Antivirus gratuit pour Mac : lequel choisir ?

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
21 août 2020 à 11h00
0
Le plus accessible
Le moins intrusif
La meilleure interface
Avast Antivirus
+ Surveillance du réseau
+ Protection web anti-phishing
Avira Free Antivirus
+ Au top en termes de détection
+ Interface intuitive
AVG Antivirus
+ Protection contre les malwares Windows et Android
+ Grande simplicité d'utilisation ...


Un antivirus gratuit suffit-il à protéger correctement un Mac ? Entre les grands noms du genre que sont AVG, Avira, Avast ou encore Malwarebytes, tentons de définir lequel s'avère le plus pertinent.

L'attrait d'un antivirus gratuit est évident. Un antivirus est par définition un logiciel qu'on aimerait ne pas avoir à installer. On peut d'ailleurs toujours se poser la question brûlante : faut-il installer un antivirus sur Mac ? Réponse courte : ça peut être utile. Et donc, dans ce cas, peut-on se contenter d'un antivirus gratuit ? La catégorie est dominée depuis longtemps par trois éditeurs : Avira, AVG et Avast. Les deux derniers ont fusionné, même si leurs produits subsistent avec des ressemblances et quelques différences. On peut également mentionner le cas de Malwarebytes, un anti malware d'un genre un peu particulier puisqu'il dispose d'une version gratuite et d'une version premium qui lui ajoute un scanner en temps réel. Voyons comment ils se défendent sur leurs performances en détection, leur impact sur les ressources système, leur ergonomie et leurs fonctionnalités.

Antivirus efficacité


Protection

Pour juger des performances en détection des antivirus gratuits sur Mac, nous nous basons sur les derniers tests publiés par AV-Test et AV Comparatives, datant tous deux de juin 2020.

Difficile de départager Avira, Avast et AVG sur le plan de la détection. Sur les derniers tests AV-Test, que ce soit en mars 2020 ou en juin 2020, ils détectent l'ensemble des menaces récentes pour Mac qui constituent le jeu de référence du laboratoire. Le nombre de nouveaux malwares pour Mac, même s'il est en progression, n'est pas non plus incontrôlable et en fait, la quasi-totalité des antivirus du marché sur Mac obtient cette note. Il est intéressant de remarquer, en revanche, qu'ils semblent tous avoir fait quelques progrès sur les faux positifs entre le test de mars 2020 et celui de juin, notamment Avast et AVG qui laissaient passer quelques détections abusives. Sur juin, tous obtiennent la même note maximale.

Avira Antivirus Mac0008.jpg


AV Comparatives ne teste que la détection de menaces, mais avec une nuance intéressante en séparant les malware Mac, les malware Windows et les PUA, les applications potentiellement indésirables pas forcément nocives, mais plutôt gênantes pour l'utilisateur. AVG et Avast font un sans-faute sur les trois tests, tandis qu'Avira est un tout petit peu moins bon sur les malwares Windows.

Concernant l'impact sur les performances de macOS, les trois antivirus gratuits continuent à poser quelques problèmes avec macOS Catalina, mais nettement moins sur le dernier comparatif AV Test de Juin 2020 que sur celui de mars où Avira ralentissait très fortement les copies de fichier. C'est visiblement corrigé, mais dans l'ensemble, les trois antivirus gratuits majeurs continuent à être un cran en dessous d'un Bitdefender, Kaspersky ou Norton sur ce point.

Ergonomie

L'antivirus est une application d'un genre particulier : son interface doit être simple à administrer, mais elle doit surtout être invisible pour l'utilisateur au quotidien. Avast et AVG ont fusionné il y a quelques années, tout en faisant le choix de maintenir les deux produits. Aujourd'hui, leurs interfaces utilisateur sont extrêmement proches, avec quelques subtilités, et un point qui fâche.

Avast Security Mac0019.jpg


Un antivirus gratuit est souvent la version d'appel d'une gamme qui contient un produit payant aux fonctionnalités plus évoluées. Et la façon de vendre ces fonctionnalités, dans le cas d'Avast et dans une moindre mesure AVG, est un peu à la limite. Les deux antivirus affichent ainsi une alerte de sécurité qui est en fait une incitation déguisée à acheter la version payante. AVG distingue au moins de manière un peu plus claire les fonctionnalités gratuites et celles réservées à la version « premium ».

Avast Security Mac0009.jpg


Dans tous les cas, et aussi dans celui de Malwarebytes et Avira, on retrouve des interfaces agréables, assez légères et relativement claires dans leur fonctionnement. Malwarebytes, de par sa nature d'outil antimalware plus ciblé, est à la limite du dépouillement tant les écrans et les paramètres se limitent au strict minimum. Avira, lui, est classique et efficace, et un peu moins incitatif que Avast/AVG pour vendre sa version payante. C'est donc plutôt vers ce dernier que va notre préférence de ce point de vue.

Avira Antivirus Mac0010.jpg



Modules de défense

Sur les fonctionnalités de défense, les antivirus gratuits proposent à peu de choses près les mêmes modules. Commençons par Malwarebytes qui est vraiment des plus minimalistes en version gratuite puisque même la protection en temps réel fait partie des fonctionnalités payantes de l'antimalware. En version gratuite, on pourra néanmoins réaliser une analyse manuelle à la recherche de menaces déjà installées sur le système.

AVG AntiVirus Mac 0008.jpg


Sur AVG, Avira et Avast, on va retrouver l'essentiel, à savoir une protection en temps réel qui analyse les fichiers (copie, ouverture...), le trafic web et les pièces jointes d'email. Dans le cas d'Avast et AVG, des fonctionnalités plus poussées sont disponibles, comme la protection contre les ransomwares ou l'analyse du trafic réseau, mais réservées aux versions payantes. Avira n'affiche pas beaucoup de différences entre ses versions, mais du coup, la déclinaison premium n'apporte tout simplement pas autant de fonctionnalités supplémentaires.

AVG AntiVirus Mac 0007.jpg


Dans tous les cas, on se retrouve donc avec une protection assez minimaliste. Pas d'anti rançongiciel, pas de protection spécifique pour les sites bancaires, pas ou presque d'analyse du trafic réseau pour protéger des objets connectés. Bref, des outils qui seront peut être un peu juste pour un utilisateur qui a besoin d'une protection complète, mais qui pourront suffire à des utilisateurs plus avertis s'ils utilisent macOS Mojave ou Catalina qui ont relevé quelque peu le niveau de sécurité par défaut de macOS.

Fonctionnalités additionnelles

En tant que solutions de sécurité basiques, il apparaît comme une évidence que les antivirus gratuits ne vont pas multiplier les fonctionnalités additionnelles sans devoir payer pour la version premium. Et c'est en partie vrai. Dans le cas d'Avast Security, on trouvera par exemple un outil de nettoyage du disque et un VPN. Les deux modules sont en réalité payants : l'outil d'optimisation, issu de feu TuneUp Utilities, ne fait que diagnostiquer les problèmes sans permettre de les résoudre. Le VPN, lui, nécessite un abonnement pour être utilisé. Le constat est le même pour AVG Antivirus du même éditeur.

Avira fait un petit effort : avec la version gratuite d'Avira Antivirus, il est possible d'utiliser le client VPN de l'éditeur avec une limite de 500 Mo quotidiens. C'est peu, et ça ne va absolument pas suffire aux usages gourmands en bande passante. Néanmoins, on peut tout de même applaudir Avira sur cette fonctionnalité : certaines solutions de sécurité payantes ne proposent pas mieux pour leur VPN sans abonnement. Ici, ça a le mérite d'être entièrement gratuit, et la fonctionnalité pourra toujours être utile pour une session occasionnelle de surf anonyme ou pour le contournement d'une limitation dans certains pays.



Avira Antivirus Mac0020.jpg


Quel antivirus gratuit choisir pour Mac ?

La question d'un antivirus gratuit pour Mac peut se poser pour les utilisateurs d'une version récente de macOS qui voudraient ajouter le moins de complexité possible au modèle de sécurité de l'OS d'Apple tout en permettant d'apporter tout de même une couche de protection réactive, notamment contre les nouvelles menaces. Et sur un système comme macOS Catalina, il n'y a pas forcément de nécessité autre que celle-là étant donné les verrous déjà assez contraignants, notamment la notarisation qui effectue des analyses anti malware à intervalles réguliers sur certaines applications, et les fonctionnalités d'autorisations système assez robustes pour empêcher l'accès à certains fichiers ou à des périphériques. On en fait d'ailleurs l'expérience en installant un antivirus : Apple a décidé de rendre la vie de plus en plus dure à ceux qui essaient de contourner ses défenses intégrées.

Dans ce contexte, quel est le meilleur antivirus gratuit que l'on peut choisir pour un Mac ? En dépit de certaines lourdeurs qui semblent avoir été corrigées, notre préférence va à Avira Antivirus, qui est le plus cohérent. Avira propose une bonne protection de base, pas complètement insensible aux faux positifs, mais pas non plus inefficace. Son interface utilisateur n'a rien d'exceptionnelle, elle est même un peu « vieillotte ». Mais elle est claire, et par rapport à celle d'Avast ou AVG, elle reste la moins intrusive : Avira ne survend pas sa version payante même si les incitations sont tout de même présentes. Et un bon point également pour ses fonctionnalités qui intègrent un VPN gratuit, certes limité, mais celui d'Avast n'est pas du tout fonctionnel en version gratuite, c'est à souligner.

Avast et AVG ne sont pas mauvais pour autant. Ils font aussi bien qu'Avira sur le plan de la détection et des faux positifs, et sans être imperceptible leur impact sur le système reste correct. Leur interface est simple d'utilisation et agréable, mais vraiment entachée - surtout pour Avast - par la mise en avant trop prononcée des fonctionnalités payantes. Cela dit, la version payante d'Avast Security, du coup, est un antivirus tout à fait capable.

Reste le cas un peu particulier de Malwarebytes. Cet antimalware est davantage un outil d'analyse dans sa version gratuite qui ne propose pas de protection en temps réel. Cela dit, pour qui cherche vraiment cette fonctionnalité essentielle - rechercher des malwares présents sur le système - et rien d'autre, c'est une option à considérer.

Modifié le 03/09/2020 à 16h14
0
0
Partager l'article :
scroll top