GeForce2 MX400 (Elsa, Abit, MSI, Hercules, SUMA)

12 septembre 2001 à 20h12
0
0050000000048878-photo-logo-nvidia-miniature.jpg
Alors que l'introduction du GeForce3 a donné à NVIDIA l'occasion de remanier quelque peu son offre haut de gamme, celle des trois catégories de GeForce2 MX (les 100, 200 et 400) lui permet de mettre au goût du jour son catalogue d'entrée de gamme. Position de leader oblige, de nombreux fabricants lui ont emboité le pas et le consommateur se retrouve devant un choix bien difficile. Avant de voir plus en détail l'offre en matière de MX400, de petites explications s'imposent.


MX100, MX200 et MX400

Le renouvellement de l'entrée de gamme passe pour NVIDIA par une multiplication des références. Et c'est ainsi qu'en lieu et passe du simple GeForce2 MX on se retrouve avec 3 produits aux noms très proches : les MX100, MX200 et MX400. Alors bien sûr il ne s'agit pas seulement de remplacer le seul MX et chacun de ces trois "nouveaux" produits aura un segment de marché bien spécifique.

0096000000048879-photo-geforce2-mx400.jpg
Terminons-en très rapidement avec le petit MX100 qui n'intéressera vraiment pas les joueurs du fait d'une puissance vraiment trop faible. De toute façon il est là pour combler la place laisser vacante par la disparition des TNT2. Il aura donc comme cible principale les serveurs qui ne nécessitent pas une formidable puissance graphique et les intégrateurs soucieux de proposer des machines à prix planchers ayant tout de même quelques fonctions 3D sympathiques.

Le cas des MX200 / MX400 est plus intéressant. Tout d'abord parce qu'il commence à y avoir là matière à jouer, les performances étant plus ou moins de l'ordre de l'ancien MX. Ensuite parce que le choix devient réellement difficile, ce même MX étant encore largement disponible. Enfin parce que malgré leurs similitudes, il existe de véritables différences entre ces trois frères.


Les mousquetaires de NVIDIA

Pas de d'Artagnan dans le coin, les mousquetaires pour NVIDIA ne sont que trois. Pas la peine d'entretenir comme le constructeur le fait si bien, un quelconque suspense sur les potentialités techniques de ces chips. Qu'il s'agisse du MX, MX200 ou MX400... Ce sont exactement les mêmes ! Là où en revanche les choses changent, c'est en ce qui concerne les fréquences de fonctionnement. Voici un petit tableau, histoire de récapituler simplement les choses.

01E1000000048856-photo-geforce2-mx400-tableau-comparatif.jpg

A la vue de ces chiffres il semble évident que le MX200 n'est là que pour remplacer son aïeul MX. Les fréquences de fontionnement sont identiques tout comme le fill rate. Si la bande passante reste nettement inférieure c'est que, pour des raisons de coûts vraisemblablement, NVIDIA a divisé la largeur de l'interface mémoire par deux. On est passé de 128 à 64 bit. De plus ce MX200 n'accepte que de la SDR. Les mathématiques faisant le reste, il était logique d'obtenir un score inférieur de 50% à celui d'un MX classique (SDR 128 bits ou DDR 64 bits).

Cette réduction des performances devraient aussi permettre une réduction des coûts, rappelons que la mémoire reste l'élément le plus cher d'une carte graphique. De ce fait on devrait voir apparaître des modèles dotés de fonctions 3D très puissantes à des prix vraiment bas.

0096000000048880-photo-kyro2.jpg
Pour ceux que les performances intéressent NVIDIA a tout de même renforcé un peu le classique MX en sortant son MX400. Il semble assez clair que celui-ci constitue aussi une manière de contrer l'offre Kyro II. Le processeur tournant un peu plus vite il est bien évidemment capable d'un fill rate un peu supérieur. En revanche NVIDIA est resté plus flou sur la mémoire que les constructeurs se doivent de placer à ses côtés. Le chiffre de bande passante se base donc sur les spécificités minimales, celles du MX classique.

A noter enfin que le MX400 dispose d'une interface mémoire sur 64 ou 128 bits et qu'il peut gérer de la SDR comme de la DDR. Hélas la combinaison de ces deux facteurs n'est pas possible et on ne pourra donc pas trouver de DDR 128 bits. Pour le reste (fonctions 3D, architecture interne...) MX200 comme MX400 sont donc exactement identiques au GeForce2 MX, de ce fait pour de plus amples informations je vous conseille de vous rendre ici, pour consulter le test que nous en avions fait.Pour les débuts de ce comparatif, nous avons rassemblé trois cartes de constructeurs connus et plutôt simples à trouver sur le marché français : Abit, Elsa, MSI. Un petit tour sur Internet permet de voir qu'il existe une multitude d'autres fabricants. Si beaucoup d'entre eux ne seront jamais importés en France, il en est d'autres beaucoup plus accessibles. Nous ajouterons donc au fur et à mesure de la réception d'autres cartes des petits compléments.

Les première cartes à être rajoutées sont celles de Hercules et de SUMA, à savoir les cartes 3D Prophet II MX de Hercules et SUMA Platinum GF2 MX400, qui se démarquent assez nettement des autres tant par leurs options, que par leurs caractéristiques.


Nous sommes des sœurs jumelles...

Sœurs jumelles ? On ne peut pas vraiment dire que cette appelation soit exagérée tant les trois premières cartes se ressemblent. Leurs constructeurs n'ont pas vraiment fait preuve d'originalité en se basant sur le "reference design" de NVIDIA. On ne leur jettera pas la pierre, tant cette démarche est fréquente... Il faut dire pourquoi faire davantage de travail quand il n'y a qu'à recopier ?

0096000000048861-photo-abit-siluro-t400.jpg
0096000000048883-photo-msi-starforce-826.jpg
0096000000048862-photo-elsa-gladiac-511.jpg

0096000000048999-photo-hercules-3d-prophet-ii-mx.jpg
0096000000050069-photo-suma-platinum-gf2-mx.jpg

Les photographies ci-dessus en atteste, les MX400 se suivent et se ressemblent. Bien sûr Abit et SUMA se démarquent par l'emploi d'un PCB noir du plus bel effet (mais franchement qui ira le voir enseveli sous les câbles à l'intérieur de votre tour ?) mais il n'y pas de quoi fouetter un chat. En fait, seules les carte signées Hercules et SUMA présentent de réelles différences, alors pour ne pas être trop répétitif, nous ne ferons qu'une description générale des cartes opposant le design des trois "clônes" à celui de la 3D Prophet II MX et de la SUMA Platinum GF2 MX400.

Commençons par la disposition des composants qui est bien évidement identique même sur la Hercules et la SUMA. On retrouve donc systématiquement le processeur au centre, surmonté de son combiné radiateur / ventilateur, qui est assez orginal sur la carte SUMA puisqu'il de couleur or (pour le radiateur) et transparent (pour le ventilateur). D'ailleurs on notera que seules les cartes 3D Prophet II MX et SUMA Platinum GF2 MX sont équipées d'un ventilateur en plus du traditionnel radiateur.
Les puces mémoires sont également placées de la même manière, tout autour du processeur. La capacité des cartes n'étant pas la même (64 Mo pour toutes sauf pour la Hercules et la SUMA, 32 Mo), le nombre de composants est différent (8 ou 4) mais leur position ne change pas fondamentalement.

0096000000048860-photo-geforce2-mx400-sortie-tv.jpg
Il est amusant de constater que nos trois "clônes" ont choisi d'intégrer ce que l'on pourrait qualifier de "gadget" : une sortie TV. Finalement il semble que de plus en plus d'utilisateurs exploitent cette petite sortie ! Précisons à ce sujet une différence puisque si Elsa et MSI on choisit de faire confiance à Connexant pour la puce en question, Abit a préféré obtenir un modèle de chez Chrontel. Cela n'a toutefois aucune incidence sur la qualité du signal que l'on récupère sur la télé : très correct mais pas parfait. A noter enfin que les trois constructeurs ont eu la bonne idée de fournir le cable à même d'exploiter cette sortie. La plupart des fabricants le font mais c'est toujours bon à savoir.

Hercules et SUMA ont sur ce point aussi choisi de faire cavaliers seuls. La 3D Prophet II MX ne comporte effectivement que les emplacements pour souder ce type de puces mais dans l'immédiat aucun modèle pourvu de cet accessoire n'est prévu.
Il est de même pour la carte de chez SUMA, qui toutefois propose à la place son fameux filtre "SIF" qui prend comme la sortie TV la forme d'une petite carte fille mais qui est cette fois-ci directement soudé sur la sortie VGA. Ce filtre est destiné à améliorer la qualité d'affichage 2D VGA dans les très hautes résolutions.

Après quelques tests nous n'avons pas relevé de différences de qualité surprenante, si ce n'est des caractères "moins flous" en 1600*1200. En clair ce petit gadget n'aura pas vraiment d'intérêt si vous ne passez pas des heures à faire de la bureautique en 1600*1200. D'autant plus que pour ce genre d'utilisation une carte de type Matrox G450 ou G550 est plus appropriée.

Autre point de divergence entre les constructeurs qui cette fois les touche tous : la mémoire. Si les trois premiers utilisent des puces à 6ns., Hercules et SUMA ont préféré miser sur de la 5.5ns. Les overclockeurs lui en seront bien évidemment reconnaissant. Si ce choix s'avère le plus judicieux en vue d'un overclocking, nous verrons dans la partie dédiée, que la marque des puces (Hyundaï pour Elsa, MSI et SUMA, EliteMF pour Abit) a aussi son importance.

0096000000048857-photo-abit-siluro-t400-puce-m-moire.jpg
0096000000048858-photo-gladiac-511-puce-m-moire.jpg
0096000000048859-photo-starforce-826-puce-m-moire.jpg

0096000000049000-photo-3d-prophet-ii-mx-puce-m-moire.jpg
0096000000050070-photo-m-moire-suma.jpg

Enfin, il n'est pas possible de comparer ces cartes sans parler de ce qui les accompagne. Elsa fait de ce point de vue cavalier seul, tant l'offre logicielle est imcomparable avec ce que fourni la concurrence. Alors qu'Abit, Hercules, MSI et SUMA n'offrent que le minimum syndical (pilotes, lecteurs et outils personnalisés), Elsa inclus deux jeux en version complète : Pro Rally 2001 et Ultima OnLine Renaissance. Cela ne satisfera évidemment pas tout les joueurs mais ça fait toujours plaisir même si cela influe, hélas, sur le prix de vente.Il est grand temps de passer au plus intéressant de ce test, l'évaluation des performances de ce MX400. Comment se comporte-t-il face à son ancêtre MX, à la célèbre GeForce2 GTS mais aussi face au petit nouveau : le Kyro II. Les réponses à ces questions se feront au moyen des deux Benchmark traditionnels : Quake 3 Arena et 3D Mark 2001.

Nous avons regroupé pour ces tests une grande gamme de Cartes Graphiques à peu près toutes dans la même fourchette de prix. Cela va donc de la classique GeForce2 MX à la Radeon DDR en passant par le modèle SDR et la GeForce2 GTS ou la Kyro II.

Nous avons également choisis de faire ces tests avec un Duron à 900 MHz et un Athlon à 1.2 GHz étant donnée la nature "entrée de gamme" de ces MX400. Voici précisément le détail des configurations de test :

  • Athlon 1.2 GHz et Duron 900 MHz
  • Abit KT7A Raid
  • 256 Mo RAM PC133 (FSB 100 MHz)
  • IBM 40 Go ATA100 7200 tr/mn.
  • Sound Blaster Live!
  • Via 4in1 v4.31
  • Detonator v7.58

  • Abit Siluro T400 64 Mo (MX400)
  • ATI Radeon SDR 32 Mo
  • ATI Radeon DDR 32 Mo
  • Elsa Gladiac 511 64 Mo (MX400)
  • Hercules 3D Prophet II MX 32 Mo (MX400)
  • Hercules 3D Prophet II MX 32 Mo (MX)
  • Hercules 3D Prophet 4500 64 Mo (Kyro II)
  • Leadtek WinFast GTS 32 Mo (GTS)
  • MSI Starforce 826 32 Mo (MX400)

    Performances en OpenGL

    On ne présente plus le célèbre jeu d'ID Software qui caractérise certainement le mieux le jeu d'action 3D sur PC. Il est aussi un bench très pratique et très simple à utiliser. Je rappelle à toutes fins utiles qu'il exploite le mode OpenGL qui n'est pas le plus courant dans les jeux actuels mais comme son moteur (ou celui des précédentes versions) se retrouve dans de nombreux autres titres, l'OpenGL reste une valeur sûre.

    01DE000000050087-photo-geforce2-mx400-quake3-arena.jpg

    01DE000000050088-photo-geforce2-mx400-quake3-arena.jpg

    Nous avons tout d'abord voulu évaluer les cartes avec un "gros" processeur, en l'occurrence un AMD Athlon cadencé à 1.2 GHz sur bus 100 MHz. Cette puissance processeur n'est à première vue pas le type de public visé par les GeForce2 MX400 qui se destine plutôt à des joueurs qui auront moins investit dans leur PC et c'est tout naturellement que des tests sur un Duron cadencé à 900 MHz suivront.

    Que ce soit en 16 bits ou en 32 bits les conclusions sont assez évidentes. Le GeForce2 MX400 est un peu plus puissant que le GeForce2 MX. Ces résultats sont tout de même un peu décevants compte tenu de la publicité faite autour de la carte et les Radeon DDR d'ATI sont d'ailleurs supérieures en 32 bits quelque soit la résolution.

    La déception est a peu près la même face au Kyro II, qui lui aussi se fait battre en 16 bits mais se rattrape largement en 32 bits, mode le plus souvent employé pour les jeux, en affichant même un score supérieur de près de 10 images par seconde en 1280x1024 ! Seule la Hercules peut lui tenir tête grâce à sa fréquence de 200 MHz pour la mémoire, qui lui permet aussi de largement distancer les autres MX400.

    01DE000000050089-photo-geforce2-mx400-quake3-arena.jpg

    01DE000000050090-photo-geforce2-mx400-quake3-arena.jpg

    Pas besoin de disserter pendant des pages sur les résultats obtenus avec un processeur comme ce Duron 900. Si en 16 bits la plupart des compétitrices font jeu égal, on voit encore une fois l'écart de creuser avec le mode 32 bits pour lequel le quarté gagnant est : GeForce2 GTS, Hercules Kyro II, Hercules MX400 et ATI Radeon DDR. Ce tiercé exclu donc totalement les MX400 équipées de mémoire à 166 MHz !

    A noter que si le plus souvent les performances semblent plafonner à certaines résolutions entre l'Athlon et le Duron c'est tout simplement que les cartes graphiques saturent leur bande passante avant d'avoir pu mettre à mal la puissance de calcul du Duron.


    Performances en Direct3D

    Les deux cartes Radeon d'ATI ne figurent plus sur le test 3D Mark 2001 pour une raison finalement toute simple. J'ai rencontré de nombreuses plantes pendant le déroulement de ce benchs, j'ai donc décidé d'éliminer purement et simplement les ATI de ce comparatif. Ces plantes inexpliquées sont d'autant plus étonnantes qu'aucun des jeux utilisés (Deathkarz, Mercedes Truck Racing, Unreal Tournament...) pour tester la qualité graphique n'a présenté ce genre de problème... Alors tant pis on va faire sans ;)

    01DE000000050091-photo-geforce2-mx400-3dmark-2001.jpg

    01DE000000050092-photo-geforce2-mx400-3dmark-2001.jpg

    Ici encore les conclusions sont à peu de choses près les mêmes que pour Quake 3. Le classement n'est pas vraiment changé et on remarquera juste, l'avance beaucoup plus faible du Kyro II, qui, il faut le rappeler ne dispose pas d'un moteur T&L en hardware. On remarquera aussi la position toujours nettement dominante de la GeForce2 GTS qui devient de moins en moins onéreuse avec les récentes baisses de prix que l'on a pu voir. Enfin on notera à quel point la fréquence de la mémoire influe sur les performances du MX400, puisqu'une fois de plus la 3D Prophet II MX l'emporte largement sur les autres modèles.

    01DE000000050093-photo-geforce2-mx400-3dmark-2001.jpg

    01DE000000050094-photo-geforce2-mx400-3dmark-2001.jpg

    Encore une fois des conclusions qui ne diffèrent que très peu de ce que l'on a déjà pu observer. On remarquera tout de même que le Kyro II semble plus dépendant de la puissance processeur, au moins en Direct 3D, puisqu'il obtient avec le système à base de Duron 900 des résultats inférieurs à ceux des MX400.

    Nous n'avons à aucun moment comparé les différentes MX400 entre elles pour la bonne et simple raison que l'ordre est presque toujours le même à savoir en tête très largement, la 3D Prophet II MX puis la carte de SUMA, et derrière le trio avec dans l'ordre la Siluro T400, la Gladiac 511 et la Starforce 826 pour fermer la marche. En dehors des modèles Hercules et SUMA, les différences sont très faibles (chips graphiques et design des cartes presque identiques) mais comme le modèle de MSI est quasi-systématique à la traîne, une remarque s'imposait.

    Pour conclure sur cet ensemble de tests, on peut simplement dire que contrairement à ce que peut faire croire la sortie d'un "nouveau" chip graphique, le MX400 n'apporte pratiquement rien. Les prix par rapport au MX standard on légèrement augmentés, mais les performances aussi, alors l'un dans l'autre on s'y retrouve. Hercules a toutefois trouvé le meilleur équilibre en privilégiant pour la mémoire, la qualité sur la quantité. On ne dispose dès lors que de 32 Mo mais cadencés à 200 MHz... Les performances s'en ressentent ! Cette remarque est également valable pour la carte de SUMA qui utilise 32 Mo de mémoire cadencés d'origine à 183 MHz, c'est donc logiquement que la SUMA GF2 MX Platinum arrive en seconde position pour ce qui est des performances dans ce roundup GeForce2 MX.

    Overclocking

    Avec les différents modèles de GeForce on a pu expérimenter quelque chose auquel on ne prêtait pas forcément attention auparavant : l'importance du choix de la mémoire. En effet c'est le plus souvent les limitations de la mémoire qui ralentissent nos Cartes Graphiques "modernes". Mettre de la mémoire de qualité coûte évidemment plus cher, mais permettra d'utiliser une fréquence plus élevée et d'augmenter la bande passante offerte au processeur graphique.

    0096000000049000-photo-3d-prophet-ii-mx-puce-m-moire.jpg
    Nous avons déjà vu que trois des quatre compétitrices proposent le même type de mémoire : des chips à 6ns. Elles sont également toutes trois cadencées en standard à 166 MHz. Avec ce genre de mémoire on peut difficilement espérer dépasser les 180-185 MHz et mes différents essais ont d'ailleurs rapidement montrés les limites de la Starforce 826 (215 pour le chip et 183 pour la mémoire) et de la Gladiac 511 (210/183). Au-delà de 183 MHz il commence à y avoir des petits bugs graphiques au moins pendant les jeux les plus gourmands. Carton rouge également pour la Gladiac, qui produit une quantité de chaleur assez hallucinante, qui me fait dire qu'Elsa aurait dû prévoir un système de refroidissement plus élaboré !

    La Siluro T400 malgré une mémoire à 6ns. permet d'aller beaucoup plus loin. Alors est-ce que la EliteMF est de meilleure qualité que la Hyundaï ? Il doit y avoir de ça ! Toujours est-il que j'ai pu monter sans aucun problème à 215 MHz pour le GeForce2 MX400 et à 200 MHz pour les 64 Mo de mémoire et cela sans rien modifier sur la carte... Plutôt sympa !

    Mais ce n'est rien comparé à ce que proposent Hercules et SUMA avec leur mémoire à 5.5ns. Rien qu'au sortir de la boîte la mémoire de la Hercules est cadencée à 200 MHz (c'est à dire la fréquence de la Siluro overclockée) tandis que celle de SUMA est cadencée à 183 MHz. Dès lors les performances ne pouvaient qu'être supérieures !

    Après quelques essais nous avons même pu monter la mémoire de cette Prophet à 215 MHz. En ce qui concerne le chip, et malgré la présence d'un ventilateur, il n'a pas été possible de dépasser les 220 MHz et encore quelques petits défauts visuels étaient à déplorer. Nous avons également été limités par ces mêmes fréquences sur le modèle SUMA, sauf qu'avec cette carte aucun défauts visuels n'étaient perceptibles. Nous nous contenterons donc d'un très correct 215/215 pour l'overclocking de la Prophet et d'un 220/215 pour la carte de SUMA.

    01DE000000050095-photo-geforce2-mx400-overclocking.jpg

    Les résultats ci-dessus sont donc ceux de la Siluro T400, de la 3D Prophet II MX et de la SUMA Platinum. Ils mettent en évidence les apports d'un tel overclocking et le net avantage qu'offre ces trois modèles sur les concurrentes. Sur la Siluro (215/200), le 1024x768 est jouable dans pratiquement tous les jeux, détails au maximum, alors qu'avec la Hercules et la SUMA (215/215) c'est carrément le 1280x1024 qui devient la cible ! Enfin n'oublions pas que cet overclocking a été réalisé sans aucune modification physique sur les cartes, ce qui laisse de bonnes perspectives aux plus fous d'entre vous !

    Conclusion

    Une fois que nous aurons rappelé le prix de chacun des modèles nous pourrons dire que ce comparatif touche à sa fin. Les MX400 sont plutôt bon marché puisque les moins chères (la MSI et la SUMA) sont respectivement à 890 et 850 francs et que la Siluro T400 d'Abit est pratiquement au même tarif (990 francs) de même que la Hercules et la Elsa (990 Francs). Précisons qu'il s'agit de surcroît des tarifs officiels et qu'il est bien sûr possible de les trouver moins chers chez les revendeurs les plus agressifs.

    00043753-photo-logo-hercules.jpg
    Avec de tels tarifs, le choix devient assez évident et à moins d'avoir réellement besoin de 64 Mo de mémoire, nous nous tournerons vers les modèles de Hercules et de SUMA. Les performances sont nettement au-dessus des autres de même que les possibilités en overclocking. Les autres ne sont pour autant pas à écarter trop vite. L'Abit aura l'avantage de disposer de 64 Mo tout en proposant des fonctionnalités proche des vainqueurs. La MSI dispose d'un bon atout avec son prix de 890 francs et malgré ses performances en retrait elle pourrait bien séduire les moins fortunés d'entre nous. Enfin la Gladiac 511 essaye de compenser un handicap au niveau de ses performances en overclocking par des applications sympas. Elle conviendra donc à un public moins "bidouilleur".

    Une remarque toutefois pour éviter que les acheteurs potentiels de la Prophet ne se fassent avoir. Il existe deux versions de cette carte. La première, celle que j'ai testée, est le modèle boîte cadencée à 200/200 MHz alors que la seconde, modèle OEM, dispose d'une mémoire à seulement 183 MHz. Faites donc votre choix en connaissance de cause et pensez bien à vous renseigner à l'achat.

    Pour finir un petit mot sur le MX400 en général, qui ne constitue assurément pas une révolution. Les prix des différentes cartes semblent un peu élevés au regard des performances et des modèles comme la Radeon DDR ou la Kyro II en offrent finalement beaucoup plus. Une petite baisse de ce dernier et les MX400 n'auront plus que l'attrait du moteur T&L ! A noter que d'autres modèles viendront compléter ce test (ProLink, Asus...) et peut-être redorer le blason de ce MX400 ?

    0242000000050082-photo-tableau-conclusion-mx400.jpg
  • Modifié le 01/06/2018 à 15h36
    Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
    Respectez le réglement de la communauté.
    0
    0

    Actualités du moment

    PowerDVD XP Pro, le 26 octobre
    Article GeForce2 MX400 mis à jour
    Net-Tone lève 2.4 millions d’euros.
    Veille alerte par SMS
    20 dépôts de bilan dans la Neteconomie cet été !
    Nouvelle carte son SoundBlaster d'entrée de gamme
    Souris d'un nouveau genre chez Logitech
    Nouveaux appareils photos FujiFilm
    Nouveaux baladeurs RioVolt
    Le co-fondateur d’Akamai meurt dans l’attentat du WTC
    Haut de page