Trois clés tuner TNT HD pour la Coupe du Monde !

0
0096000003270344-photo-lionel-messi.jpg
La Coupe du Monde de football, il y a plusieurs façons de la vivre. De chez vous avec des amis, ou dans un bar, par exemple. Mais si vous êtes bloqué au bureau ou dans une gare au moment où évolue, à quelque 9 300 km de là, votre équipe favorite, une solution existe : la clé USB tuner.

Après notre comparatif de l'an dernier (voir Les tuners TNT HD USB au banc d'essai), voici les dernières nouveautés de marques réputées comme les PCTV Systems ou les WinTV d'Hauppauge, et précisément les modèles pctv nanoStick et WinTV-MiniStick HD. Face à ces spécialistes du genre, nous avons placé un concurrent aux atouts indéniables, Elgato. Son EyeTV DTT Deluxe existe en édition Football, avec un logiciel et une offre tout à fait orientée vers les plus geeks des amateurs de foot.

Ergonomie et équipement de la clé, simplicité et fonctionnalités du logiciel, qualité du tuner : nous testerons dans ce dossier ces trois modèles pour vous délivrer notre verdict et vous guider sur votre éventuel choix quant à ce type d'équipement.

0000009603221330-photo-tuner-tv-acquisition-vid-o-elgato-eyetv-dtt-deluxe-edition-football.jpg
Elgato EyeTV DTT Deluxe Edition Football
0000009601958876-photo-tv-acquisition-vid-o-hauppauge-wintv-nova-t-stick-clone.jpg
Hauppauge WinTV Ministick HD
0000009600880740-photo-tv-acquisition-vid-o-pinnacle-systems-pctv-nanostick.jpg
PCTV Systems nanoStick

Elgato DTT Deluxe Edition Football

Le nom d'Elgato ne vous sera probablement pas étranger si votre ordinateur est de marque Apple. En effet, cette firme allemande s'est fait une spécialité de concevoir des logiciels visant à intégrer la télévision à l'univers Mac, notamment via son célèbre EyeTV.

Elgato, donc, nous propose ici une clé au format extrêmement réduit : c'est la plus petite de ce comparatif, avec seulement 3,5 cm de long, 1,6 de large et seulement 7 mm de haut. En fait, cette clé est à peine plus grosse qu'une simple prise USB classique. Impressionnant.

012C000003270520-photo-elgato-dtt-deluxe-edition-football-3.jpg
   
012C000003270522-photo-elgato-dtt-deluxe-edition-football-4.jpg


Côté équipement, Elgato propose la meilleure offre des trois référencées dans ce dossier. La traditionnelle rallonge USB est évidemment présente, mais la principale différence avec les offres de Hauppauge et PCTV Systems réside en la présence de deux antennes. La première est équipée d'un câble à la longueur confortable (2 mètres) se terminant par l'antenne à proprement parler. Inclinable, elle mesure une dizaine de centimètres de haut et possède un pied aimanté que l'on peut placer sur un socle équipé d'une ventouse. Cette dernière s'adapte différemment selon la surface utilisée, mais globalement, le système est stable.

La seconde antenne est plus discrète encore, puisqu'elle se positionne directement sur la clé, rendant le système particulièrement compact. Cette antenne étant télescopique, sa longueur varie de 6 à 15 cm.

0190000003270512-photo-elgato-dtt-deluxe-edition-football-1.jpg


Ces deux antennes se connectent à la clé via une prise de type IEC. Bien que relativement bien répandu, ce type de connectique n'est cependant pas adapté à une antenne plus « classique », au format MCX. Elgato a toutefois prévu l'adaptateur idoine dans la boîte de la DTT Deluxe. Notez également la présence d'un petit étui en mousse rigide pour promener votre clé sans risque de détérioration, et celle d'un kit de petits drapeaux à coller sur votre antenne pour soutenir l'équipe de votre choix...

La télécommande livrée avec cette clé, enfin, ne fonctionne pas grâce à une pile bouton comme c'est le cas des deux autres modèles, mais avec deux piles. Ce modèle possède une taille bien plus importante que celle des autres télécommande de ce comparatif. Si elle est par conséquent plus difficile à transporter, elle est également plus ergonomique et la prise en main est meilleure que sur les formats réduits des deux autres modèles. Toutes les fonctions nécessaires se trouvent sur cette télécommande, y compris celle permettant de passer d'un mode plein écran à un mode réduit, dont la touche correspondante est étonnamment intitulée « Hold ».

0190000003270516-photo-elgato-dtt-deluxe-edition-football-2.jpg


La partie logicielle

Le logiciel associé à la clé Elgato n'est autre que le Terratec Home Cinema, le seul de ce comparatif à être compatible Mac (même si PCTV Systems propose une version Mac de son Hybrid Stick). Doté d'une interface assez vieillotte et d'un menu contextuel interminable, ce logiciel possède les options incontournables que sont les trois types de recherche de chaînes possible (fin, normal, très fin), ainsi que la possibilité d'appliquer un filtre pour ne découvrir que les chaînes gratuites et n'être ainsi pas « encombré » par les chaînes à péage.

Mais la performance de ce programme réside davantage dans les capacités du tuner. En effet, avec Terratec Home Cinema et la clé d'Elgato, vous pourrez enregistrer de façon simultanée toutes les chaînes d'un même multiplex. Rappelons qu'un multiplex est un faisceau qui regroupe un certain nombre (variable) de chaînes. La TNT en compte à ce jour 6. A titre d'exemple, vous pourrez ainsi regarder M6, enregistrer TF1 et France 2, le tout en HD, ces trois chaines appartenant au même multiplex (le R5 pour être précis). De même, Terratec Home Cinema autorise une fonction PiP qui sera applicable entre deux chaînes d'un même multiplex. Vous pouvez à ce propos très facilement passer d'une chaîne à l'autre grâce à l'une des touches de la télécommande : pratique !

Concernant la sensibilité du tuner, elle est au même niveau que celle des ses concurrents, mais la réception varie énormément en fonction de la configuration de votre installation : si vous n'utilisez que la clé et la petite antenne fournie par Elgato, les résultats seront beaucoup moins satisfaisants que via la « véritable » antenne. Certes, les chaînes en SD passeront sans souci si vous êtes dans un environnement assez dégagé, mais les chaînes HD souffrent de nombreuses saccades, même face à un émetteur-relai.

Avec l'antenne câblée, aucun souci à signaler, en SD comme en HD. Notez toutefois qu'un petit réglage s'impose dans le très dense menu d'options pour parvenir à obtenir le son avec les programmes en HD.

0190000003269386-photo-cl-tuner-tnt-elgato-capture-hd-elgato.jpg
Capture en HD

0190000003269538-photo-capture-sd-elgato.jpg
Capture en SD


Pour enregistrer

Grâce aux fonctions avancées du tuner, le Terratec Home Cinema est donc capable d'enregistrer toutes les chaînes d'un même multiplex. La gestion des enregistrements s'effectue aisément via le menu contextuel du programme : vous pouvez choisir d'arrêter une opération en particulier ou tous les enregistrements en un clic.

Pour lancer un enregistrement, plusieurs possibilités s'offrent à vous : directement sur la fenêtre de visualisation, via un clic-droit, ou via la grille des programmes, disponible grâce au bouton EPG du pavé de contrôle du logiciel. À noter que cette grille possède très certainement l'interface la plus hideuse de ce comparatif ! De plus, les programmes indiqués ne concernent que la journée courante : impossible donc de programmer un enregistrement. Terratec Home Cinema est toutefois compatible avec le service tvtv, qui permet de programmer ses enregistrements à distance, notamment. Malheureusement, ce service n'est fourni qu'en version d'essai. Dommage.

0190000003269394-photo-cl-tuner-tnt-elgato-epg-elgato.jpg
L'EPG de Terratec Home Cinema


Outre les possibilités d'enregistrement enfin, le contrôle du direct (timeshifting) fonctionne également parfaitement et demande autant de ressources que pour une opération d'enregistrement : 40 à 50% pour l'occupation de notre Core 2 Duo E4500 et quelque 320 Mo de mémoire vive tout de même pour un programme en HD, et 165 Mo et 30% de ressources CPU pour un programme en SD.

Seul bémol à signaler : l'impossibilité de choisir un autre format que le MPEG-2 pour son enregistrement, ni même d'adapter la qualité à l'espace de son disque. Résultat, près de 37 Mo pour une minute de SD, et 63 Mo pour un programme de la même durée en HD.

Autres fonctionnalités

Associer à Terratec en ce qui concerne la partie logicielle, cette clé Elgato nous réserve encore quelques surprises, comme la possibilité de régler finement les fonctions de la télécommande via le Remote Control Editor, ou celle de travailler vos vidéos enregistrées via le logiciel Cut! fourni. Vous pouvez également intervenir de façon pointue sur les chaînes visibles sur votre interface via le Channel Editor : choisissez votre liste de chaînes favorites, associer une image à une chaîne...

Notez enfin que cette clé, à l'image de certains téléviseurs, vous sera totalement remboursée si notre équipe nationale préférée remporte la compétition.

Elgato DTT Deluxe Edition Football

6

Les plus

  • Compacité
  • Bonne qualité de réception
  • Plusieurs enregistrements sur un mulitplex !
  • Réglages de l'interface (Channel Editor)

Les moins

  • Faiblesse de la grille des programmes
  • Consommation mémoire
  • Petite antenne pas vraiment utilisable ?
  • Nécessité de réglages pour le son en HD

0

Performances6

Equipement8

Logiciel7

Fonctionnalités annexes4



[]

Hauppauge WinTV-MiniStick HD

On ne présente plus Hauppauge, dont les modèles pullulent sur le marché depuis plusieurs années. Néanmoins, la marque ne nous a rien offert de neuf depuis notre dernier comparatif mise à part le modèle que nous testons aujourd'hui, à savoir le WinTV-MiniStick HD.

Même si cette clé porte relativement bien son nom, elle reste cependant la plus imposante de ce comparatif. Ses dimensions sont pourtant réduites, avec 60 mm de long, 25 de large et 15 de haut. Cette épaisseur est principalement due à l'incorporation d'un connecteur de type MCX, c'est-à-dire la prise antenne que vous connaissez tous. Des trois modèles en test, la clé Hauppauge est en effet la seule à ne pas utiliser un connecteur IEC, plus discret, mais rendant impossible l'utilisation d'une antenne classique à moins de disposer d'un adaptateur.

000000FA03270526-photo-hauppauge-wintv-ministick-hd-1.jpg
   
000000FA03270530-photo-hauppauge-wintv-ministick-hd-2.jpg


L'équipement de cette clé se rapproche singulièrement de celui de la clé Elgato, en cela qu'elle dispose également d'une antenne externe équipée de 2 mètres de câble, d'un socle-ventouse aimanté relativement stable et d'une rallonge USB. Ce dispositif souffre du même problème que celui du constructeur allemand, à savoir une stabilité dépendante de la surface utilisée pour la ventouse. L'antenne à proprement parler est quant à elle fine et est loin d'être disgracieuse.

La télécommande fournie avec cette clé est au format PCMCIA. À l'heure où ce port a disparu du marché au profit de l'ExpressCard, on peut se demander ce qui est passé par la tête des ingénieurs de chez Hauppauge. Reste que malgré sa taille réduite, cette télécommande regroupe toutes les fonctions nécessaires à l'utilisation de la clé, mise à part une touche permettant d'agrandir ou de diminuer la fenêtre de visualisation. C'est d'autant plus dommage que certaines touches (on pense aux fonctions back, tv, text...) ne sont pas réellement nécessaires. Notez également que la télécommande d'Hauppauge est la seule qui préfère ouvrir le Windows Media Center de Microsoft plutôt que le logiciel fourni avec la clé via le bouton de mise en fonctionnement...

0190000003270532-photo-hauppauge-wintv-ministick-hd.jpg


La partie logicielle

C'est la toute dernière mouture de WinTV (version 7) qui est livrée avec la WinTV-MiniStick HD. Première bonne surprise : le logiciel comprend des codecs MPEG-4 qu'il installe avec WinTV, preuve d'une éventuelle possibilité d'enregistrer dans ce format ? Nous le verrons par la suite. La recherche des chaînes est simple et rapide : moins de 2 minutes pour trouver 32 chaînes. Un chiffre important qui comprend les programmes à péage, alors même que nous avions sélectionné l'option permettant de les éviter... Il reste toutefois possible de modifier les listes des chaînes apparentes via l'interface de configuration du logiciel.

Au niveau de la qualité de l'image, c'est très bon. Même en HD, aucune saccade ni tremblement. En revanche, le logiciel n'est pas complètement stable et quelques plantages sont survenus durant nos tests. Par ailleurs, le temps mis par le logiciel pour changer de chaine est particulièrement long, bien plus que sur Terratec Home Cinema ou TVCenter. Le problème ne vient pas du tuner, puisque sous Windows Media Center (avec lequel la clé Hauppauge est compatible, comme les deux autres modèles de ce comparatif), cette opération ne pose aucun problème de latence excessive.

Du point de vue de la consommation CPU, un programme en HD utilise près de 50% de charge, la consommation mémoire s'élevant à 340 000 Mo. En SD cela reste important, avec 20% de charge et 230 000 Mo de mémoire occupée.

0190000003269400-photo-cl-tuner-tnt-hauppauge-capture-sd-ministick.jpg
Capture en SD

0190000003269398-photo-cl-tuner-tnt-hauppauge-capture-hd-ministick.jpg
Capture en HD


Pour enregistrer

Comme nous l'avions suggéré en introduction de cette page, la clé d'Hauppauge est capable d'effectuer un enregistrement au format MPEG-4. Mais uniquement via un codec tiers, que vous pouvez sélectionner dans l'interface de configuration. En revanche, aucune marge de manoeuvre sur la qualité de la vidéo malheureusement.

L'opération d'enregistrement peut s'effectuer directement depuis l'interface de lecture, mais peut également se faire via la grille des programmes fournie avec le logiciel. Cette dernière propose les programmes jusqu'à 7 jours sans coût supplémentaire. La programmation d'un enregistrement est donc envisageable, cette opération s'effectuant via une interface assez vieillotte, mais simple d'utilisation.

000000C803269402-photo-cl-tuner-tnt-hauppauge-grille-des-programmes-hauppauge.jpg
   
000000C803269466-photo-planification-d-un-enregistrement.jpg


Notez la petite bande rouge indiquant l'heure courante en superposition de la grille : pratique pour se repérer ! Autre bon point pour Hauppauge, la simplicité de programmation, notamment au niveau de la périodicité de l'opération. Enfin, sachez que contrairement aux autres logiciels présents dans ce comparatif, un enregistrement en cours ou programmé ne s'effectue pas en tâche de fond si la fenêtre de WinTV est fermée.

Associée à la fonction d'enregistrement, celle de reprise du direct fonctionne également sur WinTV 7. Pas de souci de ce côté, mais quelques plantages à signaler au retour au direct sur un programme en HD. Notez que chaque enregistrement s'effectue au format TS en MPEG-2 par défaut, et qu'une minute de programme SD occupe 30 Mo, et 60 Mo en HD.

Enfin, WinTV 7 possède une fonctionnalité intéressante qui consiste à réaliser un buffer en continu afin de vous permettre de naviguer dans le programme que vous suivez en direct. Idéal pour revoir une action litigieuse qui vient de se dérouler dans la surface italienne ! Vous pouvez évidemment régler la taille de ce buffer (30 minutes par défaut). Rien à signaler en revanche du côté d'éventuelles fonctionnalités annexes.

Hauppauge WinTV-MiniStick HD

6

Les plus

  • Bonne qualité de réception
  • Utilisation possible de codecs tiers
  • Programmes sur 7 jours gratuitement
  • Le buffer en continue

Les moins

  • Clé un peu volumineuse
  • Consommation mémoire
  • Télécommande au format PCMCIA !
  • Quelques plantages

0

Performances5

Equipement6

Logiciel7

Fonctionnalités annexes0



[]

PCTV Systems nanoStick

Les produits PCTV, jadis propriétés de Pinnacle, sont désormais sous le giron d'Hauppauge. Doit-on pour autant s'attendre à une réplique de la WinTV-MiniStick HD avec cette PCTV Systems nanoStick ? Nous allons voir que non.

Tout d'abord, la clé possède un format plus compact que sa concurrente, grâce à l'utilisation de la connectique antenne IEC. Ses dimensions, sans égaler celles de la clé Elgato, sont donc particulièrement réduites : 55x23x15 mm. Autre originalité, cette clé est rétractable, évitant l'utilisation d'un capuchon qu'il est facile de perdre, comme c'est le cas sur la MiniStick HD. L'inconvénient réside en revanche dans la solidité de ce dispositif, qui nous a semblé particulièrement fragile et mal fini, du moins sur notre exemplaire de test.

000000E603270500-photo-pctv-systems-nanostick-2.jpg
   
000000E603270496-photo-pctv-systems-nanostick-1.jpg


Côté équipement, c'est plutôt juste : la rallonge USB est bien là, l'antenne aussi, mais aucun socle de maintient par exemple. L'antenne en elle-même est fine et discrète, mais moins haute que ses concurrentes et surtout non inclinable. Par ailleurs, si le socle est aimanté, reste à trouver une surface adaptée pour la stabiliser. Notez toutefois la présence d'un adaptateur IEC vers MCX, comme on le trouve sur la clé Elgato.

0190000003270504-photo-pctv-systems-nanostick-3.jpg


La télécommande, enfin, est de taille réduite, à mi-chemin entre celle, imposante, d'Elgato, et le format PCMCIA de Hauppauge. Simple d'utilisation, elle possède toutes les fonctions attendues, y compris celle d'agrandir ou de réduire la fenêtre de visualisation. En revanche, sa sensibilité est plutôt mauvaise et il faut s'y reprendre à plusieurs fois avant d'obtenir un résultat. Notez par ailleurs que certaines touches ne semblent pas fonctionner correctement avec Windows Media Center et non des moindres, puisqu'il s'agit du réglage du volume ou justement du bouton plein écran.

0190000003270506-photo-pctv-systems-nanostick.jpg


La partie logicielle

C'est l'application TVCenter qui officie ici, avec une première surprise à l'installation, puisque l'activation du module infrarouge nécessite le redémarrage du PC, opération inutile pour les autres logiciels de ce comparatif. Par ailleurs, cette étape d'installation est relativement longue, puisque c'est un total de 3 logiciels qui vous faudra installer successivement.

Au niveau de la recherche des canaux, un assistant vous proposera 3 types de scan (normal, rapide, meilleur). Avec une bonne réception et donc le choix « rapide », l'opération ne dure qu'une à deux minutes. Un total de 40 chaînes est découvert, incluant les chaînes cryptées qu'il n'est possible de masquer que via un menu du module de configuration.

Après cette recherche, l'ordre des chaînes donné par le logiciel n'est pas vraiment conforme à ce que l'on est en droit d'attendre. Pour modifier cela, il faut créer sa propre liste dans le menu de configuration. Si ce dernier est probablement le plus attrayant des 3 logiciels en compétition, l'opération reste fastidieuse.

Concernant le tuner à proprement parler, là encore, la qualité est au rendez-vous et les ressources utilisées sont bien inférieures à ce que demandent Terratec Home Cinema et surtout WinTV, notamment en terme de consommation RAM : 50% de CPU et 170 Mo de mémoire utilisés en HD, 20 % de CPU et 115 Mo de RAM occupés en SD. Aucune saccade à déplorer.

0190000003269406-photo-cl-tuner-tnt-pctv-capture-hd-tvcenter.jpg
Capture en HD

0190000003269410-photo-cl-tuner-tnt-pctv-capture-sd-tvcenter.jpg
Capture en SD


Pour enregistrer

Sur TVCenter, il est évidemment possible d'opérer un enregistrement manuel et rapide d'un clic sur le fameux bouton rouge. Planifier un enregistrement est également aisé, mais si vous souhaitez disposer d'une grille de programme pour effectuer l'opération proprement, il vous faudra passer par le Digital TV OnGuide associé au logiciel. Problème : s'il est extrêmement bien conçu, riche en informations et ergonomique, ce programme n'est disponible gratuitement que durant 30 jours au-delà desquelles il faudra vous acquitter de la somme de 17,95 € par an (pour le forfait de base). Pour rappel, Windows Media Center, avec lequel la clé PCTV Systems est compatible, fait cela gratuitement, même s'il n'offre pas les nombreuses options disponibles via Digital TV OnGuide, comme les rappels, les résumés détaillés des programmes avec images, ou encore la synchronisation avec votre calendrier Outlook.

Globalement, l'ergonomie du TVCenter est supérieure à celle de ses concurrents. Au niveau de l'enregistrement en lui-même, quelques chiffres : une vidéo d'une minute en SD occupe 28 Mo, tandis qu'une séquence de la même durée en HD prendra 68 Mo, soit sensiblement la même chose que les autres logiciels. Rien d'étonnant à cela, l'enregistrement s'effectuant au format MPEG-2, alors que l'installation de DivX 6.6 au premier lancement de TVCenter nous avait laissé espérer autre chose, et alors qu'il est impossible de modifier les paramètres d'enregistrement dans la configuration du logiciel.

0190000003269416-photo-cl-tuner-tnt-pctv-digital-onguide.jpg


Tout comme WinTV, TVCenter propose un timeshift permanent qui permet de revenir sur une séquence qui vient de se dérouler sous vos yeux. Mais au contraire de logiciel livré par Hauppauge avec sa MiniStick HD, cette option est ici désactivable. De même, la durée du buffer est elle aussi paramétrable.

Autres fonctionnalités

C'est dans ce domaine que l'offre de PCTV Systems devient très intéressante. Passons sur le choix de 4 télécommandes compatibles et attaquons-nous directement au DistanTV, qui autorise la diffusion sur un réseau local des chaînes disponibles. TVCenter est en effet équipé d'un serveur en fonctionnement par défaut. Vous n'avez qu'à ouvrir le port de votre choix sur votre routeur, puis à entrer l'adresse de votre PC serveur sur le navigateur de votre ordinateur client pour visualiser la chaîne de votre choix. Simplicissime. Mais le coup de maître de PCTV réside dans la variation de cette possibilité en dehors du réseau domestique, sur un iPhone par exemple. Un appareil mobile connecté en Wi-Fi ou en 3G peut ainsi bénéficier de ce système sans l'installation d'une application tierce, puisque seul un navigateur est nécessaire. Mieux, le serveur de TVCenter permet de modifier à la volée le bitrate transmis pour adapter le flux au débit de son portable, sans même intervenir sur le serveur.

012C000003270626-photo-distantv.jpg
   
012C000003270624-photo-distantv.jpg


Les deux serveurs ne peuvent cohabiter simultanément et l'occupation CPU est proche de 30% lors d'une telle diffusion, mais qu'importe, la fonction est tout simplement spectaculaire et ravira les personnes dont le débit d'émission de leur connexion Internet est conséquent (à 500 Kbps, l'image est déjà excellente !).

0190000003269414-photo-cl-tuner-tnt-pctv-derrick.jpg


PC TV Systems met également à disposition de ses clients le logiciel Edit TV en version limité à 6 mois, une offre tout à fait adaptée en cette période de Coupe du Monde. En effet, ce logiciel vous permet de travailler l'enregistrement de vos matchs en les synchronisant avec les statistiques recueillies par un organisme spécialisé, l'OPTA. Concrètement, vous sélectionnez votre vidéo, vous choisissez les équipes correspondantes, puis vous synchronisez votre vidéo à deux moments choisis, l'un en première, l'autre en seconde mi-temps. Le processus est extrêmement simple et rapide.

000000FA03270626-photo-distantv.jpg
   
000000FA03270624-photo-distantv.jpg


Votre vidéo ainsi préparée, vous pouvez choisir de ne voir que les buts d'une certaine équipe, d'un certain joueur, de visualiser les fautes qui ont valu un carton jaune ou rouge, ou encore toutes les frappes cadrées ou hors cadre. Vous pouvez combiner plusieurs options et même réaliser des compilations de votre choix, en regroupant par exemple les probables 12 buts de Torres à la Coupe du Monde. En effet, même si actuellement la base de données disponible ne regroupe que les matchs de Ligue des Champions de 2006 à 2009, EditTV promet que leurs statistiques seront à jour pour les 64 matchs de la Coupe du Monde.

0190000003269390-photo-cl-tuner-tnt-elgato-edittv-filtre.jpg
Utilisez les filtres et réalisez les compilations de vos choix


[]

PCTV Systems nanoStick

8

Les plus

  • DistantTV, un must !
  • Compacité
  • Consommation RAM réduite
  • Ergonomie de TVCenter

Les moins

  • EPG payant !
  • Sensibilité de la télécommande
  • Compatibilité réduite de la télécommande avec Media Center

0

Performances8

Equipement8

Logiciel7

Fonctionnalités annexes9

00C8000003270540-photo-iniesta.jpg
Nets sont les progrès réalisés en matière de tuner TNT. De par l'introduction de la HD, d'une part, mais surtout du côté de la réception : durant nos tests, nous n'avons jamais eu à souffrir de saccades persistantes et de qualité d'image dégradées. Sur ce point, nos trois modèles s'entendent pour nous ravir. Dans le même ordre d'idée, nous n'avons pas non plus eu à nous plaindre d'une quelconque incompatibilité des vidéos enregistrées avec un Windows Media Player ou un VLC par exemple : tous nos enregistrements pouvaient être lus par n'importe quel lecteur digne de ce nom.

Enfin, la compatibilité avec le Windows Media Center était au rendez-vous pour nos trois modèles, même si le logiciel de Microsoft a toujours autant de mal à se défaire des saccades qui surviennent sur les programmes HD. De même, la recherche de chaînes est systématiquement plus longue sous WMC, et nous avons eu à faire avec quelques problèmes de télécommande récalcitrante, notamment celle de PCTV Systems.

Concernant les clés maintenant, celle d'Elgato nous a fait forte impression du fait d'une incroyable compacité et d'un équipement riche. À l'opposé, la WinTV-MiniStick HD nous a semblé trop grosse. Côté logiciel, Terratec Home Cinema nous a surpris par ses capacités d'enregistrement. WinTV 7, successeur d'un WinTV 2000 qui a eu bien du mal à céder sa place, a l'avantage d'autoriser l'utilisation de codecs tiers. Mais sa consommation mémoire notamment est bien trop élevée.

C'est finalement TVCenter qui nous a fait la meilleure impression, grâce à une meilleure ergonomie et surtout grâce à la fonction DistantTV, un vrai cadeau pour les amateurs de télévision nomade. Associé à EditTV, cela forme un pack de logiciel qui rend la clé de PCTV Systems particulièrement attrayante, d'autant que son prix se situe au niveau de la clé Hauppauge et est bien inférieur à celui de la EyeTV DTT. Notre choix du moment, donc, pour regarder la Coupe du Monde partout où vous serez les prochains jours !

Haut de page