Asus L3800S - Série L3C

26 février 2003 à 16h01
0
00A0000000054969-photo-logo-asus.jpg
Depuis quelques années on observe une nette progression des ventes d'ordinateurs portables : beaucoup d'utilisateurs préfèrent en effet acquérir une machine légère et compacte plutôt qu'une tour encombrante, volumineuse et qui plus est pas forcément esthétique. L'autre facteur ayant favorisé une certaine dynamique du portable est sans aucun doute d'ordre financier. En effet si il y a quelques années un ordinateur portable haut de gamme pouvait coûter 30.000 francs, il est relativement courant de pouvoir trouver aujourd'hui un portable haut de gamme dans les 16.000 francs alors qu'un portable moyen de gamme tourne autour des 10.000 francs. Les ordinateurs portables sont donc beaucoup plus accessibles qu'il ne fut un temps et de plus en plus de consommateurs se laissent tenter.

Il n'est pas rare par exemple qu'un utilisateur dispose à la fois d'un ordinateur de bureau chez lui mais aussi d'un ordinateur portable qu'il trimbalera en week-end, en voyage ou qu'il utilisera pour surfer sur le net en étant avachi sur son lit. L'informatique mobile dévoile de multiples usages et offre de nouveaux styles de vie. Asus plus connu il est vrai pour ses Cartes mères et Cartes Graphiques propose depuis plusieurs années maintenant une gamme complète d'ordinateurs portables. Asus a récemment lancée une nouvelle série de PC portables baptisée L3C. Nous avons pu tester l'Asus L3800X qui est animé par un processeur Intel Pentium 4 M 1.8GHz et offre nombre de raffinements à faire palir plus d'une machine de bureau.

017C000000056840-photo-portable-asus-l3c-1.jpg

Un portable sobre, peut-être trop ?


Design

Le design du dernier portable d'Asus est à première vue assez classique, peut être même trop. Intégralement noir, le portable est fabriqué dans un plastique mat grainé et ses lignes sont minimalistes et assez géométriques. Le plastique du portable est dans l'ensemble assez robuste mais l'entourage plastique de la dalle TFT semble toutefois mal fini. A défaut d'être hyper tendance, le design du L3C est élégant et sobre mais certains lui reprocheront ce côté 'corbillard' tant il est vrai qu'une ou deux touches de couleurs auraient pu égayer ce portable.

Refermé, l'écran du portable arbore fièrement en son centre un logo Asus argenté et il faudra actionner la glissière argentée pour ouvrir l'écran. Celui-ci s'oriente sur un angle généreux de 180°. Une fois l'écran « déplié » on aperçoit au bas de ce dernier un autre logo Asus argenté et on découvre un clavier au contact plutôt agréable, un touchpad muni de quatre boutons dont deux argentés, ainsi que cinq boutons argentés qui surplombent le clavier.

La façade avant du L3C abrite quatre diodes indiquant si le portable est en route, s'il charge, si vous avez reçu de nouveaux emails ou bien si la connexion réseau sans fil est activée. Quatre autres voyants sont présents au dessus des touches de fonctions multimédia du clavier et indiquent respectivement : l'état d'activité du disque dur, le verrouillage numérique, le verrouillage majuscule et le blocage du défilement. La connectique du portable est des plus complètes et on retrouve en face arrière : un port série, un port parallèle, un port VGA, un port Ethernet, un port modem, un port souris/clavier, deux ports USB, une sortie TV ainsi qu'un connecteur d'extension propriétaire pour brancher le portable dans une station d'accueil, par exemple. Le côté droit du portable trahi la présence d'un port Infrarouge, de deux mini-ports FireWire, d'une entrée micro, d'une sortie casque et deux ports PCMCIA. Le côté gauche héberge pour sa part le connecteur d'alimentation et la molette de réglage du volume. Cette dernière est particulièrement pratique puisqu'une simple pression dessus coupe le son.

Le L3C adopte le classique format Notebook et affiche les mensurations suivantes : 33 cm de large, 27 cm de profondeur pour 4.5 cm d'épaisseur, le tout pesant un peu plus de 3 kg. A la lecture de ces chiffres, il apparaît très clairement que le L3C d'Asus ne cible pas du tout les utilisateurs nomades à la recherche d'ordinateurs toujours plus légers.

Les considérations thermiques étant particulièrement importantes pour un ordinateur portable nous ne pouvons poursuivre ce test sans évoquer les moyens mis en oeuvre par Asus pour assurer une bonne ventilation du système. Le L3C est pourvu de deux ventilateurs. Le premier ventilateur est positionné juste au dessus du chipset et est relié à une gaîne métallique hermétique débouchant sur le radiateur cuivré du processeur. Le ventilateur permet ainsi d'expulser l'air chaud en provenance du CPU. La puce graphique M7 est également surplombée d'un ventilateur aux dimensions bien plus modestes.

La technique

Le L3C d'Asus est équipé d'une carte mère architecturée autour du chipset i845MP d'Intel. Ce chipset, conçu spécialement pour les Ordinateurs Portables Pentium 4 M, est une adaptation plus ou moins bridée du chipset i845 standard destiné aux Ordinateurs de bureau. Le i845MP est au format mBGA et supporte les Processeurs Pentium 4 M avec un front side bus de 400 MHz, l'AGP 4x et la DDR-SDRAM 266 (PC2100). Le chipset est capable d'adresser un maximum de 1Go de mémoire vive. Qui plus est, le chipset gère la technologie Enhanced Intel Speed Step qui permet de prolonger l'autonomie du Notebook lorsque celui-ci est utilisé sur batterie. Le southbridge du i845MP est un ICH3 capable de gérer un maximum de 6 ports USB.

007D000000054486-photo-intel-pentium-4-m.jpg
Pour son L3C, Asus a opté pour un Pentium 4 M 1.8GHz. Celui-ci est similaire aux processeurs de bureau mais adopte le format Micro FCPGA ce qui ne l'empêche pas d'utiliser un socket 478 pins et d'être gravé en 0,13µ. La différence majeure entre un Pentium 4 et un Pentium 4 M tient à la consommation moindre de ce dernier processeur qui a été conçu spécialement pour les solutions mobiles. Le Pentium 4 M est, comme son grand frère, doté d'une mémoire cache L2 de 512Ko. La fonction Enhanced Intel SpeedStep, gérée nativement par Windows XP, change automatiquement la fréquence de fonctionnement du processeur en fonction de la charge CPU et des conditions d'alimentation. Ce changement de fréquence implique également un changement de la tension délivrée et un changement du ratio bus. Ceci dans le seul but d'optimiser la durée de vie de la batterie tout en délivrant des performances correspondant à l'attente de l'utilisateur. Ainsi en diminuant en temps réel, et de manière totalement transparente, la vitesse de fonctionnement du processeur, le portable consomme moins d'énergie et son autonomie s'en trouve préservée. En mode économie d'énergie, le Pentium 4 M tourne à 1.2GHz, contre 1.8 GHz en mode 'performances'. Le portable est livré avec 256 Mo de mémoire DDR-SDRAM dont la capacité peut être portée à - seulement - 1 Go, puisqu'un seul slot mémoire est disponible.

00D2000000056835-photo-intel-i845mp.jpg
015E000000056839-photo-carte-m-re-asus-p4l3c.jpg

Le chipset Intel i845MP et la carte mère du portable Asus L3C


Circuit graphique

00B4000000056837-photo-ati-m7.jpg
Asus a fait confiance au canadien ATI pour la partie graphique du portable et le L3C est donc équipé d'une puce M7. Si le nom de code 'M7' ne vous dit rien, il faut préciser que la puce M7 est une déclination du Radeon 7500 pour ordinateurs portables autrement appelée ATI Mobility Radeon 7500. Le chip graphique prend donc en charge les fonctions DirectX 7.0 et est épaulé par 32Mo de mémoire vidéo DDR 64 bits dédiée. La puce comporte 2 pixels pipelines et utilise l'interface AGP 4x pour communiquer avec le système. Le VPU tourne à la fréquence de 270 MHz, contre 210 MHz pour la mémoire vidéo. Le Radeon 7500 Mobility supporte bien entendu le lissage d'écran à l'aide du fameux FSAA mais exploite également l'Anisotropic Filtering (jusqu'à 16x) pour un rendu plus efficace. ATI est renommé depuis bien longtemps pour inclure dans ses puces des fonctionnalités permettant de rendre le décodage des DVD plus souple. Le Radeon 7500 Mobility offre donc naturellement l'iDCT Motion Compensation Technology ainsi que l'Adaptative Per-Pixel de-interlacing. Ces deux fonctions permettent un affichage fluide de vos films préférés. Il faut bien reconnaître que de plus en plus de portables servent accessoirement de lecteurs DVD !

Bien que le M7 supporte le PowerPlay II et contrairement à certaines implémentations que l'on peut voir sur des portables concurrents, Asus n'a pas jugé bon d'activer les fonctionnalités de gestion d'énergie du M7 ce qui regrettable.

012C000000056854-photo-asus-l3c-drivers-ati-1.jpg
012C000000056855-photo-asus-l3c-drivers-ati-2.jpg

Drivers ATI



Ecran et circuit audio

Le petit dernier d'Asus est pourvu d'un généreux écran LCD de 15 pouces à matrice active. L'affichage est clair et lumineux et, à l'instar de beaucoup de portables, il est possible via une simple pression de touches sur le clavier d'augmenter ou de diminuer le contraste : ceci est très pratique pour ne pas être ébloui la nuit par l'écran et pouvoir le contempler le jour sans que la lumière extérieure n'annihile l'affichage. Lorsqu'elle est utilisée cette fonction fait apparaître une petite glissière à l'écran indiquant le réglage actuel. Par défaut la résolution d'affichage est configurée à 1400 par 1050 pixels et bien qu'il soit possible d'aller plus haut seule la résolution de 1400x1050 permet d'avoir un bureau entier sur l'écran.

Le portable étant muni d'une sortie VGA DB15, vous pouvez lui raccorder un écran cathodique et basculer l'affiche de l'écran LCD sur votre moniteur CRT par une simple pression de touche. Précisons que l'écran est muni d'un solide système de fermeture à double crochet : il est donc possible d'attraper le portable simplement pas l'écran lorsque celui-ci est fermé. Bien que le L3C soit résolument multimédia de par sa configuration et ses équipements, Asus n'a bizarrement fait que peu d'efforts pour le circuit sonore et se contente ici d'un service minimum. On trouve donc sur le L3C un banal chip audio Crystal relié à deux très médiocres hauts parleurs stéréo qui reproduisent un son extrêmement nasillard.

Fonctionnalités intégrées

Asus ayant opté pour le chipset i845M d'Intel, la connectique du L3C est un tantinet décevante. En effet, le Notebook offre certes le support de l'USB 1.1 mais pas de l'USB 2.0. Il faudra donc recourir à une PC card pour lui ajouter cette fonction. Heureusement, Asus se rattrape en partie en ayant intégré un contrôleur IEEE1394a permettant d'utiliser indifféremment un caméscope ou tout autre périphérique FireWire.

0085000000056849-photo-logo-wifi.jpg
Pour la partie réseau classique, Asus a fait confiance à une valeur sûre en intégrant dans son portable une puce Realtek RTL8139 permettant de relier le laptop en Ethernet 10/100. Mais la chose la plus intéressante et novatrice dans le L3C est évidemment sa carte WiFi embarquée. Le portable est donc l'un des rares à être pourvu d'origine d'une carte mini PCI Intel autorisant la connexion à des réseaux sans fil répondant à la norme i802.11b. Windows XP prenant naturellement en charge le WiFi, la connexion à un point WiFi est un jeu d'enfant une fois que celle-ci est configurée. Nous avons pu vérifier le bon fonctionnement de la carte WiFi du L3C avec un point d'accès WiFi Bewan LanBooster 6104W : en quelques secondes notre portable surfait sur le web en toute simplicité. Pour mémoire, le WiFi utilise une fréquence radio de 2.4 GHz et autorise un débit fort appréciable de 11 Mbps tout en offrant une portée maximale de 400 mètres. Notez toutefois que plus vous êtes éloigné du point d'accès WiFi plus le débit diminue.

Malgré cette connectique réseau d'avant-garde, Asus n'a pour autant pas oublié le traditionnel port infra-rouge, situé sur la tranche droite du portable. Ce dernier est de type IrDA Fast et offre un débit compris entre 9.6 Kbps et 16 Mbps. Comme énoncé précédemment, le portable prend également en charges les traditionnels port série, port parallèle et PS/2.

012C000000056856-photo-asus-l3c-drivers-intel-wifi.jpg

Drivers Intel prenant en charge les fonctions Wi-Fi



Unités de stockage

Le composant de stockage le plus important d'un laptop est sans aucun doute son disque dur. Ici aussi le L3C met des arguments avantageux en avant avec un disque dur de 40 Go. Il s'agit, sans surprise, d'un disque Travelstar affichant une vitesse de rotation de 4200 tours par minute. Le disque dur, niché dans une trappe accessible par le dessous du laptop, est facilement interchangeable et se trouve, d'origine, partitionné pour offrir un espace de sauvegarde de 15 Go. Asus livre bien entendu son L3C avec Windows XP édition familliale préinstallé.

Le L3C est d'office livré avec un lecteur de disquettes 3 pouces ½ que l'on trouve sur le côté gauche du laptop. Afin de pouvoir non seulement écouter vos CD audio, visionner vos DVD et utiliser vos logiciels, Asus livre le L3C avec un combo CD/DVD affichant une vitesse de lecture CD de 24x. Mieux, ce combo, qui est situé sur la tranche droite du laptop, fait également office de graveur. Ainsi, il devient même possible de graver des CD depuis votre portable ! Pour ce faire Asus a choisi une unité Toshiba SD-R2102 capable de graver CD-R et CD-RW à la vitesse de 8x. Le combo intègre 2Mo de mémoire cache et supporte les technologies Disc At Once et CD-Text. Le graveur Toshiba incorpore un système de protection contre les ruptures semblable au fameux BurnProof. Afin que l'utilisateur puisse exploiter son graveur au mieux, Asus livre Nero 5.5 avec son portable. Hélas, les deux unités de stockage incluses dans le L3C ne sont pas amovibles et le portable ne dispose d'aucune baie ce qui n'est pas gênant pour le particulier mais peut constituer un sérieux problème en entreprise. En effet, il est impossible d'ajouter un lecteur ZIP optionnel ou bien d'enlever le lecteur de disquettes dont l'utilité est aujourd'hui fort réduite...

017C000000056847-photo-asus-l3c-flanc-gauche.jpg
017C000000056848-photo-asus-l3c-flanc-droit.jpg

017C000000056851-photo-portable-asus-l3c-vue-des-connecteurs-arri-re.jpg

Les flancs gauche et droit du L3C présentent notamment les lecteurs de disquette et CD/DVD - Connectique arrière


Périphériques d'entrée & autonomie

Le clavier du L3C est particulièrement agréable et est tout à fait similaire à ce que propose la concurrence sur le créneau des machines haut de gamme. Le toucher est doux rendant la frappe des plus agréables. Le touchpad est assez précis, mais les deux boutons qui l'accompagne sont un petit peu trop fermes, nul doute toutefois qu'ils deviendront plus souples à l'usage. Entre le bouton gauche et le bouton droit, Asus a eu la bonne idée de remplacer la traditionnelle molette de défilement de nos souris par deux boutons supplémentaires permettant d'effectuer un scrolling vers le haut ou vers le bas.

Les ingénieurs du fabricant taiwanais ont pensé aux réfractaires allergiques à toute forme de touchpad en livrant le L3C avec une vraie souris optique externe se raccordant au port USB de la machine et offrant deux boutons et une roulette cliquable. Le L3C d'Asus utilise une batterie Lithium-Ion de 4000mAh. Cette dernière est interchangeable et offre une autonomie théorique de trois heures. Contrairement à bon nombre de Batteries concurrentes, la batterie Asus n'est pourvu d'aucun système manuel indiquant son état de chargement ce qui n'est certes pas rédhibitoire mais regrettable tout de même.

017C000000056841-photo-portable-asus-l3c-2.jpg


Tout comme une machine de bureau, un ordinateur portable se doit d'être performant. C'est pourquoi nous avons testé l'Asus L3C avec différents programmes. Afin de mesurer au mieux son niveau de performance nous avons comparé le dernier portable d'Asus avec un Inspiron 8200 dont la configuration est détaillée ci-dessous avec celle de l'Asus L3C.

  • Asus L3C
  • Pentium 4 M 1.8GHz
  • 256Mo DDR-SDRAM
  • Disque dur 40Go
  • ATI M7 (32Mo)

  • Dell Inspiron 8200
  • PentiuM 4 M 2GHz
  • 512Mo DDR-SDRAM
  • Disque dur 40Go
  • NVIDIA GeForce 4 440Go (64Mo)
Les deux portables utilisaient les derniers Drivers disponibles à la date du test ainsi que Windows XP Service Pack 1.


MobileMark 2002

01CA000000056842-photo-asus-l3c-mobilemark-2002-performance-rating.jpg

Développé par FutureMark, MobileMark 2002 est un outil de test particulièrement adapté aux Ordinateurs Portables. En effet, MobileMark ne se contente pas de simplement mesurer les performances du portable, il évalue aussi l'autonomie de la batterie. MobileMark 2002 a ceci de particulier qu'il teste les performances d'un Notebook uniquement en mode batterie. Rappelons que dès l'alimentation secteur du portable débranchée, celui-ci passe en mode faible consommation et la fréquence du processeur diminue significativement. C'est pourquoi on observe que nos deux portables obtiennent des résultats semblables à ce test, avec il est vrai une infime avance pour le portable Asus.

01C9000000056843-photo-asus-l3c-mobilemark-2002-autonomie.jpg

La deuxième partie de notre test mesure, non pas les performances de l'ordinateur mais son autonomie. Pour mesurer cette autonomie, MobileMark 2002 soumet le portable à des périodes de travail intensives entrecoupées de quelques pauses. L'autonomie relevée peut donc être considérée comme une valeur fiable et authentique puisque le test s'arrête uniquement lorsque la batterie est vide. Ici le portable d'Asus tire véritablement son épingle du jeu. Son autonomie excède assez largement celle du Dell avec un "bonus" de près de vingt minutes. Le portable Asus permet de travailler 16% plus longtemps que notre Dell de référence. Que faut-il en déduire ? Tout simplement que les composants de notre portable Dell sont plus gourmands que ceux du portable Asus (en particulier l'écran). Précisons que pour réaliser ce test, tous les systèmes d'économie d'énergie de Windows XP était désactivés et que la luminosité de l'écran était réglé à une valeur moyenne sur les deux laptops.


Ziff Davis CPUMark 99

01CA000000056844-photo-asus-l3c-ziff-davis-cpumark-99.jpg

Pour continuer notre évaluation nous avons sélectionné des outils de Benchmark beaucoup plus classiques. CPUMark 99 est un utilitaire des plus anciens qui ne mesure que les performances brutes du processeur. Le portable est bien entendu à l'avantage puisque son processeur a une fréquence de fonctionnement plus élevée. D'après ce test, le Dell Inspiron 8200 est 9% plus rapide que l'Asus L3C.


PCMark 2002

0206000000056845-photo-asus-l3c-pcmark-2002.jpg

PCMark 2002 est également développé par FutureMark mais contrairement à MobileMark 2002, il s'agit là d'un benchmark synthétique qui évalue les trois composantes primordiales d'un système : le CPU, la mémoire et le disque dur. Le résultat du test processeur plaide en faveur de Dell grâce à un score 10% plus élevé. Rappelons toutefois que les deux portables ne sont pas pourvus du même processeur. L'interface mémoire étant similaire sur les deux appareils, les résultats sont assez proches, l'impact du processeur étant visiblement réduit. La bande passante mémoire du Dell Inspiron 8200 est donc 3% plus importante que celle du L3C d'Asus. Enfin le score disque dur est incroyablement bas pour les deux portables et prouve une chose : le disque dur est le parent pauvre des ordinateurs portable. Entendez par là que les constructeurs ne se donnent guère de mal à concevoir des Disques durs performants. Toutefois il est vrai qu'on peut pas toujour conjuguer encombrement minimum et dégagement calorifique minimum avec performances maximum. Le disque dur de l'Inspiron 8200 est donc 5,5% plus rapide que celui du portable Asus.

3DMark 2001 SE

0201000000056853-photo-asus-l3c-3dmark-2001-se.jpg

3DMark 2001 SE est, depuis plusieurs mois maintenant, la référence des benchmarks graphiques. Nous avons donc utilisé l'outil développé par FutureMark pour comparer les performances du GeForce 4 440Go à celles du Radeon 7500 Mobility. Précisons d'emblée que les deux puces sont DirectX 7.0. Le moins que l'on puisse dire est que le GeForce 4 440Go lamine le M7 d'ATI, et ce dans toutes les résolutions. En 1024x768, le GeForce 4 440Go équipant le portable Inspiron 8200 est 72% plus rapide que le M7 du portable Asus. En 1280x1024, l'écart se creuse et le GeForce 4 440Go est 111% plus rapide que le Radeon Mobility 7500, rien que ça ! Enfin en très haute résolution 1600x1200, seul le GeForce 4 440Go a été capable de faire tourner la série de tests de 3DMark 2001 SE, c'est pourquoi les résultats du Radeon 7500 Mobility ne figurent pas sur le graphique.


Quake III Arena

020C000000056852-photo-asus-l3c-quake-iii-arena.jpg

Pour évaluer les performances OpenGL du VPU ATI Radeon Mobility 7500 nous avons naturellement porté notre choix sur Quake III. Ici les résulats sont sans appel avec une très nette avance en faveur du GeForce 4 440Go équipant le portable Dell. En 1024x768 le GeForce 4 440Go est 106% plus rapide que le Radeon M7 ! Ce n'est tout de même pas rien. L'écart séparant les puces des deux frères ennemis se confirme puisqu'en 1280x1024 le framerate du GeForce 4 440Go est deux fois plus élevé que celui du Radeon Mobility 7500.

Conclusion

Après avoir testé en long, en large, et en travers le portable L3800S d'Asus il ne fait aucun doute que celui-ci a tout d'un grand et même plus ! Ses performances sont tout à fait convenables et la qualité de la conception ne souffre d'aucun reproche. Certains regretteront le design un peu austère du portable mais cela n'est, après tout, qu'une affaire de goût. Asus propose avec le L3C un portable des plus complets incluant, outre les fonctions standards, quelques petits plus fort sympathiques comme le combo graveur et la prise en charge native du Wi-Fi. Précisons d'ailleurs qu'Asus innove dans ce domaine en étant l'un des premiers constructeurs a équiper en standard ses notebooks d'adaptateurs WiFi. L'écran sélectionné par Asus pour le L3C donnera toute satisfaction aux utilisateurs exigeants grâce à une bonne luminosité, un bon contraste et un bon angle de vision. L'un des attraits majeur de ce portable tient à son autonomie très convenable qui lui permet de tenir en fonctionnement pendant plus de 2 heures et 45 minutes.

Seule déception, la puce graphique ATI Radeon Mobility 7500 est pénalisée par une interface mémoire étriquée. Du coup ses performances sont largement en retrait de ce que NVIDIA propose avec sa GeForce 4 440Go. On déplore également le manque de modularité de ce notebook puisqu'il est impossible d'interchanger les lecteurs de disquette ou CD. Dernier point négatif, les hauts parleurs intégrés sont vraiment de piètre qualité.

Au final et malgré quelques défauts, la série L3C permet à Asus de démontrer avec brio, le talent qu'il possède. La compagnie taiwanaise n'a plus rien à prouver en matière d'ordinateurs portables et on peut affirmer sans se tromper que le L3800S n'a pas à rougir face à ses concurrents. D'autant que son prix public est, à 2000€, particulièrement attractif.


Asus L3800S

4

Les plus

  • Adaptateur Wi-Fi intégré
  • Excellente autonomie
  • Souris quatre boutons
  • Prix attractif

Les moins

  • Peu évolutif et modulaire
  • Performances 3D trop justes
  • Hauts parleurs médiocres

Note globale8

Performances8

Performances 3D6

Autonomie9

Modularité7

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Meilleur forfait mobile : le comparatif d'avril 2021
Avis Free Mobile : les forfaits Free sont-ils toujours le meilleur rapport qualité / prix du marché ?
Fortnite : Aloy (Horizon Zero Dawn) débarque dans le jeu
Les meilleures applications Twitter pour Android
La Nintendo Switch Lite recevra un coloris bleu en mai
Microsoft Flight Simulator : la mise à jour France et Benelux vient d’atterrir sur PC
Oppo Find X3 Lite : un coupon de réduction fait chuter son prix chez Amazon
L'opérateur RED relance ses forfaits 100 et 200 Go à prix choc !
PC portable : 100€ de réduction sur l'Asus Vivobook S chez Amazon !
Forfait mobile : B&You annonce le grand retour du forfait 5 Go à moins de 5€
Haut de page