Car Tycoon

Nerces Nerces sur Twitter Nerces sur Linkedin
Spécialiste Hardware et Gaming
30 janvier 2002 à 15h36
0
0096000000051855-photo-car-tycoon.jpg
Alors que depuis quelques temps le "Tycoon" semble être une spécialité du français Monte Cristo, c'est d'Allemagne que nous provient ce "Car Tycoon" au nom des plus équivoques. Reprenant le principe du vénérable Détroit, le titre se propose de vous confier les rênes d'une entreprise de construction automobile en plein coeur des Etats-Unis.

Fishtank n'en finit plus de nous sortir des jeux en ce moment, mais comme la qualité est généralement au rendez-vous, on ne vas pas faire la fine bouche. Pour ce titre de gestion, l'éditeur allemand a fait appel à un développeur bien méconnu du nom de VectorCom... Il faut dire que jusque-là, aucun de leur produit n'avait réussi à franchir le Rhin.


Ca partait bien mal !

Une fois le programme installé sur le disque dur et l'énorme manuel (au moins 20 pages !) bien assimilé, je me sentais fin prêt à tester ce jeu. Pourtant la première impression aurait bien pu être la dernière : une introduction aussi moche qu'inintéressante. La voix off est agaçante et l'humour tombe complètement à plat.

0096000000051856-photo-car-tycoon-une-introduction-de-mauvaise-qualit.jpg
0096000000051857-photo-car-tycoon-une-introduction-de-mauvaise-qualit.jpg
0096000000051858-photo-car-tycoon-une-introduction-de-mauvaise-qualit.jpg

Trois captures issues de la séquence d'introduction

Je réfrène en moi l'envie d'un combo rageur sur les touches Alt + F4, synonyme de mise à mort prématuré du programme, et décide plutôt d'entrer le nom de ma société et de choisir le logo qui ornera mes futurs bolides : la Nerces Motors arborera donc fièrement un... Euh, c'est quoi d'ailleurs ce truc rouge ?


Un jeu facile d'accès

0096000000051859-photo-car-tycoon-un-large-choix-de-sc-narios.jpg
Ces choix effectués, un écran d'accueil d'une banalité déconcertante me propose d'opter pour le mode solo ou le multijoueurs. Le mode simple joueur offre deux approches bien différentes : une campagne de difficulté progressive riche de 25 scénarios et un mode "jeu libre" sans objectifs vraiment précis. Le premier de ces scénarios définis sert de didacticiel et vu l'épaisseur du manuel on se dit qu'il n'est pas de trop !

Pourtant cette impression est trompeuse tant la prise en main du soft est aisée. Le manuel décrit la plupart des bâtiments disponibles et détaille l'essentiel des actions possibles. Il reste bien sûr préférable de jouer ce didacticiel mais ce n'est pas obligatoire et le joueur pourra très bien attaquer l'un des deux scénarios accessibles en début de partie.

Ce sont les succès qui conditionnent le déblocage progressif des autres scénarios. Cette façon de procéder est surprenante pour un jeu de ce genre mais finalement assez symptomatique de l'objectif des développeurs : faire un jeu de gestion le plus accessible possible, un jeu que même les joueurs occasionnels pourront apprécier.

Cette "philosophie" très proche de celle de Monte Cristo est parfaitement visible au travers de la prise en main du soft. Les différents domaines d'action sont associés aux différents bâtiments importants (usine, concessionnaire, garage, recherche et développement, banque, mairie...) et de ce fait on n'est jamais déboussolé par l'interface.

0096000000051860-photo-car-tycoon-le-centre-de-recherche-et-d-veloppement.jpg
0096000000051861-photo-car-tycoon-mise-au-point-d-un-nouveau-mod-le.jpg
0096000000051863-photo-car-tycoon-achats-chez-un-sous-traitant.jpg

Trois facettes de votre activité : recherche, conception et sous-traitance

La recherche et développement sert à élaborer de nouvelles pièces qu'il est également possible d'acheter chez des sous-traitants. L'usine sert à mettre au point les nouveaux modèles de voitures (divisées en quatre parties : carrosserie, châssis, intérieur et moteur), ainsi qu'à les produire et c'est le concessionnaire qui se chargera de les écouler. Enfin le garage constitue le dernier maillon de votre entreprise : celui du service après-vente.

Un problème de oiture ?

0096000000051864-photo-car-tycoon-des-ventes-aux-ench-res-surveiller.jpg
Si dans la pratique tout semble limpide, il est évident que quelques obstacles vous empêcheront de vous enrichir en deux temps, trois mouvements. Il faudra par exemple faire avec la limitation à un véhicule en construction par usine ou avec la capacité plus ou moins importante des concessionnaires qui ne pourront accueillir tous vos modèles.

Il faudra donc trouver les véhicules les plus adaptés au quartier du concessionnaire. Les problèmes ne s'arrêtent cependant pas là et vous aurez bien sûr à faire face à des concurrents. Ils utilisent les mêmes armes que vous pour s'imposer et pourront eux-aussi en venir à utiliser des moyens illégaux (sabotage, espionnage...). La concurrence est d'autant plus forte que les locaux sont difficiles à obtenir dans Car Tycoon.

Des ventes aux enchères organisées par les villes permettent d'obtenir les précieux établissements (usines, concessionnaires et garages) mais il faudra faire attention à ne pas se ruiner : les emprunts reviennent très chers et vous aurez besoin de tout votre argent pour faire connaître vos produits au travers de campagnes de publicité très coûteuses.


Un mécanique assez bien rôdée

Nous avons déjà parlé de l'interface plutôt réussie et de l'introduction complètement ratée. En fait ces deux extrêmes sont à l'image de la réalisation générale de Car Tycoon, où le pire (j'exagère) côtoie souvent le meilleur (j'exagère là-aussi !) donnant un résultat pour le moins surprenant.

0096000000051865-photo-car-tycoon-les-quartiers-riches.jpg
0096000000051866-photo-car-tycoon-la-carte-r-sum.jpg
0096000000051867-photo-car-tycoon-mes-voitures-au-niveau-maximum-de-zoom.jpg

Un graphisme clair et lisible mais qui désespérera les possesseurs de GeForce3

Le jeu ne profite évidemment pas du tout de la présence d'une carte graphique dernier cri dans la machine, mais ça c'est une habitude avec les jeux de gestion. En revanche, on est agréablement surpris par la finesse générale de ce petit monde qui s'agite sous nos yeux. Les détails sont relativement nombreux et l'ensemble est très agréable. On peut par exemple observer les voitures circulant en ville, distinguer celles provenant de vos usines des autres, voir les ouvriers au travail sur les chaînes de montages ou remarquer quelques petites animations un peu partout sur la carte.

On regrettera par contre que les développeurs n'aient pas pensé à faire évoluer le monde qui nous entoure au cours des décennies traversées. Le monde environnant notre compagnie reste en effet désespérément scotché en 1950... Constat d'autant plus étonnant que nos propres véhicules évoluent bien avec le temps et que les scénarios sont découpés de manière chronologique.

0096000000051868-photo-car-tycoon-des-crans-interm-diaires-bien-monotones.jpg
Il est aussi tout à fait dommage qu'un effort n'ait pas été effectué sur les cinématiques et plus généralement sur ce qui entoure le jeu. Les menus sont plutôt moches et les voix françaises loin d'être réussies. Ce ne sont bien sûr pas des éléments déterminants pour l'intérêt du jeu en lui-même mais il est toujours dommage de voir un bon concept entaché par des considérations "techniques".


Définitivement déconseillé aux fondus de gestion

Malgré mes à priori pour le moins mitigés, je dois bien reconnaître que ce Car Tycoon a de quoi séduire. Il ne révolutionne pas le monde des jeux de gestion et intéressera plus volontiers les amateurs occasionnels que les fous-furieux de l'OAP (OPA Assistée par Ordinateur).

On regrettera qu'il n'aille pas un peu plus loin dans certains domaines et on reprochera également un certain immobilisme du jeu (qu'on soit en 1950 ou en 2000 ne change finalement pas grand chose). Mais son aspect graphique réussi, sa prise en main impeccable et sa bonne durée de vie (malgré un côté nettement répétitif) compensent assez bien ces défauts.

Les fans de Capitalism passeront leur chemin mais les adeptes de Transport Tycoon devraient y jeter un oeil...

Graphismes : 12/20
Bande son : 10/20
Intérêt : 13/20
Durée de vie : 13/20
Modifié le 20/09/2018 à 15h35
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Quel est le meilleur service de SVoD pour regarder votre film ou série du samedi soir ?
Resizable BAR : le point sur la technologie, les performances chez NVIDIA
D’ici fin 2021, on pourra utiliser Starlink en mobilité (avec une grosse antenne quand même)
Quel est le coût d’entretien d’une voiture électrique ?
Comparatif des meilleurs smartphones à - 300€ (2021)
Test ASUS ROG Flow X13 : quand RTX 3080 en perfusion rime avec frustration
Google : le FLoC ne fait pas l'unanimité chez Microsoft et Opera
Resident Alien : Alan Tudyk prend ses quartiers sur Terre (et sur Syfy)
Guide crypto : comment et quand se lancer dans les crypto-monnaies ?
Attestation de déplacement : confinement ou couvre-feu, à chacun son document dérogatoire !
Haut de page