Hololens : Asobo Studio, les développeurs français à l'assaut des hologrammes

16 avril 2016 à 12h08
0
Le studio bordelais Asobo travaille depuis plusieurs années avec Microsoft sur un projet qui a longtemps été tenu secret : Hololens. Habituée du Kinect, l'équipe a dû relever de nouveaux défis pour cette aventure, dans un esprit pionner. Visite d'un studio pas tout à fait comme les autres.

0226000008414200-photo-asobo-studio-welcome2.jpg

Située au cœur de Bordeaux, Asobo Studio est une entreprise dans laquelle on ne rentre pas sans montrer patte blanche. Et pour cause : le studio de développement, qui existe depuis 14 ans et abrite une centaine d'employés, travaille sur plusieurs projets actuellement secrets. Certaines de ses créations ne le sont plus depuis peu de temps : il s'agit de Fragments, Young Conker et Holotour, deux jeux et une application dédiés au casque Hololens de Microsoft.

Le studio bordelais est le seul, en dehors de l'Amérique du Nord, à disposer de kits de développement Hololens. Et les développeurs d'Asobo n'ont pas eu à attendre début avril pour posséder la précieuse machine, vendue 3 000 dollars pièce : ils l'ont obtenue directement de Microsoft, à un stade très précoce de la conception. « On ne peut pas vous montrer les premiers prototypes, mais c'était quelque chose... » plaisante Martial Bossard, lead designer au sein du studio. « On a fait du chemin depuis la première découverte d'Hololens. »


Pixar et Kinect, les origines



Ancien game designer au sein du studio Kalisto Entertainment, David Dedeine a cofondé Asobo en 2002. Lorsqu'on le lance sur le sujet Hololens, il est intarissable. Pourquoi Microsoft a choisi Asobo pour se lancer dans l'aventure du jeu holographique ? Cela tient aux précédentes expériences entre la firme américaine et le studio. Notamment sur un jeu dédié à Kinect : Kinect Héros.
« Réaliser un jeu Pixar où le joueur devait incarner des personnages de films était un vrai défi, car il fallait que les mouvements soient fidèles à la fois à la réalité du joueur, mais également au cahier des charges imposants fournis par Pixar. Se mouvoir dans la peau d'un super héros des Indestructibles, ce n'est pas la même chose que d'être dans la peau de Rémi, le rat de Ratatouille. Les résultats que nous avons obtenus ont convaincu Microsoft. C'est l'une des raisons pour lesquelles ils sont venus nous voir à propos d'Hololens. »

D'autres raisons sont un peu plus terre-à-terre : « En confiant un tel projet à un studio bordelais, il y avait moins de risques que des informations fuitent : Bordeaux, ce n'est pas Redmond » ajoute David Dedeine.

03E8000008414198-photo-fragments4.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
La Chine ouvre la plus grande station-service d'hydrogène au monde
Salto, la réponse des chaînes TV françaises à Molotov et Netflix sera lancée début 2020
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
Un faux câble de charge iPhone permet de pirater le PC ou le Mac qui s'y connecte
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Nintendo va lancer une manette Switch inspirée de la Super Nintendo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top