Opera publie une version desktop de son navigateur mobile

01 juin 2018 à 15h36
0
012C000002998662-photo-opera-mini-5-beta-android.jpg
L'éditeur norvégien Opera vient de publier une version desktop de son navigateur mobile, pour que les développeurs web puissent tester le rendu de leurs pages ou créer des widgets. Opera Mobile peut être téléchargé pour Windows, Mac OS et Linux, et affiche les pages telles qu'elles apparaîtront sur un téléphone équipé du navigateur.

La plate-forme de widgets est également disponible en version desktop. Ces widgets sont des petites applications créées à base d'AJAX et d'autres interfaces de programmation - pas encore approuvées par le W3C. Les widgets ne dépendent pas du système d'exploitation utilisé, et Opera espère distribuer sa plate-forme Mobile Widget aux fabricants d'appareils, comme pour son navigateur.

Les deux applications permettent de contrôler la définition en modifiant la taille de la fenêtre, et de tester le zoom automatique d'Opera directement dans l'interface. Opera Mini est également disponible en test sous forme d'applet Java, mais la version Mobile du navigateur est la seule implémentée nativement sur les téléphones Windows Mobile et Symbian. Opera Mini pourra néanmoins intéresser les développeurs, puisque c'est la version présente sur iPhone ou Android.

La création et le débogage de widgets sont intégrés dans l'environnement de développement Dragonfly d'Opera. Il faudra attendre pour voir si cela permettra à Opera d'intégrer cette plate-forme de widgets sur les téléphones portables, et de générer quelques revenus.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Deezer signe avec Discograph et élargit son catalogue
Pourquoi le Triple Play va bientôt augmenter
Pénurie de processeurs Arrandale chez Intel
Patriot monte sa DDR3 à 2500 MHz
AMD : cinq nouvelles ATI FirePro Dx 11 pour les pros
Microblogging par SMS : Twitter achète Cloudhopper
BlackBerry Pearl 3G : le plus petit smartphone de RIM
Deux APIs pour le paiement sans fil distribuées en open-source
L’iPad pirate existe avec 3 ports USB
Sécurité : Microsoft cible les applications et la contrefaçon
Haut de page