Chrome : les éditeurs d'extensions vont devoir déclarer les données qu'elles collectent et dans quel but

Google a envoyé hier soir un email aux développeurs d'extensions pour le navigateur Chrome . La société leur demande de spécifier la nature des données collectées.

Après qu'Apple a récemment demandé aux développeurs de mettre à jour leurs applications pour iOS en affichant davantage d'informations concernant les données qu'ils collectent, Google fait de même avec les extensions disponibles au sein du Chrome Web Store.

De nouvelles règles pour les développeurs

L'année dernière, Google avait mis en place de nouvelles directives pour le Chrome Web Store en limitant au maximum les données collectées par les extensions proposées. Désormais, la société entend limiter l'usage que les développeurs peuvent en faire, tout en les obligeant à décrire leur finalité.

Dans une mise à jour des conditions d'utilisation à destination des développeurs, trois principes sont mis en exergue :

  • Google ne commercialise pas les données de l'utilisateur et la société entend à ce que les développeurs adoptent la même pratique.
  • L'utilisation ou le transfert des données doit constamment être effectué dans l'intérêt de l'utilisateur et dans le cadre de l'objectif de l'extension.
  • L'éditeur ne doit pas inciter les utilisateurs à partager leurs informations personnelles dans le but de débloquer des fonctionnalités spécifiques.

En outre, chacune des pages du Chrome Web Store devra présenter de manière détaillée les données collectées par chacune des extensions ainsi que l'engagement du développeur à en limiter leurs usage.

Une entrée en vigueur au premier trimestre

Les développeurs peuvent d'ores et déjà mettre à jour le descriptif de leurs extensions en se rendant au sein de la console de développement fournie par Google. Ces informations seront publiées sur la plateforme de téléchargement à partir du 18 Janvier 2021.

Dans le courant du mois de mars, Google rappellera aux développeurs de se conformer à ces nouvelles règles. Ils disposeront alors de 30 jours supplémentaires pour compléter les informations de collecte de données.

Les extensions n'ayant pas été mises en conformité à date seront désactivées mais également inopérantes sur le navigateur des utilisateurs les ayant installées au préalable.

Il s'agit du second changement majeur opéré par Google sur la plateforme cette année. Au mois de septembre, la société avait annoncé le retrait des extensions payantes, expliquant avoir remarqué une forte hausse de transactions frauduleuses au détriment des internautes.

Source : Zdnet US

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Windows 11 : Microsoft ne prendra aucune commission sur les apps... que sur les jeux
Windows 11 : un système d'exploitation conçu pour le jeu vidéo, selon Microsoft
Windows 11 : les applications Android tourneront nativement sur l'OS
Windows 11 : Microsoft officialise et présente l'avenir de son système d'exploitation
Google recule la date de blocage des cookies tiers dans Chrome à 2023
Windows 11 introduira WDDM 3.0 et la possibilité de choisir quelle carte graphique utiliser pour quelle application
Adobe annonce Substance 3D Collection : Designer, Painter, Sampler et Stager, tout le nécessaire à la création de projets 3D
Opera R5 : la prochaine version du navigateur bourrée de nouvelles fonctionnalités
Les utilisateurs et utilisatrices de Edge peuvent profiter de l'extension Microsoft Outlook en avant-première
YouTube, Google Drive : une mise à jour de Google va casser certains vieux liens
Haut de page