SiS 648 - Gigabyte GA-8SG667

14 octobre 2002 à 14h30
0

0078000000054455-photo-logo-pentium-4.jpg
Depuis son lancement, le Pentium 4 a réussi non seulement à atteindre des summums de performance mais aussi à s'imposer comme le processeur de choix pour la plupart des configurations avancées. Jusqu'alors seuls les chipsets Intel i850 et i845 étaient aptes à fonctionner avec le processeur vedette d'Intel. Des alternatives aux chipsets Intel ont donc fait surface récemment, grâce à des marques comme SiS ou VIA qui se sont lancées dans la production de chipsets Pentium 4. Mettons de côté d'emblée VIA et son P4X400 qui est un chipset orphelin de licence, et du coup de fabricants, ce qui vaut à VIA de sévères tumultes juridiques l'opposant à Intel.

SiS de son côté n'éprouve pas ce genre de difficulté. J'en veux pour preuve la dernière production es-Pentium 4 de Silicon Integrated Systems, le SiS 648. Alors qu'Intel ne propose toujours pas de chipset gérant l'AGP 8x, le SiS 648 supporte nativement l'AGP 8x en plus d'offrir une compatibilité parfaite avec la DDR333. Gigabyte, toujours à l'affût des technologies les plus prometteuses nous revient en proposant une carte mère Pentium 4 baptisée GA-8SG667 et équipée du dernier chipset de SiS, le 648. Ce n'est pas par hasard que Gigabyte a jeté son dévolu sur ce chipset qui laisse présager de bonnes surprises au vu de ses spécifications que nous allons évoquer.


Un chipset Pentium 4 en avance sur son temps

00044668-photo-logo-sis.jpg
0096000000054957-photo-chipset-sis-648.jpg
Afin d'espérer l'emporter face aux chipsets Intel, les ingénieurs de SiS ont conçu leur chipset de façon à ce qu'il soit le plus innovant possible. Contrairement au SiS 735, le SiS 648 est comme tout chipset digne de ce nom composé d'un northbridge SiS 648 et d'un southbridge SiS 963. Les deux constituantes du SiS 648 sont reliées par un bus MuTIOL dont les caractéristiques sont peu communes. Cette connexion exploite la technologie SiS MuTIOL 1G : d'une largeur de 16 bits le bus tourne à 633MHz pour délivrer une bande passante record de 1 Go par seconde, devançant ainsi la technologie HyperTransport d'AMD. Le SiS 648 est entièrement compatible avec l'architecture NetBurst du Pentium 4, et supporte en conséquence le bus quad pumped en 400MHz (4x100), 533MHz (4x133) ou 666MHz (4x166). Pour l'heure les Pentium 4 les plus récents utilisent un FSB de "seulement" 533MHz. Le support d'un FSB à 166Mhz est un gage de pérennité puisque vous pourrez, en théorie, remplacer votre Pentium 4 FSB533 par un Pentium 4 FSB666, si besoin en est dans le futur. De plus le chipset SiS 648 est compatible avec les Pentium 4 Hyper Threading. Afin de maximiser le flux de données parvenant au processeur, le SiS 648 intègre douze niveaux "In-Order-Queue" qui sont utilisés comme une mémoire cache intégrée au chipset.

Question mémoire le SiS 648 s'avère beaucoup moins pointilleux que les chipsets Intel puisqu'il gère indifféremment la DDR 200/266 ainsi que la DDR333. Officieusement, le chipset est même compatible avec la DDR400 mais ce support n'a pas été validé et peut s'avérer quelque peu bancal quoi qu'en dise Gigabyte qui a le culot, comme tout ses concurrents, de vendre la carte comme DDR400. Si le dernier bébé de SiS peut gérer jusqu'à 3 Go de mémoire DDR266, seuls deux connecteurs mémoire peuvent être utilisés simultanément lors de l'emploi de DDR333. Les chipsets Intel i845 supportent pour la plus grande majorité uniquement de la PC2100 ce qui bride le processeur puisqu'une bande passante de 2.1 Go est clairement insuffisante pour un Pentium 4. Le SiS 648 a donc le mérite de supporter la mémoire PC2700 lui permettant ainsi de mieux tirer son épingle du jeu face aux chipsets concurrents. La DDR-PC2700 délivre une bande passante de 2,7Go par seconde, soit une augmentation de 28% par rapport au débit de la PC2100. Sans aucun doute meilleure que la PC2100, la PC2700 offrira un gain de performance substantiel bien que cette mémoire ne soit pas en mesure d'exploiter l'incroyable bande passante offerte par le Pentium 4 qui s'élève à 4,2Go à la seconde avec un FSB de 533MHz. Toutefois la DDR400, couplée au SiS648 et à un Pentium 4 FSB 533 se montrera plus à même de tirer profit du Pentium 4 grâce à sa bande passante théorique de 3,2 Go/sec qui reste néanmoins un cran en dessous de celle du Pentium 4.

0074000000054432-photo-logo-agp8x.jpg
La fonction la plus attractive et la plus aguichante du SiS 648 est bien entendu son support de l'AGP 8x et des Fast Writes. A ses débuts l'Accelerated Graphics Port 4x était sous-exploité, mais au fil du temps, il est devenu une sorte de goulet d'étranglement pour les chips graphiques haut de gamme qui ont consacrés l'avènement de jeux de plus en plus gourmands et donc de plus en plus exigeants en matière de performance et de ressources matérielles. C'est pourquoi Intel et ses partenaires ont travaillé à la mise au point de la révision 3.0 de l'AGP. L'AGP 8x succède à l'AGP 4x et double la bande passante délivrée par ce dernier. Si l'AGP 4x atteignait péniblement un débit de 1 Go à la seconde, ce chiffre s'envole à 2 Go par seconde avec l'AGP 8x. De ce fait les Cartes Graphiques faiblement équipées en mémoire pourront stocker plus de textures dans la mémoire du système et échanger un plus grand nombre de données simultanément. En outre l'AGP 8x s'avérera absolument indispensable avec les chips graphiques DirectX 9.0 qui vont utiliser massivement les vertex et autres pixels shaders. Notez que seules les cartes graphiques AGP 1,5V fonctionneront avec le SiS 648.

0058000000054320-photo-logo-usb-2-0.jpg
Le southbridge du SiS 648 est extrêmement complet grâce à son support en natif de l'USB 1.1, du FireWire et de l'ATA 133. Il ne faut pas omettre de préciser que le dernier chipset de SiS supporte l'USB 2.0. L'USB 2.0 autorise - sur le papier - des vitesses de transfert allant jusqu'à 480Mbit/s contre seulement 12Mbit/s pour l'USB 1.1. Si l'USB 2.0 est entièrement compatible avec les périphériques actuels exploitant l'USB 1.1, seuls les appareils certifiés USB 2.0, et frappés du logo USB High Speed, tireront partie de cet avantageux taux de transfert. Compatible PCI 2.2 le southbridge peut gérer jusqu'à six ports PCI. Au niveau des fonctionnalités, il va de soi que le SiS 648 inclut un circuit audio AC'97 qui contentera les utilisateurs les moins exigeants. Le chipset de SiS intègre aussi un contrôleur ethernet 10/100.

Ces derniers temps, certains fabricants ont eu quelque peu tendance à oublier qu'un chipset se doit en priorité d'être fiable plutôt que d'offrir une débauche de fonctionnalités. Lors de nos tests le SiS 648 s'est avéré plutôt stable sans toutefois atteindre le niveau d'excellence de fiabilité des chipsets Intel i845 ou i850. Nous avons en effet rencontré au bout de plusieurs heures de test et à deux ou trois reprises des plantages inattendus de Quake III ou SYSMark 2002 sur une machine Windows XP fraîchement formatée. Pas de souci cependant, puisque ces problèmes, attribuables uniquement au chipset, seront probablement corrigés par de futurs BIOS ou Drivers.

01C3000000054958-photo-diagramme-chipset-sis-648.jpg

Diagramme du chipset SiS 648


0041000000054318-photo-logo-gigabyte.jpg
012C000000054954-photo-gigabyte-titan-667.jpg
Comme d'habitude chez Gigabyte la carte mère GA-8SG667 au format ATX, arbore un PCB quatre couches de couleur bleue aux embouts arrondis. Le socket 478 destiné à accueillir le Pentium 4 est entouré du traditionnel berceau supportant le radiateur. Non loin de là se trouvent trois emplacements DIMM pouvant recevoir jusqu'à 3 Go de mémoire DDR266 ou 2 Go de DDR333. D'après les tests de Gigabyte seuls trois constructeurs proposent de la mémoire DDR400 dont les composants sont compatibles avec la carte mère. Il s'agit de Samsung, ADATA et Winbond. La liste exacte des composants validés se trouve sur le site de Gigabyte. De ce fait notre barrette mémoire KingMax DDR400 a obstinément refusé de tourner en DDR400, étant automatiquement reconnue par le BIOS comme de la DDR333. Nous avons donc du nous rabattre sur une barrette de DDR400 utilisant des composants WinBond.

Le northbridge est quant à lui recouvert par un élégant radiateur de couleur or frappé du logo Gigabyte. Visiblement, la société taïwanaise n'a pas jugé bon d'ajouter un ventilateur au radiateur du chipset ; on peut donc s'attendre à un faible dégagement thermique qui favorisera ainsi la quiétude de votre environnement de travail. Au niveau des connecteurs d'extension, indispensables pour faire évoluer votre machine, on trouve un slot AGP 8x doté d'un petit ergot permettant de maintenir la carte graphique et cinq connecteurs PCI. Afin de raccorder vos lecteurs, la carte comporte deux connecteurs IDE en ATA133, vert pour le canal primaire et blanc pour le canal secondaire en plus du sempiternel connecteur floppy. En face arrière de la carte mère, on trouve deux connecteurs PS/2 pour souris et clavier, deux connecteurs USB 1.1, un port parallèle, deux ports série tous gérés par l'IT8700F. Une rampe de couleur jaune abrite un connecteur MIDI et trois jacks audio line in, line out & mic in qui sont remappés en front speaker, rear speaker et center and subwoofer speaker si vous désirez connecter un kit d'enceintes 5.1. Outre les nappes IDE, Gigabyte fournit un connecteur d'extension comportant deux prises USB 2.0 qu'il faudra placer à l'arrière du PC. Un deuxième connecteur d'extension USB est présent sur la carte mère et vous laisse raccorder un second connecteur pour ajouter deux ports USB 2.0 supplémentaires portant le nombre total de prises USB à six. Pour ce qui est de la ventilation seulement deux connecteurs pouvant contrôler des ventilateurs sont présents, dont un est dédié au processeur. Il faudra donc oublier les joies des ventilateurs thermo régulés...

012C000000054955-photo-gigabyte-ga-8sg667.jpg

Gigabyte GA-8SG667


L'agencement de la carte mère est globalement satisfaisant bien que le connecteur ATX soit mal positionné puisque vertical et situé entre les connecteurs arrières de la carte mère et le socket 478 rendant assez délicate toute manipulation. Comme toute carte mère Pentium 4 la Titan 667 est pourvue d'un connecteur ATX 12 volts.

Malgré les caractéristiques du chipset, Gigabyte n'exploite ni le FireWire ni le contrôleur ethernet pourtant intégré au SiS 648. La dernière-née des Cartes mères Pentium 4 de Gigabyte est dotée d'un BIOS entièrement jumperless stocké sur un composant flashable de 2M bit. Toutefois point n'est question de DualBios avec la GA-8SG667. Très complet ledit BIOS vous permet de modifier divers paramètres et de procéder en toute sérénité à un overclocking de votre système. Il vous sera donc possible d'ajuster la fréquence du FSB par pas de 1MHz. Dans le même temps vous pourrez changer le coefficient multiplicateur et définir la vitesse de fonctionnement du connecteur AGP et de la DDR.

Lors de nos tests nous avons relevé un petit bug, pas bien méchant du BIOS. Si vous essayez de démarrer la machine alors qu'une clé mémoire USB est connectée, l'ordinateur restera figé sur le POST et ne démarrera pas tant que le périphérique USB ne sera pas déconnecté. Afin de maximiser les performances de votre système, il vous faudra installer sous Windows XP, les packs de Drivers IDE & AGP fournis par SiS afin de maximiser les performances du système. Le driver IDE est particulièrement intéressant de par son onglet permettant d'obtenir tout un tas d'informations détaillées sur les périphériques IDE actuellement connectés. Tous les drivers nécessaires au bon fonctionnement de la carte mère sont inclus sur le CD livré par le constructeur. Il est à noter que Gigabyte fournit également sur le CD une version anglaise et OEM de Norton Internet Security 2002. L'excellentissime EasyTune 4 est également de la partie et vous permet d'overclocker, directement depuis Windows, votre système en changeant la fréquence du processeur, de la RAM, des ports AGP/IDE ainsi qu'en modifiant les voltages. Tout ceci se fait depuis une interface déroutante de simplicité.

00B4000000054959-photo-sis-648-ide-driver.jpg
00FA000000054960-photo-sis-648-easy-tune-4-gigabyte.jpg

Driver IDE SiS & EasyTune 4



Son

La Gigabyte GA-8SG667 peut restituer un son cinéma sur six canaux grâce à l'utilisation d'un composant Realtek ALC 650. Ce composant comprend un convertisseur numérique/analogique de 20 bits et un convertisseur analogique/numérique de 18 bits capables de restituer une qualité sonore tout à fait acceptable même si elle ne comblera pas les mélomanes les plus avertis. La carte mère que Gigabyte nous a fourni n'est hélas pas dotée des connecteurs audio optionnels pourtant livrés avec d'autres modèles de la marque. Néanmoins l'acquisition d'un module optionnel offrira des sorties supplémentaires de type SPDIF & TOSLink. Afin d'exploiter les fonctions sonores de votre carte mère il est impératif d'installer les drivers Realtek. Ces pilotes entièrement compatibles Windows XP offrent diverses options. Il est possible de définir un environnement sonore (Arena, bathroom, cave, etc.), de configurer le type de haut-parleurs connectés (stéréo, 4 ou 6 canaux), de modifier les réglages de l'équalizer, d'activer le gain du microphone et bien d'autres choses encore.

012C000000054961-photo-drivers-ac-97-realtek-1.jpg
012C000000054962-photo-drivers-ac-97-realtek-2.jpg

Drivers audio


Comme nous l'avons vu, le chipset SiS 648 utilisé par la Gigabyte 8SG667 est plus que prometteur, du moins sur le papier. Afin de vérifier ses performances et son positionnement vis-à-vis des chipsets concurrents Intel i845E et i845PE, nous avons utilisé les configurations suivantes :

-Cartes mères avec chipsets Intel : Gigabyte GA-8IE & Gigabyte GA-8PE667 Ultra, Intel D850EMV2
-Pentium 4 2.4GHz B (FSB 533MHz)
-256Mo de DDR266 - DDR333 - DDR400 (CAS 2.5)
-Disque dur Maxtor 40Go 7200rpm ATA133
-Windows XP Pro SP1

Pour ce comparatif nous avons utilisé les derniers Drivers disponibles : Intel Application Accelerator 2.2, Intel Chipset Software 4.04.1007, NVIDIA Detonator 40.72, SiS AGP Driver 1.11, SiS IDE Driver 2.01C WHQL.


Quake III

025A000000054966-photo-sis-648-quake-3.jpg


Pour commencer cette série de tests, quoi de mieux qu'un petit Quake III Arena ? Ici, la suprématie de la Rambus ne fait aucun doute puisque le couple Pentium 4/Rambus 1066 devance toutes les autres plates-formes. Le SiS 648 utilisé avec de la DDR333 ou de la DDR400 obtient à un cheveu près le même résultat. Ceci laisse à penser que la bande passante mémoire supplémentaire offerte par la DDR400 n'est pas pleinement exploitée par Quake III. Si le SiS 648 se fait dépasser de près de 2% par le chipset haut de gamme Intel i850e, il reste toutefois plus rapide que les i845E et i845G. En effet, le chipset SiS 648 distance de 2,2% le chipset Intel i845G utilisé avec de la mémoire DDR333. L'écart de performances entre le SiS 648 et le i845E (qui utilise de la mémoire DDR266) atteint 10%, preuve s'il en est que la vitesse de la mémoire est extrêmement importante pour un système Pentium 4.


3DMark 2001 SE

0252000000054967-photo-sis-648-3dmark.jpg


Pour continuer sur la lancée des benchmarks 3D, nous avons testé les performances du chipset SiS 648, équipant la carte mère Gigabyte 8SG667, avec le célèbre 3DMark 2001 SE. Ici, point de surprise le couple i850E/Rambus 1066 arrive pour la seconde fois premier avec une avance de 3,7% sur le chipset SiS. 3DMark 2001 SE met en avant les bienfaits de la DDR400. En effet, utilisé avec de la DDR400 le chipset SiS 648 délivre un score 2% plus élevé que lorsqu'il est utilisé avec de la DDR333. Le résultat décroché par le i845G utilisant de la DDR333 est inférieur à celui obtenu par le SiS 648 en DDR333 : un minuscule écart de 1% sépare les deux plates-formes. Le i845E est en toute logique à la traîne avec un résultat de 16% inférieur à celui du couple i850E / Rambus 1066 démontrant une fois de plus que la mémoire DDR266 n'est décidément pas adaptée au Pentium 4.


PCMark 2002

0244000000054968-photo-sis-648-pcmark-2002.jpg


Cet autre utilitaire de test, made in MadOnion, évalue les performances des sous-systèmes CPU et mémoire d'un PC. Commençons par analyser les résultats issus du test processeur. C'est sans réelle surprise que nous retrouvons le i850e secondé par de la Rambus 1066 caracoler en tête, talonné de très près par le chipset SiS 648 utilisant pour sa part de la DDR400. Nous devons la première curiosité de ce test au fait que le chipset SiS 648 donne le moins bon résultat processeur : en DDR333 les performances du SiS 648 reculent de 1% par rapport à l'utilisation de DDR400.

La seconde partie du test met en avant les performances mémoires de nos différents systèmes. La Rambus décroche, sans anicroche - pardonnez la rime -, le haut du podium. Mais le SiS 648 et sa mémoire DDR400 ne s'en tirent pas si mal, loin de là : seul 0,5% séparent les deux chipsets. Ce test nous indique que la mémoire DDR400 tire vraiment vers le haut les performances du système : l'écart entre la mémoire DDR333 et la DDR400 se monte tout de même à 2,2%. Pour la première fois dans ce test le i845G et sa mémoire DDR333 se situent loin derrière les performances du SiS 648 avec une différence de 4%. Enfin le chipset i845E et sa mémoire DDR266 arrive une fois de plus bon dernier. Une différence de 19% séparent le premier (i850E) du dernier (i845E), c'est considérable !


Ziff Davis CPUMark 99

0224000000054965-photo-sis-648-cpumark-99.jpg


Bien qu'obsolète et antédiluvien, CPUMark 99 reste incontournable pour se forger une opinion sur les performances d'un processeur. Nos différents systèmes utilisant tous le même processeur l'écart entre les résultats est très faible puisque la mémoire n'intervient quasiment pas pour ce test. Les solutions Intel i850E, i845G et SiS 648 DDR333 décrochent toutes trois le même résultat de 151. Le chipset SiS 648 couplé à de la DDR400 arrive premier avec une avance de 0,66% sur les autres systèmes alors que le chipset Intel i845E arrive dernier. L'écart s'avérant toutefois négligeable.


SiSoft 2002

0240000000054964-photo-sis-648-sisoft-2002.jpg


C'est maintenant le tour de l'outil de test générique bien connu des power users : SiSoft Sandra 2000. SiSoft se contente de mesurer les Whetstone et Dhrystone du processeur : de ce fait les instructions SSE2 du Pentium 4 ne sont absolument pas prises en compte. Les résultats MFLOPS de SiSoft Sandra 2002 se situent à peu près tous dans la même fourchette et il n'est pas nécessaire de les commenter si ce n'est que tous les chipsets différents que nous avons passés au grill délivrent le même niveau de performances lorsqu'il est question de calcul en virgule flottante.

Question MIPS, les résultats MIPS de SiSoft 2002 sont plus parlants. Mais de quoi s'agit-il me direz-vous ? SiSoft envoit des instructions fréquemment utilisées par les programmes courants au processeur et mesure ensuite le temps de réaction. A ce petit jeu et contre toute attente c'est le chipset i845G qui l'emporte avec un résultat similaire à celui du i845E. Le i850E et sa Rambus 1066 arrivent troisième devant le chipset SiS 648 qui se retrouve pour la première fois dernier. On note, avec les résultats du SiS 648, que l'utilisation de DDR400 procure un petit gain de performance de 1,8% par rapport à la DDR333.


SYSMark 2002

025A000000054963-photo-sis648-sysmark-2002.jpg


Pour conclure ce test nous avons testé les performances du chipset SiS 648 avec le roi des benchmarks applicatifs, c'est-à-dire SYSMark 2002. La configuration de test équipée du chipset i850E et de mémoire Rambus 1066 obtient le meilleur résultat de ce tableau, devançant de plus de 3% le couple SiS 648 DDR400. Avec SYSMark 2002, l'augmentation de performances procurée par le passage à la DDR400 en lieu et place de la DDR333 est assez réduit puisqu'il ne dépasse pas les 1%. Le chipset SiS 648 et sa mémoire DDR400 dépasse de 3% les performances du i845G. On trouve enfin, dans les profondeurs du classement, le chipset i845E avec un résultat peu élogieux qui est 12% inférieur à celui obtenu par le chipset i850E.


Bilan

Les résultats des tests que nous avons faits subir au chipset SiS 648 nous ont agréablement surpris. Non content d'être l'un des premiers chipset Pentium 4 à supporter la mémoire DDR400, les scores obtenus par la carte mère Gigabyte GA-8SG667 et son chipset SiS sont très bons. Avec un tel système on se rapproche de manière sensible du niveau d'excellence atteint par les solutions haut de gamme exploitant le chipset Intel i850E et l'onéreuse mémoire Rambus 1066.

Comme nous avons pu le voir le gain de performance que procure le passage de la DDR333 à la DDR400 sur le SiS 648 n'est certes pas astronomique mais suffisamment substantiel pour préférer la DDR400 au moment de l'achat d'une machine ayant pour coeur un chipset le SiS 648.

Le chipset SiS 648 employé par la Gigabyte GA-8SG667 nous a paru intéressant grâce à ses remarquables performances et à sa stabilité presque parfaite. A tel point que le SiS 648 est la bonne surprise de cette fin d'année et constitue une alternative parfaitement viable aux chipsets Intel. La carte mère de Gigabyte, si elle n'offre rien d'extraordinaire dans la version que nous avons testée, fait son travail et le fait bien. Le support de la DDR400 est opérant, même si la liste des mémoires certifiées est plus que réduite, alors que l'AGP 8x permettra, sans nul doute, d'atteindre le framerate ultime avec les Cartes Graphiques utilisant ce bus. Par ailleurs le support des Pentium 4 avec un FSB de 666MHz est une garantie pour l'avenir, bien que nous ne puissions nous prononcer sur l'effectivité de ce support à l'heure actuelle.

Comme nous avons pu le voir, le chipset SiS animant la GA-8SG667 s'avère plus puissant que les chipsets Intel i845 même s'il reste un cran en dessous des performances atteintes par le i850. Nos tests indiquent sans ambiguïté que la Rambus 1066 reste la mémoire de choix pour tirer toute la quintessence du Pentium 4 même si elle est pénalisée par son prix rédhibitoire. SiS peut être fier du travail accompli par ses ingénieurs et n'a pas à rougir des résultats obtenus par son chipset 648 lorsqu'il est utilisé avec de la DDR333 ou de la DDR400. En conclusion la Gigabyte GA-8SG667 dont le prix tourne aux environs de 135€ est un excellent investissement pour qui veut monter une configuration bureautique ou multimédia performante et abordable.


SiS 648 - Gigabyte GA-8SG667

6

Les plus

  • Support AGP 8x
  • Support DDR400
  • Très bonnes performances

Les moins

  • Trop peu de connecteurs ventilateurs
  • Agencement du connecteur ATX à revoir

Note globale8

Performances9

Fonctionnalités7

Confort d'utilisation7

Modifié le 18/09/2018 à 11h59
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

La montre connectée Withings Scanwatch bénéficie d'une réduction de 70€
Final Fantasy VII Remake Intergrade : les possesseurs de la version PS4 mise à niveau sur PS5 devront payer le DLC
Blue Origin se prépare à un nouveau test crucial de sa fusée New Shepard : objectif vols habités
PS5 : la première mise à jour majeure sera disponible demain et permettra de stocker ses jeux sur un disque externe
Des millions d'objets connectés menacés par une série de vulnérabilités baptisées Name:Wreck
Meilleur forfait mobile : le comparatif d'avril 2021
Avis B&You : que valent les forfaits mobiles B&You sans engagement ?
Avis RED by SFR : est-ce le meilleur forfait mobile sans engagement ?
TCL TS8111 : la nouvelle référence des barres de son avec virtualisation sur son segment et au-delà
Jak & Daxter : pas de nouveau jeu pour l’instant, d’après le co-directeur de Naughty Dog
Haut de page