Black & White : l'Ile aux Créatures

Par
Le 08 février 2002
 0
0096000000052014-photo-l-ile-aux-cr-atures.jpg
Premier projet du jeune studio de Peter Molyneux, Black & White aura été sur toutes les lèvres au moment de sa sortie, il y a à peu près un an. Comme pour n'importe quel titre un tant soit peu novateur, les réactions furent très différentes, malgré tout on ne peut que reconnaître le talent de son concepteur principal qui risque bien de relancer la polémique avec cette première extension : l'Ile aux Créatures.

L'originalité de Black & White, ses innovations et son aspect parfois à la limite du jeu vidéo en ont fait un titre à part et le moins que l'on puisse dire de ce data-disk est qu'il ne semblait pas devoir faire exception ! De nombreuses nouveautés étaient annoncées, les développeurs ont-ils tenu parole ?


Une extension pour Black & White


L'installation de cette Ile aux Créatures doit se faire par-dessus celle de Black & White et autant le dire tout de suite, la place occupée sur le disque dur sera singulièrement augmentée, l'ensemble des deux programmes prenant tout de même 780 Mo, auxquels il faudra peut-être rajouter les différents suppléments disponibles ça et là.

0096000000052015-photo-l-ile-aux-cr-atures-nos-sympathiques-chanteurs.jpg
0096000000052016-photo-l-ile-aux-cr-atures-des-autochtones-ath-es.jpg
0096000000052017-photo-l-ile-aux-cr-atures-religion-r-v-l-e.jpg

Ooooh, la la i li ! Ooooh, la la i li ! Revoici nos navigateurs !

Les habitués de Black & White se doutent bien sûr qu'il leur est possible de reprendre leur créature pour la faire évoluer dans cette extension. Sachez cependant qu'une fois importée dans le data-disk votre créature ne peut plus revenir au jeu de base. Sachez aussi qu'il est tout à fait possible de commencer l'Ile aux Créatures sans avoir joué un seul instant à Black & White... Mais ce serait dommage !

0096000000052018-photo-l-ile-aux-cr-atures-quelques-unes-des-nombreuses-cr-atures.jpg
La nouvelle aventure commence alors que nous reprenons contact avec nos petits navigateurs en quête de nouvelles contrées. Souvenez-vous, nous les avions aidé à finir leur bateau ! Après leur périple maritime, ces joyeux drilles viennent de découvrir une nouvelle île sur laquelle la population ne dispose d'aucune divinité.


Une seule divinité, un monceau de créatures !


Comme vous vous en doutez, il ne faut pas longtemps pour que nos loyaux sujets convertissent ces autochtones et qu'ils se mettent à prier pour notre venue. L'île en question ne comprend aucune autre divinité et vous serez donc "seul maître à bord", en revanche elle est le foyer de nombreuses autres créatures gigantesques semblables à la votre.

0096000000052019-photo-l-ile-aux-cr-atures-rencontre-avec-rufus-le-lion.jpg
Réunies autour de Mercurio le crocodile et Rufus le lion, ces êtres forment une Confrérie qui sert finalement de prétexte à l'ensemble de cette extension. Prétexte en effet, puisque votre but sera principalement de parvenir à faire entrer votre créature dans cette Confrérie... Ne demandez pas pourquoi, disons que sinon il n'y aurait tout simplement pas de jeu !

Il faudra, pour parvenir à être accepté, que votre avatar réussisse nombre d'épreuves toutes plus variées les unes que les autres. Vous aurez par exemple à démontrer votre adresse au bowling, vos talents de footballeur, votre précision au tir ou encore la patience dont vous êtes capable lors d'une terrible épreuve de... Jardinage !

En tout c'est près d'une vingtaine d'épreuves qui vous attendent. De quoi largement vous occupez d'autant que certaines sont vraiment difficiles et d'autres assez poilants (le zèbre vaut son pesant de cacahuètes) ! En revanche, il faut reconnaître que d'autres épreuves sont nettement plus pénibles. Il faudra donc vraiment aimer s'occuper de sa bestiole pour arriver au terme de chacune d'elles (l'arrosage des carottes n'est pas spécialement exaltant par exemple).


Du neuf et du plus ancien


Cette succession d'épreuves n'a bien sûr pas d'équivalent dans le jeu de base, mais que les habitués de Black & White se rassurent tout de suite, on retrouve tout de même notre mélange de gestion/tamagotschi sur cette Ile aux Créatures. Il faut en effet s'occuper de ce petit village autochtone, en contrôlant leurs occupations et usant de nos miracles "pour faire bonne impression" !

0096000000052020-photo-l-ile-aux-cr-atures-de-l-adresse.jpg
0096000000052021-photo-l-ile-aux-cr-atures-de-la-patience.jpg
0096000000052022-photo-l-ile-aux-cr-atures-un-zest-de-chance.jpg

Quelques unes des différentes épreuves

Moins visible mais tout aussi proche du jeu originel : l'interface. Toujours aussi parfaite, elle s'intègre impeccablement au jeu en restant totalement invisible. Même dans les épreuves les plus délicates, on arrive à prendre l'ensemble facilement en main. Cela m'ammène d'ailleurs à parler de ce qui risque d'en décevoir plus d'un. Au même titre que Black & White, il faut reconnaître que l'Ile aux Créatures est très court !

0096000000052023-photo-l-ile-aux-cr-atures-alors-heureux.jpg
L'ensemble des épreuves peut être terminé en un peu plus d'une douzaine d'heures de jeu ! A ce rythme là il va falloir de nombreuses extensions pour contenter les joueurs, on aimerait donc que Lionhead se penche davantage sur la question : le reproche avait déjà fait à Black & White après tout !

Enfin et pour finir sur une note plus positive, présentons brièvement, pour ne pas gâcher la surprise, le dernier élément original du jeu et sachez qu'il est source de beaucoup de plaisir. Sans rire aux éclats, on s'amuse effectivement beaucoup à voir sa créature jouer aux éducateurs ! En effet, au bout d'un certain temps votre avatar devra prendre en main le devenir d'un autre animal et ce n'est pas triste !


Une extension excellente, un public restreint


En définitive voilà clairement le genre d'extension qui ne s'adresse qu'aux passionnés du jeu de base. Jouant à fond la carte de la créature, ce data-disk satisfera certainement sans problème les amateurs de ce tamagotshi extrêmement sophistiqué mais désespérera du même coup les réfractaires.

Ceux qui préféraient l'aspect gestion/stratégie de Black & White en seront pour leurs frais. Comme ce test le laisse entendre, cette partie du jeu reste en retrait et n'occupera pas le joueur très longtemps. Voilà donc une extension pratiquement parfaite mais à réserver à un public très précis... Ne vous y trompez pas !

Graphismes : 15/20
Bande son : 14/20
Intérêt : 16/20
Durée de vie : 12/20
Le jeu Black & White est indispensable.
Modifié le 19/09/2018 à 16h43

Les dernières actualités Navigateur Internet

scroll top