Brave recherche des volontaires pour tester son VPN Android en bêta fermée

20 avril 2022 à 11h13
0
Brave Firewall + VPN © © Brave
© Brave

Fort de plus de 50 millions d'utilisateurs actifs, le navigateur Brave pousse constamment pour sécuriser les données de sa communauté sur le Web. Après la version iOS, l'entreprise indique rechercher des volontaires sous Android pour tester un VPN intégré au navigateur, lors d'une bêta fermée.

Cela fait presque deux ans que Brave s'est associé au service Guardian afin de proposer un Firewall + VPN aux utilisateurs d'iPhone et de tablettes Apple. En France, l'abonnement mensuel coute 10,49 euros par mois. S'il est piloté depuis le navigateur Brave, il s'étend à l'intégralité du smartphone.

Une étude conséquente

La différence majeure entre le parc d'iPhone et de smartphones Android réside dans le nombre de périphériques distincts. Pour procéder à une évaluation juste, Brave indique vouloir sélectionner des utilisateurs afin de tester un maximum de paramètres. Le principe est simple : une candidature via un formulaire à quatre cases (accessible dans le lien en source). Chacun doit ainsi renseigner son adresse électronique, le modèle du téléphone Android manipulé, la version d'Android et son pays de résidence.

Les heureux élus pourront expérimenter le service dans une bêta fermée pendant une trentaine de jours. Ils devront communiquer leur ressenti, faire remonter les bogues et répondre à des enquêtes. Pour les autres qui ne sont pas sélectionnés, les données personnelles seront supprimées au bout d'une semaine.

Il serait logique que Brave décline son service Firewall + VPN d'iOS sur les terminaux Android, bien qu'aucune information n'ait été annoncée. Les principaux objectifs sont de bloquer les connexions réseau indésirables, de choisir son emplacement géographique, de préserver son anonymat en ligne et d'utiliser un tunnel VPN avec chiffrement sécurisé (IKEv2 en l'occurrence).

Aucune fenêtre de sortie n'est communiquée par le navigateur, mais il semble que le projet soit dans sa dernière phase. Il pourrait sortir d'ici les prochains mois.

Brave
  • Accessible aux internautes peu expérimentés et adapté à un public plus exigeant
  • Sécurité des données privées irréprochable
  • Volonté de s'affranchir des monopoles existants (Brave Search, Talk, News, Ads)

Brave rivalise sérieusement avec les plus grands. Les développeurs se concentrent sur des fonctionnalités plus qu’importantes au regard de la gestion des données personnelles en ligne. De cette stratégie sont nés un moteur de recherche indépendant, un programme de partage équitable des revenus publicitaires respectueux de la vie privée, des outils de communication sécurisés et des fonctions de navigation innovantes.

Brave rivalise sérieusement avec les plus grands. Les développeurs se concentrent sur des fonctionnalités plus qu’importantes au regard de la gestion des données personnelles en ligne. De cette stratégie sont nés un moteur de recherche indépendant, un programme de partage équitable des revenus publicitaires respectueux de la vie privée, des outils de communication sécurisés et des fonctions de navigation innovantes.

Comment choisir le meilleur VPN ? Clubic a testé et comparé les performances et le niveau de sécurité de 10 fournisseurs pour établir ce comparatif VPN
Lire la suite

Source : BlockSurvery.io

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

Opera VPN Pro est désormais disponible sur Windows et macOS
Offrez-vous le meilleur VPN pour gagner en cybersécurité à prix cassé
VPN : améliorez votre cyberconfidentialité grâce à cette offre hallucinante !
Le meilleur VPN continue d'écraser la concurrence avec ses prix bas
3 bons plans VPN pour assurer votre sécurité en ligne
Cette solution antivirus et VPN à prix cassé est celle qui garantira votre sécurité en ligne
Surfshark VPN s'offre enfin une interface sous Linux
Ce VPN à prix délirant vous fera gagner en cyberconfidentialité
Voici les raisons pour lesquelles vous devriez adopter ce VPN à prix fou
En Inde, le gouvernement met fin à l'anonymat en ligne
Haut de page