VIA KT266 (MSI K7T266, Epox 8KHA)

16 août 2001 à 18h25
0
00044887-photo-logo-via.jpg
Il y a quelques mois chez AMD on célébrait l’arrivé des nouveaux Processeurs Thunderbird fonctionnant avec une fréquence de bus de 266 Mhz mais également l’arrivé du très attendu chipset AMD760 capable de gérer la fameuse mémoire DDR. Autant de nouveautés qui étaient censées booster littéralement les performances du Thunderbird.

Si les processeurs et les chipset (VIA KT133A, SiS …) compatibles avec la nouvelle fréquence de bus de 266 Mhz ont rapidement vu le jour, le chipset AMD760, seul capable de tirer profit de la mémoire DDR, se faisait toujours attendre un peu partout et surtout sur le sol français. Heureusement, VIA plus prompt avait rapidement réagit en proposant aux fabricants de Cartes mères d’équiper leurs produits du chipset VIA KT266, qui comme l’AMD760 est à la fois compatible avec la mémoire DDR et la fréquence de bus de 266 Mhz.

Aujourd'hui, malgré la sortie de l'arlésienne d'AMD, le VIA KT266 prséente toujours de nombreux atouts et en plus du modèle pionnier, la K7T266 de MSI, d'autres fabricants ont sorti leurs produits, comme Epox et sa 8KHA.

Le VIA KT266 :

00EA000000048147-photo-via-kt266.jpg
Vu les problèmes rencontrés par AMD pour fournir des chipsets AMD760 stables et les faibles performances du chipset DDR de ALI (ALiMagiK 1), le VIA KT266 a fait figure de "sauveur" pour de nombreux fabricants de cartes mères qui en ont profité pour annoncer des produits basés sur ce chipset.

Le Northbridge du KT266 est quasi-identique à celui du KT133A, mis a part l’ajout de la gestion de la mémoire DDR au lieu de la SDRAM pour le KT133A.

Côté Southbridge, le 686B qui fait beaucoup parler de lui (en mal) en ce moment a été remplacé par un Southbridge baptisé VT8233 qui équipe d’ores et déjà les cartes mères DDR VIA Apollo Pro 266 pour Pentium III, pour rappel voici les spécifications de ce nouveau Southbridge :

  • Support des ports ACR (variante de l´AMR).
  • Contrôleur modem et audio AC-97 intégré.
  • Contrôleur réseau 10/100 Mbits intégré.
  • Contrôleur intégré (jusqu'à 6 ports USB).
  • Gestion de 2 Canaux Ultra ATA 33/66/100.
  • Gestion de l'ACPI et des fonctions de monitoring (voltage, température...).
  • Bus V-Link.

    Les deux principales différences avec le Southbridge 686B se situent donc au niveau de la gestion des ports USB (jusqu'à 6 ports avec le VT8233, limités à 4 sur le 686B) et de la gestion de la bande passante entre le Northbridge et le Southbridge via l’utilisation du V-Link.

    Le V-Link est un bus spécial cadencé à 133 Mhz capable de prendre en charge des données ayant une longueur de 8 bits. De plus le V-Link est un bus dit « Double Pumped » ce qui permet d’obtenir au final une bande passante de 266 Mo/seconde entre le Southbridge et le Northbridge, alors que les autres chipsets utilisent un bus classique ayant une bande passante de 133 Mo/seconde.
    0064000000047124-photo-logo-msi.jpg
    Première carte architecturée autour du VIA KT266, le modèle de MSI n'en est pas moins une carte tout à fait aboutie, disposant de surcroît de fonctions tout à fait novatrices et intéressantes. Le taiwanais nous a habitué à un certain soin dans la conception des ses produits et on espère bien sûr retrouver ce même soucis avec ce modèle.

    Présentation

    D’un point de vue général, la K7T266 Pro se présente comme une carte mère Socket A traditionnelle, composée de 5 ports PCI, d’un port AGP 4x et d’un port CNR. Seule la présence du radiateur cuivre gratifié de la mention MSI DDR et les trois emplacements mémoires 184 pins permettent de se rendre compte que ce n'est pas une carte si ordinaire qu'il n'y paraît, et laisse supposer la présence du chipset KT266.

    00B7000000047804-photo-msi-kt266-pro.jpg
    C'est en portant son attention sur les accessoires qui accompagnent que l'on peut en fait s'apercevoir qu'il ne s’agit vraiment pas d’une carte mère Socket A comme les autres.

    On remarque tout d’abord la présence de deux extensions USB qui offrent chacune deux ports supplémentaires en plus des deux déjà présents sur la carte. Au total, la K7T266 Pro dispose donc en standard d'un total remarquable de 6 ports USB.

    Le plus intéressant reste cependant le connecteur que MSI a baptisé "PC2PC". Derrière ce terme se cache une nouvelle technologie permettant de mettre en réseau deux PC à l’aide d’un simple câble USB qui autorisera le transfert des informations entre les deux machines. Cette technique est d’autant plus intéressante qu’elle n’est pas limitée aux seules modèles du constructeur. Il suffit effectivement qu'une des deux cartes soit estampillée MSI pour que le système fonctionne. L’autre pourra dès lors provenir de n’importe lequel de ses concurrents.

    017B000000049482-photo-msi-pc2pc.jpg


    Outre ces caractéristiques MSI propose plusieurs options pour cette nouvelle carte (ces options sont directement indiquées sur la boite de la carte) : support de la technologie RAID et 4 ports USB 2.0.

    Si la technologie RAID n’est pas indispensable pour tout le monde, l’USB 2.0 risque d’avoir une certaine utilité dans le futur avec le nombre de fabricants qui ont annoncé l’arrivé des périphériques compatibles avec cette nouvelle norme. Bien que ça ne soit pas imputable à MSI, on regrettera tout de même la confusion qui règne actuellement sur l’éventuelle intégration de l’USB 2.0 à Windows XP. Le nouveau Windows ne serait capable de gérer l’USB 2.0 que partiellement, Microsoft aurait décidé de privilégier la technologie Firewire pour son prochain système d’exploitation.

    0064000000047362-photo-msi-pro266-d-led.jpg
    Bien sûr MSI a également équipé sa nouvelle carte de son fameux système de diagnostique par LED qui permet à l’aide d’un code de couleurs de détecter les sources des disfonctionnements dont vous pourriez être victime.


    Installation

    L’installation de la K7T266 ne pose aucun problème dans un boîtier moyen tour classique. La carte n'est pas une géante et mesure la même taille qu’une traditionnelle KT7-RAID. On regrettera toutefois le fait qu’il soit encore nécessaire de passer par dessus le radiateur placé sur le processeur pour connecter le câble d’alimentation à la carte mère.

    00A0000000048139-photo-msi-k7t266-pro.jpg
    Mis à part cela les trois connecteurs ventilateurs sont très bien placés et vous permettrons d'aérer correctement votre boîtier.


    Deux versions différentes ?

    Avant d’évaluer les performances de la MSI K7T266 Pro une petite remarque concernant les différentes versions de cette carte s’impose.

    Les différentes tests de la K7T266 Pro ont fait couler beaucoup d’encre outre-atlantique, puisque curieusement les premiers sites à avoir pu tester la carte avaient annoncé que la carte offrait des performances plutôt médiocre alors que les tests plus récents annonçaient le contraire.

    0082000000048140-photo-msi-r126.jpg
    Ces différences de performances sont en fait dû à deux facteurs. Le premier concerne la version de la carte à proprement parler, celle qui offrait des performances médiocres était équipée d’une résistance R127, alors que celle qui offrait de meilleures performances était équipée d’une résistance R126. MSI a annoncé que la version dotée de la résistance R126 était celle qui allait être commercialisée, c’est d’ailleurs cette version que nous avons eu la chance de pouvoir tester.

    Le second facteur concerne le BIOS de la carte, puisqu’en effet MSI a mis ligne quelques temps après la sortie un bios estampillé Beta 09 qui permet d’améliorer de façon significative les performances mémoires de la carte, nous avons bien entendu utilisé ce bios pour nos tests.
    00A2000000046995-photo-logo-epox.jpg
    Epox est décidément très actif en ce moment, et fait tout ce qu'il faut pour être d'actualité. Aujourd'hui c'est bien sûr sa carte mère basée autour du VIA KT266 qui nous intéresse. La 8KHA bien que très proche du modèle concurrent de MSI sur le papier, présente tout de même quelques différences intéressantes.


    Présentation

    0096000000049487-photo-epox-8kha.jpg
    En règle générale rien ne ressemble plus à une carte mère qu'une autre carte mère. Pourtant on peut voir que malgré les similitudes techniques qui existent entre la 8KHA et la K7T266 (chipset bien sûr mais aussi mémoire), les concepteurs ont abouti à des modèles plutôt éloignés.

    D'emblée le produit d'Epox se caractérise par la présence d'un ventilateur sur le Northbridge là où MSI ne fait figurer qu'un simple radiateur couleur cuivre. Le nombre de slots d'extension est aussi un élément de distinction assez notable, puisqu'Epox a choisi d'intégrer 6 connecteurs PCI et un AGP standard en lieu et place de la combinaison 1 AGP Pro/ 5 PCI / 1 CNR de MSI.

    Mis à part ces deux points, il faut toutefois reconnaître que les cartes se ressemblent beaucoup. Ainsi Epox a emboîté le pas à MSI en intégrant 3 connecteurs 184 pins pour mémoire DDR, et offrant du même coup un maximum de 1.5 Go.

    Le taiwanais a également inclus une solution audio (compatible AC'97) à son produit fournissant du coup les connecteurs audio adéquats près des prises "ATX" standard. On retrouve donc un connecteur MIDI, une entrée ligne, une entrée micro et une sortie hauts-parleurs à côté des classiques ports Ps/2 (2 pour la souris et le clavier), USB (2), Parallèle (1) et Série (2).

    En plus de l'AGP Pro (malgré son intérêt tout relatif), MSI prend l'avantage sur les connecteurs IDE. En effet alors que son concurrent intègre une solution RAID (sur 2 ports IDE) et fournit donc 4 ports IDE compatible ATA100, Epox se contente du traditionnel couple de connecteurs. Bien que cela pourra suffir pour la plupart des utilisateurs, ce maximum de 4 périphériques pourra parfois se révéler un peu. Il existe toutefois une version "+", un peu plus difficile à trouver, elle-aussi dotée du RAID.


    Installation

    Pas plus que pour la K7T266, l'installation de la 8KHA n'a posé de problème. Relativement large mais d'une taille tout à fait dans les normes, elle se glisse dans n'importe quel boîtier standard et s'y fixe très simplement. La proximité de certains peut gêner la mise en place des vis mais il n'y a rien de bien compliqué à rapporter.

    Si Epox fournit les 3 nappes que la carte peut supporter (1 floppy, 1 UDMA33 et 1 UDMA100), on est plus surpris de ne trouver qu'une seule extension USB. Alors que MSI livre fort justement les deux extensions possibles, Epox déçoit quelque peu et sans achat supplémentaires seulement 4 des 6 ports USB autorisé par le KT266 seront accessibles.

    Comme à chaque nouveau modèle, Epox se distingue par contre grâce à son offre logicielle. Encore une fois il supplante la concurrence avec la fourniture de logiciles réellement intéressants : Norton Ghost (création d'images disque pour la sauvegarde de votre système) et Norton Antivirus (comme son nom l'indique ;)).

    00C8000000049488-photo-epox-8kha-ergot-de-fixation-agp.jpg
    00C8000000049489-photo-epox-8kha-leds-de-diagnostique.jpg

    Nous avons également, comme d'habitude, droit aux petits plus qui caractérisent les produits Epox et qui, il faut le reconnaître, font bien plaisir. Nous trouvons donc pêle-mêle : le système de diagnostique, l'ergot de fixation pour les cartes AGP,

    00C8000000049490-photo-epox-8kha-des-transistors-au-dos-de-la-carte.jpg
    Pour finir on pourra tout de même faire deux reproches à Epox. Ils ne sont pas très importants mais méritent cependant d'être signalés. Tout d'abord on trouve, comme sur le dernier modèle à base d'AMD 761, des transistors au dos de la carte. Cela ne remet pas en cause la qualité de la carte mais on s'étonne de trouver ce genre de composants à ce genre d'endroits... L'autre point concerne la position des ports IDE et du connecteur d'alimentation ATX. Etant donné la faible longueur des nappes IDE et du câble ATX, on préférerait voir ces connecteurs davantage dans la partie supérieure de la carte et même complètement sur l'extrémité du PCB en ce qui concerne le connecteur ATX.

    00C8000000049491-photo-epox-8kha-des-ports-ide-un-peu-trop-d-cales.jpg
    00C8000000049492-photo-epox-8kha-un-connecteur-atx-bien-plac.jpg

    Les performances

    00F6000000045163-photo-ddr-266-mhz.jpg
    Pour évaluer les performances de ces cartes mère et l’apport de la mémoire DDR nous avons utilisé trois principaux benchmarks : le CPUMark99 de Ziff Davis pour mesurer les performances, Sandra2001 pour mesurer l’apport théorique de cette mémoire DDR et bien sûr Quake3 pour observer le gain de performances obtenu dans une application réelle, réputée pour sa gourmandise en la matière.

    Les résultats des deux concurrentes KT266 ont bien sûr été comparés entre eux mais aussi avec ceux obtenus par deux autres systèmes. Le premier basé sur une Asus A7M266 permettra évidemment de voir comment se comprote le KT266 face à l'AMD760. Le second quant à lui est équipé d'une KT7A-RAID d'Abit, qui constitue l'une des toutes meilleures cartes SDRAM du marché.

    Voici la machine sur laquelle on été effectués les différents tests :

    128 Mo de SDRAM PC133 CAS 2
    128 Mo de DDR PC2100 CAS 2.5
    Carte graphique GeForce2 GTS 64 Mo - Detonator 12.00
    Carte son Sound Blaster Live!
    Disque dur 60 Go 60GXP UDMA100
    Driver Via 4 en 1 4.30

    Le KT266 se démarque par l'emploi d'un nouveau Southbridge, aussi avant de nous lancer les benchs mémoire, nous avons mesuré les performances du contrôleur disque UDMA 100 pour voir ce nouveau VT8233 offrait de meilleures performances que le 686B.

    01DE000000049483-photo-kt266-ziff-davis-diskmark.jpg

    Les performances des deux Southbridge sont ici les mêmes. Il n'y a donc ni bonne, ni mauvaise surprise, de même on ne peut voir de réelles différences entre l'Epox et la MSI. Il ne reste plus qu'à espérer que l'avenir ne nous fasse pas découvrir des problèmes de compatibilité identiques. A noter le résultat quelque peu surprenant de l'Asus, qui pourtant utilise le même southbridge (686B) que la KT7A.Pour évaluer les performances du système à leur juste valeur nous avons utilisé dans un premier temps l'un des derniers nés de chez AMD, à savoir le Thunderbird 1.33 Ghz (fréquence de bus 266 Mhz).

    01DE000000049484-photo-kt266-ziff-davis-cpumark.jpg

    Comme vous pouvez le voir l'indice CPUMark met en évidence quasiment identique quelque soit le système. Ce bench ne faisant pas réellement entrer en ligne de compte l'interface mémoire, il est normal de ne pas voir les systèmes DDR se détacher.

    01DE000000049485-photo-kt266-sisoft-sandra2001.jpg

    Sandra2001 est justement là pour ça. Il permet d'évaluer l'efficacité de la gestion mémoire et en particulier sa bande passante. La différence est ici clairement visible et le bus EV6 se montre beaucoup plus efficace lorsqu'il est à 266 MHz. La DDR semble s'exprimer pleinement, bien davantage que lors du test avec le Pentium III.

    Le système SDRam est donc largement à la traîne mais le KT266 n'est pour autant pas la grand vainqueur. S'il devance l'A7M266 d'Asus et son AMD761 ce n'est que de quelques points et encore seulement sur l'un des deux benchs de Sandra. En outre le modèle MSI accuse un certain retard sur le produit Epox.

    01DE000000049486-photo-kt266-quake3-arena.jpg

    Afin de ne pas être limité par les performances de la carte vidéo, le bench Quake3 a été réalisé en mode "Normal" (640x480 en 16 bits). Le jeu d'ID Software est un excellent exemple pour mettre en avant la puissance d'un bus système comme a pu le prouver le test du Pentium 4 où la technologie Quad Pumped d'Intel faisait des merveilles.

    Ici les choses sont un peu différentes et l'apport de la DDR n'est pas vraiment faramineux. Il existe cependant, et les quelques images par seconde gagnées sont toujours bonnes à prendre, mais on reste malgré tout sur notre faim.

    Le problème n'est cependant pas imputable au seul KT266 puisque l'AMD 761 fait à peu près la même chose. On remarquera tout de même qu'encore une fois la carte mère signée MSI n'arrive pas au niveau de la 8KHA d'Epox qui elle fait jeu égal avec le modèle AMD761 d'Asus.

    Fréquence de bus 200 contre 266 Mhz

    Testons maintenant l’apport de la DDR sur un bus 266 et 200 MHz pour observer si la fréquence de bus joue un rôle important dans les performances.

    Ce test a également été effectué sous le jeu d’ID Software à l’aide d’un Thunderbird 1.2 GHz, configuré pour l’occasion de deux manières différentes : 9*133 pour le 266 MHz et 12*100 pour le 200 MHz.

    01DE000000049548-photo-kt266-comparaison-des-bus-200-et-266.jpg

    Première constatation, la fréquence de bus 266 Mhz que ce soit sur une plate-forme SDRAM ou DDR, offre un réel gain de performances par rapport à la fréquence de bus 200 Mhz.

    On peut également noter que la fréquence de bus 266 Mhz offre un petit avantage à la DDR étant donné qu’avec une fréquence de bus 200 Mhz la différence SDRAM / DDR est de 2 FPS alors qu’avec la fréquence de bus de 266 Mhz cette différence est de plus de 4 fps.

    Le Duron dans toute cette histoire ?

    Les Cartes mères KT266 sont clairement destinées à exploiter au maximum les performances des Thunderbird fonctionnant avec une fréquence de bus de 266 Mhz mais rien ne vous empêches de faire fonctionner dessus un Duron éventuellement overclocké à l’aide de la fréquence de bus 266 Mhz. Voici les résulats obtenus sur un Duron cadencé à 933 Mhz (7*133) et à 950 Mhz (9.5*100).

    01DE000000049549-photo-kt266-comparaison-des-bus-200-et-266.jpg

    Le Duron profite également de l’apport de la mémoire DDR même si le gain est moins significatif qu’avec le Thunderbird (1 fps de différence avec un bus de 200 Mhz et 2 fps de différence avec un bus de 266 Mhz). En clair la DDR n’apporte pas grand chose au Duron, mais il est tou à fait envisageable de prendre aujourd’hui une KT266 avec un simple Duron, pour, plus tard, changer pour un Thunderbird ou un Palomino (successeur du Thunderbird).

    Overclocking

    00E3000000044993-photo-amd-duron-dual.jpg
    En matière d'overclocking la K7T266 accuse nettement la comparaison avec la 8KHA plus récente. Les options apportées par le modèle d'Epox ne concerneront qu'une frange vraiment réduite de la population et la MSI permet tout de même un overclocking tout à fait correct.

    Commençons par ce qui les rassemble, et tout d'abord par la manière de régler ces options. En effet les deux cartes permettent de tout faire directement à l'intérieur du BIOS, il n'y a aucun cavalier à manipuler.

    Le coefficiant multiplicateur des Processeurs est modifiable sur les deux modèles. Que l'on utilise la MSI ou l'Epox il faudra cependant vérifier que votre AMD soit bien "déverouillé", c'est à dire que ce que l'on appelle les "ponts L1" (cf. article sur l'overclocking du Duron) soient bien reliés. Dès lors un simple passage dans le Bios permettra d'attribuer un nouveau coefficiant compris entre x5.0 et x15 sur les deux modèles !

    Il est possible dans un cas comme dans l'autre de régler très précisément la fréquence du bus système par pas de 1 MHz, mais là où MSI ne propose que de 133 MHz à 154 MHz, Epox va plus loin en autorisant toutes les frénquences entre 100 MHz et 200 MHz. De la même manière les deux offrent un réglage du voltage du processeur, mais alors qu'avec la MSI le Duron est bloqué à 1.7V (l'Athlon peut aller jusqu'à 1.85V) sur l'Epox il est possible d'atteindre le 1.85V pourles deux.

    Les cartes proposent à peut près la même chose pour les options "complémentaires" : impossible de modifier le voltage des I/O, et changement de celui de la mémoire (de 2.5V à 2.7V pour la MSI et jusqu'à 3.2V pour l'Epox et ceux qui aurait des barrettes de DDR à griller ;))

    La théorie c'est bien mais la pratique c'est mieux ! Alors pour ce qui est des fréquences de bus que nous avons pu atteindre, il y a de quoi être plutôt satisfait. Ainsi même si l'Epox sort gagnante avec un maximum stable de 155 MHz, la K7T266 Pro affiche un tout à fait correct 147 Mhz. Le KT266 n'est pas tout à fait aussi efficace que l'AMD761 et ses 160 MHz (sur le modèle de Gigabyte) mais reste très performant. A noter toutefois un problème connu de la part des constructeurs mais auquel il ne semble pas possible de trouver une solution : au-delà de 137 MHz de FSB, les ports USB ne fonctionnent tout simplement plus. Alors bien sûr ce problème ne touchera que peu de gens (137x15 permettant tout de même un joli 2055 MHz), mais mérite tout de même d'être signalé.


    Conclusion

    Le KT266 permet donc d'obtenir des performances très intéressantes. Un peu en retrait par rapport à l'AMD760, il offre tout de même de quoi satisfaire les possesseurs d'Athlon dernière génération. Bien sûr les performances ne sont pas faramineuses au regard de ce que permettait déjà le KT133A mais la technologie est encore récente et nécessité d'être davantage maîtrisée.

    Dans le choix d'une carte mère le KT266 est donc à prendre en compte, d'autant que l'aspect financier n'est pas à négliger. Et si la DDR est encore un peu cher les cartes mère à base de KT266 sont meilleure marché que les AMD761 : chez Epox le KT266 est inférieur d'un peu plus de 200 francs mais on perd le RAID, alors que chez Asus sans fontionnalités en moins l'économie est d'environ 100 francs.

    A l'heure actuelle et dans l'attente d'éventuels problèmes de compatibilité ou de mises à jour de Bios dopant les performances, le choix AMD760/KT266 devra donc se faire en fonction de votre budget.

    Enfin en ce qui concerne le choix du modèle de KT266, il faut là encore reconnaître que le choix n'est pas évident tant les cartes sont proches. L'Epox signe assurément de meilleures performances et disposent de fonctionnalités intéressantes (réglages dans le Bios, logiciels) mais de son côté MSI propose un modèle pourvu d'un contrôleur RAID et ajoute l'intéressant PC2PC.

    Vous jetterez donc votre dévolu sur le modèle le plus à même de convenir à vos besoins...

    NB : Une ultime remarque pour les (futurs) possesseurs de la KT266, MSI a posté ici un guide complet pour optimiser les performances de la carte.
  • Modifié le 01/06/2018 à 15h36
    Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
    Respectez le réglement de la communauté.
    0
    0

    Actualités du moment

    La mémoire DDR PC2700 produite en masse
    Colin McRae 2.0 en budget !
    Western Digital 100 Go : le prix
    NVIDIA Personal Cinema
    Palm rachète Be ou presque
    Internet Explorer 6 retardé
    Les nouveaux processeurs Mobile Intel à venir
    Carte mère Soltek SL75DRV+X RAID
    Enfin une mise à jour de Bleem !
    Serial AGP : l'après AGP 8x
    Haut de page