NVIDIA nForce 780a SLI : le point sur l'Hybrid-SLI

01 juin 2018 à 15h36
0
Après divers effets d'annonce, la firme au caméléon NVIDIA dévoilait finalement au début du mois de mai la première implémentation grand public de sa nouvelle technologie Hybrid-SLI avec la sortie du chipset nForce 780a. Celle-ci poursuit un double objectif en permettant non seulement de booster les performances 3D de son système, en couplant puce graphique et chipset intégré à la manière de l'Hybrid Graphics d'AMD, mais aussi, et c'est là sans doute son principal attrait, d'économiser de l'énergie. C'est sur ce point précis que NVIDIA est particulièrement attendu, puisqu'il est pour la première fois question d'une plate-forme permettant d'offrir des performances graphiques élevées tout en consommant peu d'énergie, et ce, lorsque l'activité du PC n'exige pas la pleine puissance d'une puce GeForce 9.

Innovante sur le papier, la technologie Hybrid-SLI de NVIDIA est pour l'heure réservée aux seuls processeurs AMD. NVIDIA a en effet choisi d'inaugurer l'Hybrid-SLI avec le nForce 780a, son nouveau chipset pour processeurs AMD. Plusieurs fois retardé, ce nouveau chipset nous arrive tout de même près de six mois après la sortie du 790 FX, la solution concurrente signée AMD et dédiée aux derniers processeurs Phenom avec prise en charge du bus PCI-Express 2.0. Rappelons d'ailleurs que jusqu'alors, NVIDIA n'avait pas de chipset AMD avec solution PCI-Express 2.0 dans son panier. Alors que vaut le nForce 780a SLI ? Comment fonctionne l'Hybrid-SLI ? Autant de questions qui devraient trouver une réponse dans les lignes qui suivent.

000000FA01355106-photo-logo-nvidia-hybridpower.jpg

NVIDIA nForce 780a SLI : enfin un nouveau chipset AMD chez NVIDIA !

Malgré le lancement des processeurs Phenom en novembre dernier, NVIDIA continuait de proposer pour les systèmes AMD son vieillissant chipset nForce 590 suivi de sa cohorte de variantes. L'arrivée du nForce 780a SLI permet à la firme de renouveler enfin sa gamme de jeux de composants pour les processeurs AMD. Et avec le nForce 780a SLI, NVIDIA introduit une nouvelle notion puisqu'il n'est plus question de SPP ou de MCP pour désigner le chipset ou ses composants, mais de mGPU, alias motherboard GPU autrement dit processeur graphique pour carte mère. Car ne vous y trompez-pas, le nForce 780a SLI intègre, et ce malgré son appellation, un circuit graphique. Naturellement, il s'agit ici d'un circuit graphique modeste de type entrée de gamme, mais nous aurons l'occasion d'y revenir.

000000DC01355110-photo-puce-nvidia-nforce-780a.jpg

Chipset NVIDIA nForce 780a SLI

Techniquement, le chipset nForce 780a SLI s'articule autour de deux composants : d'un côté le MCP ou mGPU, une puce qui intègre avant tout le circuit graphique, mais aussi les fonctions habituellement dévolues au southbridge (gestion réseau, Serial-ATA, etc.). Rappelons que dans l'architecture de processeurs AMD, le contrôleur mémoire étant intégré au processeur, la prise en charge des échanges mémoire ne dépend plus du chipset. De l'autre côté, on retrouve un composant nForce 200 pour la gestion du bus PCI-Express de seconde génération. D'emblée, on regrettera donc l'architecture à deux composants du chipset alors que NVIDIA aurait pu intégrer le contrôleur PCI-Express de seconde génération à son mGPU, ce qui aurait eu pour avantage de réduire la consommation électrique du chipset.

000000E601360978-photo-nvidia-nforce-780a-sli-chip.jpg

NVIDIA nForce 780a SLI


En matière de fonctionnalités, le nForce 780a SLI se dote du bus Hyper Transport 3 ce qui lui permet de profiter d'une bande passante maximale avec les processeurs Phenom les plus évolués. Intégrant un contrôleur réseau Gigabit, le chipset gère cinq connecteurs PCI, douze ports USB 2.0, alors qu'il peut contrôler jusqu'à six lecteurs Serial-ATA et deux disques en IDE. Quand le MCP gère un total de trois connecteurs PCI-Express 1x, le composant nForce 200 additionnel gère un total de 32 lignes et ajoute la prise en charge d'un connecteur PCI-Express 16x de seconde génération et de deux connecteurs PCI-Express 8x, eux aussi de seconde génération. Cela permet au chipset de gérer les configurations SLI classiques (en mode 2x 16x) mais également les systèmes en 3-Way SLI (1x 16x + 2x 8x). Les technologies propres à NVIDIA, comme l'ESA pour la lecture des informations sur les divers composants du châssis, ou FirstPacket, afin de donner la priorité à certains types de trafic sur le réseau, sont bien sûr au programme. A noter, comme il s'agit d'une nouvelle puce, le contrôleur réseau n'est pas reconnu automatiquement par Windows Vista, contrairement aux autres chipsets nForce dont nous avons l'habitude. N'oublions pas les fonctions MediaShield qui permettent de créer des piles RAID 0, RAID 1, RAID 0+1 et RAID 5 sur les disques Serial-ATA (JBOD également au programme) ou encore le support de la technologie SLI Memory pour une configuration simplifiée des barrettes mémoires via des profils prédéterminés par les fabricants. Petite subtilité, et c'est une première chez NVIDIA, la technologie AHCI est prise en charge pour l'interface Serial-ATA.

0000012201355102-photo-nvidia-nforce-780a-block-diagram.jpg

Diagramme du nForce 780a SLI de NVIDIA


NVIDIA nForce 780a SLI : la partie graphique, GeForce 8200, avec PureVideo HD

0000008C00439192-photo-logo-nvidia-geforce.jpg
Comme indiqué un peu plus haut, le chipset nForce 780a SLI intègre une solution graphique. Nous sommes ici en présence d'un cœur graphique DirectX 10 dont l'architecture est héritée des GeForce 8. Semblable au GeForce 8400, le cœur graphique du nForce 780a SLI embarque un total de 16 processeurs de flux opérant à 1,2 GHz quand le reste de la partie graphique est cadencée à 500 MHz. Naturellement, le circuit graphique du nForce 780a SLI puise sa mémoire vidéo dans la mémoire du système via l'héritage du vénérable TurboCache alors que NVIDIA propose son moteur PureVideo HD. Ici, et c'est nouveau, PureVideo HD est non seulement capable d'assurer le décodage matériel des flux H.264, mais également des flux VC-1. Dommage pour NVIDIA puisque la mort du format HD-DVD rend cette nouvelle fonction tout simplement... inutile ! Reste bien sûr la capacité du moteur PureVideo HD a décoder les vidéos MPEG2 HD. Problème, nos tests ont montré que le décodage vidéo des Blu-ray n'est pour l'heure pas tout à fait fonctionnel. On obtient en effet une demi-image, le reste n'étant qu'artefacts sur le menu de Casino Royale. En revanche, la lecture du film à proprement parler ne pose aucun problème. Niveau performances, l'occupation processeur est très légèrement meilleure chez AMD avec 8 % d'utilisation moyenne du processeur contre 10 % pour le nForce 780a SLI.

000000DC01355288-photo-consommation-cpu-amd-780g-lecture-bluray-780a.jpg
000000DC01356842-photo-consommation-cpu-nforce-780a-lecture-bluray-780a.jpg

À gauche : occupation CPU lors de la lecture de Casino Royale sur AMD 780G, à droite la même opération avec le nForce 780a SLI


Parallèlement, le circuit graphique du nForce 780a SLI est compatible HDCP et gère l'interface HDMI. S'il n'embarque aucun contrôleur audio natif, le chipset est tout de même doté d'un passthrough que le pilote du codec audio additionnel est censé gérer. C'est ainsi que sur notre carte mère Asus, et après installation des pilotes ADI SoundMax, nous avons pu rediriger sans problème (et sans cablâge) le son sur la sortie HDMI. Bien que le chipset soit techniquement capable de gérer le HDMI 1.3a, et donc les formats Dolby TrueHD et DTS-HD grâce à son support LPCM 7.1 (contrairement au 780G d'AMD limité au LPCM Stéréo), les codecs audios qui accompagnent les cartes mères ne sont pas encore prêts pour cette norme.

000000B401360956-photo-nvidia-nforce-780a-sli-hdmi-audio.jpg

Prise en charge HDMI audio du nForce 780a SLI


Terminons en signalant une limitation importante du cœur graphique nForce 780a SLI au niveau de la connectique écran, le RAMDAC étant limité à 300 MHz : de fait, l'interface DVI Dual-Link n'est pas gérée et les écrans dont la résolution est supérieure à 1920x1200 ne fonctionneront pas avec ce chipset.

NVIDIA Hybrid-SLI : Hybrid Power

NVIDIA regroupe sous la bannière générique de Hybrid-SLI deux fonctionnalités distinctes, le GeForce Boost dont nous parlerons un peu plus loin, mais aussi et surtout l'Hybrid Power. Partant du constat que les cartes graphiques consomment toujours plus, mais que leur pleine puissance n'est pas nécessaire en permanence, NVIDIA a développé le mode Hybrid Power pour permettre d'éteindre tout simplement la carte graphique additionnelle afin de basculer sur la solution graphique intégrée à la carte mère. L'idée étant de réduire au maximum la consommation électrique de la machine, mais également son échauffement, et ce, lorsque son usage ne nécessite pas la pleine puissance 3D.

0000010401331044-photo-nvidia-nforce-780a-hybrid-sli-2.jpg

Notre système nForce 780a SLI avec une GeForce 9800 GTX vu par Windows Vista

Simple sur le papier, le concept illustré par la technologie Hybrid Power est en réalité assez complexe puisqu'il faut notamment copier tout le contenu de la mémoire vidéo vers l'une ou l'autre des cartes graphiques à chaque changement de périphérique de rendu. Ce procédé, qui implique donc une recopie des données, peut du reste peser sur les performances de la carte graphique additionnelle, les données affichées par cette dernière étant systématiquement recopiées vers le circuit graphique intégré en vue d'obtenir l'affichage final, ce que nous démontrons ci-après.

3DMark 06 - 1920x1200

01357204-photo-nvidia-nforce-780a-sli-performances-9800-gtx-hybridsli.jpg

Avec 3DMark 06 nous testons les performances de notre GeForce 9800 GTX utilisée seule sur la plate-forme nForce 780a SLI avec la technologie Hybrid-SLI désactivée dans le BIOS. Puis nous retestons sur la même machine, dans les mêmes conditions, la GeForce 9800 GTX une fois la technologie Hybrid-SLI activée. On le voit, les performances sont à la baisse avec une chute d'en moyenne 2,6 %.

Le changement d'un mode HybridPower à l'autre se fait pour l'heure de manière entièrement manuelle. Sur un système compatible et via les derniers pilotes génériques NVIDIA, on notera au passage qu'il ne faut heureusement pas installer de pilote spécifique, une nouvelle icône apparaît dans la barre des tâches Windows. Un clic sur l'icône en question permet de basculer du mode économie d'énergie au mode performances. La bascule est donc entièrement manuelle et volontaire, puisque NVIDIA ne propose pas encore de fonction pour automatiser la chose en fonction de l'usage de l'ordinateur par exemple. Dommage !

Et du reste il faudra être patient car sous Windows Vista, seul système d'exploitation supporté par l'Hybrid SLI, le passage d'un mode à l'autre prend tout de même quelques secondes avec au passage quelques clignotements de l'écran et la fermeture de toutes les applications 3D en cours d'exécution. Petite précision, l'écran principal de votre ordinateur doit être raccordé sur le connecteur graphique de la carte mère et non sur celui de la carte graphique.


000000E601331042-photo-nvidia-nforce-780a-hybrid-sli-1.jpg

Bascule en mode Hybrid Power

Si nous regrettons une certaine jeunesse des pilotes au niveau de la gestion des modes d'alimentation Hybrid Power et de leur activation, ce n'est rien comparé aux restrictions matérielles. En effet pour profiter de la technologie Hybrid Power, il faut disposer d'une carte mère avec chipset nForce 750a ou nForce 780a, mais aussi et surtout d'une carte graphique GeForce compatible. Car si NVIDIA utilise le SMBus pour envoyer les commandes afin d'éteindre ou non la carte graphique, la puce graphique doit savoir interpréter les commandes en question. Pour l'heure, seules deux générations de cartes graphiques sont compatibles Hybrid Power : les GeForce 9800 GTX et les GeForce 9800 GX2 ainsi que les prochaines GeForce GTX de la série 200. Le choix est donc restreint d'autant qu'il nous faut signaler une autre limitation liée à l'Hybrid-SLI en général. Le RAMDAC du chipset nForce 780a est en effet limité à 300 MHz. Du coup, la résolution maximale supportée en sortie vidéo ne dépasse pas les 1920x1440 à 75 Hz alors que la connectique DVI ne gère pas le mode Dual-Link pourtant indispensable au bon fonctionnement des écrans 30 pouces notamment.

 AMD 780GnForce 780a SLInForce 780a SLI avec
GeForce 9800 GTX
Power Mode
nForce 780a SLI avec
GeForce 9800 GTX
Boost Mode
Consommation « idle »153 Watts196 Watts199 Watts255 Watts

Nous avons naturellement cherché à relever la consommation électrique de la plate-forme nForce 780a SLI en mode « économie d'énergie ». Nous utilisons pour cela un wattmètre et nous relevons la consommation électrique du système lorsque celui-ci est au repos. La mesure a été effectuée avec le nForce 780a SLI seul (sans carte graphique) puis nous avons effectué la même mesure, sur la même configuration, mais en rajoutant cette fois une GeForce 9800 GTX. On constate qu'en mode « Boost », mode où la carte graphique GeForce 9800 GTX est active, la consommation s'envole, alors qu'en mode « Power », la consommation électrique globale de la plate-forme retombe au même niveau que lorsque le nForce 780a SLI est utilisé seul. La technologie Hybrid Power rempli donc son rôle mais... si nous comparons la consommation électrique en « idle » de la plate-forme nForce 780a SLI à sa concurrente équipée d'un chipset AMD 780G, on s'aperçoit qu'à configuration identique, la plate-forme AMD est moins vorace.

NVIDIA Hybrid SLI : GeForce Boost

Sous la bannière Hybrid SLI, NVIDIA propose également la fonctionnalité GeForce Boost. Il s'agit ici, comme indiqué un peu plus haut, d'améliorer les performances graphiques du chipset nForce 780a en ajoutant une carte graphique additionnelle sur le bus PCI-Express. Singeant la fonction Hybrid Graphics d'AMD, le GeForce Boost n'est efficace qu'à condition d'utiliser une carte graphique de même génération que le circuit graphique intégré au chipset. En clair, seules les GeForce 8400 GS et GeForce 8500 GT devraient pour l'heure fonctionner en mode GeForce Boost avec le nForce 780a.

000000E601337890-photo-nvidia-nforce-780a-hybrid-sli-4.jpg

Activation de la fonction GeForce Boost avec une carte graphique compatible

Similaire au SLI, la fonction GeForce Boost envoie les commandes graphiques aux deux puces graphiques du système pour que le chipset et la carte graphique additionnelle travaillent au même instant sur le rendu d'une image différente. En fin d'opération, les images qui en résultent sont copiées d'une mémoire à l'autre avant d'être envoyées pour affichage à l'écran. Le gain de performances est réel, mais pas nécessairement suffisant pour utiliser des jeux qui ne tournaient pas avec fluidité avec le nForce 780a SLI seul.

Asus M3N-HT Deluxe

00054969-photo-logo-asus.jpg
Asus est l'un des premiers fabricants à adopter la nForce 780A de NVIDIA, au cœur de sa M3N-HT Deluxe, une carte mère au format ATX. Destinée à la plate-forme AMD, la carte adopte logiquement un socket AM2+ pour le processeur ainsi que quatre emplacements mémoire DDR2. Son alimentation est assurée par le classique couple connecteur ATX 24 broches et double connecteur ATX 12 volts. Dotée d'un PCB sombre, la carte embarque trois ports PCI-Express 16x, dont les deux derniers opèrent, selon les limitations du chipset, en mode 8x dans le cas d'une configuration 3-Way SLI. On retrouve qui plus est, deux ports PCI et un connecteur PCI-Express 1x. Dotée d'un port IDE, la carte comporte un total de six connecteurs Serial-ATA.

0000010401361100-photo-asus-m3n-ht-1.jpg

Asus M3N-HT Deluxe


Afin de compléter les fonctionnalités du chipset, Asus retient divers composants additionnels dont une puce Agere pour la gestion du Firewire ou encore un circuit audio signé Analog Devices, le composant ADI1988B. Le chipset nForce 780A ne gérant qu'un seul contrôleur réseau, Asus choisit un composant PHY Atheros (Gigabit) alors que le fabricant ajoute une puce Marvell pour la gestion du connecteur eSATA additionnel. La connectique arrière de la carte mère propose en effet quatre ports USB 2.0, un connecteur PS/2 pour le seul clavier, un seul connecteur RJ45 pour le réseau, une rampe de six connecteurs audio, deux sorties audios numériques (optique et coaxiale), un port eSATA, un connecteur VGA DB-15 et un port HDMI.

0000010401361102-photo-asus-m3n-ht-2.jpg


Pour le reste, la carte mère se dote d'un système de refroidissement en cuivre avec trois radiateurs : un sur le composant nForce 200, un sur le chipset et enfin un dernier radiateurs sur l'étage d'alimentation, tous étant reliés par un caloduc. Pour les amoureux des caloducs, Asus livre avec cette carte mère son dispositif Mempipe : il s'agit de deux radiateurs se fixant via un système d'étau à vos barrettes mémoires pour mieux les refroidir grâce au caloduc incorporé. Parmi les autres fonctionnalités, Asus propose sa fonction ExpressGate, qui techniquement consiste en une simple puce de mémoire flash interfacée en USB. L'intérêt est que celle-ci comporte un micro-système d'exploitation Linux, sur lequel la carte peut démarrer en quelques secondes. L'idée étant de proposer à l'utilisateur un environnement accessible rapidement et offrant des fonctions basiques comme la navigation sur Internet ou un service de voix sur IP.

000000C301360980-photo-asus-m3n-ht-d-tail-1.jpg
000000C301360982-photo-asus-m3n-ht-d-tail-2.jpg
000000C301360984-photo-asus-m3n-ht-d-tail-3.jpg

Détails carte mère Asus M3N-HT Deluxe
00310184-photo-ordinateur-de-bureau-dell-dimension-3100c.jpg
Pour tester les performances du chipset NVIDIA nForce 780a SLI, nous avons réuni divers types de plate-formes dont la configuration détaillée figure ci-dessous. L'idée étant de comparer les performances globales du nForce 780a SLI à son concurrent direct chez AMD, le 780G mais aussi face au chipset AMD 790FX.

  • Carte mère Asus M3N-HT Deluxe (NVIDIA nForce 780a SLI),
  • Processeur Phenom 9850 (2.5 GHz),
  • 2x 1 Go OCZ DDR2 PC-10000 @ DDR2-1066,
  • 2x Disques durs Western Digital Raptor 150,
  • Carte graphique GeForce 9800 GTX
  • Carte mère Asus M3A-H/HDMI (AMD 780G),
  • Processeur Phenom 9850 (2.5 GHz),
  • 2x 1 Go OCZ DDR2 PC-10000 @ DDR2-1066,
  • 2x Disques durs Western Digital Raptor 150,
  • Carte graphique GeForce 9800 GTX
  • Carte mère Gigabyte MA790X-DS4 (Chipset AMD 790X - BIOS F4),
  • Processeur Phenom 9850 (2.5 GHz),
  • 2x 1 Go OCZ DDR2 PC-10000 @ DDR2-1066,
  • 2x Disques durs Western Digital Raptor 150,
  • Carte graphique GeForce 9800 GTX
Tous nos systèmes fonctionnaient sous Windows Vista Edition Intégrale avec Service Pack 1 et étaient munis des dernières révisions de BIOS et des derniers pilotes en date. Il s'agissait notamment des pilotes GeForce 175.16 WHQL pour les systèmes NVIDIA et des CATALYST 8.5 pour les systèmes AMD.

3DMark 06 - Test processeur

01357210-photo-test-hybrid-sli-3dmark-06-cpu.jpg

On démarre avec un classique, le test processeur de l'ami 3DMark 06. Ici, le nForce 780a SLI semble profiter d'un très léger avantage sur ses concurrents AMD, un avantage qui frise les 3 % lorsque l'on compare le nForce 780a SLI à l'AMD 790 FX.

PCMark 05 - Test processeur

01357214-photo-test-hybrid-sli-pcmark-05-cpu.jpg

On reste chez le même éditeur, FutureMark, mais on passe cette fois-ci à PCMark. Le test processeur donne l'avantage au nForce 780a SLI qui termine très légèrement devant le 780G d'AMD. L'écart de performances entre les deux extrêmes de ce test, le nForce 780a SLI et l'AMD 790 FX, ne dépasse pas 0,7 %.

PCMark 05 - Test mémoire

01357216-photo-test-hybrid-sli-pcmark-05-mem.jpg

Le test mémoire de PCMark 05 montre lui aussi des écarts très réduits puisque le passage de l'AMD 780G à l'AMD 790 FX, le chipset le plus performant, augmente les performances de seulement 1 %. Le petit dernier de NVIDIA se situe entre les deux chipsets AMD.

Sandra 12 SP2a - Test processeur

01357218-photo-test-hybrid-sli-sandra-cpu.jpg

Toujours dans le domaine des logiciels de test synthétiques, Sandra nous donne un indice de performances processeur. Sans surprise nos trois systèmes sont à égalité, l'interface processeur étant aussi efficace d'un chipset à l'autre.

Sandra 12 SP2a - Test mémoire

01357220-photo-test-hybrid-sli-sandra-mem.jpg

Le test mémoire de Sandra met en avant de plus grandes différences entre nos chipsets, le logiciel évaluant la bande passante mémoire disponible. Notre système AMD 790 FX est ici en tête avec une bande passante mémoire 2 % supérieure à celle offerte par le nForce 780a SLI. Ce dernier chipset est d'ailleurs légèrement plus rapide que l'AMD 780G, ici à la traîne.

Cinebench 10

01357212-photo-test-hybrid-sli-cinebench.jpg

Basé sur le moteur de l'application professionnelle Cinema4D, Cinebench utilise dans sa dernière version 10.0 une nouvelle scène 3D. Pour évaluer les performances de nos systèmes, le logiciel effectue le rendu 3D de la scène en question et nous donne un indice final sur la rapidité de la machine. On le voit nos trois plate-formes sont à égalité avec un très léger avantage pour le 780G d'AMD qui devance d'un cheveu le nForce 780a SLI.

ScienceMark 2 - Primordia

01357222-photo-test-hybrid-sli-sciencemark-2.jpg

On passe à ScienceMark 2 qui évalue les performances de nos systèmes en effectuant toute une batterie de calculs scientifiques. Ici, le nForce 780a SLI de NVIDIA semble profiter d'un très léger avantage, à peine 0,6 % face au 780G d'AMD alors que le chipset 790FX referme le bal.

TMPGenc 4.4

01359174-photo-test-hybrid-sli-tmpgenc.jpg

On commence la série de tests applicatifs avec TMPGenc, un logiciel de compression vidéo. Ici, nous mesurons le temps nécessaire pour l'encodage au format MPEG2 d'une vidéo AVI. Les résultats sont exprimés en secondes, la lecture des graphiques s'en trouve donc inversée. La plate-forme AMD 790 FX tire son épingle du jeu en mettant deux secondes de moins pour l'encodage vidéo face à ses homologues. Quant au nForce 780a SLI de NVIDIA, il fait jeu égal avec le 780G d'AMD.

WinRAR 3.71

01359172-photo-test-hybrid-sli-winrar.jpg

Second test applicatif de notre série, WinRAR est ici utilisé pour compresser une archive d'environ 500 Mo. Nous mesurons le temps nécessaire à la génération de notre archive et les résultats sont donc exprimés en secondes avec une lecture inversée du graphique. La plate-forme NVIDIA tire ici son épingle du jeu en étant la plus rapide, la compression de notre archive s'effectuant en sept secondes de moins que sur le système 780G d'AMD.

Quake Wars - Enemy Territory - v1.4 - 1024x768x32

01359332-photo-test-hybrid-sli-quakewars-enemy-territory.jpg

Petit détour sous Quake Wars Enemy Territory. Ici, le nForce 780a SLI de NVIDIA termine premier avec un avantage de pratiquement 3,8 % sur le 780G d'AMD. La plate-forme 790FX d'AMD se contente pour sa part de la troisième place.

Crysis - v1.2 - 1024x768x32 - Elevé

01359348-photo-test-hybrid-sli-crysis.jpg

Alors que Quake Wars semblait mettre en lumière de petites différences de performances d'une plate-forme à l'autre, le test processeur de Crysis remet tout à plat. Nos trois systèmes sont en effet à égalité avec des performances pratiquement identiques d'une machine à l'autre.Avant de rentrer dans le vif du sujet en ce qui concerne les performances 3D, il nous faut apporter quelques précisions. Tout d'abord, les tests ont été effectués avec les configurations décrites précédemment. À noter, que le GeForce 8400 GS a été testé seul sur la plate-forme nForce 780a SLI. Côté résolutions, nous avons opté pour le 800x600 et le 1280x1024, résolution native des écrans 19 pouces. Précisons enfin que pour tous les chipsets intégrés nous avons réglé le BIOS de façon à allouer 256 Mo de mémoire vidéo au circuit graphique.

3DMark 06

01359536-photo-test-hybrid-sli-perfs-igp-3dmark-06.jpg

Petit détour sous 3DMark 06 où la configuration Hybrid Crossfire d'AMD, qui réunit un Radeon HD 3450 et le Radeon HD 3200 de notre chipset 780G, termine largement en tête. En seconde position on retrouve le couple GeForce Boost, un couple constitué du nForce 780a SLI et d'une GeForce 8400 GS. Il est intéressant de noter que le chipset 780G affiche des performances graphiques 26 % supérieures au nForce 780a SLI, et ce, quelle que soit la résolution. Quant à la fonction GeForce Boost, elle se montre effectivement opérationnelle avec un gain de performances de 76 %. Chez la concurrence, l'activation de l'Hybrid Crossfire augmente les performances de 77 %.

F.E.A.R. v1.08

01359540-photo-test-hybrid-sli-perfs-igp-fear.jpg

Après un 3DMark 06 qui plaidait clairement en faveur d'AMD, petit détour sous F.E.A.R., ce bon vieil FPS. Ici, le couple nForce 780a SLI et GeForce 8400 GS termine sur la première marche du podium, devant la plate-forme AMD, et ce, même lorsque nous activons l'Hybrid Crossfire. Il est toutefois intéressant de noter que, par défaut, nos deux chipsets avec solution graphique intégrée affichent des performances pratiquement identiques. Le fait de rajouter une carte GeForce 8400 GS à notre plate-forme propulse les performances à la hausse de 66 %. Un score qu'il faut comparer au gain de 56 % offert, dans les mêmes conditions, par l'Hybrid Crossfire d'AMD.

Half-Life 2 Episode Two

01359544-photo-test-hybrid-sli-perfs-igp-hl2-ep2.jpg

Half-Life 2 Episode Two permet à AMD de reprendre la main puisque le couple Radeon HD 3450 / chipset 780G est de nouveau premier, et d'assez loin devant notre configuration GeForce Boost. Utilisé seul, le chipset nForce 780a SLI est plus lent que son concurrent direct de chez AMD, le 780G. Ce dernier est en effet 36 % plus performant en 800x600. L'installation d'une GeForce 8400 GS pour activer la fonction GeForce Boost augmente bien les performances, mais de seulement 40 %. Chez AMD, l'ajout d'un Radeon HD 3450 pour activer l'Hybrid Crossfire se traduit par une hausse de 71 % du framerate.

Quake Wars - Enemy Territory - v1.4

01359542-photo-test-hybrid-sli-perfs-igp-quakewars.jpg

Sous Quake Wars - Enemy Territory, c'est à nouveau la solution AMD qui l'emporte, du moins lorsque l'on considère les performances obtenues en Hybrid Crossfire. En revanche, le nForce 780a SLI de NVIDIA est, seul, plus rapide que le 780G d'AMD avec des performances 7 % supérieures. Reste qu'en 1280x1024, le jeu est inutilisable sur l'une ou l'autre des solutions avec graphique intégré. L'adjonction d'une GeForce 8400 GS se traduit ici par un effet intéressant puisque les performances sont identiques à celles obtenues avec une GeForce 8400 GS utilisée seule. En d'autres termes, GeForce Boost n'est pas opérationnel sous Quake Wars. Du coup, AMD en profite et le couple 780G et Radeon HD 3450 termine premier bénéficiant d'un sursaut de performances de l'ordre de 84 % face au 780G en 1280x1024.

Call Of Duty 4 - v1.5

01359538-photo-test-hybrid-sli-perfs-igp-call-of-duty-4.jpg

On termine avec Call Of Duty 4, jeu qui permet aux solutions NVIDIA de reprendre quelques couleurs. C'est ainsi que le couple GeForce 8400 GS et nForce 780a SLI termine premier alors que l'activation de GeForce Boost se montre ici efficace avec un gain de performances d'environ 81 % face au nForce 780a SLI utilisé seul. Du reste le chipset 780G d'AMD offre des performances un tantinet supérieures à celles de son concurrent lorsqu'il est utilisé seul. Pour finir, le gain de performances obtenu avec l'Hybrid Crossfire s'élève à 24 % face au 780G seul.

Conclusion

000000A501360238-photo-nvidia-hybrid-sli-marketing-collateral.jpg
Le retour de NVIDIA sur le marché des chipsets pour la plate-forme AMD se fait finalement avec grand fracas puisque malgré les divers retards et reports, NVIDIA propose une alternative plus que sérieuse aux chipsets AMD. Il faut dire que le nForce 590 SLI avait grand besoin d'un petit coup de jeune, et le nForce 780a SLI arrive à point nommé pour non seulement prendre en charge les derniers processeurs AMD, les dernières technologies comme le PCI-Express 2.0 mais aussi, et surtout, introduire le support de l'Hybrid SLI.

Attendue depuis de longs mois, la technologie Hybrid SLI de NVIDIA fait ses premiers pas. Des premiers pas qui ne sont pas sans rappeler ceux du SLI à son lancement. Car tout comme le SLI à ses débuts, l'Hybrid SLI est l'objet de plusieurs défauts de jeunesse alors que ses contraintes sont relativement nombreuses. Tout d'abord il ne faut pas perdre de vue la différence entre la fonction GeForce Boost, qui vise à cumuler les performances du circuit graphique intégré à une GeForce, et la fonction Hybrid Power qui est autrement plus intéressante. En effet, NVIDIA se démarque ici en proposant une fonction permettant d'éteindre la carte graphique additionnelle, lorsque celle-ci n'est pas utilisée (email, bureautique, etc.), et de basculer sur le circuit graphique intégré pour économiser de l'énergie. Unique et sans équivalent, cette fonction souffre encore de nombreux défauts. Ainsi, seules les GeForce 9800 GTX et GX2 sont pour l'heure compatibles (pourquoi pas la GeForce 9600 ?) alors que le passage en mode Hybrid Power est manuel et plutôt long. En prime, la technologie Hybrid Power ne supporte pas une résolution d'écran supérieure au 1920x1200, une limitation pour le moins étonnante alors que techniquement, l'usage d'Hybrid Power réduit quelque peu les performances de la carte graphique employée du fait de la nécessité de recopier le contenu de la mémoire entre la carte graphique PCI-Express et le chipset graphique intégré. Et n'oublions pas d'évoquer la consommation électrique en idle du nForce 780a SLI, une consommation supérieure à celle du 780G d'AMD...

Bref, Hybryd Power est une très bonne idée, mais son implémentation pourrait être meilleure. Nul doute d'ailleurs que NVIDIA travaillera sur ses prochaines générations de pilotes et de chipsets à corriger ces défauts de jeunesse. Quant à la fonction GeForce Boost, elle ne nous séduit guère plus que l'Hybrid Crossfire d'AMD dont nous vous parlions il y a peu. Le gain de performances, lorsqu'il existe, est certes bien réel, mais pas toujours suffisant pour jouer dans de bonnes conditions alors que le support des seules GeForce 8400 et 8500 est là encore... étrange !

Finalement, et malgré toutes les réserves énoncées, le nForce 780a SLI reste un très bon chipset pour la plate-forme AMD avec de véritables nouveautés sur la partie graphique. Certes nous regrettons que la prise en charge du bus PCI-Express 2.0 passe par une puce additionnelle, ou alors qu'il n'y ait qu'un seul contrôleur réseau mais nous ne pouvons que saluer quelques-unes des nouveautés comme la prise en charge AHCI pour le Serial-ATA ou encore l'adjonction du moteur PureVideo HD qui permet de regarder des films Blu-ray en haute définition sans ajout d'une carte graphique supplémentaire. Hormis les défauts évoqués ça et là, le nForce 780a SLI aurait pu être encore meilleur s'il était sorti pour la plate-forme Intel et non pour la plate-forme AMD. Il faudra donc encore un peu de patience pour profiter de l'Hybrid SLI dans le monde Intel...

Un mot pour conclure sur le positionnement tarifaire du nForce 780a SLI. Proposé sur le segment haut de gamme, le nForce 780a SLI équipe des cartes mères haut de gamme comme la M3N-HT Deluxe d'Asus que nous testions dans ce dossier. De fait, le prix de la plate-forme est particulièrement élevé puisqu'il faudra débourser dans les 240 euros TTC en moyenne. En face le 780G d'AMD est positionné comme une solution entrée de gamme avec des cartes mères dont le prix tourne autour des 70 euros TTC. La comparaison est donc délicate et c'est précisément pour cette raison que NVIDIA propose le GeForce 8300, une puce tout à fait identique mais dépourvue des fonctions SLI et 3-Way SLI du nForce 780a SLI et positionné dans la même plage tarifaire que le chipset d'AMD.

NVIDIA nForce 780a SLI

6

Les plus

  • Technologie Hybrid-SLI innovante
  • Bonnes performances d'ensemble
  • Moteur PureVideo HD

Les moins

  • Résolution écran limitée à 1920x1200
  • Consommation chipset élevée
  • Un seul contrôleur réseau
  • Pilotes encore jeunes

0

Performances8

Fonctionnalités9

Fiabilité8



  • Venez discuter de cet article dans le forum
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Test Android Froyo 2.2 : les nouveautés de la bêta passées au crible
iPhone 6 : un prototype (?) en vente sur eBay pour 7 000 dollars
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Platine Kiss DivX Ethernet disponible en France
Ogg Vorbis & Xvid pour la platine DivX de Kiss
Mobinaute lance un comparateur de prix ainsi qu'une boutique en ligne
Comparateur de prix Clubic : du nouveau
Tomb Raider Chronicles: La soluce complète
Haut de page