Retour au Convention Center : dossier E3 2008

05 août 2008 à 14h00
0

Fallout 3 (c) Bethesda Softworks

Ainsi, en lieu et place d'une présentation du type de celle que nous avions eu l'an passé, Bethesda nous a accueillis dans une salle à la décoration très sobre dans laquelle trônaient plusieurs postes équipées de Xbox 360. Sur le disque dur de chacune d'entre elles, une version très récente du jeu et alors qu'une manette nous est confiée, il est question de pouvoir jouer le plus librement du monde durant 30 minutes ! La première phase du jeu (à l'intérieur de l'Abri 101) n'était cependant pas au programme. C'est donc avec un personnage adulte et prédéfini que nous avons pu aborder ce « premier contact » avec Fallout 3. Tout d'abord, arrêtons-nous sur l'aspect technique des choses.


Il faut bien sûr garder à l'esprit que le jeu est en plein développement et que ça sortie n'est pas prévue avant encore plusieurs mois. Toutefois, impossible de ne pas être un rien déçu par cette version Xbox 360. Il est ainsi impossible de rater le crénelage quasi systématique des scènes et un certain manque de finesse au niveau des textures. Pour ne rien arranger, l'ensemble manque singulièrement « de vie », mais après tout, il est question d'un monde post-apocalyptique. Non, le véritable problème se situe ailleurs, en particulier pour les adeptes des deux premiers opus : impossible effectivement de retrouver la patte, le style de Fallout 1 & 2. Bethesda s'est bien davantage inspiré des environnements d'un Mad Max par exemple.

00F0000001469858-photo-fallout-3.jpg
Tempérons tout de même ces critiques « artistico-techniques » en précisant que l'ensemble s'est avéré parfaitement fluide durant toute la durée de la présentation. Hélas, la bonne impression est de courte durée, car très vite le joueur affronte une autre manière de « casser le rythme » : des écrans de chargement par trop nombreux. Le moindre changement de lieu est l'occasion de plusieurs secondes de chargement que l'on espère raccourci d'ici à la sortie du jeu. Niveau aventure, ce début de partie s'engage alors que notre héros quitte l'Abri 101 afin de rechercher son père disparu. Nous débarquons alors dans un monde complètement désolé où il n'y a pas âme qui vive.

De fait, l'ambiance sonore est à ce moment de la partie très discrète et nous avons le temps de nous pencher sur l'interface d'autant que notre personnage vient de passer un niveau. Nous disposons des compétences les plus classiques pour un jeu de ce genre et il est possible de répartir les points à sa guise afin de modeler un héros qui nous convient. On regrettera ici que l'interface, matérialisée par le fameux PipBoy porté sur le bras du héros, ne soit pas un peu plus intuitive : rien de dramatique, mais Bethesda n'est pas encore parvenu à complètement corriger le tir « Oblivion ». Nous n'avons pas pu voir la version PC du jeu, mais espérons que sur cette plateforme, le studio ait davantage retenu la leçon.

00F0000001469854-photo-fallout-3.jpg
00F0000001469850-photo-fallout-3.jpg
00F0000001469840-photo-fallout-3.jpg

Le PipBoy permet de gérer les compétences et l'inventaire de notre personnage, mais également de consulter un journal de quête et des cartes très complètes. Il est à ce sujet bon de préciser que toutes les indications présentes sur Oblivion le sont sur les cartes / radars de Fallout 3. S'il s'agit d'une bénédiction pour les débutants, les vieux routards espéreront évidemment que cette assistance soit désactivable. Nous n'avons hélas pas d'information à ce sujet, mais revenons à l'aventure et à la balade de notre héros qui ne tarde pas trouver le chemin de la première ville : Megaton. Celle-ci nous permet de rencontrer nos premiers personnages non-joueurs et ainsi de récupérer les premières quêtes annexes.

00F0000001469852-photo-fallout-3.jpg
D'emblée l'ensemble rappelle très fortement Oblivion et s'éloigne assez nettement des précédents Fallout. Ce n'est évidemment pas une surprise, mais risque de décevoir certains fans nostalgiques. Le système de dialogue fonctionne comme dans Oblivion, l'intégration des quêtes secondaires proposées par les différents personnages est aussi très proche et on a vite l'impression de jouer à une sorte de remake post-apocalyptique de ce même Oblivion. Ce n'est pas forcément un mal, mais les nostalgiques dont nous parlions tout de à l'heure en seront pour leurs frais. Au contraire, les fans des Elder Scrolls devraient être ravis de ce changement d'univers d'autant que l'ambiance Mad Max dont nous parlions précédemment rend tout de même bien.

En trente minutes, il n'était évidemment pas question d'aller très loin dans le jeu et impossible de donner notre opinion au-delà de quelques enchaînements de quêtes, quelques combats. Du côté des quêtes, notre but était surtout de suivre les premières pistes menant à notre père. Certains PNJ étaient prêts à nous aider en échange de petits services qui fonctionnent comme autant de quêtes secondaires. Ici, il fallait découvrir où se cachait telle personne alors que là il était question de récupérer une dette. Plusieurs solutions sont souvent disponibles pour résoudre ces quêtes, des solutions qui auront notamment une influence sur le karma de notre personnage.


Dans le cas de la mission « dette », il est par exemple possible de laisser filer le mauvais payeur ou de lui faire comprendre qu'il n'est pas bon de vivre à crédit en lui « mettant une rouste » ce qui nous amène à parler du système de combats. Plutôt que de contraindre le joueur, Besthesda a ici opté pour une double approche avec, au choix, un système en temps réel proche de n'importe quel jeu d'action ou un système au tour par tour censé contenté les fans des précédents Fallout. Nous disposons alors d'un certain nombre de points d'action permettant de cibler telle ou telle partie du corps de notre opposant. La sélection validée, une animation que leur peut couper vient valider ces choix et nous montrer le résultat.

00F0000001469848-photo-fallout-3.jpg
Nous avons eu l'occasion de nous mesurer à des humains, ainsi qu'à quelques créatures plus ou moins mutantes et, pour l'instant, il ne semble pas y avoir grand-chose à reprocher à ce double système. Les 30 minutes de ce premier contact auront simplement été un peu justes et nous n'avons finalement rencontré que de faibles adversaires. Sur un plan plus « aventure », notons qu'un système de téléportation permet d'accéder aux autres zones de l'aventure sans avoir à se farcir d'interminables promenades. Ces « balades » auraient encore accentué l'impression de mollesse qui se dégage de l'ensemble, mais déjà impossible de ne pas conclure sur ce point. Peut-être le fait de savoir, à l'avance, que nous étions limités à trente minutes a-t-il joué, mais le fait que nous avons eu du mal à « rentrer dedans ».

Plutôt bien rendu, le monde façon Mad Max manquait peut-être aussi d'un peu d'âme, reproche que l'on pourra d'ailleurs faire aux personnages non-joueurs qui, c'était déjà le cas avec Oblivion, donnent l'impression « d'attendre » le joueur. Enfin, mais là encore, les trente minutes auront sans doute été pour beaucoup dans cette impression, le monde gigantesque dont nous a parlé Bethesda nous a semblé bien limité et très rigide : il est bien sûr possible d'aller n'importe où, mais le manque d'objectifs saute rapidement aux yeux. Pour terminer cette succincte preview et tempérer le sentiment de déception qui s'en dégage, il convient de préciser que 30 minutes d'un jeu comme Fallout 3 ce n'est évidemment pas la meilleure façon d'aborder les choses. Espérons que Bethesda puisse rapidement nous permettre d'aller plus loin !

00F0000001469864-photo-fallout-3.jpg
00F0000001469862-photo-fallout-3.jpg
00F0000001469860-photo-fallout-3.jpg
00F0000001469842-photo-fallout-3.jpg
00F0000001469846-photo-fallout-3.jpg
00F0000001431704-photo-fallout-3.jpg
00F0000001431706-photo-fallout-3.jpg
00F0000001431702-photo-fallout-3.jpg
Modifié le 20/09/2018 à 14h31
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
Un démantèlement des GAFA ?
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top