies le submergeant ou encore l'utilisation d'un tank dans un duel entre cuirassés, ce premier niveau a su nous occuper. Chose de plus en plus rare, le Sixaxis a même été convoqué pour l'ouverture d'une valve. Bref, comme nous l'avons souligné plus haut, de l'action ininterrompue. Reste à ouvrir l'inévitable chapitre sur la technique. Oui Killzone 2 est beau, très beau même, vous n'avez pas eu besoin de m'attendre pour vous en rentre compte. Mais la claque est passé et, de l'avis de votre serviteur, il est vraiment temps que le jeu se décide à sortir. Février 2009 nous paraît d'ailleurs une date presque trop éloignée. Voilà pour la petite remarque blasée. Reste à saluer le travail accompli sur la physique puisqu'une grande partie des environnements est destructible, ajoutant encore à la fureur des combats. Nous serons peut-être moins enthousiaste concernant la localisation des dégâts que les trailers promettaient beaucoup plus poussée.

Killzone 2 dispose de tous les arguments pour réjouir les amateurs de shooters explosifs. Beau, nerveux, relativement varié au regard du niveau parcouru, il ne lui manque pour l'heure qu'une Intelligence Artificielle plus évoluée pour convaincre. Reste que pour un titre de cette envergure nous nous attendions à un peu plus d'originalité. Peut-être en attendions-nous trop, mais, bien que solide à (presque) tout les points de vue, Killzone 2 s'annonce malheureusement un peu trop académique, froid diront certains. Espérons que la version finale dissipe cette impression !

00D2000001467142-photo-killzone-2.jpg
00D2000001467140-photo-killzone-2.jpg
00D2000001467138-photo-killzone-2.jpg
00D2000001467136-photo-killzone-2.jpg
00D2000001467134-photo-killzone-2.jpg
00D2000001467132-photo-killzone-2.jpg
00D2000001467130-photo-killzone-2.jpg
00D2000001467128-photo-killzone-2.jpg
00D2000001467126-photo-killzone-2.jpg
Modifié le 20/09/2018 à 14h31
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
iPhone 11 : tout savoir sur le processeur A13 Bionic qui l'anime
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Un son pour avertir les piétons va être ajouté à la Tesla Model 3
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Uber s'enfonce (un peu plus) dans l'incertitude et licencie plus de 400 employés
Nintendo s'attaque à nouveau à un site de partage de ROM

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top