Google Chrome, les applications c’est fini, mais rassurez-vous, les extensions sont toujours là

16 janvier 2020 à 14h42
4
Google Chrome

Google vient d'annoncer son calendrier concernant la fin de vie des applications Chrome, une fin prévue de longue date puisque l'éditeur l'évoquait déjà en 2016.

Moins de 1 % d'utilisateurs. C'est le chiffre qu'évoquait Google il y a déjà quatre ans indiquant que les applications disparaîtraient progressivement du Store. Cette décision était prévue pour 2018, mais il semble que la firme soit quelque peu en retard.

La disparition des applications

Google justifie son choix de supprimer progressivement les applications par les progrès « substantiels » qui ont été entrepris par les navigateurs modernes.

Selon le géant américain, le Web serait « en bonne position pour répondre à la grande majorité des cas d'utilisation ». Il est vrai qu'une application est très souvent une déclinaison portable, et la majeure partie d'entre elles peuvent être supportées, à l'instar de Google Earth ou Figma.

La première date de ce nouveau calendrier publié par Google est mars 2020. Officiellement, le Store de Chrome n'acceptera plus d'autres applications. D'ici juin, Google mettra un terme à son support sur les principales plateformes : Mac, Linux et Windows.

Cela concerne également les entreprises qui pourront cependant étendre le support jusqu'à décembre de la même année.

Enfin pour les utilisateurs de Chrome OS, pour qui ce système d'application avait été initialement développé, la date butoir à retenir est juin 2021.

Quelle est la nouvelle solution de remplacement ?

Selon Google, concernant les utilisations qui ne peuvent se faire par un site Web ou une application classique, la solution, ce sont les Progressive Web Apps. Ces dernières reprendront le rôle principal des applications Chrome. Le géant américain a d'ailleurs mis en place une page expliquant les procédures pour amorcer cette transition, qui s'adresse aux développeurs et aux sociétés.

Elles permettent, par exemple, de mettre en cache les sites Web directement sur votre appareil, dans le but d'accéder aux fonctionnalités, même en mode hors-ligne. Une sorte de réponse packagée pour Google afin d'optimiser le site Web à votre terminal, et de créer une « Web application », téléchargeable (depuis un navigateur et non un Store).

L'autre solution concerne les extensions, qui ne disparaîtront pas pour autant. Rappelons que Google, au moment d'annoncer son projet d'arrêter le support des applications Web en 2016, avait déclaré que seulement 1 % des usagers « utilisaient activement des applications Chrome ».

Source : TheVerge.com
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
KidAKidB
Je trouve que c’est une bonne chose quand même
LeGrosWinnie
Quand Google Chrome a une fonctionnalité de m3rde/bidon/inutile personne n’a rien à dire ?<br /> Par contre si c’est MS ça monte aux créneaux directement, étrange quand même.<br /> Je dis ça je dis rien je risquerai de me faire lyncher…
SamDesBois
A terme, je pense que les applications des différents appstore, playstore, microsoftstore disparaîtront, ou alors ne serons que des raccourcis vers les applications web accessibles directement à partir de l’adresse web en mode « en ligne » ou « hors ligne ».<br /> Après c’est de la psychologie humaine. On continue, contre toute logique, à aller acheter certains produits dans des magasins physiques alors qu’il n’y a plus aucun avantage, je dis bien sûr pour certains produits.<br /> Je pense que l’éditeur markdown que j’utilise dernière utilise cette technologie du cache :<br /> https://stackedit.io/app#<br /> Sinon toujours déconcerté la dé-complexation avec laquelle Alphabet (Google) interrompt un service qui ne rencontre pas son succès !
arbor111
Il y a des applications Android qui sont moins ergonomiques que la version site web, un comble ! L’application Google Actualités est une vraie bouse. Si vous voulez trouver le lien d’un article, c’est une vraie galère et vous devez naviguer à l’intérieur de l’app. Évidemment aucune option pour contourner ce problème. Avec la version dans un navigateur, ça va tout seul. Ça rime à quoi d’enfermer les gens dans des applis comme des cobayes ?
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Pack connecté fnac google nest hub + kit de démarrage Philips Hue en solde à moins de 180€
L'application de paiement Lydia lève 40 millions d'euros, dont une partie apportée par Tencent
Le futur scooter électrique Harley-Davidson se montre en photos et en dessins
Les astronautes Koch et Meir changent les batteries de l'ISS dans des conditions difficiles
Ariane Flight VA251 : lancement imminent du satellite Konnect d'Eutelsat
+1,2 % d’immatriculations automobiles en 2019, une 6e année de hausse consécutive
Soldes Cdiscount 2ème démarque : Apple Watch Series 3 42mm en promo à 229€ au lieu de 290€
Windows 10 : la NSA alerte Microsoft sur une faille critique de l'OS, qui la corrige
Disintegration, le FPS-RTS du studio du créateur de HALO ouvre sa bêta publique le 31 janvier
Haut de page