Roland Garros 2003

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
20 juin 2003 à 16h00
0
00D2000000058714-photo-roland-garros-2003.jpg
Nous ne sommes plus très loin du rituel. Comme chaque année, Carapace et Wanadoo Edition nous proposent en effet une nouvelle mouture de leur simulation de tennis. Comme chaque année, elle porte le nom des Internationaux de France. Comme chaque année, elle est censée se démarquer de la précédente par une réalisation et une jouabilité plus abouties. Mais, comme chaque année, il s'agit très vraisemblablement d'un ratage presque complet. Un rituel je vous dis, mais un rituel satanique !

Quelle malédiction pèse sur les Internationaux de France pour que leur adaptation au monde du jeu vidéo soit un tel fiasco, version après version ? Microïds a pourtant démontré par deux fois (avec Tennis master series et Tennis Master Series 2003) qu'il était tout à fait possible de faire un jeu de tennis convaincant sur PC. Alors pourquoi Carapace se contente-t-il de cette approche très approximative de la petite balle jaune ? Si ce n'est pas cette année que nous aurons la réponse à cette (angoissante ?) question, ceux qui ont essayé la démo savent déjà que ce n'est pas non plus cette année que Carapace dérogera à la règle...


Roland Garros... 2003 ?

Roland Garros 2003 s'ouvre sur une vidéo des quelques grands noms du tennis mondial que Wanadoo et Carapace ont cette année fait signer : Marat Safin, Justine Hénin, Paul-Henri Mathieu, Chanda Rubin et Alex Corretja. Plutôt jolie, cette séquence d'introduction n'apporte évidemment rien du tout au jeu. Ce dernier ne débute réellement qu'avec l'apparition du menu. Au programme, nous retrouvons tous les modes de jeu auxquels nous sommes maintenant habitués plus quelques autres. En "arcade" le jeu est plus rapide et plus action. Le mode "exhibition" permet de se faire la main avec des matchs aussi proches que possible de ceux des tournois. Le mode carrière permet de suivre la progression de son joueurs au fil des compétitions et de le faire progresser entraînement après entraînement alors que le mode "tournoi" offre lui la possibilité de jouer une petite coupe ou un championnat.

00D2000000058715-photo-roland-garros-2003-justine-h-nin-au-service.jpg
00D2000000058716-photo-roland-garros-2003-les-menus-sont-quelconques.jpg
00D2000000058717-photo-roland-garros-2003-marat-safin-en-plein-effort.jpg

Une introduction plutôt jolie mais des menus nettement plus quelconques

A noter de suite que le mode carrière est le seul permettant de véritablement jouer les tournois mondialement connus : Wimbledon, US Open, Open d'Australie et bien sûr Roland Garros. Notez également qu'un mode "épreuves imposées" permet de se concentrer sur un type de coups pour gagner en efficacité. Au sein du mode carrière, figure enfin un dernier mode de jeu baptisé "entraînement". Plutôt original, il propose en fait une série d'épreuves dans un style très Virtua tennis. Pas réalistes pour un sou, ces épreuves auraient toutefois pu s'avérer amusantes si elles avaient été un peu plus travaillées. En l'état actuel des choses il faut bien avouer qu'une bonne dose de courage est nécessaire pour s'y essayer. Le contrôle est plus qu'approximatif, le graphisme tout à fait quelconque et les animations loin derrières celles d'un Tennis Master Series par exemple. Que l'on choisisse un homme ou bien une femme, le résultat est toujours le même : le personnage dispose de mouvements saccadés, les enchaînements sont grossiers et son attitude générale, frise parfois le grotesque !


"Les joueurs sont prêts !"

00D2000000058718-photo-roland-garros-2003-s-ance-d-entra-nement.jpg
On oublie donc très rapidement l'entraînement pour se consacrer au principal : les matchs. Sur le papier, Roland Garros 2003 devait bien évidemment faire mieux que la version 2002. Pourtant et après seulement quelques petites heures de jeu, la conclusion est sans appel : Roland Garros 2003 est indiscutablement mauvais. Si le contrôle de son personnage est peut-être légèrement amélioré par rapport à l'opus précédent, tout le reste est du même calibre c'est à dire un bon cran en-dessous du pourtant plus ancien Tennis Master Series ! Le contrôle du personnage a donc été légèrement revu par rapport à la version 2002 et le jeu répond globalement bien aux sollicitations du joueur. L'éventail des coups est assez complet et ils restent simple à mettre en oeuvre, qu'il s'agisse des smashs les plus puissants ou bien des amortis les plus fins. En dehors de cette jouabilité un peu améliorée, il n'y a rien à sauver de cette énième version et il serait grand temps que Carapace revoit sa politique de développement. Disposer du prestigieux "Roland Garros" dans le titre ne signifie pas que l'on va nécessairement réaliser un chef d'oeuvre ! Pour le coup, on en est d'ailleurs très loin du chef d'oeuvre... On serait plus proche de la croûte.

La réalisation technique du jeu est à ce titre ce qui saute en premier aux yeux. Les personnages ne sont certes pas trop mal modélisés mais on reste bien loin de la jolie Aida de Unreal 2. Leurs animations sont aussi nulles que lors du mode entraînement et il faut toujours que les joueurs en fassent des tonnes même lorsque la balle est pourtant toute gentille. Les terrains sont parmi ce qu'il y a de plus réussi, mais c'était déjà le cas auparavant et les progrès ne sont pas éclatants.
Les problèmes d'intelligence artificielle sont eux beaucoup plus visibles. En mode "débutant", l'ordinateur accumule ainsi les doubles-fautes, est strictement incapable de renvoyer la moindre balle placée et est de ce fait déconseillé aux joueurs de plus de 3 ans ! Le mode "professionnel" est un peu plus délicat mais l'ordinateur fait encore des fautes assez incroyables alors que dans le même temps il est capable de coups remarquables. Enfin, le mode "champion" est globalement de bon niveau, mais, preuve que les développeurs ont vraiment de sérieuses difficultés, il réalise de trop nombreuses erreurs pour être vraiment crédible.

En définitive et après simplement quelques heures de "tennis", le joueur (et le testeur d'ailleurs) n'a qu'une seule envie : ranger la raquette. Roland Garros 2003 n'est pas meilleur que son prédécesseur, à vrai dire, il serait presque pire et ce n'est pas le mode multijoueurs qui va arranger les choses. Il n'y a en effet pas le moindre petit mode réseau à se mettre sous la dent et au mieux les quatre joueurs devront se retrouver sur la même machine : ce doit être ça la "révolution Internet" !

00D2000000058719-photo-roland-garros-2003-un-service-puissant.jpg
00D2000000058720-photo-roland-garros-2003-le-classique-ralenti.jpg
00D2000000058721-photo-roland-garros-2003-ca-va-tre-dur.jpg

Les matchs sont graphiquement quelconques et d'un niveau ludique bien faible.


On va passer à autre chose...

Voilà, ce test "express" est terminé et je vais donc arrêter de vous embêter avec ce jeu qui ne présente strictement aucun intérêt. Roland Garros 2003 est un mauvais titre qui ne fait évidemment pas honneur à sa prestigieuse licence, mais ça dans le domaine du jeu vidéo, on commence à en avoir l'habitude. Carapace n'a pas dû beaucoup se préoccuper de l'intérêt que pouvait avoir son "bébé" pour les joueurs et ces derniers n'auront pas intérêt à se laisser tenter par l'attirante jacquette. Que les amateurs passent leur chemin et aillent plutôt lorgner du côté de Tennis Master Series 2003 : il doit maintenant pouvoir se trouver en budget et représente un investissement infiniment plus intéressant.

Sachez enfin, pour couronner le tout, que Roland Garros 2003 n'est pas même exempt de bugs. Mettons de côté les petites erreurs graphiques ou les animations parfois étonnantes, car il y a beaucoup plus grave : deux de mes lecteurs de DVD ne pouvaient tout simplement pas lancer le jeu, sans doute à cause d'une protection un peu trop contraignante... A moins que mes lecteurs ne deviennent sélectifs et rejettent en bloc les arnaques vidéo-ludiques ?


Roland Garros 2003

0

Les plus

  • Euh, c'est bien le tennis ?

Les moins

  • Réalisation moyenne
  • Intérêt de jeu très faible
  • Rien à voir avec Tennis Master Series

Note globale3

Réalisation4

Prise en main7

Durée de vie5

Modifié le 20/09/2018 à 15h35
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
scroll top