Windows Defender : faut-il compléter la protection de Microsoft par une suite de sécurité ?

03 septembre 2020 à 17h00
26
Cet article est sponsorisé par Avira. Consultez notre charte.
Windows Defender logo article.jpg


Windows Defender est l'antivirus intégré à Windows 10. Il part de loin, mais bénéficie aujourd'hui d'une bonne réputation, qui nous incite à nous demander si on a besoin d'un autre antivirus. Voyons ce dont il est capable et ce sur quoi on peut compléter sa protection.

Microsoft a lancé son antivirus gratuit en 2009. Microsoft Security Essentials, comme il s'appelait à l'époque, était très basique dans ses fonctionnalités et n'assurait vraiment que le strict minimum en matière de protection, même par rapport à ses concurrents gratuits comme Avast ou Avira. Fusionné avec l'anti spyware Windows Defender, il est devenu un composant indissociable de Windows 8, et a pris un rôle encore plus étendu au sein de Windows 10 où il offre désormais un panel de fonctionnalités relativement complet pour une protection de base. Pour autant, il existe des domaines dans lesquels Windows Defender ne suffit pas, et nécessite d'être complété par une suite de sécurité offrant des possibilités supplémentaires.


Les fonctionnalités intégrées à Windows Defender

Parler des fonctionnalités de Windows Defender nécessite de préciser la nature du logiciel. Dans ses premières versions, du temps où il s'appelait Microsoft Security Essentials, l'antivirus de Microsoft n'était qu'une application basique que l'on installait en tant qu'antivirus par défaut. Aujourd'hui, sous la bannière « Windows Defender », on retrouve en fait plus ou moins toutes les fonctionnalités de sécurité de base de Windows 10.

Windows Defender 01.jpg


L'interface de Windows Defender, ou « Sécurité Windows » dans la version française est un hub qui rassemble les fonctionnalités antivirus, le pare feu Windows et les différents modules de sécurité, y compris les protections matérielles comme le processeur de sécurité ou le déverrouillage par Windows Hello.

Sur la partie antivirus proprement dite, Windows Defender propose une prévention antivirus assez complète qui inclut une surveillance des fichiers, des mises à jour automatiques distribuées via le cloud et un module de défense contre les ransomwares.
Comment cette protection se défend-elle ? A vrai dire, selon AV-Test ou AV Comparatives, plutôt bien, et même très bien sur le plan de la détection : AV-Test lui donne la note maximale, tandis qu'AV Comparatives lui attribue une note de 99,88%, en notant tout de même une détection significativement inférieure en mode hors ligne. La couche de protection « cloud » lui bénéficie visiblement.

Le pare-feu Windows permet de créer des règles de connexions entrantes et sortantes pour différents types de profils réseau (privé, public, domaine). L'interface des paramètres avancés est un peu « à l'ancienne » mais les fonctionnalités sont là.

Windows Defender 04.jpg


Windows Defender inclut des fonctionnalités de protection contre les applications ou les sites potentiellement malveillants, les filtres SmartScreen. Ces filtres peuvent être activés pour l'exécution d'applications et pour le téléchargement de fichiers sur Microsoft Edge. SmartScreen utilise un système de réputation et va donc essentiellement vous protéger contre des logiciels ou des sites peu connus. Sans doute pour une transparence totale, SmartScreen peut même être appliqué aux téléchargements réalisés sur le Microsoft Store.

Windows Defender 06.jpg


Enfin, même si ça n'est pas directement lié à Windows Defender, l'application donne accès aux fonctionnalités Microsoft Family Safety, le module de contrôle parental intégré à l'offre Microsoft 365 (ex Office 365).

Quelles fonctionnalités sont absentes de Windows Defender ?

Si Windows Defender offre l'essentiel en matière de protection contre les virus et les malwares, la plupart des antivirus payants promettent des fonctionnalités supplémentaires qu'on ne trouvera pas dans la solution intégrée à Windows 10.

La plupart des solutions de sécurité intègrent désormais une fonctionnalité de VPN. Un réseau privé virtuel permet de créer un tunnel de connexion chiffré entre l'utilisateur et les sites qu'il visite, avec plusieurs avantages. Le principal est de pouvoir se connecter depuis un autre pays et de masquer son adresse IP réelle pour surfer de manière plus anonyme, et contourner les blocages instaurés par certains gouvernements. Cela peut être des filtrages de certains sites web, des restrictions locales de certains services vidéo qui ne peuvent pas être accessibles depuis l'étranger, ou l'accès au catalogue d'autres nationalités pour les principaux services de streaming. La plupart du temps, les VPN intégrés aux antivirus sont limités sur le quota de données quotidien ainsi que sur le choix du pays hôte, mais certains d'entre eux proposent même une offre assez complète sur ces points sans recourir à un abonnement supplémentaire.

La protection du réseau est assurée notamment par le pare-feu Windows, mais celui-ci n'est pas forcément le plus simple à appréhender pour un utilisateur néophyte, et selon les solutions, on peut trouver un pare-feu plus facile à administrer que celui intégré.

En plus de la simple sécurité au sens « protection contre les virus », beaucoup de suites de sécurité proposent des fonctionnalités de protection de la vie privée et des données sensibles. Cela peut prendre la forme d'un navigateur web sécurisé exécuté dans un bac à sable isolé du système, qui peut être activé automatiquement lors de la visite de sites bancaires par exemple. Windows Defender propose cette fonctionnalité, mais uniquement pour Microsoft Edge. D'autres mettent à disposition un clavier virtuel sécurisé qui rend la saisie de mots de passe et autres codes PIN plus sûre en la mettant à l'abri des « keyloggers » qui récupèrent les frappes clavier.

L'accès au micro et à la webcam est un point qui peut être sensible. Si elles ne sont pas intégrées directement à Windows Defender, Windows 10 propose des paramètres permettant de désactiver l'accès à ces périphériques globalement ou individuellement. Les suites de sécurité proposent des options qui peuvent être plus complètes en la matière, avec un blocage automatique associé à une alerte pour toute nouvelle application qui tente de se connecter à votre webcam ou micro, et une gestion plus fine au cas par cas, le paramètre de Windows 10 ne permettant pas, par exemple, de traiter individuellement les applications « bureau » (Win32), seulement les apps système et issues du Microsoft Store.

Windows 10 confidentialite.png


Sur le web, une suite de sécurité peut fournir un ensemble d'outils qui complètent le filtre SmartScreen déjà présent dans Windows 10. Des extensions, compatibles avec tous les principaux navigateurs, informent généralement l'utilisateur sur la sécurité des sites visités et des liens sur les moteurs de recherche ou les réseaux sociaux. Certains proposent également une extension de blocage des outils de traçage publicitaire ou social dans la lignée d'un Adblock Plus pour Chrome , ou un audit des paramètres de confidentialité de l'utilisateur sur différents réseaux (Facebook, Twitter, LinkedIn...).

Même si certains utilisateurs préféreront passer par des solutions dédiées comme Dashlane, LastPass Password Manager ou 1Password, une autre fonctionnalité populaire dans les suites de sécurité, et pas vraiment proposée par Microsoft en standard dans Windows 10, est l'intégration d'un gestionnaire de mots de passe. Le but de celui-ci est de stocker vos mots de passe dans un trousseau sécurisé, et de les saisir à votre place lors de la connexion à vos services. Le seul mot de passe dont vous aurez besoin sera alors votre mot de passe « maître ».

Enfin, pour les utilisateurs d'ordinateur portables et de multiples appareils dans la maison, y compris destinés aux enfants, une suite de sécurité propose des fonctionnalités de contrôle parental qui complètent celles intégrées à Windows, même si Microsoft propose désormais un Family Safety prometteur dans son offre Microsoft 365. De même, les fonctions d'antivol permettent de localiser un appareil à distance, et de le verrouiller ou d'effacer son contenu.

Windows Defender suffit-il ?

Savoir si Windows Defender suffit à votre protection dépend essentiellement de votre expérience du web et de ses dangers, et de vos préférences en matière de logiciel. Certains utilisateurs aiment contrôler l'ensemble de leur environnement, et ne pas trop charger leur système de fonctionnalités qui pourraient leur être inutiles, ou mieux assurées par des outils dédiés. Si c'est votre cas et si vous êtes par ailleurs relativement prudent dans vos usages d'Internet, baser sa protection sur Windows Defender et le compléter éventuellement par des logiciels ciblés pour les fonctionnalités additionnelles proposées par un antivirus ou une suite de sécurité peut être intéressant.

Windows Defender 10


L'intérêt d'un antivirus payant ou d'une suite de sécurité est plus pertinent pour un utilisateur qui cherche une solution clé en main pour sécuriser son ordinateur au sens large du terme : protection contre les logiciels malveillants, bien sûr, mais aussi protection des données personnelles telles que les mots de passe, de la confidentialité dans la navigation web, des contenus dangereux ou de l'usage des réseaux par ses enfants, et pourquoi pas une dose de sauvegarde des données en cas de panne ou d'attaque de rançongiciel. Tout le monde n'a pas envie de jongler entre une dizaine de softs différents pour réunir ces fonctionnalités et une suite de sécurité apporte une interface centralisée pour gérer tout cela. En outre, elle peut offrir un filet de sécurité supplémentaire : certains utilisateurs ont besoin d'être guidés, alertés en permanence sur les risques qu'ils prennent.

Restent enfin les petites fonctionnalités bonus comme l'optimisation du système, l'antivol, le nettoyage des doublons... Là encore on trouve de multiples outils pour effectuer ces tâches, mais selon l'efficacité de ces modules, les regrouper dans un seul produit avec une offre intéressante peut être une bonne affaire. Quoiqu'il en soit, il ne coûte rien de renforcer sa sécurité avec un antivirus gratuit comme Avira.


Cet article est sponsorisé par Avira. Consultez notre charte.
Modifié le 03/09/2020 à 17h49
26
24
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans

Sur le même sujet

Charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top