Corsair Carbide 500R

19 avril 2013 à 17h00
0
0096000004811254-photo-logo-corsair.jpg
En plus de sa série haut de gamme Obsidian, Corsair dispose avec les Carbide de boîtiers aux tarifs plus accessibles. Après le Carbide 400R que nous testions il y a un an et demi, nous avons aujourd'hui entre les mains l'un des boîtiers le moins chers de cette gamme, le Carbide 500R.

Avant l'arrivée en Europe du Carbide 200R, le 500R est en effet l'un des modèles le plus attractif du constructeur du point de vue tarifaire, puisqu'il est actuellement commercialisé autour des 75 euros.

A ce prix-là, doit-on s'attendre à un boîtier au rabais, ou Corsair a-t-il su faire fructifier sa récente expérience pour se positionner pertinemment sur le marché très concurrentiel des modèles à moins de 100 euros ?

Présentation[/anchor]

Corsair Carbide 500R
Caractéristiques générales
MatièreAcier, plastique
CouleurBlanc et noir
FormatMicro-ATX, ATX
Dimensions (HxPxL)485 x 475 x 211 mm
Poids7,2 Kg
Capacité d'accueil
Emplacements 5,25"4
Emplacements 3,5 / 2,5"6 / 6
Slots d'extension7
Accessoires
Ventilateurs1 x 120 mm à l'arrière (extraction)
1 x 180 mm à gauche (aspiration)
2 x 140 mm en façade (aspiration)
Ports en façade2 x USB 3.0
1 x Firewire
1 x Sortie casque
1 x Entrée micro
Autres7 emplacements 120 mm supplémentaires
(en ôtant le ventilateur de 180 mm)
Corsair nous a fait parvenir la version blanche de son 500R. Certains adorent, d'autres pas. Mais une chose est sûre, les traces de doigts que l'on retrouve généralement sur les boîtiers noirs sont ici absentes, et on ne s'en plaindra pas. Les parois blanches, en acier, offrent par ailleurs un contraste plaisant avec la façade et le sommet du boîtier, tous deux noirs.

Ces deux parties sont grillagées, ce qui apporte un côté assez aéré au 500R. Au sommet du boîtier, on trouve un emplacement qui « servira » à ranger diverses choses, comme un lecteur de cartes mémoire, un disque dur externe, et finalement à peu près tout ce que vous désirez. Corsair précise qu'il faut éviter la tasse de thé...

En haut d'une façade cerclée de plastique, comme l'est par ailleurs le sommet du boîtier, on trouve un panneau de connectique composé de seulement deux ports USB. Heureusement, ces derniers sont compatibles USB 3.0. Ils sont accompagnés d'un port Firewire que l'on aurait bien voir remplacé par un troisième port USB 3.0. On retrouve également la traditionnelle connectique audio HD.

Ce panneau dispose enfin de deux éléments dédiés aux ventilateurs du 500R. Le premier, un sélecteur de vitesse à trois crans, permet de piloter la vitesse de trois des quatre ventilateurs du boîtier. Le second est un bouton qui actionne l'éclairage des LED présentes sur les ventilateurs en façade. Des ventilateurs qui pourront bénéficier d'une généreuse prise d'air créée par les larges pieds dont dispose le 500R : ces derniers apportent par ailleurs une remarquable stabilité.



Ventilation[/anchor]

Le Carbide 500R n'est pas avare en matière de ventilation. Il dispose en effet de deux ventilateurs aspirants en façade, au format 120 mm, qui possèdent des LED, ajoutant au boîtier un petit côté « jacky pc » que certains ne renient (toujours) pas.

En extraction, Corsair a prévu un ventilateur 120 mm à l'arrière de son 500R. Un modèle qu'il est possible de remplacer par un ventilateur 140 mm. Enfin, le constructeur a vu les choses en grand sur le côté de son boîtier, puisqu'un un ventilateur de 200 mm de diamètre prend place face aux composants. Ce dernier agissant également en aspiration, le Carbide 500R se retrouve en forte surpression, ce qui nous semble être un bon choix. La possibilité laissée par Corsair de moduler la vitesse de ces ventilateurs (sauf celui présent à l'arrière du boîtier) associée à ces nombreux ventilateurs apparaît également comme très bonne idée.

Et le constructeur nous réserve également une bonne surprise, puisqu'il a prévu des cages à disques durs amovibles à l'avant du boîtier. Résultat, vous pouvez tout simplement ôter une cage (ou deux), afin d'améliorer le flux d'air du boîtier. L'opération nécessite toutefois quelques coups de tournevis.

Autre bon point : il est possible d'ajouter un ventilateur en bas du boîtier (de 120 ou 140 mm), alors qu'au sommet, on peut disposer jusqu'à deux modèles de 120 mm. Un espace qui peut également être utilisé par un radiateur de refroidissement liquide.

Enfin, si on apprécie les patins prévus par Corsair pour amortir les éventuelles vibrations de l'alimentation, il nous semble que le constructeur aurait pu faire bien mieux au niveau du filtre en façade, qui se retire au prix de quelques efforts, contrairement à celui prévu en bas du boîtier, qui s'extrait plus simplement.



Montage[/anchor]

Du fait d'une hauteur plus importante, le 500R est un peu plus simple à monter qu'un NZXT H2 par exemple. On retrouve la petite touche Corsair appréciable au niveau des vis qui maintiennent les parois au châssis : elles restent solidaires des parois, ce qui évite de les perdre. Autre attention du constructeur : il a prévu un adaptateur interne USB 3.0 vers USB 2.0 pour ceux qui ne disposent pas d'une carte-mère proposant une telle connectique.

Le léger débord laissé par Corsair derrière la carte-mère permet une gestion des câbles des plus efficaces, les nombreux passe-câbles sont parfaitement fixés, et le montage des disques durs / SSD ou des unités optiques est d'une simplicité enfantine, aucun coup de tournevis n'étant nécessaire.

En revanche, on ne peut pas en dire autant du côté des cartes-filles, maintenues à l'aide de vis impossible à tourner à la main. Autre petit point noir : l'idée du ventilateur sur le côté n'est pas mauvaise en soi, mais elle oblige à le brancher avant de refermer le boîtier. Heureusement, Corsair a prévu large sur la longueur de câble. Enfin, nous ne sommes pas friands de ces entretoises moulées directement dans le châssis que le constructeur nous avait déjà servies sur le 400R : si le pas de vis commence à montrer des signes de faiblesses, impossible de le remplacer...



Performances[/anchor]


Comme le NZXT H2, le Carbide 500R dispose de trois modes de ventilation. Alimentés en 5V, les ventilateurs du boîtier de Corsair sont relativement silencieux, mais ne font pas du 500R le modèle le plus discret de ce comparatif. En 7V, ils génèrent également plus de bruit que ceux du NZXT H2, surtout du côté du ventilateur de 200 mm. Un côté qui joue également des tours en 12V, puisque sur nos autres mesures, le 500R est au niveau du NZXT H2.

Le souffle est clairement audible en 12V, mais il ne sera peut-être pas utile d'en arriver là. En effet, même en 5V, les performances du 500R sont remarquables, notamment au niveau du disque dur. Du coup, le boîtier de Corsair offre dans ce mode le meilleur compromis silence / températures de ce comparatif, à égalité avec le Fulmo de Enermax qui ne possède lui aucun moyen de régulation.

Conclusion[/anchor]

Du bon travail. Voilà ce que Corsair a réalisé sur son 500R. Certes, le boîtier ne fait pas franchement dans le détail, on ne trouve ni isolant phonique comme sur le NZXT H2, ni de branchement à chaud, et le design pourra ne pas convenir à tous, les débords prévus par Corsair rendant son boîtier plus large que certains autres.

Mais pour le reste, on ne peut qu'être conquis. L'ergonomie est bonne, la place suffisante, le montage aisé. La finition est du niveau de boîtiers plus onéreux et les possibilités en termes de refroidissement sont nombreuses. Du point de vue des performances, le 500R est d'ailleurs celui qui nous semble offrir le meilleur compromis silence / températures. Bref, un boîtier que nous vous conseillons sans hésiter si votre budget tourne autour des 75 euros.

Corsair Carbide 500R

8

Les plus

  • Capacité en refroidissement
  • Assez silencieux en 5V
  • Cages amovibles
  • Montage simple

Les moins

  • Pas de petits plus
  • Bruyant en 12V
  • 2 ports USB seulement
  • Le firewire inutile ?

Design7

Ergonomie8

Refroidissement8

Silence8



Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Apple et appareils photo Fuji : vers la fin de l'imbroglio ? (màj)
Rachat de Dell : Blackstone retire son offre
La nouvelle version d'Android inclurait un game center
Recalée, la loi CISPA passe son deuxième entretien
Libon améliore sa messagerie instantanée sur iPhone
Microsoft confirme la préparation de
AMD a réduit sa perte mais le chiffre d'affaires s'effondre
Insolite : Google Earth aurait-il capturé une scène de crime ? (màj)
La Hadopi dresse le panorama des exceptions au droit d'auteur
Justice : Viacom de nouveau débouté face à YouTube
Haut de page