AMD Athlon XP 3200+

Julien
15 mai 2003 à 11h50
0

0096000000056636-photo-logo-amd-athlon-xp.jpg
Dans la course à l'armement menée tambour battant par Intel, AMD s'est laissé quelque peu distancé ces derniers temps. Face au Pentium 4 3.06GHz lancé en octobre dernier, AMD n'a pu opposer que l'Athlon XP 3000+ qui malgré son nouveau core Barton et ses 512Ko de mémoire cache L2 ne brillait guère par ses performances. Après une pause de quelques semaines, Intel a enfoncé un peu plus le clou en lançant fort récemment son premier processeur Pentium 4 exploitant un front side bus de 800MHz et cadencé à 3GHz. Inutile de préciser que le dernier bébé d'Intel met sacrément à mal l'Athlon XP 3000+.

Pour répondre à cet affront, AMD vient de lancer ce qui pourrait bien être le dernier représentant de la lignée des Processeurs K7, l'Athlon XP 3200+. La nouveauté majeure de ce processeur réside bien entendu dans son bus processeur qui passe enfin à 200MHz comme NVIDIA nous le promettait depuis maintenant des lustres. Avec un FSB plus rapide, l'Athlon XP 3200+ devrait se montrer plus véloce que son prédécesseur l'Athlon XP 3000+ mais cela suffira-t'il pour faire face aux derniers processeurs d'Intel ?


0118000000056642-photo-amd-athlon-xp3000-de-travers.jpg

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
scroll top