Entretien : Opera mise sur le succès de l'iPhone

16 février 2010 à 18h30
0
00C8000002897708-photo-opera-mini-iphone.jpg
La semaine dernière l'éditeur norvégien Opera Software annonçait que son navigateur mobile Opera Mini avait passé le cap des 50 millions d'utilisateurs le mois dernier. L'application est disponible sur l'ensemble des plateformes prenant en charge Java. Désormais Opera souhaiterait miser sur la popularité de l'iPhone et a récemment annoncé être en train de développer une version native. S'il nous fut impossible de filmer une prise en main de l'application en question, nous avons pu discuter brièvement avec Igor Netto, chargé du département mobile d'Opera.

Quelle est la part de marché d'Opera Mini en France ?

Igor Netto : Je ne connais pas la part de marché précise mais à l'heure actuelle en France il y a 24 pages web qui sont chargées chaque seconde sur Opera Mini. Pendant ce temps en Russie ce sont 3300 pages qui sont affichées toutes les secondes. Il s'agit d'ailleurs du pays où nous enregistrons la plus forte activité.

Depuis combien de temps travaillez-vous sur la version iPhone d'Opera Mini ?

I.G : Opera Mini est disponible depuis quelques temps sur différentes plateformes, plus précisément, toutes celles qui prennent en charge Java. Désormais nous souhaitons porter Opera Mini sur iPhone en développant un client natif pour l'iPhone OS. Cela n'a pas pris tellement de temps. Il fallait simplement porter le code de la version Java.

Avez-vous implémenté le multipoint permettant de zoomer ou dézoomer sur une page ?

I.G : Nous n'avons pas implémenté le multipoint sur la version iPhone et ce afin de rester dans la logique d'une interface unifiée quelle que soit la plateforme sur laquelle le logiciel est installé. Opera Mini est capable de déterminer automatiquement le bon niveau de zoom et la taille du texte d'une page web afin de l'ajuster correctement à l'écran tout en offrant un confort de lecture suffisant. Il n'y a donc pas besoin de zoomer en avant et en arrière continuellement. C'est vraiment plus facile à utiliser.

Où en êtes-vous dans le développement ?

I.G : Nous sommes actuellement en bêta. Pour l'instant nous sommes en train de peaufiner l'application et lorsque nous serons prêts nous la soumettrons auprès de l'App Store d'Apple.

Et si Apple refuse de publier l'application au sein de son App Store ?

I.G : Dans ce cas-là nous tenterons de la soumettre à nouveau et il y a aura plusieurs discussions au sein de la communauté. Ce sont des règles régies par Apple, ils peuvent décider d'accepter ou de refuser ce qu'ils veulent.

En cas de refus non négociable, Opera Mini pour iPhone sera-t-il mis à disposition pour les terminaux « jailbreakés » ?

I.G : Nous déciderons le moment venu. Pour l'instant nous ne savons pas. Nous restons confiants et pensons qu'Apple reconnaitra la valeur ajoutée d'Opera Mini. L'application offre un surf plus rapide que Safari mais aussi moins cher grâce à notre technologie de compression. Selon la nature de la page, le taux de compression peut atteindre 90%.

Je vous remercie.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top