Disney Infinity 3.0, Skylanders Superchargers, LEGO Dimensions : les jeux de figurines cuvée 2015

le 02 octobre 2015 à 14h48
0
En cette rentrée riche en nouveautés vidéoludiques, les amateurs de jeux vidéo « matérialisés » ont le choix entre trois titres d'importance comportant des figurines. C'est l'occasion pour nous de faire le bilan entre les points forts et points faibles de jeux qui peuvent se ressembler de loin, mais pas de près.

En moins d'un mois, on a vu débouler sur le marché Disney Infinity 3.0, LEGO Dimensions et Skylanders Superchargers. Trois titres proposés par trois éditeurs différents, qui ont un point commun : ils exploitent tous des figurines qui, une fois placées sur une base connectée en USB à la console, se dématérialisent pour être jouables dans leurs jeux respectifs.

La recette n'est pas nouvelle : on la doit à Activision qui, dès 2011, investit le terrain du jeu vidéo à figurines avec Skylanders : Spyro's Adventure. Puis Disney, et ses licences en pagaille, s'en est mêlé en 2013 avec Disney Infinity. Enfin, LEGO Dimensions, dernier arrivé sur le marché, permet à Warner d'exploiter à la fois ses licences sur le jeu de briques et sur une multitude de franchises cinéma, à commencer par DC Comics.

0320000008184258-photo-disney-infinity-3-pack.jpg

Le jeu vidéo à figurines pour les nuls



Si vous n'êtes pas familier avec le concept, une introduction s'impose : le jeu vidéo à figurines, qu'est-ce que c'est ? Il s'agit, dans tous les cas, d'un jeu vidéo dont une partie du contenu est matérialisé par des figurines, voire d'autres éléments. Les jeux en question sont initialement vendus en pack de démarrage dans lequel on trouve le disque du jeu, deux ou trois figurines, et une base d'accueil qui se connecte en USB à la console ou à l'ordinateur.

0320000008184256-photo-skylanders-superchargers-pack.jpg

Le concept, ensuite, est simple : pour jouer avec l'un des personnages dans le jeu, il faut posséder sa figurine. Lorsqu'on pose cette dernière sur la base connectée, la puce RFID qu'elle contient est reconnue, et le personnage apparaît, jouable, dans le jeu. Un principe original, qui permet de faire évoluer le gameplay du jeu en fonction du personnage, et offre souvent une rejouabilité intéressante.

Mais dans tous les cas, le concept de ces jeux ne s'arrête pas à leurs packs de démarrage : pour profiter au maximum du contenu, il faut, à chaque fois, investir au-delà. Cela peut passer par l'achat de nouvelles figurines à l'unité, qui ajoutent des personnages jouables dans les jeux, ou bien par l'acquisition de campagnes additionnelles, qui apportent notamment de nouvelles missions. Dans cette optique, les titres listés dans ce guide cultivent leurs différences.

Alors, lequel choisir en cette fin d'année ? Nous proposons de faire le point à la fois sur les concepts, les gameplay, mais aussi sur l'investissement financier qu'impliquent ces jeux « en kit ».

0320000008184260-photo-lego-dimensions-pack.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés : Jeux vidéo
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Audi se connecte aux feux de circulation en Europe, deux ans après les US
Le salaire médian d'un stagiaire chez Facebook est de... 8000 dollars par mois
Microsoft brevette un système automatisé de génération de carnet de voyage
Un nouveau kilo, Huawei, SFR, Parcoursup : les actualités tech' de la semaine
LG veut être neutre en émissions carbone d'ici à 2030 et explique comment
Star Wars : après l'échec de Solo, Lucasfilm abandonne les spin-off
Comparatif 2019 : quels processeurs pour jouer et travailler ?
Où en est la législation française sur les travailleurs d'Uber, Deliveroo et consorts ?
Des capteurs inspirés des araignées pour permettre aux drones de réagir plus vite
Chine : une sonnerie de téléphone pour stigmatiser les citoyens endettés
scroll top