Leadtek Winfast K7 NCR18D Pro (rev.2)

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
20 mars 2003 à 11h08
0
0099000000047976-photo-logo-leadtek.jpg
Le 31 octobre dernier, nous testions la première carte nforce2 distribuée en France : la Leadtek Winfast K7 NCR18D Pro (voir notre article). Les qualités indiscutables de cette carte et surtout sa disponibilité très précoce en ont fait un véritable succès. Mais avec l'arrivé de cartes en provenance d'autres constructeurs, Leadtek se devait de réagir afin de proposer un produit aussi complet que bon marché, en bref un produit capable de faire face aux autres modèles.

Leadtek doit en effet faire face à la concurrence de nombreuses marques parmi lesquelles nous retrouvons les plus grands noms de la carte mère : Abit, Asus, Chaintech, Epox, MSI et Soltek sont autant de prétendants que Leadtek tente aujourd'hui de distancer en sortant une révision de sa K7 NCR18D Pro. Pas de révolution à l'horizon cependant, cette nouvelle version n'est qu'une mise à jour, le vrai changement est prévu un peu plus tard dans l'année.


Une carte mère v2.0 ?

Les versions de cartes mère ne sont pas une nouveauté dans le monde du matériel informatique mais elles ne sont pas encore aussi "médiatisées" que celles qui concerne le logiciel. Nous avons toutefois déjà eu l'occasion par le passé de voir des "mises à jour" longuement commentées le plus souvent car elles apportaient une meilleure stabilité ou bien le support de nouveaux Processeurs. Ce n'est toutefois pas le cas de la carte Leadtek qui nous préoccupe aujourd'hui. Avant toute chose, il est important de préciser que nous ferons pas une présentation complète de la carte. Nous nous limiterons en effet à mettre en évidence les spécificités de cette nouvelle version, il est de ce fait vivement conseillé de jeter ne serait-ce qu'un oeil à notre précédent test.

00D2000000057232-photo-leadtek-k7ncr18d-pro-une-bo-te-ceintr-e-de-rouge.jpg
00D2000000057233-photo-leadtek-k7ncr18d-pro-la-r-vision-2.jpg
00D2000000057234-photo-leadtek-k7ncr18d-pro-correction-du-firewire.jpg

Une nouvelle boîte pour une correction du problème de cohabitation USB2 / FireWire

La compagnie taiwanaise s'est contenté de modifier l'emplacement de quelques fonctions sur sa carte, d'en supprimer certaines et d'en ajouter d'autres tout en intégrant un nouveau BIOS un peu plus fournit et en corrigeant un problème relativement gênant pour certains. Malgré ces nombreuses qualités la K7 NCR18D Pro v1 ne permettait effectivement pas d'utiliser simultanément des périphériques USB2 et FireWire. Il fallait par l'intermédiaire de deux cavaliers activer soit l'USB2, soit le port ACR sur lequel venait s'enficher ensuite la carte d'extension FireWire. Nous pouvons donc dire qu'aujourd'hui ce problème est de l'histoire ancienne. Nous avons tenté l'expérience avec deux Disques durs externes Maxtor branchés simultanément, l'un en FireWire et l'autre en USB. Nous avons ensuite vérifié les taux de transferts obtenus qui ne pouvaient raisonnablement pas être l'oeuvre de l'interface USB1 !

Pour autant la correction de ce problème ne vient pas bouleverser l'architecture de la carte et pour éviter des redites inutiles, nous vous invitons à revenir sur l'article que nous avions écrit au mois d'octobre 2002. Cette révision de la carte est pour ainsi dire identique à la première version et nous ne reviendrons maintenant que sur les points de divergences, les petites modifications effectuées par Leadtek.
00D2000000057238-photo-leadtek-k7ncr18d-pro-deux-nouveaux-ports-usb.jpg


Retouches de détail

Mise à part cette modification de la gestion USB2 / FireWire, les retouches effectuées par Leadtek sont plutôt de l'ordre du détail et parfois même ne sont que purement cosmétiques comme le changement de couleur opéré sur la boîte (maintenant revêtue de rouge) ou sur deux des trois connecteurs DIMM. Auparavant, ils étaient tous noirs, deux d'entre eux sont maintenant violet. On regrettera d'ailleurs que cette mise en couleur n'ait pas été mieux effectuée : il aurait à mon sens été préférable de colorer bien distinctement le port à utiliser impérativement pour bénéficier du DualDDR (le connecteur DIMM3).

Plus intéressant, Leadtek a choisi d'intégrer deux ports USB supplémentaires au classique ensemble de connecteurs. Cela permet d'avoir moins besoin des fameuses équerres USB, équerres que de toute façon Leadtek ne livre toujours pas avec la carte. Ces nouveaux ports USB ont toutefois une contrepartie regrettable : Leadtek a été obligé de supprimer l'ancien port joystick / MIDI, heureusement de moins en moins utilisé. En dehors de cela, il n'y a que quelques légers changements dans la conception de la carte à signaler. Certains composants, comme la puce du BIOS, ont été déplacés et quelques condensateurs ont disparus, mais dans l'ensemble la carte reste identique. A noter que les condensateurs choisis par Leadtek semblent être de meilleure qualité qu'auparavant. En effet sur notre K7NCR18D Pro de première génération l'un des condensateurs a fuit au bout de quelques mois d'usage.

00D2000000057239-photo-leadtek-k7ncr18d-pro-les-jolis-connecteurs-dimm.jpg
00D2000000057240-photo-leadtek-k7ncr18d-pro-seulement-4-pci.jpg
00D2000000057241-photo-leadtek-k7ncr18d-pro-pas-de-gros-changements-du-c-t-de-l-alimentation.jpg

Des modifications le plus souvent cosmétiques : à la base il s'agit toujours de la même carte.

Terminons enfin sur ce qui est un détail pour la plupart des utilisateurs (le grand public) mais n'en demeure pas moins vital pour les bidouilleurs de tous poils : le BIOS. Les possibilités du nForce2 permettent d'avoir un BIOS plus que conséquent et la plupart réglages importants étaient déjà présents sur la première version de la carte (réglage du FSB, des tensions de fonctionnement, paramétrage précis de la mémoire...). Il manquait toutefois une fonction bien utile : le changement du coefficient multiplicateur du processeur. Leadtek a donc profité du changement de révision pour intégrer cette fonction très demandée et nous ne pouvons que nous réjouir de cette initiative.
00C8000000051152-photo-configuration-compl-te.jpg
Au cours de notre précédent article, nous avions conduit de très nombreux tests afin de vérifier le comportement de la Winfast K7 NCR18D Pro. Nous avions effectué un très grand nombre de mesures afin de couvrir des utilisations très variées et avions vérifié ses performances aussi bien avec un processeur dernier cri (Athlon XP2700+) qu'avec un modèle plus modeste (Athlon XP2000+). Enfin, nous avions mis en évidence l'intérêt relativement limité du DualDDR.

Il ne nous a pas semblé nécessaire de reconduire l'ensemble de ces tests avec cette nouvelle version. La carte étant finalement pratiquement identique, il n'était pas utile de tout vérifier et, pour éviter des redites inutiles, nous avons choisi de ne refaire que quelques uns des tests les plus importants. La configuration de test est bien évidemment identique même si nous nous sommes contenté de faire les tests avec un Athlon XP 2000+ et de la DDR333. Voici d'ailleurs le détail de cette configuration :
  • Leadtek K7NCR18D Pro (nForce 2)
  • Athlon XP 2000+
  • 512 Mo de DDR333 CAS 2.0
  • Disque dur 40Go 7200RPM UDMA 100
  • GeForce 4 MX 460 - 64Mo


01DF000000057224-photo-leadtek-k7ncr18d-pro-pc-mark-2002.jpg

Le premier constat que l'on peut faire des tests réalisés avec PC Mark 2002 est l'évidente supériorité de la gestion mémoire du nforce2. Alors que nos trois cartes étaient équipées des mêmes barrettes de DDR333, le VIA KT400 se trouve relégué en troisième position avec un écart de 30%. En ce qui concerne la gestion du processeur, les choses se passent un peu mieux mais là encore le nforce2 montre sa puissance avec un écart de 3%. Ces chiffres n'étant pas vraiment une surprise, on se penchera davantage sur les résultats de la nouvelle version de la K7 NCR18D Pro, qui devance à chaque fois son ancêtre. Certes l'écart est infime mais il sera intéressant de voir s'il se confirme par la suite.

01DF000000057225-photo-leadtek-k7ncr18d-pro-3d-mark-2001-se.jpg

01DF000000057226-photo-leadtek-k7ncr18d-pro-quake-iii-arena.jpg

Nos deux habitués des tests 3D que sont 3D Mark 2001 SE et Quake III Arena apportent, chose surprenante, des résultats sensiblement différents à ceux de PC Mark 2002. Sans qu'il soit malgré tout possible d'en déduire une quelconque supériorité, on remarque tout de même que l'ancienne version de la K7 NCR18D Pro l'emporte sur sa petite soeur d'une courte tête (tout juste 2% sous Quake 3). La carte mère signée Soltek et architecturée autour du KT400 de VIA ne démérite pas. Si elle offre des performances correctes, elle ne peut rivaliser avec le chipset nforce2 et s'incline d'environ 13% dans un test comme dans l'autre.

01DF000000057227-photo-leadtek-k7ncr18d-pro-sysmark-2002.jpg

Sans aucun doute le test le plus complet et le plus proche d'une utilisation "globale" du PC, SysMark 2002 ne permet toutefois pas de tirer de conclusions vraiment différentes de nos tests précédents. Notre carte de référence à base de VIA KT400 reste en retrait par rapport aux deux versions de la Leadtek K7 NCR18D Pro et l'écart, qui s'élève tout de même de 8%, n'est pas négligeable. En revanche, on peut sans scrupule faire abstraction de la différence observée entre les deux Leadtek qui ne sont séparées que d'un tout petit point.

Les performances du nForce2 n'ont rien de nouveau, mais il est toujours bon de rappeler qu'il s'agit tout simplement du chipset le plus performant actuellement disponible pour les plate-formes AMD. Nous avions déjà dit que le DualDDR et le support de la DDR400 n'étaient pas particulièrement intéressants mais même sans cela, le nRorce2 reste la solution la plus intéressante. Il n'est par contre pas possible de dire que Leadtek ait particulièrement amélioré les performances de sa carte avec cette nouvelle version. Les différences observées sont tout à fait négligeables et sont bien plus du fait des tests en eux-mêmes que d'autres choses.
00FA000000057244-photo-leadtek-k7ncr18d-pro.jpg

Conclusion

Malgré la sortie de modèles concurrents, Leadtek propose toujours la carte mère nForce2 la moins onéreuse du marché. Les conclusions que nous tirions il y a quelques mois de cela restent donc parfaitement valables. En termes de fonctionnalités la Winfast K7 NCR18D Pro reste évidemment un cran en-dessous des modèles "poids lourds" signés Abit ou Asus. Il ne faut toutefois pas s'imaginer une carte démunie : ses trois ports FireWire, ses quatre ports USB2 et sa sortie numérique sont là pour prouver le contraire.

Maintenant disponible à moins de 120 € et débarrassée des petits problèmes qui pouvaient gêner certains utilisateurs (BIOS, cohabitation USB2 / FireWire), la Winfast K7 NCR18D Pro est sans aucun doute possible la meilleure affaire pour qui souhaite prendre un processeur AMD. Déjà considéré comme le chipset Athlon le plus réussi, le nForce2 devrait voir sa position confortée grâce à cette carte. On regrettera tout de même que Leadtek ait fait l'impasse sur quelques fonctions intéressantes comme le Serial ATA ou l'intégration d'un second contrôleur réseau (le nforce2 en supporte deux). Mais c'est surtout du côté des sorties audio que Leadtek déçoit : elles ne sont pas du tout en rapport avec la puissance de la partie son du nforce2.


Leadtek K7NCR18D Pro (rev.2)

6

Les plus

  • Excellentes performances
  • Richesse fonctionnelle
  • Progrès réalisés sur la première version

Les moins

  • Seulement 4 ports PCI
  • Trop peu de connecteurs audio
  • Design encore perfectible

Note globale8

Performances8

Fonctionnalités7

Confort d'utilisation7

Modifié le 18/09/2018 à 12h00
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

SANYO présente le Xacti VPC-J1 EX
Leadtek Nforce2 révision 2 sur Clubic
Le successeur de Windows XP en 2005
Chip 3D qui consomme 120W chez NVIDIA ?
Radeon 9700 Pro silencieuse au Japon
Le son 24bits/96KHz sur les cartes EPIA
Les spécifications du NV35 dévoilées ?
Version allemande de Blitzkrieg terminée
10 millions de smartphone cette année !
9Telecom lance ses services Internet sur SDSL
Haut de page