Firefox et Chrome parlent en vidéo via WebRTC

Mozilla et Google ont démontré par l'exemple l'intérêt du protocole WebRTC en matière d'interopérabilité en organisant une communication vidéo entre deux instances de leurs navigateurs, Firefox et Chrome, sans recourir au moindre logiciel tiers.

Symboliquement, le protocole WebRTC (Web Real Time Communication) a franchi cette semaine une étape significative, avec la tenue de la première conversation vidéo publique réalisée, sans plugin, entre deux navigateurs différents. L'expérience, présentée en vidéo ci-dessous, implique deux instances de Firefox et de Chrome. Pour Mozilla comme pour Google, son bon déroulé confirme que WebRTC dispose bien des qualités nécessaires à la constitution d'un véritable standard dédié aux conversations multimédia (audio et vidéo) directement au sein du navigateur.


Si l'implémentation de WebRTC est déjà en cours depuis plusieurs mois chez Mozilla comme chez Google, cette conversation a été réalisée à l'aide d'une version plus avancée de la technologie, qui n'est pour l'heure disponible qu'au sein de versions de test des navigateurs (Chrome 25 bêta et la dernière nightly de Firefox 21). Liens de téléchargement, code nécessaire et accès à une démonstration hébergée sur Google Apps sont disponibles via le site dédié à WebRTC.

La mise en place de cette interopérabilité passe par un nouveau jeu de fonctions, RTCPeerConnection, qui comme son nom l'indique permet l'établissement d'une communication pair à pair entre deux navigateurs, dès lors que ceux-ci sont capables de la prendre en charge. « Comme souvent dans le cas de mises à disposition anticipées, il reste des bugs à corriger, et l'interopérabilité n'est pas encore garantie dans tous les environnements réseau. Mais c'est un pas majeur franchi pour cette nouvelle fonctionnalité Web et pour le Web lui-même », se réjouit Robert Nyman de Mozilla.

A terme, WebRTC devrait donc donner naissance à des navigateurs capables de communiquer directement, sans ajout de logiciel ou de service tiers. Il faudra toutefois, avant que la technologie se démocratise, que le W3C en valide les spécifications finales. Assez critique vis à vis de WebRTC, qu'il estime trop limité, Microsoft a de son côté élaboré une base de standard différente, baptisée CU-RTC-Web, qu'il a également soumis aux instances de validation, sans suite pour l'instant.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Test des AirTags : l'accessoire Apple indispensable des têtes en l'air ?
FLoC : Brave, DuckDuckGo, GitHub, WordPress… Pourquoi une telle levée de boucliers contre Google ?
Des chercheurs ont réussi à pirater une Tesla à l'aide d'un drone (et Tesla a déjà patché la faille)
Saliout-1 : la première station spatiale, et pas la plus heureuse
Test de Resident Evil Village : une balade à la campagne qui tourne mal
Idéal pour le télétravail, cet ordinateur HP Chromebook passe à moins de 300€ !
Mini-LED à l’assaut de l’OLED ? On fait le point sur cette ambitieuse technologie LCD
Portal : un fan du jeu a transformé son Alexa en une GLaDOS plus vraie que nature
Test du Moustache Friday 27 FS Speed : un speedbike efficace, mais aussi des contraintes
Un prototype du Cybertruck de Tesla se pavane dans les rues de New-York
Haut de page