Preview d’Uncharted 4 : Drake fait preuve d’ouverture

A quelques semaines de la sortie d'Uncharted 4 : A Thief's end sur PS4, Sony nous a conviés pour découvrir une petite zone du jeu. De quoi donner clairement envie d'en voir plus.

Poser enfin les mains sur le pad de la PS4 pour approcher Uncharted 4 est quelque chose qu'on attendait depuis longtemps. Il faut dire qu'après avoir ressorti les trois premiers volets de la franchise l'année dernière, au sein de la Nathan Drake Collection, Sony a ravivé la flamme dans le cœur des fans de Nathan Drake, explorateur aussi castagneur que poissard.

Annoncé comme l'ultime volet de la franchise, et nouveau porte-étendard de la PS4, Uncharted 4 : A Thief's end cristallise l'attention. Naughty Dog finira-t-il cette histoire en beauté ? On est en droit de le croire.



Ouvert et contre tout

La démo jouable durait entre 20 et 30 minutes en mode Normal, selon l'approche utilisée. Oui, vous avez bien lu, « l'approche » : alors que les précédents volets de la franchise se résumaient très globalement à des lignes droites, magnifiques certes, mais laissant peu de choix au joueur, Uncharted 4 s'annonce beaucoup plus ouvert. Ce n'est clairement pas un hasard, d'ailleurs, si Sony a choisi de nous montrer ce passage, qui semble résumer une bonne partie de ce que le jeu a de différenciant par rapport au reste de la franchise.

0320000008402014-photo-uncharted-4.jpg
Les décors sont majestueux, mais tout ne sera pas explorable.

On se retrouve donc, en premier lieu, aux commandes d'une Jeep conduite par Nathan Drake, accompagné par son frère Sam, et par l'increvable Sully. Le trio est à la recherche d'indices pour mettre la main sur le trésor d'un pirate, mais bien évidemment, ils ne sont pas seuls sur le coup, et sont bien vite confrontés à une bonne quantité d'ennemis lourdement armés qui ont établi un camp sur leur chemin.

L'intérêt de la démo était double : tout d'abord, montrer qu'Uncharted 4 se compose de zones semi-ouvertes, qui recèlent de nombreux secrets. Si l'on peut décider de suivre la route pour continuer l'aventure au plus vite, on peut également explorer les ruines et autres vestiges de Madagascar, comme les grottes ou les chutes d'eau, pour y ramasser des objets cachés. Sans aller jusqu'à jouer la carte de l'exploration à la Tomb Raider, Uncharted 4 ne se contente plus de lignes droites et sollicite plus que jamais le joueur dans sa recherche de secrets. Assurément, compléter le jeu en ramassant 100% des objets devrait demander plus d'implication que dans les précédents volets.

0320000008402016-photo-uncharted-4.jpg
Le rendu de l'environnement - ici, la voiture qui glisse sur la boue - est très bien réalisé.

Le choix d'être furtif

Pourquoi parler de semi-ouvert ? Tout simplement parce qu'à certains moments de l'évolution, le jeu place des limites naturelles à l'espace dans lequel on peut évoluer. Là, un pont qui s'écroule, là, une pente glissante qu'on ne pourra jamais remonter... Une fuite en avant qui rappelle que Naughty Dog a une histoire à raconter, et que flâner c'est bien, mais qu'il faut avancer dans une direction donnée.

En l'occurrence, le chemin nous a menés au milieu de ruines investies par des mercenaires, une zone impossible à contourner pour continuer à avancer. Mais ce constat ne signifie pas que la seule option est de foncer dans le tas, comme c'était le cas dans les jeux précédents : on peut, ici, faire le choix d'attaquer les adversaires de manière furtive.

A l'instar de titres comme Assassin's Creed, Uncharted 4 embarque donc des mécaniques d'infiltration. Lorsqu'on se fait remarquer par les ennemis, ces derniers affichent d'abord un halo jaune (méfiance) puis, si on reste trop peu discret, un halo rouge (alerte) qui fait sauter notre couverture. Dans la démo, il est possible d'éliminer tous les ennemis discrètement. Mais on peut aussi choisir d'y aller comme un bourrin, en fonçant sur les ennemis avec la Jeep. La situation prend alors une toute autre tournure, même si le jeu ne pousse pas dans une direction précise et laisse au joueur sa liberté d'action. Néanmoins, il n'est pas possible - en tout cas dans ce cas-là - de contourner l'affrontement.

0320000008402018-photo-uncharted-4.jpg
Une méthode parmi d'autres pour se débarrasser d'un ennemi !

Pour ce qui est du reste des actions, on retombe dans le schéma classique d'Uncharted 4 : des armes de poing, du corps-à-corps, des grenades ou encore de l'escalade. Un nouvel accessoire fait malgré tout son apparition : le grappin, qui permet à Drake de s'accrocher à certains endroits pour se balancer. Surtout utilisé en combat dans la démo, on imagine qu'il sera utilisé pour résoudre des énigmes dans le jeu.

Une expérience convaincante

Il est bien évidemment difficile de se faire une idée globale sur 30 minutes de jeu. Cependant, cette première approche d'Uncharted 4 s'avère enthousiasmante car elle donne l'impression que la série a mûri et a appris de ses précédentes limites. Les habitués des jeux de Naughty Dog feront le parallèle avec The Last of Us, le précédent jeu du studio, qui proposait une approche de combat similaire à Uncharted 4.

0320000008402022-photo-uncharted-4.jpg
L'attaque frontale est toujours possible.

Prévu pour le 10 mai prochain sur PS4 uniquement, Uncharted 4 devrait donc tenir ses promesses.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Hubble capture le coeur de notre galaxie en 23 millions de pixels
La TNT HD fait décoller les ventes de TV
Kuvée : une bouteille de vin
Vers des drones à l'hydrogène avec 2 h d'autonomie
Une IA peut-elle supprimer des emplois ?
Abonnés Numericable-SFR, votre abonnement va (encore) augmenter
Fusée réutilisable : troisième essai réussi pour Blue Origin
Tesla Model 3 : l'intérieur ressemblera à un
Panama Papers : cité, Patrick Drahi répond
La Tesla Model 3 a plus de succès que prévu
Haut de page