Entretien : Opera mise sur le succès de l'iPhone

00C8000002897708-photo-opera-mini-iphone.jpg
La semaine dernière l'éditeur norvégien Opera Software annonçait que son navigateur mobile Opera Mini avait passé le cap des 50 millions d'utilisateurs le mois dernier. L'application est disponible sur l'ensemble des plateformes prenant en charge Java. Désormais Opera souhaiterait miser sur la popularité de l'iPhone et a récemment annoncé être en train de développer une version native. S'il nous fut impossible de filmer une prise en main de l'application en question, nous avons pu discuter brièvement avec Igor Netto, chargé du département mobile d'Opera.

Quelle est la part de marché d'Opera Mini en France ?

Igor Netto : Je ne connais pas la part de marché précise mais à l'heure actuelle en France il y a 24 pages web qui sont chargées chaque seconde sur Opera Mini. Pendant ce temps en Russie ce sont 3300 pages qui sont affichées toutes les secondes. Il s'agit d'ailleurs du pays où nous enregistrons la plus forte activité.

Depuis combien de temps travaillez-vous sur la version iPhone d'Opera Mini ?

I.G : Opera Mini est disponible depuis quelques temps sur différentes plateformes, plus précisément, toutes celles qui prennent en charge Java. Désormais nous souhaitons porter Opera Mini sur iPhone en développant un client natif pour l'iPhone OS. Cela n'a pas pris tellement de temps. Il fallait simplement porter le code de la version Java.

Avez-vous implémenté le multipoint permettant de zoomer ou dézoomer sur une page ?

I.G : Nous n'avons pas implémenté le multipoint sur la version iPhone et ce afin de rester dans la logique d'une interface unifiée quelle que soit la plateforme sur laquelle le logiciel est installé. Opera Mini est capable de déterminer automatiquement le bon niveau de zoom et la taille du texte d'une page web afin de l'ajuster correctement à l'écran tout en offrant un confort de lecture suffisant. Il n'y a donc pas besoin de zoomer en avant et en arrière continuellement. C'est vraiment plus facile à utiliser.

Où en êtes-vous dans le développement ?

I.G : Nous sommes actuellement en bêta. Pour l'instant nous sommes en train de peaufiner l'application et lorsque nous serons prêts nous la soumettrons auprès de l'App Store d'Apple.

Et si Apple refuse de publier l'application au sein de son App Store ?

I.G : Dans ce cas-là nous tenterons de la soumettre à nouveau et il y a aura plusieurs discussions au sein de la communauté. Ce sont des règles régies par Apple, ils peuvent décider d'accepter ou de refuser ce qu'ils veulent.

En cas de refus non négociable, Opera Mini pour iPhone sera-t-il mis à disposition pour les terminaux « jailbreakés » ?

I.G : Nous déciderons le moment venu. Pour l'instant nous ne savons pas. Nous restons confiants et pensons qu'Apple reconnaitra la valeur ajoutée d'Opera Mini. L'application offre un surf plus rapide que Safari mais aussi moins cher grâce à notre technologie de compression. Selon la nature de la page, le taux de compression peut atteindre 90%.

Je vous remercie.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le Wi-Fi enfin gratuit pour les Freenautes non dégroupés
[MWC] Acer : interview du vice président marketing
Exclusivité iPhone : la décision remise en question
Eric Schmidt :
[En vidéo] Prise en main du Sony Ericsson Vivaz Pro
L'Athlon II X4 va atteindre et même dépasser les 3 GHz
Sécurité intérieure : l'Assemblée adopte la Loppsi
[Vidéo] Prise en main du HTC Desire
La DS2 avant la fin de l'année ? (maj : accéléromètre)
Sparkle annonce des cartes graphiques autonettoyantes
Haut de page