Creative 3D Blaster Personal Cinema

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
21 janvier 2002 à 13h00
0
0096000000051734-photo-personnal-cinema.jpg
Depuis quelques années, le constructeur canadien ATI ne manque jamais d'associer un modèle "All In Wonder" à ses nouvelles gammes de chip graphique. Le succès de cette série clairement, orientée multimédia, ne se dément pas et attise évidemment les convoitises de la concurrence... En particulier nvidia.

Les All In Wonder sont un moyen d'embarquer sur un même produit, les fonctions de tuner-TV, d'acquisition vidéo et de rendu 3D. Un tel produit a bien sûr plusieurs objectifs comme la réduction des coûts de production, la simplification des procédures d'installation ou encore la mise en place d'une solution multimédia complète.


Le Personnal Cinema

Face à la réussite de cette gamme, les autres fabricants ne pouvaient pas vraiment accepter de se faire distancer de cette manière. Le cas du canadien Matrox est un peu à part, car, malgré leurs qualités, les Marvel sont, semble-t-il, quelques peu délaissées pour des produits plus haut de gamme.

Au contraire de Matrox, nvidia ne souhaite pas laisser le champs libre à ATI et sa réponse se résume en deux mots : Personal Cinema. Derrière cette appellation un peu trop vague se cache en fait une simple extension capable de s'associer aux célèbres Cartes Graphiques GeForce du même fabricant, créant de ce fait une solution multimédia complète.

00FA000000051736-photo-personal-cinema-mais-o-ai-je-mis-les-c-bles.jpg
Le produit se présente comme un petit boîtier externe qui se relie au PC via un câble. Il ne s'agit cependant pas d'une solution d'évolution pour quelqu'un possédant déjà une carte graphique nvidia. Le fabricant a effectivement choisi de considérer son produit comme le fait ATI : comme une solution tout en un. L'acheteur potentiel devra donc se porter acquéreur de l'ensemble, c'est à dire : un boîtier Personal Cinema, une carte graphique GeForce2 MX400 Twin View, une télécommande et divers câbles.


Une jolie ch'tite boîte

A l'avenir d'autres modes de distribution seront peut-être adoptés mais en l'état actuel des choses, le choix n'est pas possible. Le seul constructeur à commercialiser le Personal Cinema en France est Creative au travers de sa gamme 3D Blaster. Il le commercialise tel que nous l'avons expliqué plus haut, c'est à dire en incluant une carte graphique GeForce2 MX400 Twin View.

Le reste de la boîte contient donc une télécommande, un manuel, une fiche récapitulative, un certain nombre de câbles et bien sûr le petit boîtier du Personal Cinema. Puisque nous en sommes à parler de l'emballage, il peut être utile de mentionner que Creative a fournit avec la télécommande les deux piles nécessaires à son alimentation... Ca fait toujours plaisir !


Description

La carte graphique n'est rien de plus qu'une classique GeForce2 MX400 comme nous en avons déjà testé plusieurs, aussi la description détaillée ne portera pas sur elle, pas plus que sur la sympathique télécommande. Non, le plus intéressant de l'ensemble est bien sûr le boîtier tendance vert pomme fournit avec : le Personal Cinema.

0078000000051746-photo-personal-cinema-le-bo-tier-vu-de-dessus.jpg
0078000000051748-photo-personal-cinema-les-entr-es-et-sorties.jpg
0078000000051745-photo-personnal-cinema-connexions-vers-le-pc.jpg
0078000000051747-photo-personal-cinema-le-bo-tier-vue-de-trois-quarts.jpg

Le Personal Cinema sous tous les angles

N'hésitez pas à cliquer sur les photos pour les agrandir et voir plus précisement comment est fait ce Personal Cinema. On peut y voir un certain nombre de connecteurs laissant augurer de possibilités assez variées de connexion. On notera également l'évidente présence de la prise antenne, le Personal Cinema étant également capable de recevoir la télévision à l'aide du tuner-TV nettement visible en transparence.Le principal intérêt de ce produit est évidemment le Personal Cinema en lui-même, c'est à dire le petit boîtier que nous venons de présenter. Creative et nvidia ayant toutefois choisit de fournir une solution multimédia complète, il est nécessaire de se pencher un minimum sur la carte graphique qui nous est livrée.


Une GeForce2 MX400 standard

Il n'y a pas de surprise à attendre de cette carte, il s'agit d'un modèle tout à fait classique comme on peut en trouver un peu partout pour environ 125 euros. On notera cependant le choix de mémoire fait par Creative qui n'est pas le plus judicieux. Le fabricant a en effet opté pour des puces 6ns. et les possibilités d'overclocking s'en ressentent évidemment.

01F4000000051737-photo-personal-cinema-geforce2-mx400.jpg

Ce n'est certainement pas l'utilisation principale d'un produit comme le Personal Cinema, mais il est toutefois bon de savoir que nous n'avons pas pu passer la mémoire Samsung au-delà de 183MHz, le processeur restant stable jusqu'à 210MHz. Le gain est réel mais faible comparé à d'autres MX400 (Hercules ou Suma par exemple).

0096000000051741-photo-personal-cinema-les-connecteurs-de-la-geforce.jpg
Rien d'autre à signaler sur cette carte qui ne se différencie vraiment pas des autres modèles déjà vus. On remarquera simplement la présence d'un ventilateur marqué du sceau du constructeur de Singapour ainsi que celle d'un connecteur "video" destiné à recevoir le câble de branchement du Personal Cinema.


Des performances correctes

Les performances offertes par le GeForce2 MX400 sont bien connues. De nombreuses Cartes Graphiques équipées de ce processeur ont déjà été présentées sur Clubic et il ne semblait donc pas vraiment nécessaire de faire passer à ce modèle Creative l'ensemble de nos tests.

Nous nous sommes donc limités à une comparaison des performances offertes par les solutions multimédia du moment : GeForce2 MX400/Personal Cinema et ATI All In Wonder Radeon. Les deux logiciels employés (3D Mark 2001 et Quake3) sont connus et vous permettront de comparer nos résultats avec d'autres tests si besoin est. Sachez à ce titre que la configuration mise en oeuvre était à base d'Athlon XP1600+ et d'Abit KG7-RAID.

0230000000051743-photo-personal-cinema-3d-mark-2001.jpg

0230000000051744-photo-personal-cinema-quake3-arena.jpg

Les résultats obtenus ne laissent pas vraiment de place à l'interprétation personnelle et nous pourrons finalement conclure sur un match nul entre les deux prétendantes. Les performances obtenues sont bien sûr largement en-deçà de ce qu'offrent les Radeon 8500 et autres GeForce3 Ti500, mais permettront de faire tourner très convenablement la plupart des titres actuels.Après avoir présenté de manière générale le produit, puis détaillé la carte graphique, nous en arrivons maintenant à la partie la plus intéressante : l'étude des fonctions d'acquisition vidéo du Personal Cinema via les différentes offertes par le boîtier de connexions.

00FA000000051738-photo.jpg
Sachez tout de suite que la plupart des fonctions que nous allons détailler (TV, DVD, acquisition) peuvent être exploitées via la télécommande. Nous n'allons pas revenir à chaque fois sur l'utilisation de celle-ci, d'où cette précision.


TV "On Demand"

Nous l'avons vu tout à l'heure par transparence sur les photos, le Personal Cinema intègre un tuner-TV. Sans être aucunement original ce tuner de marque Philips remplira son rôle à merveille. Pourvu que votre réception soit bonne, la qualité d'image obtenue n'aura globalement pas à rougir de la comparaison avec un véritable poste de télévision.

C'est le logiciel d'InterVideo WinDVR qui servira d'interface pour exploiter les possibilités de ce tuner. Efficace et simple d'accès ce programme permet une configuration des plus efficaces. Le réglage des chaînes s'effectue automatiquement et rapidement mais on regrettera de ne pouvoir masquer les canaux "inutiles" (je chipote).

Il sera évidemment possible de représenter toutes le chaînes via une mosaïque hélas très longue à s'afficher et au rafraîchissement bien lent. Plus classique, la présence d'une fonction de capture d'images. Si la résolution maximale possible (720x576) est irréprochable on regrettera par contre le format BMP obligatoire.

01C1000000051742-photo-personal-cinema-l-outil-de-capture-d-images.jpg

Enfin, ultime raffinement offert par nvidia, les fonctions magnétoscopes et "timeshifting". Bien qu'ayant une finalité bien différente ces deux options fonctionnent finalement de la même manière. Dans le premier cas il s'agit d'enregistrer un programme sur votre disque dur pour le visualiser ensuite, alors que dans l'autre, le disque dur est utilisé comme tampon pour permettre la visualisation de l'émission en cours avec un léger différé (pour répondre au téléphone, chercher un truc à la cuisine...).

Dans les deux cas, le stockage s'effectue sur le disque dur et l'espace occupé dépendra d'options définies dans le panneau de configuration de WinDVR. Plusieurs réglages de qualité par défaut sont accessibles, mais il est aussi possible de tout paramétrer soi-même.


Le DVD

La lecture des DVD est une des fonctions offertes par le Personal Cinema qui fait ici appel à un autre programme InterVideo : le célèbre WinDVD. Ce logiciel se partage avec PowerDVD la première place auprès des utilisateurs et il faut bien admettre qu'il n'y a vraiment rien à lui reprocher.

01CC000000051729-photo-intervideo-windvd.jpg

Le décodage dépendant directement du GeForce2 MX, il ne peut pas se comparer à ce qu'offre ATI avec sa All In Wonder Radeon. Ici, seul le Motion Compensation est employé et l'occupation processeur est nettement plus important puisqu'elle peut atteindre 50% avec mon Athlon XP 1600+.

Le "TwinView"

Cette fonction n'est pas une spécificité du Personal Cinema puisqu'il est offert par la GeForce2 MX et se trouve donc sur toutes ces Cartes Graphiques. Il n'en demeure pas moins digne d'intérêt même s'il est ici limité par l'absence de second connecteur VGA.

00FA000000051732-photo-personal-cinema-pilotes-geforce.jpg
00FA000000051733-photo-personal-cinema-twinview.jpg

En fait il ne servira qu'à compléter les fonctions multimédia du Personal Cinema en permettant d'exploiter l'affichage sur un écran de télévision selon deux modes d'affichages : clone (même image sur les deux) ou étendu (bureau continu sur les deux écrans). La qualité d'affichage sur la télé est l'une des meilleures qu'il m'ait été donné de voir et sachez enfin que les fréquences de rafraîchissement de la télé et du moniteur ne sont pas liées, ce qui permet d'éviter d'avoir le désagréable 60Hz des All In Wonder.


Acquisition MPEG

Afin d'exploiter les fonctions d'acquisition vidéo de son produit Creative a suivi les directives de nvidia en faisant là-encore confiance au logiciel d'InterVideo : WinDVR. Ce programme est donc livré en version complète et s'installe très simplement, ne nécessitant même pas de redémarrage de la machine.

01E0000000051730-photo-intervideo-windvr.jpg

Premier essai, premier regret : WinDVR ne propose que de l'acquisition en MPEG ou MPEG-2. Il faudra donc faire appel à d'autres programmes pour avoir recours à des codecs de compression tiers, tels que le DivX par exemple : Virtual Dub s'en chargera sans aucun problème. Les formats MPEG permettront tout de même de faire du travail de très bonne qualité à condition cependant de posséder un disque dur généreux.

L'acquisition peut se faire à partir de plusieurs sources en utilisant les connexions et les câbles fournit. On regrettera d'ailleurs que Creative n'ait pas jugé bon de livrer un adaptateur Péritel / Composite qui aurait simplifier la vie des utilisateurs, car en dehors de ce manque il n'y a rien à redire. Vous pourrez exploiter les entrées / sorties composite et S-Video, le son étant quant à lui rediriger vers votre carte son via l'entrée ligne.

01F4000000051731-photo-personal-cinema-sch-ma-de-connexion.jpg

Par défaut l'encodage de votre source vidéo se fera selon l'un des quatre modèles prédéfinis. D'autres modèles pourront être ajoutés via l'option "Personnalisée" qui ouvre la voie à de multiples paramétrages (résolution, débit linéaire, images P et B, compression audio...) pas toujours évidents pour l'utilisateur inexpérimenté.

00FA000000051740-photo-personal-cinema-param-tres-d-enregistrement.jpg
Si le maximum autorisé vous permet théoriquement d'enregistrer des séquences en 720x576, ne soyez pas trop gourmand votre machine pourrait bien ne pas suivre. En qualité maximum il ne faut pas trop espérer parvenir à un résultat satisfaisant tant le processeur central sera sollicité. Pour vous donner une petite idée, avec mon Athlon XP 1600+, la résolution maximale exploitable en qualité maximale est le 640x480.

L'acquisition effectuée, vous pourrez à loisir modifier votre séquence à l'aide du dernier logiciel que Creative livre avec son produit : VideoWave 4.0 SE de MGI. Pas aussi complet que Premiere, le ténor du genre, ce programme sera bien suffisant pour la plupart d'entre-nous avec ses fonctions de transition, ses possiblités d'édition de pistes sonore ou vidéo et son interface des plus dépouillée pour aller rapidement à l'essentiel.

Une ultime remarque avant de passer à la conclusion, pour parler des problèmes que j'ai rencontré dans mes tentatives d'acquisition. Alors qu'avec le tuner-TV, tous s'est toujours bien passé, il a été beaucoup plus délicat d'utiliser certains magnétoscopes. Sur deux modèles certes âgés mais encore bien vaillants, je n'obtenais aucune image, alors que tous les branchements étaient bons... Prudence donc, même si cela marche très bien avec la plupart.

Doit faire ses preuves

0064000000051739-photo-personal-cinema-la-sympathique-t-l-commande.jpg
Nous voilà parvenu au terme de cet article, il est donc plus que temps de vous donner mon avis sur le Personal Cinema. Avis tenant évidemment compte de la concurrence et en particulier de celle des All In Wonder d'ATI, Matrox ayant été quelque peu distancé ces derniers temps.

Le Personal Cinema dispose à n'en pas douter de nombreux atouts. La qualité de réception du Tuner-TV est tout à fait honorable et son "module" d'acquisition vidéo plutôt convaincant malgré la limitation au MPEG et les problèmes que j'ai pu rencontrer. Mais, car il y a toujours un mais, il n'y a rien que la All In Wonder Radeon ne sache faire dans ce que nous avons cité. La carte distribuée par ATI se permet par contre d'exploiter n'importe quel codec de compression et de lire les DVD avec une excellente qualité.

Sans être un mauvais produit, le Personal Cinema semble donc simplement arriver trop tard sans avoir d'arguments assez solides pour s'imposer. En effet la qualité des logiciels InterVideo (WinDVD, WinDVR) et la présence d'une télécommande ne peuvent compenser la différence de prix (100€ de plus qu'une AiW Radeon)... Reste donc à espérer une nouvelle mouture prenant appuis sur une GeForce3 Ti200.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Nouveau graveur chez Iomega
C'est nouveau et c'est dans les rayons
Roland Garros 2002 annoncé pour mai
KaZaA sur les traces de Napster ?
Celeron mobile : Intel passe au 0.13 micron
Gnome 2.0 Alpha dispo... pour les pros
AMD lance le Duron 1.3 GHz
Ludovic LEU, Apach Network :
Wokup! lève 13,25 millions d’euros
AOL s'intéresse à Red Hat, l'un des principaux distributeurs de Linux
Haut de page