🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

SiS645 (MSI 645 Ultra)

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
01 juin 2018 à 15h36
0
00044668-photo-logo-sis.jpg
Après le i850 et sa mémoire RAMBUS, le i845 et sa SDRAM, voici venir le SiS645. Epaulé par de la DDR PC1600, PC2100 ou PC2700 ce chipset concurrent des deux Intel pourrait combiner les avantages de l'un et de l'autre pour enfin proposer une solution Pentium IV performante et relativement bon marché.

Alors que l'on parle de plus en plus de pénurie sur le Pentium 4, il faut cependant relativiser l'engouement qui semble s'emparer du processeur vedette de la firme de Santa Clara. En effet, de nombreuses commandes sont réalisés par les grands constructeurs pour des PCs dont les performances ne sont pas la préoccupation principale.

Un autre taiwanais, SiS

0096000000051142-photo-sis645.jpg
Le fabricant de puces électronique est loin d'être un nouveau venu dans le monde du PC, mais il faut reconnaître qu'il s'est rarement fait connaître pour la puissance de ses composants, privilégiant souvent la fiabilité de pièces largement adoptées par les grands constructeurs pour des machines, certes d'entrée de gamme, mais malgré tout, tout à fait capables.

La montée en puissance de VIA a et c'est peu de le dire, fait de l'ombre à SiS qui ne faisait plus du tout parler de lui jusqu'à l'arrivée toute récente du SiS735, chipset Athlon DDR qui offrait jusqu'à cet été les meilleures performances pour les possesseurs de Processeurs AMD associés à la DDR.

Le succès ayant été au rendez-vous, la firme taïwanaise ne mis pas longtemps avant de nous présenter d'autres produits et plus seulement limités aux plates-formes Athlon. Le SiS645 qui nous préoccupe aujourd'hui se destine effectivement au dernier processeur Intel : le médiatique Pentium 4 qui cherche encore ses marques handicapé qu'il est par le coût de la RAMBUS et l'inadaptation de la SDRAM.


Le SiS645 et la DDR

Ce chipset constitue donc la première solution DDR offerte au Pentium 4. Assez peu coûteux, il devrait permettre de tirer vers le bas le prix des configurations basées sur le dernier processeur Intel sans en ternir trop les performances. Il faut d'ailleurs bien avouer que les caractéristiques techniques mises en avant par SiS sont alléchantes.

Reprenant l'architecture classique des chipsets actuels, le SiS645 se compose en fait de deux parties distinctes aux tâches bien définies : le northbridge SiS645 et le southbridge SiS961. Les deux composants sont reliés par une interface 16 bits cadencée à 266 MHz développée par SiS et baptisée MuTIOL, capable d'un transfert à 533Mo/s.

0234000000051141-photo-sis645-sch-ma.jpg

Commençons évidemment par le commencement et le SiS645 qui possède les caractéristiques suivantes :
- Accepte 3 connecteurs DDR compatibles DDR200, DDR266 et DDR333 pour un maximum de 3 Go de mémoire
- Gestion de l'AGP (1x, 2x et 4x) et support du Fast Writes

0096000000051143-photo-sis961.jpg
Le SiS961 est pour sa part tout à fait classique :
- Gestion de 2 ports IDE compatibles ATA100
- Gestion de 6 ports USB
- Gestion de 6 ports PCI compatibles PCI 2.2
- Contrôleur audio intégré (compatible 5.1 et AC'97)
- Contrôleur réseau intégré (supporte le 100 Base-T)

Cette petite présentation effectuée, il est temps de voir ce que peut donner ce chipset une fois intégré à la carte mère d'un grand constructeur. Pour ce faire nous avons reçu une pré version du futur modèle de MSI : la 645 Ultra.
0064000000047124-photo-logo-msi.jpg
Comme à son habitude, MSI est très réactif aux nouvelles technologies. C'est tout naturellement qu'il est donc le premier à fournir une solution exploitant le dernier chipset SiS645 pour Pentium 4 avec cette 645 Ultra. Il faut toutefois préciser que la carte dont nous disposions n'est pas un modèle tout à fait définitif, il y aura donc peut-être quelques petites modifications par rapport à ce que vous pourrez trouver chez les assembleurs.

Présentation

00FA000000051146-photo-msi-645.jpg
En opposition à celui du SiS735, le style plus classique du SiS645 (northbridge et southbridge en deux composants) amène forcément un dessin plus traditionnel de la carte mère du constructeur taiwanais. Bien que dès le premier coup d'oeil, on est surpris de ne pas trouver de système de refroidissement sur le chipset. Il chauffe si peu qu'il n'est pas indispensable d'en mettre, MSI devrait cependant en fournir un avec la version finale de la carte mère.

Le socket 478 est quant à lui bien sûr entouré de l'imposant système de fixation mis au point par Intel ainsi que par les 3 connecteurs mémoires acceptant aussi bien de la DDR PC1600 (200MHz) que de la PC2100 (266MHZ) ou de la PC2700 (333MHz). Le maximum autorisé est de 1Go par emplacement, ce qui nous donne en tout et pour tout un total confortable de 3Go de mémoire.

La configuration adoptée par MSI pour les ports d'extension est on ne peut plus conventionnelle puisqu'en plus de l'indispensable port AGP (1x, 2x ou 4x), nous avons droit à 5 ports PCI et 1 port CNR. Tout aussi conventionnelles, les prises Ps/2 (2), série (2), parallèle (1) et USB (2). On notera tout de même la présence de deux connecteurs pour exploiter les 4 ports USB suppplémentaires autorisés par le SiS645. MSI fournit d'ailleurs avec la carte mère, l'extension pour pouvoir utiliser 2 de ces ports supplémentaires immédiatement.

Enfin on notera une petite chose assez surprenante : la présence d'un composant audio Realtek compatible AC'97. Celui-ci induit évidemment l'intégration des connecteurs audio standards mais on se demande pourquoi MSI a choisi d'ajouter ce composant alors qu'il ne semble pas ajouter de fonctionnalités à ce qu'offre le SiS645.


Remarques d'utilisation

00C8000000051144-photo-msi-645-les-leds-de-diagnostique.jpg
Si dans son design général, la carte ne présente pas d'originalité particulière, on pourra être plus surpris de ne pas retrouver tous les "accessoires" auxquels MSI nous avait habitué. Il est par exemple extrêmement étonnant de ne pas retrouver le système de LEDs de diagnostique pourtant initié par MSI. On se demande bien pourquoi ?

00C8000000051145-photo-msi-645-l-ergot-du-connecteur-agp.jpg
En fait la réponse à cette question est très simple. L'habituelle colonne de 4 LEDs accolée au port parallèle a ici été déportée fort intelligemment sur l'extension USB. Lorsqu'un problème se manifeste il devient beaucoup plus facile de lire le code puisqu'il n'est plus nécessaire d'ouvrir le PC... Les autres constructeurs n'auront plus, une nouvelle fois, qu'à copier MSI !

En dehors de cela, il n'y a pas grand chose à signaler. Le port AGP est toujours doté de ce petit ergot de plastique bien pratique pour fixer la carte graphique. La disposition des composants ne souffre aucun commentaire (connecteur d'alimentation idéalement placé) et seule la position des connecteurs IDE pourra être contestée (un peu bas sur la carte).

Enfin lors des tests et malgré son statut de "pré-production" la 645 Ultra n'a pas posé de problème (si ce n'est avec de la DDR à 333MHz mais nous le verrons plus tard). Les benchs se sont tous bien déroulés et la stabilité de l'ensemble n'a jamais été mise en cause. Les chipsets Pentium 4 créés par Intel jouissent d'une excellente réputation en la matière : première bonne nouvelle pour le SiS645, il ne semble pas devoir rougir de la comparaison.Le SiS645 avec le support de la mémoire DDR est, au moins sur le papier, censé apporter le meilleur des deux chipsets Intel, en associant le faible coût d'une solution i845, aux performances du i850. La DDR devrait en effet permettre au Pentium 4 de s'exprimer plus librement qu'avec la vieillissante SDR sans pour autant revenir aussi cher que la RAMBUS.


Configuration et benchmarks

00C8000000051152-photo-configuration-compl-te.jpg
Nous avons donc sciemment limité les tests à quelques benchs permettant de faire la comparaison avec des systèmes à base de i845 et de i850 que nous avions déjà testés (cf. cet article et celui-ci). Les outils Sandra 2001, les Ziff Davis Diskmarks, GogoMp3, FlaskMPEG, 3DMark 2001 et Quake3 constituent la liste des logiciels employés sur la configuration suivante :
- Intel Pentium 4 1.8GHz Socket 478 et Athlon 1.33GHz
- 256Mo de mémoire SDR, DDR ou RAMBUS suivant le système
- Disque dur 60GXP 40Go
- GeForce3 (pilotes v21.83)
- Windows 98SE

Ainsi que, bien sûr, les Cartes mères suivantes : MSI 645 Ultra (SiS645), Abit TH7-RAID II (i850), Abit BL7-RAID (i845) et MSI (KT266A).

Enfin les tests du SiS645 auraient dû être fait avec la DDR266 et de la DDR333 pour mettre en évidence le gain apporté par le passage à un bus mémoire sur 166MHz. Hélas, la carte MSI, encore à finaliser, ne nous a pas permis d'obtenir un système stable avec cette fréquence mémoire. Nous nous sommes donc limités à l'utilisation de la DDR266 et donc une fréquence mémoire de 133MHz.


Résultats

01DE000000051147-photo-sis645-sandra-2001-cpu.jpg

Les tests réalisés avec Sandra 2001 ont eu deux objectifs. Il fallait tout d'abord se rendre compte de la gestion du Pentium 4 par le chipset SiS. Pour cela les benchs "CPU" sont parfaits puisqu'ils se chargent de mettre à contribution la puissance brute du micro-processeur. A ce petit jeu, les chipsets Intel sont à égalité et devancent assez nettement le SiS645 sans toutefois que les écarts ne soient alarmants.

01DE000000051148-photo-sis645-sandra-2001-m-moire.jpg

Les tests mémoires sont en revanche plus significatifs et les pertes engendrées par le passage au i845 et à la SDR y étaient clairement visibles. Si le i850 et sa RAMBUS reste encore nettement en tête (de presque 20%), on voit très bien le ballon d'oxygène déjà offert par la DDR. Alors que la solution Athlon / KT266A emploie le même type de mémoire, le chipset SiS645 permet au Pentium 4 de reprendre nettement la tête.

01DE000000051149-photo-sis645-encodeurs-mp3-divx.jpg

Le Pentium 4 s'est toujours montré à l'aise dans la manipulation de données multimédias et en particulier avec les outils de compression audio ou vidéo. Le passage à la SDR n'avait d'ailleurs pas vraiment réussi à entamer cette supériorité du petit dernier d'Intel, il n'y avait donc pas de raison que le SiS645 ternisse cette réputation. Les résultats parlent d'eux-mêmes et sans pour autant arriver au niveau du couple i850 / RAMBUS, le SiS645 et sa DDR supplantent une nouvelle fois le i845 / SDR et restent bien sûr loin devant l'Athlon 1.33GHz.

01DE000000051150-photo-sis645-3dmark-2001-et-quake3.jpg

Bien que largement controversé, les benchmarks comme Quake3 ou 3DMark 2001 continuent à mon sens d'être représentatifs, puisque les écarts mis en avant par ces deux outils se retrouvent le plus souvent dans les autres logiciels. Comme pour les autres benchs, c'est le i850 qui se trouve en tête et si le SiS645 reste une fois de plus en retrait, il n'a pas vraiment à rougir de ses performances largement au-dessus de ce qu'offre le i845, en particulier sous Quake3 qui sollicite beaucoup l'interface mémoire.

01DE000000051151-photo-sis645-zd-winbench-99-diskmark.jpg

Enfin, qui dit nouveau chipset, dit aussi performances disques à vérifier. En effet SiS a intégré à son 645, un southbridge encore inédit, le SiS961. Restait donc à savoir si celui-ci permettait d'exploiter correctement les Disques durs les plus récents. Au vue des résultats du bench Ziff Davis, il ne semble pas y avoir de problèmes de ce côté-ci non plus : le SiS961 s'adjugeant la première place avec une avance plus que confortable.

Overclocking

Malgré la très faible chaleur dégagée par le Pentium 4, le dernier processeur d'Intel n'est pas vraiment la coqueluche des bidouilleurs de tout poil, qui lui préfère encore très largement les modèles Athlon et Athlon XP d'AMD. Il faut dire que le blocage du coefficient multiplicateur oblige à augmenter la fréquence du système dans son ensemble et donc à utiliser des composants de meilleure qualité.

005A000000048667-photo-overclocking.jpg
Nous avons cependant regardé ce que proposait le modèle de MSI et tenter de déterminer ce que nous permettait ce SiS645. Pour palier à la limitation de coefficient multiplicateur, la 645 Ultra permet de jouer sur la fréquence du système que l'on peut définir par pas de 1MHz entre 100MHz et 200MHz. Il sera aussi possible de modifier le voltage du processeur par pas de 0.025V entre 1.725V et 1.850V.

Après quelques tests, le résultat, hélas décevant, parle de lui-même : 110MHz ! C'est le maximum auquel nous avons pu pousser la carte mère entraînant alors une fréquence de processeur de 1980MHz peut-être responsable des plantages survenus alors sous Windows. Chiffre un peu triste s'il en est, ce 110MHz ne doit pas venir ternir le blason de ce chipset qui dispose de nombreux autres atouts, d'autant plus que la carte de pré-série dont nous disposions était, je le rappelle, dépourvue de refroidisseur sur le northbridge.


Conclusion

0096000000051142-photo-sis645.jpg
En définitive, il semble bien que SiS ait trouvé, avec ce SiS645, la solution aux problèmes du Pentium 4. On se doutait bien que l'association de la DDR au dernier processeur du fondeur de Santa Clara aurait largement de quoi concurrencer la RAMBUS... et bien nous ne sommes pas déçus.

Bien que le i850 équipé de RAMBUS soit encore en tête dans tous les benchs, le chipset proposé par SiS a de quoi lui tenir tête que ce soit avec de la DDR 266 ou de la DDR 333 sans pour autant céder quoi que ce soit en terme de stabilité et de fonctionnalités. Ajoutez à cela le coût de revient d'une telle solution et vous comprendrez aisément qu'il s'agit maintenant de la plate-forme a privilégier pour l'achat d'une configuration Pentium 4.

Maintenant se pose toujours le problème du prix du Pentium 4 à côté de ce qu'offre AMD. Les performances du dernier processeur d'Intel sont toujours inférieures à celle des Athlon et Athlon XP alors que leur prix est nettement supérieur... La balle est dans votre camp !
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

NetPME.fr, le portail pour les décideurs d’entreprise en version 3
Kompass.fr consolide son contenu avec Optima Licensing
Le Président de l’ART analyse le développement des hauts débits
Les Chambres de Commerce et d'Industrie lancent le sceau TrustInfo
my.palm.com ne sera accessible qu'aux
LaFormuleWeb industrialise la création de sites web
MPO On-Line lance une offre de Mini-Séries Express de CD
Laurent DAVID présente Tridion spécialiste européen de la gestion de contenu
Surenchère de Ericsson et Nokia autour du MMS
Encore 3 mois d'attente pour le PocketPC E200 de Casio
Haut de page