Google Chrome : malgré l'optimisation du mode incognito, certains sites le détectent toujours

Nassim Chentouf Contributeur
19 août 2019 à 07h07
0
Google Chrome Logo

Tout internaute veut pouvoir préserver son anonymat sur le Web s'il le souhaite. Et le navigateur Chrome de Google a compris cette envie en proposant le mode incognito qui, comme il l'explique sur son site, est censé permettre de « naviguer sur le Web en toute confidentialité ».

Un mode incognito qui ne fonctionnerait pas vraiment si l'on en croit deux chercheurs en sécurité informatique. Il serait en réalité très facile de détecter lorsqu'un utilisateur passe par cette méthode.

Une protection pas si efficace que ça, selon deux chercheurs

Retours sur les faits. Avec la nouvelle version de Chrome, la 76, Google modifiait son API officielle pour permettre de rendre indétectable un internaute en navigation privée. Mais certains ont pu tirer parti de l'API pour détecter l'activation de ce mode. Ce sont deux méthodes qui sont utilisées.

La première tire parti du volume utilisé par le système de fichier. Lorsqu'un internaute navigue de façon « traditionnelle », ce dernier monte à 120 MB. Mais en mode Incognito, on passe à 2,4 Go environ. Résultat ? Le chercheur en sécurité informatique Vikas Mishra a décidé d'utiliser ce changement brutal pour détecter quels internautes utilisent la navigation privée en développant un script pour les sites. Ces derniers affichent alors un message à l'attention des personnes se rendant sur une page avec le mode Incognito.

C'est ensuite un autre chercheur en sécurité informatique, Jesse Li, qui s'est penché sur la détection du mode Incognito. L'homme explique que la vitesse d'écriture du système de fichier est bien plus rapide lorsque la navigation se fait de façon privée. A contrario, la « traditionnelle » est bien plus lente. Une différence majeure qui permet de détecter, à nouveau, un internaute en mode Incognito. Jesse Li précise que Chrome devra faire coïncider la même vitesse d'écriture pour les deux navigations, privées et publics, pour corriger la chose.



Une méthode de détection qui peut servir à certains sites Web

Car au-delà de détecter un mode Incognito ou non, certains sites proposent une lecture gratuite de certains articles. C'est notamment le cas du quotidien Le Parisien (mais aussi d'autres) qui en offre cinq par jour. Seulement voilà : une fois le quota dépassé, il suffit de passer en mode Incognito pour profiter de cinq nouveaux articles gratuits.

Un manque à gagner pour le modèle économique du Parisien et les autres sociétés à la politique financière similaire.



Source : Tom's Hardware
2 réponses
3 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
La majorité des publicités anti-vaccins sur Facebook issue de seulement deux organisations

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top