L'ICANN freinée par le gouvernement américain

22 décembre 2008 à 16h35
0
0096000001834262-photo-department-of-commerce-usa-logo.jpg
L'ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), l'organisation chargée de superviser la gestion des suffixes Internet, a décidé de libéraliser les TLD (Top Level Domain) des noms de domaine afin de permettre aux entités commerciales de créer elles-mêmes leur extension. Aux côté des traditionnels .com et .fr, ce sont donc entre 200 et 800 nouvelles TLD qui devraient être disponibles dès l'année prochaine.

En plus des problèmes soulevés par la libéralisation des noms de domaines, le gouvernement américain, et plus particulièrement la chambre de commerce, souligne que l'ICANN n'a pas mis à disposition une documentation précise sur l'impact de cette initiative. En effet, en octobre 2006, l'organisation devait préciser plusieurs éléments à savoir si la structure du marché était globale ou varierait pour chaque nouvelle TLD créée. De ce fait, l'on peut s'interroger sur les impacts financiers éventuels pour l'utilisateur souhaitant migrer d'une extension à une autre. Le rapport du gouvernement précise : « l'ICANN doit compléter cette étude économique avant que l'introduction des nouvelles gTLD puisse être envisagée auprès de la communauté ».

Retrouvez le document officiel dans son intégralité ici (PDF).
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Panasonic propose 6,5 milliards d'euros pour Sanyo
50 millions de visiteurs pour les sites internet de Peugeot
Nokia cède ses « Security Appliance » à Check Point
iPhone 3G : Bouygues Telecom et ThePhoneHouse dévoilent leurs offres
Le E-commerce américain rattrapé par la crise économique
[Vidéonaute] 10 minutes avec le smartphone Sony Ericsson Xperia X1
Un an de prison pour l'internaute qui a aidé un suicide
Fondation Linux : un concours de promotion en vidéo
Deux études confirment l'explosion des courriers non-sollicités
Yellowsn0w : l'iPhone 3G désimlocké de manière logicielle
Haut de page